94750 euros par mandature pour les faux frais des députés… et 1200 euros mensuels pour un appart !

Macron les chouchoute, ses gourdasses et ses crétins. Faudrait pas que, obligés de dire béni oui-oui à tout, ils se rebiffent au motif qu’ils sont obligés de limiter leur consommation de caviar et de se refuser le tour du monde en croisière.
Le chef d’entreprise qui pleurnichait en disant que les 5782 euros de député le faisaient tomber dans la misère a été entendu :
http://resistancerepublicaine.com/2017/12/13/pauvre-deputee-en-marche-obligee-de-shabiller-chez-emmaus-avec-ses-5000-euros-mensuels/
Pourtant, les députés sont souvent absents, pourtant les députés ne sont présents au Palais Bourbon que 2 ou 3 jours par semaine… Ils pourraient peut-être se trouver un travail à temps partiel en plus, puisqu’ils mangent autrement que les autres… Les smicards et autres salariés auxquels on a imposé un travail à temps partiel qui les oblige à vivre avec quelques centaines d’euros mensuels apprécieront.
D’autant que ces mêmes députés votent la ratification des mesures bruxelloises conduisant à la faillite agriculteurs et autres entrepreneurs, conduisant à la faillite nombre de petits patrons obligés de licencier leurs salariés, conduisant à la délocalisation des entreprises…
Les ordures !
Ils sont pourtant nombreux à pleurnicher, alors l’Etat, fort généreux, a décidé de remplir un peu plus le mot de confitures :

Pour compenser cette baisse de niveau de vie, l’Assemblée nationale semble pour l’instant privilégier des mesures à la marge. Et de manière détournée. Dans la plus grande discrétion, les questeurs de l’Assemblée nationale ont ainsi adopté toute une série de mesure visant à améliorer le quotidien des députés. Au premier rang de celles-ci, la fusion des différentes aides dont disposaient les parlementaires. Ces derniers bénéficiaient jusqu’à présent de  trois  » forfaits  » couvrant le courrier (12.000 euros par an), le téléphone (4.000 euros par an) et le taxi (2.750 euros par an). Ils seront transformés en un crédit unique de 18.950 euros par an qu’il sera possible de  » cagnotter  » d’une année sur l’autre. En clair, un parlementaire qui n’utiliserait pas l’intégralité de son aide globale sur une année pourrait la reporter l’année suivante, et ce durant l’ensemble de la mandature.

https://www.challenges.fr/politique/assemblee-nationale-ces-nouveaux-avantages-dont-vont-beneficier-les-deputes_519908#xtor=EPR-2-%5BChaActu18h%5D-20171214

Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont remplacé la participation aux frais d’hôtel des députés de province obligés de dormir à Paris par une dotation de 1200 euros mensuels, participation substantielle aux frais de location d’un petit appartement…

Depuis plusieurs mois, ils étaient nombreux à se plaindre des conditions d’hébergement des députés. Le premier questeur Florian Bachelier (LREM) a décidé de remédier à cette situation dès le 1er janvier de l’année prochaine, espérant améliorer les conditions de vie des parlementaires. Dans un courrier daté de lundi qu’a pu consulterL’Opinion, il assure que les députés auront « la possibilité de louer un logement dont le loyer sera pris en charge par le budget de l’Assemblée nationale à une hauteur aujourd’hui estimée à 1 200 euros par mois ». Si le député choisit un appartement dont le loyer dépasse ces 1 200 euros, le surplus sera remboursé au titre de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), précise le quotidien. Une manière pour l’Assemblée de réduire les frais d’hôtel ? Ils sont estimés aujourd’hui mensuellement à 3 200 euros par mois pour un député.

http://www.lepoint.fr/politique/les-deputes-decrochent-1-200-euros-pour-des-pied-a-terre-a-paris-13-12-2017-2179760_20.php?&m_i=Za5BJJJPj3H%2Bj7Y00pMJvbS6CGyzc%2B7g8v6UCr_mtHZucCSVp1IR2uQWcT%2B9S1T1nF5mxenfK1LkArILvptn1st2it9bZ3&boc=1315936&M_BT=772339925788#

C’est que les malheureux députés trouvaient la situation « intenable ».
Mais le contribuable français est rassuré :

L’Assemblée est aujourd’hui l’institution qui coûte le plus cher : 550 millions d’euros par an lui sont alloués. Un budget qu’elle a pour objectif de réduire drastiquement dans les années qui viennent : dès 2018, elle espère réduire les coûts de 10 millions d’euros et de 15 millions d’euros l’année d’après.

Gageons que ceux qui paieront les pots cassés seront les petits employés, qui ne seront pas remplacés, pendant que les députés continueront de rouler carrosse…
 

 85 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Si je comprends bien, lorsque macron a décidé d’augmenter la CSG des retraités au profit des ouvriers, il parlait en réalité de ses parlementaires.
    Au même titre que les subventions presse et médias, si ce n’est pas de la corruption, ça y ressemble beaucoup.

  2. Ce sont les plus grands des voleurs ! Et ils se gavent d’indemnités non imposables, légalisant seulement pour eux-mêmes la fraude fiscale. On se demande comment ils y a encore des gogos pour se rendre aux urnes et voter !!

  3. Que ceux qui ont voté pour la micron raclure ferment leur sale g…le .
    Seuls les Français patriotes, opposés au clown n° 2 en mai 2017, ont le droit, le devoir de se faire entendre sur l’outrage infligé au peuple.
    Que le peuple des riens, des sans dents s’en prennent aux collabos.

  4. Personnellement, j’étais un petit agent général d’assurances de province.
    Durant les trente six années où j’ai exercé cette profession, j’ai dû me former ou me remettre à niveau chaque année( en particulier chaque fois qu’un con de député sortait une nouvelle loi ou qu’un connard de ministre des finances changeait les règles fiscales, c’est à dire constamment) en suivant des stages à Paris, Lille, Lyon,Moulins, Marseille, suivant la Cie.
    J’ai toujours dû payer sur ma trésorerie professionnelle mes frais de déplacement et d’hôtels.
    Les Cie nous offraient le repas de midi, le plus souvent dans leur cantine d’entreprise.
    Ces beaux messieurs, veulent des indemnités de toutes sortes, en plus de leurs salaires confortables.
    Et maintenant, ils viennent se plaindre qu’on leur retire le droit de doubler la mise avec le conjoint collaborateur grassement payé à rien faire.
    Ils osent nous dorer la pilule en prétendant qu’ils travaillaient d’arrache pieds avec leurs épouses,en traitant des dossiers quasiment 24h sur 24.
    Y-a-t-il encore en France, quelqu’un d’assez stupide pour croire que 577 député planchant non stop sur des dossiers durant cinq ans et même vingt ans si l’on prend en compte les quatre dernières législatures, auraient conduit le pays dans l’etat de déliquescence dans lequel il se trouve?

  5. j’adhère parfaitement a votre exposé sur la tâche de honte que notre république a à la figure c’est d’autant plus scandaleux lorsque l’on connait la mentalité de ce monde de privilégies vis a vis du bon peuple qui les nourrit .
    Pour transposer les directives européennes en réalité les faire traduire en droit français par les gens qui les entourent je trouve que les députés sont largement et grassement bien payés , une bonne gestion voudrait que les effectifs soient ajustés en fonction du travail déjà fait par Bruxelles . Moi je me réfère aux salaires pratiqués dans le privé ( et la fonction publique ) où des gens ayant une productivité double ou triple ne vont en salaire qu’a 50% des sommes citées , d’ailleurs je n’invente rien car dans aucun pays industrialisé et moderne nous ne voyons ça . Que Macron commence a faire des économies chez lui et son armée d’incompétents avant de faire les prélèvements holdups chez nous ! là il pourra espérer améliorer son image si il continu dans ce sens .

  6. Et dire que certains ont eu le culot, l’impudence et les mots sont faibles, d’imaginer un « loyer » que nous devrions payer à l’Etat sur nos logements privés……. car nous aurions quelque avantage à le posséder, alors que bien souvent acquis durement à l’aide de grands sacrifices, sans compter la contribution à l’essor de la société par cet investissement.
    Ce serait la révolution là je pense.
    Et celui qui n’a rien fait dans ce sens serait lésé, lui…. Bien sûr….. Que des imbéciles.

    • Si je comprends bien le chef d’œuvre qui se prépare encore , mon logement c’est trente ans sans vacance en clair ce serait payer des impôts sur les années de vacances que je n’ai pas prises et les fins de mois patates , bravo le macronnisme et bon anniversaire au Château de Chambord monsieur le président .

  7. Bientôt il y aura de jolis moutons enrubannés de satin rose pour l’aid, ça fera très Marie Antoinette…COUIC!!!

  8. Comme au temps de la royauté, ou les nobles étaient couvert de privilèges pendant que le peuple perclus d’impôt crevé de fain. Donc avec macron retour au moyen-age.

  9. Une bonne mesure de lutte contre la pauvreté :
    Notre amie,  » la députée en marche « , va enfin pouvoir mettre un petit morceau
    de beurre ( pas bien gros hélas ! mais c’est toujours ça…… ) dans ses nouilles !

    • Elle devrait mettre de la mayo dans ses pâtes cette grosse connasse. Elle verrait à quel point c’est délicieux.

Les commentaires sont fermés.