Pierre-Jean Vaillard : « Pardon petit fellagha » (1958)

Il y avait, à l’époque, des gens qui avaient de l’esprit.

En 1958 déjà la repentance… pour les crimes contre l’humanité …

 

Pardon petit fellagha…(écrit en 1958 par Pierre Jean VAILLARD:

« Et, petit Fellagha, c’est à toi que je pense
En voyant ta rancune à l’égard de la France.
J’ai beaucoup réfléchi et ma méditation
Me décide à venir te demander pardon….
Oui, pardon, Fellagha, pardon pour mon grand père
Qui vint tracer des routes et labourer la terre.
Il est venu chez toi, il a tout chamboulé.
Où poussaient des cailloux, il a planté du blé.
En mettant après ça, Ô comble de l’ignoble,
Où poussaient des cailloux, il a fait un vignoble.
Pardon, cher petit Fellagha,
Oh, pardon de tous ces dégâts.
Et mon affreux grand-père (il faut qu’on le confesse)
N’était bien sûr, pas seul à être de son espèce.
Ces autres scélérats ont bâti des cités,
Ils ont installé leau et l’électricité.
Et tu n’en voulais pas, c’est la claire évidence
Puisqu’on sait que avant que n’arrive la France
Tu n’avais en dehors de la Casbah d’Alger
Que la tente ou bien le gourbi pour te loger.
Et pour ton éclairage, tu n’avais que de l’huile.
Alors nos maisons, bien sûr, c’était la tuile.
De l’électricité, là encore soyons francs,
Tu ne demandais pas qu’on te mette au courant …
Tu t’es habitué à ces choses infâmes,
Mais c’est à regret et la mort dans l’âme …
Stoïquement d’ailleurs, tu supportes ces malheurs,
Avec force courage et tant de belle humeur.
Donc tu as engraissé, mais de mauvaise graisse.
Car tu prenais le car (une invention traîtresse)
C’est ce même car que, pris d’un délire divin,
Tu devais, un beau jour, pousser dans le ravin.
Je comprends ta rancœur, je comprends ta colère,
Tu n’es pas au niveau des arabes du Caire.
Tu glandes et tu vis mieux qu’un fellah égyptien.
A quoi Nasser… Nasser à rien.
Nous avons massacré tes lions et panthères.
Nous avons asséché tes marais millénaires.
Les moustiques sont morts … Les poux … De Profundis.
Nous avons tout tué, jusqu’à la syphilis.
Ah pardon Fellagha pour tous ces carnages.
Nous avons fait tout ça, c’est bougrement dommage.
Bien pardon Fellagha, de t’avoir mieux nourri,
De t’avoir vacciné pour le béribéri »

 

Photo : Massacre commis par les fellaghas du FLN dans le village de Mélouza, acquis à ses rivaux indépendantistes du MNA.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Melouza

 451 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Excellent ! On devrait placarder la prose partout et surtout l’envoyer à Macron sans oublier de la transmettre à Bouteflicka quand il vient se faire soigner gratis au Val de Grâce !

    Nous exigeons la Repentance de l’Algérie pour ses crimes, passés, présents et à venir !

    Pour info : je lis en ce moment un excellent roman, du non moins excellent romancier Jean-Paul DESPRAT, « Les Princesses Assassines ». L’action se passe sous le règne de Louis XIV et il y est beaucoup question de la lutte contre les barbaresques, des crimes des turcs en Grèce… D’ailleurs,des centaines d’officiers français venus à la rescousse ont été décapités par ces barbares à cette occasion.

    Je vous recommande ce livre, paru en poche POINTS. Pour une somme modique vous vous instruirez en vous régalant.

  2. Tout est dit !!! Bon article comme toujours …..Ceux qui ne comprennent pas le sens des ces lignes sont à plaindre !!!!!

  3. On ne peut pas civiliser les gens malgré eux, le naturel reprend toujours le dessus…

  4. Pour les lions et les léopards, c’est en effet regrettable: un de mes arrière-arrière-grand-pères avait une diligence (comme au Far-West) et les passagers jetaient de la nourriture à un lion qui avait pris l’habitude de venir quémander ! Et mon grand-père a vu le corps de la dernière panthère d’Algérie (officiellement, ces animaux discrets peuvent toujours y vivre ; une émission de la BBC sur le léopard assurait il y a quelques années qu’il en existait probablement une population dans… le sud de l’Angleterre !)

  5. Oui, pardon d’avoir voulu les civiliser. De croire qu’ils auraient pu évoluer. C’est vrai, quoi. On aurait dû y penser plus tôt, que certains préfèrent se vautrer dans la fange et mourir à trente ans de la peste ou de la lèpre.
    Bon, soyons sérieux parce que les bobos gauchistes seraient bien capables d’y croire.

  6. oui je crois bien qu’ il aurait mieux fallu les laisser avec le terres pleines de cailloux !

  7. J’ai bien connu P.J.Vaillard dans les années 80 …. Du talent , de la convivialité , du charme …. et là , ce texte au second degré , qu’il serait impossible de diffuser sur les médias classiques sous peine de représailles . J’espère que tout le monde comprendra que ce qu’il a écrit est dirigé contre les fellaghas !!!

  8. On s’excuse aussi pour ça (c’était pour réduire à néant les pirates barbaresques). C’est promis, on ne le refera plus…
    Bombardement d’Alger (1682)
    Le bombardement d’Alger de 1682 est une opération navale du royaume de France contre la régence d’Alger au cours de la guerre franco-algérienne (1681-1688). Louis XIV confie à sa flotte la mission de bombarder Alger après que le dey a déclaré la guerre à la France en 1681. À la tête d’une flotte d’une quarantaine de bâtiments, le commandement quitte Toulon et se présente devant Alger, en juillet 1682, fortement retardé en raison de mauvaises conditions de navigation. Bombardée à plusieurs reprises au mois d’août, la ville subit des dégâts considérables.

  9. question, et les fellagas et leur descendants, quant vont ils nous demander pardon pour leurs crimes et toutes les déprédations dont ils se rendent coupables chez nous???

  10. Des animaux .violeurs de femmes . Voleurs de terre .oubliez la notre et allez y récupérer vos zones de non droit

    • @nina,
      Navré de vous l’apprendre ma chère, au niveau vol et viol, d’après certaines stats, les hommes de votre charmante communauté sont loin d’être sous-représentés…
      Alors un peu d’humilité SVP.

Les commentaires sont fermés.