Quand il était encore temps, je n’ai rien dit …

Les Bretons, sont hélas formatés comme les autres, par des années de baratins politico-médiatiques bien-pensants.

Ils sont en majorité d’accord sur le fait que leur vie change, en mal, qu’il y a trop d’étrangers musulmans qui ne respectent pas leur mode de vie et imposent le leur.
Ils sont inquiets pour leurs enfants, mais, ils ne votent pas FN, ce n’est pas bien de voter FN !

Non, on leur a dit que le FN c’était le mal absolu, le parti de la haine de l’autre, alors, ils préfèrent la haine de soi !

Un texte paru sur le site Breizh-info.com résume parfaitement la situation de folie dans laquelle se trouve la majorité de la population occidentale :

« Quand la droite au pouvoir a voté le regroupement familial et la première vague d’immigration en France, je n’ai rien dit, j’y voyais de la main d’oeuvre bon marché ainsi qu’un enrichissement culturel.

Quand certains de ces enfants d’immigrés de première et de deuxième génération ont commencé à brûler leurs banlieues et leurs ghettos, je n’ai rien dit, cela ne me concernait pas directement dans mes beaux quartiers.

Quand des jeunes filles issues de cette immigration se sont mises à porter le foulard islamique, je n’ai rien dit, n’y voyant que des cas isolés et minoritaires, à ne pas stigmatiser.

Quand Jean-Marie Le Pen expliquait déjà dans les années 80 que l’immigration était une menace pour la France et les Français, je me suis levé pour le faire taire et pour dire que c’était un menteur diabolique.

Quand des Français de souche, devenus minoritaires ethniquement dans leurs quartiers, ont commencé à se replier dans la France périphérique, j’ai hurlé au racisme, au repli sur soi, et au besoin de mixité sociale.

Quand des quartiers entiers de Roubaix, de banlieue parisienne ou marseillaise, sont devenus majoritairement musulmans et leurs commerces halal, je me suis félicité de la diversité culturelle française.

Quand des journalistes ont publié des caricatures du prophète Mahomet, je me suis indigné de la stigmatisation à l’encontre de mes frères musulmans.

Quand des islamistes – issus de ces premières vagues d’immigration en France – ont assassiné ces journalistes, j’ai pleuré, en sortant mes bougies et mes crayons, en refusant tout amalgame, et en pleurant la liberté d’expression bafouée.

Quand des islamistes (bis) ont tué ou blessé froidement des centaines de mes concitoyens dans une salle de spectacle, j’ai hurlé haut et fort qu’ils n’auraient pas ma haine et qu’il fallait combattre le racisme.

Quand des millions de Syriens, d’Africains, d’Asiatiques, se sont lancés en direction de l’Europe pour fuir la guerre, la famine, le climat, la pauvreté économique, j’ai poussé mon gouvernement à leur ouvrir grand les portes, à les accueillir, et à les intégrer.

Quand des hommes et des femmes ont protesté – évoquant notamment l’échec de l’intégration des premières vagues d’immigration et le nombre de nouveaux arrivants – j’ai eu honte d’être le concitoyen de racistes et de xénophobes, intolérants et réactionnaires.

Quand mon fils de trois ans s’est fait assassiner par des islamistes lors d’un voyage en Catalogne, j’ai ressenti le besoin de pleurer dans les bras d’un Imam sous l’oeil des caméras.

Quand on m’a fait remarquer que les attentats étaient presque toujours commis par des musulmans, j’ai agressé physiquement mon interlocuteur et demandé son arrestation par la police.

Quand j’ai entendu un chroniqueur expliquer à la radio que la délinquance en Europe était majoritairement le fait des nouveaux immigrés ou de ceux issus des premières générations d’entre eux en Europe , j’ai réclamé sa mort sociale, et souhaité que mon pays adopte une loi réprimant sévèrement les propos à caractère raciste, xénophobe, homophobes …

Quand ma fille de 18 ans s’est faite violer par quatre migrants lors d’un séjour en Italie, tandis que son compagnon était roué de coups, j’ai immédiatement condamné toute tentative de récupération populiste, en appelant à la retenue, et en tentant d’expliquer ce geste par la détresse humanitaire, sociale, ainsi que par la différence de perception de la femme dans d’autres cultures.

Et puis un beau matin, j’ai ouvert la fenêtre, pensant au cadavre de mon fils, aux atrocités commises sur ma fille, mais surtout à ces hommes à la peau sombre qui frappaient à la porte de mon domicile, en exigeant, appuyés par des agents de l’Etat, que je leur cède une partie de mon appartement, désormais trop grand pour moi.

J’ai en effet perdu mon fils assassiné ; ma fille violée est partie s’installer en Pologne chez son ami et ne m’adresse plus la parole. Et ma femme – dont je respecte le choix – a préféré partir vivre avec ce bel étalon noir avec qui nous faisions des parties à trois. Je suis seul.

Et du 10ème étage de mon chic appartement parisien, effrayé par ce réveil brutal et par ces gens, à ma porte, j’ai sauté, pensant encore une fois que ma grille idéologique me permettrait de m’en sortir, indemne.

Je me suis dit « jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien » . Et puis pouf, plus rien.

Je suis mort comme j’ai vécu, comme un lâche dont le sang macule désormais le trottoir. »

Julien Dir.

Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 94 total views,  1 views today

image_pdf

29 Commentaires

  1. Le dessin illustrant l’article est très didactique (sur l’expansion de l’Islam).
    Serait-il ,possible de l’avoir en meilleure définition?

  2. Hier après midi, visite de l’abbaye de Royaumont 95 limite 60, déjeuner au petite restaurant à table 5 …. CPF de moins de 12ans, les parents sur une autre table à l’intérieur….

    Soudain les cygnes se font bombarder de bogues de marron…. par… mouyoumerde bien sur !!!

  3. Comme le disait JM Le Pen lors d’une interview à son domicile de la Trinité/mer naguère, il convient de considérer l’importance et la suprématie d’une part, de la religion catholique, relayée depuis les années 60 par un organe de « presse » tout puissant: Ouest-France qui depuis l’origine déverse des tombereaux de bien-pensance sur le peuple breton. Avec le net, on assiste toutefois à un changement de cap très intéressant ( cf les résultats du vote FN aux dernières consultations, impensables voici dix ans ) Gardons l’espoir et travaillons à réinformer nos concitoyens à l’ ouest .

  4. C’est pourtant bien simple. Il suffit de se souvenir de notre (encore) douce France d’il y a 20 ans, de bien regarder la France d’aujourd’hui et d’imaginer la France de demain (dans 5 à 10 ans). Une seule question vient d’ores et déjà à l’esprit : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » (suivant livre love story « les corps indécents ») Il y a gros à parier que les délices du vivre ensemble ne soit pas au goût de tous !

  5. Très beau texte qui reflète la réalité de la pensée unique comprimée dans des préjugés inculqués de toutes les façons possibles et avec tous les moyens , ou plutôt avec toute l’artillerie lourde dont dispose le pouvoir,

    l’individu dont il est question est monsieur tout le monde en France et peut-être en occident, ce pauvre individu formaté et enchainé dans sa tête, tellement prisonnier qu’il ne peut plus ni réfléchir, ni réagir,

    sa vie lui échappe totalement, il perd peu à peu les membres de sa famille , puis il va perdre ses biens et finalement il y laissera aussi la vie,

    le suicide sera la seule échappatoire possible au moment où enfin il va ouvrir les yeux et son esprit, et qu’il s’apercevra qu’il ne lui reste plus rien

    • Oui, il est hallucinant de voir le père d’un enfant de trois ans, tomber dans les bras d’un imam qui prône l’idéologie meurtrière qui lui a pris son fils !
      Oui, il paraît impensable de laisser des musulmans se déclarer, au lendemain d’un attentat perpétré par un de leurs « frères », les premières victimes de ces attentats !
      Oui, voir de pseudos féministes, tomber à toutes occasions, sur le dos du moindre quidam ayant pris une initiative leurs paraissant discriminatoire, comme à Dannemarie, avec l’histoire des figurines en l’honneur des femmes, jugées sexistes par ces harpies qui deviennent bizarrement silencieuses, dès lors que l’islam entre en jeu !
      Que dire de tous les élus complices, mettant tout en œuvre pour permettre la boucherie à ciel ouvert de l’aïd, alors qu’il vous est impossible de tuer le cochon, dans le respect de traditions ancestrales !
      Ce texte est un avertissement, il nous met en garde sur le fait que toute lâcheté ne nous permettra pas d’être épargnés. Il nous avertit que plus nous cédons de terrain, plus nous ferons de concession, plus il sera difficile de nous en sortir, et que, quoi que nous fassions en espérant une quelconque mansuétude de la part des islamistes, rien ne nous sera épargné jusqu’à la soumission ou la mort ! Il nous faut refuser cette soumission, il nous faut combattre, c’est la seule solution !

  6. – Merci d’avoir publié cet article –  » Le  » chef d’œuvre de l’année 2017 !
    qui ne sera compris que par ceux qui ont une idée
    de ce que c’est qu’avoir de « la culture »

    Les « veaux » du Gal DE Gaulle se reconnaitront
    ( j’espère …mais n’y crois guère )

  7. Jadis, la Bretagne était une terre de curés, très catholique, à la limite de la bigoterie. Maintenant, un bastion de socialistes et de communistes où l’alcoolisme est prégnant. Le clientélisme y est roi chez beaucoup d’élus. A Rennes (ville gauchiste depuis 1977 et l’élection d’Hervé), dans les centres commerciaux, on rencontre beaucoup de mahométanes voilées dont on voit seulement les yeux. Quel revirement dans cette région où il y avait des valeurs traditionnelles de culture locale. Absolument insupportable !!

  8. et çui-là !!

    «  »a garde à vue a été levée. Le député REM M’jid El Guerrab va être déféré au parquet à la suite de l’ouverture de l’information judiciaire pour « violences volontaires avec arme ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours ». L’élu sera tout prochainement présenté à un juge en vue d’une mise en examen assortie d’un contrôle judiciaire lui interdisant tout contact avec la victime, Boris Faure.

    ………..

    délirant! dés qu il leur est octroyé un semblant de distinction, de « pouvoir » d’ « élévation », faut qu ils en abusent et se fassent remarquer

    le complexe du « Caïd » …qui croit normal d’ avoir tous les droits sur ses administrés-larbins !!
    en 2005
    comme le Prefet Dermouche Aïssa du Jura, condamné pour violences familiale(chevalier de la légion d’ honneur) …quand même…

    Chassez le naturel et il revient a dos de chameau…..

  9. Rien de plus triste que d’assister à la substitution de nos coutumes, de nos valeurs et par voie de conséquences de nous-mêmes !

    En décalage avec le sujet mais instructif : une « Raison de Plus de ne pas aimer les BARBUS » – (enfin, personnellement, j’aime celles des nôtres mais j’ignorais que ce poils pouvaient abriter autant de petites bêtes…).

    Copié/collé de My Mag :

    « Si elle peut devenir un atout charme irrésistible, cette partie du corps chez les hommes n’est pas vraiment signe de propreté. Véritable nid à microbes, elle peut parfois s’avérer aussi sale que la cuvette des toilettes et sentir extrêmement mauvais, ce qui brise quelque peu l’attirance qu’elle peut provoquer… Si votre homme porte une barbe, vous pourrez lui dire qu’elle peut-être équivalente à la cuvette de vos toilettes en termes de propreté. En effet, les poils ont une fâcheuse tendance à capter les microbes et les ensevelir. La barbe peut contenir des milliers de bactéries qui reposent bien au chaud sur le visage velu. Pour détruire les potentiels microbes qui y sont logés, il existe des shampoings particulièrement efficaces. Ne pas hésiter à la laver environ trois fois par semaine avec ces produits conçus spécialement pour elle. Porter une barbe n’est absolument pas signe de saleté à partir du moment où le temps est pris pour la nettoyer régulièrement. Si elle n’est pas entretenue, cela peut entraîner de l’eczéma ou des infections dans certaines parties du corps qui captent la transpiration comme le cou ou le menton. Si elle n’est pas tenue propre, la barbe peut également dégager des odeurs peu agréables, raison supplémentaire pour en prendre soin afin qu’elle ne provoque pas le dégoût chez les personnes qui auront le malheur de l’approcher. Publié par Kevin Romanet, le 29 août 2017

    En savoir plus : http://www.ohmymag.com/sante/cette-partie-du-corps-chez-les-hommes-est-bien-plus-sale-que-la-cuvette-des-toilettes_art112332.html
    Copyright © Ohmymag

  10. Les bretons font partis des 60% de français de souche qui ont acceptés tout et n’importe quoi , la Bretagne à toujours voter à  » gôôôche  » toute , j’aime bien les bretons mais qu’ils arrêtent de se plaindre ,qu’ils assument leurs choix tout comme le reste des français qui continuent de voter pour les même salopards de traîtres .

    • Faux il y avait il y a quelques années des bastions de Droite inattaquables.

  11. Au passage ; on se demande puisqu’ils sont capables de les compter, ils sont donc capables de les identifiier.
    Qu’est-ce qui les empêchent de les liquider, de les arrêter, de les expulser ?

    Ah ! leurs lois humanitaires ou humanistes ?!!!!

    N’empêchent-ils pas des manifestations de se tenir au prétexte du principe de précaution ?!

    Alors ? Il n’est pas valable dans ce cas leur sacro saint principe de précaution ?

  12. le texte du haut n’engage que son auteur ! JAMAIS, je n’ai adhéré , je n’ai JAMAIS été surprise de ce qui nous arrive , je n’ai JAMAIS été islamophile …Que les bretons qui ont renoncés comme la quasi totalité de ce foutu pays , grand bien leur fasse ! Moi, ce c’est et se sera JAMAIS !!

  13. Ça y est ! La guerre contre nous, contre la France ils nous ‘ont officiellement déclarée. On se doutait bien aux nouvelles quotidiennes qu’ils ont bien en vue d’exterminer la France et Le Français langue comme culture et personne. Là ! on ne se cache plus du tout , on en finit avec le moindre petit élément qui pourrait encore se dire de France ou français.

    J’ai lu également il y a deux jours, qu’un décret, une loi.. a été signé et voté à l’Assemblée en vue d’accroître la chasse aux Français dans la sphère privée. L’incitation à la délation est lancée, approuvée par les zélites ; pour l’instant on s’en remet aux viles passions ; mais qui sait, on pourrait bien passer aux délateurs rémunérés.

    De quoi s’agit-il ? Tout simplement de la censure dans le privé. Soit, tout propos raciste, haineux…. proféré dans la sphère privé sera désormais passible de poursuite et ce avec effet rétroactif.

    Donc, les amis, gaffes, la délation, la suspicion, la méfiance, la désunion sont mis en place. Quelqu’un écrivait (je ne sais plus qui que : « le meilleur ami d’aujourd’hui peut être le pire ennemi de demain ».

    – « Convaincu que les ennemis se recrutent parmi les amis, je choisis toujours ces derniers en prévision du double rôle qu’ils peuvent être appelés à remplir. En agissant ainsi, j’ai des ennemis de mon choix. »
    Citation de Adolphe d’Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)

    – « Ne dis jamais à ton ami ta plus secrète pensée, et tu n’auras pas à le craindre s’il devient ton ennemi. »
    Citation de Ménandre ; Pensées morales – IVe s. av. J.-C.

    – « D’amis qui se brouillent, se font les pires ennemis. »
    Citation de Baltasar Gracian ; L’homme de cour (1646)

    Donc tout ça pour dire qu’à partir d’aujourd’hui, tout ce que vous auriez pu déclarer dans l’intimité et qui chiffonne la bien-pensance pourra se retourner contre vous. Nous passons à la censure et répression, au muselage puissance 100%.

    Voilà où nus en sommes. On peut je pense sans problème penser que tous ceux qui crient sales blancs, chiens… eux sont à l’abri de cette menace.

    Pour en revenir aux actions menées par l’oligarchie contre la France voici leur toute dernière :
    ____________________________________________________
    Pour «financer l’innovation», Bercy va privatiser plusieurs entreprises
    :: https://francais.rt.com/economie/42742-pour-financer-innovation-bercy-va-privatiser-entreprises
    2 sept. 2017

    Le ministre français de l’Economie a déclaré le 1er septembre qu’il annoncerait dans quelques semaines la privatisation de certaines entreprises, dans le but affiché de financer l’innovation.

    «Je vais annoncer dans quelques semaines que nous allons privatiser certaines entreprises pour avoir de l’argent afin de financer l’innovation», a déclaré le 2 septembre Bruno Le Maire lors du forum «The European House – Ambrosetti», sorte de mini-Davos à l’italienne, qui se tient jusqu’au 3 septembre à Cernobbio, sur le lac de Côme.

    «Nous pensons vraiment que c’est une meilleure façon de dépenser de l’argent en finançant l’innovation plutôt que d’être emprisonné dans certaines compagnies qui ne sont pas stratégiques pour l’État français», a-t-il ajouté. Selon le chef de Bercy, l’innovation est la «clé du futur» pour l’économie, afin de rendre la France «plus forte».

    Bruno Le Maire n’a donné aucun détail sur les entreprises qui allaient être privatisées. Mais la Française des Jeux fait partie des pistes étudiées, selon certains experts.

    Le ministre de l’Économie avait déjà fait état, le 6 juillet, de la cession de participations de l’État dans un certain nombre d’entreprises publiques à partir du mois de septembre. Il avait expliqué que ces «importantes cessions d’actifs» financeraient l’innovation, à laquelle l’État destinera 10 milliards d’euros.

    Pendant la campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis d’alimenter ce fonds de 10 milliards pour l’innovation par les dividendes tirés du portefeuille de l’État, mais aussi peut-être par quelques privatisations.

    • Bonjour,

      En clair : ils liquident toujours et toujours plus de biens de la Nation pour financer leur politique criminelle d’immigration …

      • Voilà, voilà !
        Ce qui m’étonne, encore qu’à demi, c’est notre passivité, notre soumission.

        Beaucoup de français voient bien que ça cloche et qu’il n’est pas normal qu’une poignée de gens tienne la dragée haute à tout un peuple qu’ils tiennent en laisse. Ils en sont conscients ses dictateurs, ils le savent c’est pourquoi ils se font chaque jour encore plus odieux et nous oppriment davantage.
        Ce qui est incompréhensible, c’est cette soumission du peuple ; mais à quoi donc le peuple est-ils soumis ? Aux lois décrétées par cette gente mafieuse ?
        Nous sommes des citoyens soumis, obéissants même contre tous nos intérêts et ceux de nos enfants ? On obéit ! Pourquoi ? On aurait pu se les sortir mais non, on attend des scrutins ont on sait pertinemment qu’ils sont frauduleux et qu’ils n’aboutiront en rien, mais que par contre l’horloge tourne et nous nous approchons de l’irrémédiable à trop être obéissants.
        Si les règles sont déterminées par des cupides nous ne sommes pas tenus de les respectés et avons le droit, la responsabilité de renverser la table.

  14. Oui, il ne faut pas être un lâche comme ce type là.
    Et donc je n’accepte pas que certains des nôtres insultent nos peuples autochtones et je les remets très vite à leurs place, que l’on ne hait pas les siens pour les autres.
    Et devant tout le monde je les raisonne très vite et qu’ils doivent cesser de haïr les nôtres pour les autres.
    Et à la façon comment je leur parle et les raisonnes, c’est eux qui sont mal à l’aise et d’avoir honte tout d’un coup, la honte change de camp tout de suite.
    C’est de trouver les mots qui conviennent suivant les circonstances, mais toujours poli et de façon constructif.
    Et çà se travaille, en commençant déjà par comprendre que tout ce que font nos dirigeants aux pouvoirs, que ce sont que des escrocs imposteurs, des criminels.
    La désintoxication se fait tout seul et plus vous avancez, plus nous voyons les escrocs aux pouvoirs, que tout n’est qu’imposture et escroqueries, des criminels, des assassins qui ont du sang sur les mains à cause des attentats.
    Et moi je ne coopère pas avec des assassins qui ont du sang sur les mains à cause des attentats, et quand je le dis tout haut, çà tranche directement, çà coupe la chic immédiatement aux perroquets du système, même les origines immigrés ne savent pas aller contre.
    Et ce sont eux qui doivent trouver des excuses pour s’expliquer, moi je vous le dis.
    Et quand j’ai le temps, je démontre bien qui sont les vrais lâches et coupables de dirigeants que nous avons, que ce sont ces dirigeants là qui créent des guerres ethniques dans le monde et pilleurs mondiales, nos vrais ennemis communs, en récupérant les origines immigrés de mon côté et la peur change de camp.
    la résistance commence d’abord dans son esprit, avant de commencer avec les autres, tout retirant la coopération des autres comme les nôtres aux pilleurs mondiales.
    Macron est un des pilleurs mondiales qui volent tous les peuples du monde.

  15. Il faut vite renouer à la confection maison ; permettre ux anciens de remettre le pied à l’étrier pour promouvoir la production « fait maison », micro entreprises… pour la survie de nos traditions, de notre savoir faire de nos produits, de nos senteurs, de nos saveurs, ne pas perdre le goût et le plaisir « à la recherche et au retour du Temps perdu ».

    Tout est fait pour tout effacer de notre société, notre civilisation, notre histoire, notre patrimoine, nous… !

    Encore une preuve ! Et allons-nous mourir sns rien faire pour survivre ?

    Aidons, par la consommation, tous ceux artisans , particuliers détenteurs d’une parcelle de notre âme ; aidons en changeant notre mode de consommation et nous faisant une règle première « ne consommer que ce produit par les nôtres » !

    CONSO GAULOISE – Les boutiques d’Astérix
    :: http://www.pearltrees.com/quikoo2013/gauloise-boutiques-asterix/id16541918
    _________________________________________________

    Le COOOOMMMMBLE !!!!

    Racheté par un groupe turc, le chocolatier belge Godiva a renoncé aux pralines à la liqueur
    :: https://francais.rt.com/international/42741-rachete-par-groupe-turc-chocolatier-belge-godiva-renonce-pralines-liqueur
    2 sept. 2017

    Le chocolatier belge Godiva a apporté des explications après que l’entreprise, récemment rachetée par un groupe turc, a arrêté de fabriquer des pralines alcoolisées. Officiellement, il s’agit de viser «le plus large panel possible».

    La célèbre marque de chocolats belges Godiva a décidé de ne plus vendre de pralines contenant de l’alcool depuis le mois d’avril 2017. Face aux interrogations des consommateurs quant à un éventuel lien avec son rachat par le groupe turc Ülker, la direction du fabricant de chocolats a fourni des explications.

    Les pralines avec de l’alcool s’adressent uniquement aux adultes, or nous avons la volonté d’offrir nos produits de manière universelle au plus large panel possible

    «La stratégie est d’offrir une même gamme à tout un chacun», a expliqué un responsable de la communication de Godiva à la société de presse belge Sudpresse. Officiellement, c’est l’âge du consommateur qui serait visé par cette réorientation stratégique. «Les pralines avec de l’alcool s’adressent uniquement aux adultes, or nous avons la volonté d’offrir nos produits de manière universelle au plus large panel possible», a encore déclaré l’entreprise belge.

    La production de pralines à la liqueur a été arrêtée dans l’intégralité des pays où Godiva est présent.

    Lire aussi : Disneyland Paris présente ses excuses pour avoir refusé à un garçon d’être une «princesse d’un jour»

    • Je viens de relever ce commentaire de Marino83 sur RT :

      -« Le groupe turc Yildiz Holding :
      Yildiz possède le groupe Ulker, qui est la plus grosse firme d’agroalimentaire du pays, et qui commercialise déjà des biscuits, du chocolat, des boissons.

      Les biscuits BN et Delacre tombent dans l’escarcelle du turc Yildiz

      Avec 44 usines en Turquie et 9 à l’étranger, Yildiz est néanmoins méconnu du public français. Le groupe turc n’en est pourtant pas à sa première acquisition en Europe occidentale. Il est le propriétaire des chocolats Godiva depuis décembre 2007, via sa filiale Ulker, qui fabrique des biscuits et des produits chocolatés. Il réalise un chiffre d’affaires équivalant à 12,5 milliards d’euros, auquel va s’ajouter celui d’United Biscuits (1,5 milliard d’euros) au terme de l’acquisition. La nouvelle entité, qui s’inscrit au troisième rang mondial des biscuitiers, détiendra 71 usines dans le monde.

      En achetant United Biscuits, Yildiz met la main sur un très gros portefeuille de marques de biscuits, qui génère pas moins de 1,2 milliard de livres de chiffre d’affaires par an »-

    • BN et Delacre turcs ??? Pouah !

      Parce qu’en Occident, on offre des « Mon Chéri » aux enfants peut-être ?

  16. a Fouesnant j’ ai vu une Crépuerie a l’ enseigne évocatrice

     » a la Bolée de la Kaaba »

    un y sert des saucisses de dinde au blé noir…du Sarrasin, je crois….. 😆

    la patronne c’est Albertine Fatoumata Hari

  17. La révolte risque de venir de la Bretagne: les Bretons sont longs à la détente mais quand ça part, ça part!

    • NON NON NON…..
      LA REVOLTE NE VIENDRA PAS DE BRETAGNE….SI REVOLTE IL Y A…
      ET PUIS CE N EST PAS POUR HELAS TOUT DE SUITE….PENSEZ DONC…PAS ASSEZ DE CADAVRES DANS LES RUES….LES BRETONS COMME LE RESTE DES FRANCAIS…PERSONNE N EST PRET…FAUT PAS REVER…

Les commentaires sont fermés.