Traque d’une femme seule par une horde de musulmans : ils disent que c’est pas ça l’islam

Cela se passe au Maroc…

J’imagine que lors de mon prochain passage à la 17ème Chambre ( je suis convoquée deux fois par la police en août pour des plaintes, du CCIF entre autres et je serai à la Chambre d’appel en décembre pour mon discours « islam assassin » ) le Procureur et le Président de la Chambre seront scandalisés, à nouveau, que j’ose dire que le Coran dit la réalité de l’islam et que les vrais musulmans ont des missions sacrées à accomplir. Conquérir les terres non musulmanes et imposer l’ordre moral musulman à tous, surtout aux femmes et aux non musulmans.

Je serai peut-être condamnée pour oser dire la réalité, malgré les faits, malgré cette video épouvantable (merci à Olivia Blanche qui nous l’a signalée ) :

Même les medias qui nous vendent du « pas d’amalgame  » sont quelque peu émus et ne savent pas comment s’en tirer.

Ils y parviennent tout de même. Lisez l’article ci-dessous, on ne trouve le mot islam qu’une fois, évoqué du bout des doigts, sans critique de la réalité, et  pas une fois le mot charia… Charia qui est pourtant dans la loi de chacun des pays musulmans.

Pour  Madame Figaro tout cela est surtout la faute aux politiques. Ces imbéciles ont oublié d’insérer l’interdiction du harcèlement dans l’espace public. Mais oui, c’est juste ça le problème. Il est évident que si un policier arrivait et disait « mais c’est interdit ce que vous faites, et si vous continuez vous allez pourrir dans les geôles de Mohamed » les autres abandonneraient tout et s’en iraient la queue entre les jambes.

Vous n’y croyez pas ? Moi non plus, et pourtant, Madame Figaro ose :

 

La scène, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, a suscité des réactions contrastées au Maroc, où la loi ne condamne pas le harcèlement dans les espaces publics.

«La traque collective d‘une jeune Marocaine remet sur le devant de la scène la question du harcèlement sexuel», écrit le site d’informations Hespress. En cause : une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, sur laquelle on voit une horde de jeunes hommes traquer une jeune femme marchant seule dans la rue.La séquence dure une dizaine de secondes et a été mise en ligne sur YouTube le 5 août 2017. On y voit une femme habillée en jean et tee-shirt, visiblement prise de panique, poursuivie par de nombreux hommes qui tentent de l’encercler sur une avenue de Tanger, au nord du pays Tenue « indécente »

Ces images ont suscité des réactions contrastées sur les réseaux sociaux : si certains désapprouvent, d’autres s’en sont violemment pris à la victime en jugeant sa tenue «indécente». «Elle peut se dénuder si elle veut, mais pas dans notre ville conservatrice!», a commenté un internaute. «Cette traînée a eu ce qu’elle méritait !», a écrit un autre. Mais les médias locaux et défenseurs des droits de l’Homme ont immédiatement condamné le harcèlement de la jeune femme.

Parcours de la combattante

Dans un pays qui se veut, selon les discours officiels, chantre d’un islam tolérant et où les femmes n’ont pas l’obligation de porter le voile, marcher seule dans la rue relève parfois du parcours de la combattante : elles y subissent fréquemment remarques désobligeantes et insultes.Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, joint par l’AFP, concède que la loi marocaine «condamne le harcèlement des femmes au travail, mais pas dans les espaces publics». Avant de rappeler qu’un projet de loi «complet» – qui criminalise les violences à l’égard des femmes, incluant pour la première fois le harcèlement dans les lieux publics – est en cours d’adoption au Parlement.

Vindicte publique

Au Maroc, près de deux femmes sur trois sont victimes de violences selon les chiffres officiels rapportés par l’AFP. Et les lieux publics sont les endroits où la violence physique à leur égard est la plus manifeste.Ces dernières années, plusieurs cas d’agressions ont défrayé la chronique, notamment sur les plages où les femmes hésitent de plus en plus à se mettre en maillot de bain. En 2016 notamment, une page Facebook – fermée depuis – incitait à prendre en photo des femmes en bikini pour les désigner à la vindicte publique.

 

Le Huffington post est un peu plus disert sur la réalité, sur l’horreur que vivent les Marocaines mais c’est pour pointer du doigt « une culture traditionnelle », une idéologie misogyne et agressive, moyenâgeuse et dangereuse… Mais on ne nomme surtout pas cette idéologie. On reconnaît juste, du bout des lèvres, les dégâts des chaînes de télé du Moyen Orient et les discours religieux…

Mais pas un mot sur cette fameuse religion…

Alors, les bonnes femmes qui, au Maroc, pleurnichent sur le harcèlement feraient bien de balayer devant leurs portes.

Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, c’est ajouter au malheur des femmes.

« Le harcèlement sexuel, un sport national au Maroc? », s’interroge de son côté le site Ladepeche.ma.

En termes de violences à caractère sexuel ou sexiste, le Maroc présente un bilan pour le moins déplorable: près de deux Marocaines sur trois sont victimes de violences, selon des chiffres officiels. Et les lieux publics sont les endroits où la violence physique à leur égard est la plus manifeste.

« C’est une vraie crise de valeur dans notre société », s’inquiète Khadija Ryadi, ex-présidente de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et prix de l’ONU pour les droits de l’Homme en 2013.

« Des femmes sont agressées dans la rue, humiliées, insultées. A un certain moment de la nuit, ça devient l’état de siège pour elles », dit-elle à l’AFP.

Hégémonie de l’homme

Au cœur de la capitale Rabat, peu de femmes sont attablées en terrasse dans les innombrables cafés qui trônent sur le fameux boulevard Mohammed V.

« Et encore! Nous sommes dans un quartier plutôt chic. Allez voir dans les quartiers populaires, les femmes y sont exclues de l’espace public! », vitupère Sara, la trentaine, une habitante du quartier. « Sans parler des villes conservatrices ou des bourgades reculées. Cela vous donne une image de l’hégémonie de l’homme« .

En cause, une « culture traditionnelle » qui considère l’espace public comme réservé aux hommes et, de ce fait, « la présence des femmes comme une intrusion indue », explique Nouzha Skalli, qui évoque une « recrudescence » des agressions dans l’espace public.

En toile de fond, les contradictions d’une société tiraillée entre modernité et conservatisme. D’un côté la « libéralisation des mœurs qui légitime l’attrait sexuel pour les filles et déculpabilise la drague », de l’autre la « propagation d’une idéologie misogyne et agressive, qui les accuse de s’habiller de façon provocante et les considère comme responsables », décrypte l’ancienne ministre.

Ces dernières années, plusieurs cas d’agressions ont défrayé la chronique, notamment sur les plages où les femmes hésitent de plus en plus à se mettre en maillot de bain. Ces agressions revêtent un caractère collectif et décomplexé, par des jeunes se considérant comme « défenseurs de la vertu », regrette Mme Skalli, qui dénonce une « idéologie moyenâgeuse et dangereuse« .

En 2016, une page Facebook, fermée depuis, incitait à prendre en photo des femmes en bikini pour les désigner à la vindicte publique. Pour Khadiya Ryadi, « les idées rétrogrades véhiculées sur les chaînes satellitaires du Moyen-Orient et les discours religieux ont empoisonné notre société ».

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/11/une-video-montre-une-horde-dhommes-suivre-une-femme-le-harcele_a_23074823/

Je ne doute pas un instant que les juges des tribunaux que je vais rencontrer au cours des semaines et mois à venir auront les mêmes hoquets scandalisés que ces bonnes femmes qui jouent à l’autruche. Aujourd’hui c’est Porte de la Chapelle que les femmes ne peuvent plus sortir. Demain ce sera dans toute la France, même avec un jean et un tee-shirt. Et ce sera la faute de tous les abrutis qui refusent de voir le réel et de dire non à l’islam, idéologie fascisante, moyenâgeuse et dangereuse, rétrograde et agressive.

 

 413 total views,  1 views today

image_pdf

32 Commentaires

  1. Consultez le site Nonali qui explique parfaitement l’Islam et ses dérives!
    Les Béni Oui-Oui de la pensée unique vont devoir aprés la politique de l’autruche faire face a leur lacheté!
    Mais le peuple européen lui devra une fois de plus aprés Charles Martel éradiquer ce fléau qu’est l’Islam!

  2. et il encore des cons ou des connes pour aller dans ces pays de M=============== ?
    bien à vous !

  3. Une de mes collègues, Franco-Marocaine, avait choisi de passer ses vacances au Maroc.
    Un jour, alors qu’elle se promenait dans une rue très fréquentée, elle s’est retrouvée littéralement coincée par une meute d’individus qui l’ont complètement cernée.
    Un des individus a commencé à la toucher légèrement et enfin c’est toute la meute qui a fini par la peloter sur tout le corps.
    Soudainement, s’enhardissant encore, des mains ont fouillé sous sa jupe et sous sa petite culotte.
    Pétrifiée par la peur, cette jeune fille n’osait prononcer un seul mot.
    C’est seulement quand elle a senti les gros doigts sales et rugueux la pénétrer, qu’elle a poussé un long cri horrible et bestial.
    Ce cri provoqua immédiatement la fuite des racailles, honteuses d’avoir été repérées.
    Un trou béant s’était formé dans la foule autour de cette pauvre jeune femme. Elle jura qu’elle ne remettrait plus jamais les pieds au Maroc.

  4. bientôt les français qui passent l’hiver au Maroc(camping-car) vont passer à la casserole sauce charia….

  5. Bonjour,
    Cela m‘est arrivé en pleine gare de Zurich mi-mars, venant de Paris où le climat n’était pas fameux, pour aller voir ma famille. Une Suisse si tranquille, me dis-je…
    La gare était déserte ; soudain, je me suis trouvée encerclée et entravée dans ma marche par 8 hommes jeunes (20/25 ans) de type maghrébin, bien habillés en survêtements de marque, chaussures Nike et sacs à dos. Je peux vous dire que cela se passe très vite…, par ailleurs, ils ne cherchaient même pas à me dérober mon sac. Non, c’était pour me barrer la route en tant que femme !
    Mais, j’avais dans ma poche mon Opinel ouvert (que j’utilise pour couper du bois à mon chien pour le faire courir) et je l’ai pointé vers celui qui semblait être le chef en lui disant « what do you want ? ».
    Effet de stupéfaction du groupe car ces « jeunes » ne s’y attendaient pas ! Puis, le chef a dit « go ! ».
    Je crois que j’ai eu beaucoup de chance car cela aurait pu se retourner contre moi…
    Lâcheté et sexisme ordinaires contre une femme seule.
    Bravo en tout cas à Madame Tassin pour son courage de dénoncer ce qui ne va pas dans cette société aux dérives même pas moyenâgeuses, le Moyen-âge étant à bien des égards intéressant, contrairement aux idées communes, mais barbares.
    Rétrospectivement, le soir, dans mon lit, après ce moment d’effroi et d’indignation, j’ai bien ri en voyant leurs têtes de mâles dépités et frustrés.

    Une parmi d’autres

    • Bonjour,

      Merci pour ce témoignage, Divi, et bravo pour votre courage !

  6. La vidéo montre des faits survenus au Maroc mais il me semble qu’en Algérie, en Égypte, Arabie Saoudite ou Yemen ce n’est pas mieux ! Quel est donc le point commun entre tous ces états ??? Le bouddhisme, sans doute…

  7. Le héros est celui qui dit la vérité.
    Si la vérité gêne le pouvoir, le juge, conforté par les lois de ce dernier et de par sa charge de les faire respecter, peut réprimer, condamner le héros,
    sans même se rendre compte,
    qu’il renonce, ainsi, à servir la Justice, dont la prime fonction est de tenir compte de la vérité qu’il doit chercher et démontrer, afin de sanctionner le menteur, et non l’honnête,
    qu’il fait, ainsi, fi de l’indépendance de la Justice, dont il se drape prétentieusement et illusoirement, puisqu’il n’est pas au service de la vérité, mais à celui du pouvoir,
    – pouvoir actuel qui se voue à une bien pensante qui s’applique à nier la vérité, qu’il dissimule, selon des objectifs inavouables.
    Sans même dénoncer l’inadmissible des agressions, ne voyons-nous pas, dans notre pays, un nombre de femmes musulmanes, grandissant, qui porte habit dissimulant corps, de la chevelure aux pieds ?
    Cet habit n’est-il pas contraire aux principes fondamentaux de liberté et d’égalité de notre République, n’est-il pas la manifestation d’un désir d’imposer des coutumes rétrogrades, auxquels le gouvernement devrait s’opposer, de par son devoir de protéger les Français de toute forme de menace à son indépendance, à sa spécificité, à ses droits fondamentaux, (dont celui d’exprimer la vérité …, dont celle d’exprimer la corrélation évidente entre les concepts : islam et religion musulmane )?
    Cet habit n’est-il pas, à notre époque, où les islamistes terrorisent le monde, pour imposer la charia et répandre leur pouvoir religieux d’un autre âge, une provocation, assimilable à un uniforme de conquérant ?
    L’indépendance de la Justice exige que les Juges ne soient inféodés à quiconque et à nulle autre cause que celle de servir la vérité.
    Si la vérité est souvent difficile à découvrir, l’interdit du droit de s’exprimer la rend encore plus inaccessible.

    • cet accoutrement devrait être interdit
      seulement voilà le président l’accepte et l’impose
      et tant qu’il n’existe aucune loi pour interdire ce qui
      une atteintes à la libertés et légalité des femmes ,
      cet accoutrement grotesque nous narguera à chaque coins de rue
      et ces provocatrices musulmanes encourageront de plus
      bel les autres à faire de même
      ces femmes sont un danger pour nos sociétés
      il faut les soumettre à nos lois et coutumes
      si elle veulent porter le ridicule vêtement qu’elle retourne dans leur pays d’origine
      on n’a pas besoin d’elles , d’autant qu’elles n’ont aucune utilité
      elles ne travaillent même pas ( qu’on ne me dise pas qu’on peut travailler avec de tel habits) donc retour forcé ( car elles ne seront pas d’accord) au bled ! Bon vent dans les voiles!!!

  8. bonjour
    que dire devant tout cela et de savoir que vous allez encore passer devant le tribunal , moi aussi je pensais votre affaire classée ..

    Nous avons de la chance, nous qui lisons RR , mais la plupart de nos concitoyens ne lisent pas ces pages , et quand on essaie d ‘en parler vous regarde avec des yeux ronds ,
    cela dérange , ils ne veulent pas le savoir , et font l ‘autruche , mais quand ??? la majorité des Français se réveilleront -ils ….

    bon dimanche à tous
    kénavo

  9. À ce que je peux voir les sociétés musulmanes sont des sociétés de porte-paniers ils se dénoncent entre eux. Je trouve ça infantile et immature. Ici on appelle ça des stools et c loin d’être un compliment.

    Et le ccif les minuscules sont voulues pourquoi ils ne s’appellent pas la Gestapo carrément ou Inquisition ça aurait l’avantage de dire vraiment ce qu’il est un organe de délation.

  10.  »…pointer du doigt « une culture traditionnelle », une idéologie misogyne et agressive, moyenâgeuse et dangereuse…  »
    certe quand on sait que cette secte impose une sorte de chasteté ( surtout imposée au fille ) jusqu’au mariage et qu’ils ne peuvent pas avoir une copine comme n’importe qui en occident , imaginez leur frustration , sans compter qu’ils ne voient que des femmes habillée dans des sacs , énormes, allures grossières sans formes alors quand ils voient une fille avec un jeans , c’est la poussée des testostérones pour ces glandeurs
    S’ils ne peuvent avoir une femme , ils se tournent vers des chèvres, des ânesses
    cette idéologie est tout simplement malsaines et rend maboules
    c’est à vomir la vie de ces gens là

    • Les femmes en jeans ( surtout si elles sont pulpeuses) comme on peut voir sur la vidéo ils ne sont pas contre!!! à condition qu’elle soit bâchée de la tête au pied! Ce qu’il y a dessous c’est strictement pour le « propriétaire »!
      Strings et bâches sont compatibles, mais… Il n’y a que la bâche qui doit être visible à tout le monde! Voilà la réalité!

  11. Mme TASIN… Mais vous allez ENCORE au tribunal pour cette histoire « d’islam assassin »?????
    Je croyais que c’était terminé cette affaire et que vous aviez été relaxée!!!!!
    Vous attendez quoi pour leur faire avaler cette vidéo que nous partage notre chère Olivia ainsi que toutes les souffrances qu’endurent nos amis les chrétiens d’orient en terre d’islam???
    Votre situation pose le nécessaire question juridique du coran: Le coran est-il oui ou non une incitation à la haine, à l’antisémitisme et à la persécution des peuples qui pratiquent une autre religion que l’islam?
    Qu’attend votre avocat pour lever le lièvre????

    • Ma chère Coco j’ai été condamnée en appel pour islam assassin. Quant à vos questions vous vous doutez bien que nous levons tous les lièvres possibles mon avocat et moi mais il n’est pire sourd que celui qui ne veu t pas entendre.Les juges s’obstinent à considérer le coran comme la Bible, un écrit mythologique non prescriptif et dire le contraire serait inciter à l a haine contre ce ux qu’ils considèrent comme les vrais musulmans, dits modérés…

  12. vous pouvez refusé de vous faire jugé par une femme qui est juge voyez avec votre avocat il le sait
    pour la cause que je viens de vous dire si dessus

    • Je trouverais choquant de refuser un juge parce qu’il est femme si tant est qu’on en ait le droit, ce qui est à mon sens impensable, exactement comme il est inadmissible que des musulmans demandent des médecins femmes pour leurs femmes à l’ho^pital

      • justement, les prendre à leurs propres jeux, réagir comme une muzz….mais à l’envers

  13. Vous avez entièrement raison Madame Tasin, dire la vérité ne doit choquer personne, surtout en pays libres, même si cela plaît pas, que du contraire, les gens honnêtes qui ont du bon sens, qui n’ont pas peur des explications qui bousculent, le demanderaient calmement, sans animosités de prouver ce que vous dite Madame Tasin sur l’Islam et si c’est pas çà l’Islam, et bien qu’ils le prouvent, nous demandons que çà, de voir.
    Ce que nos juges et politiques auraient dû faire depuis longtemps et bien avant d’entamer l’immigration musulmane en Europe, même les oeufs empoisonnés qui viennent des Pays-Bas, ils agissent encore quand c’est trop tard, et merde!, ils servent à quoi?.

  14. Cela fait longtemps que je voulais me payer « Le Figaro Madame ». Ce bobo-magazine de droite.
    Vous l’avez fait, tant mieux !
    Il ne vaut pas mieux que ces confrères (consoeurs ?) de gauche.

    • On a déjà tellement commenté les dérives nauséabondes de cette religion qui refuse de considérer la femme comme l’égale de l’homme, que pouvons-nous dire de plus, alors que notre dégoût est à son comble ? Quant à la presse qui a largement contribué à faire élire Macron, la meilleure façon d’être des résistants est de la boycotter totalement.

  15. on peut se demander si tous ces abrutis ne sont pas complices et satisfaits de cette évolution… quand on voit à quel point on en est arrivé, il est permis de le croire. et maintenant avec macron, ça risque d’être encore pire.

  16. J’avoue ne pas comprendre la justice !

    Combien de fois vont-ils vous méjuger et vous condamner pour le même discours ? Le filon d’or !!!!

    Ce n’est pas la première fois qu’ils vous somment de leur rendre visite au tribunal !

    On est en pleine dictature qui a même honte de le reconnaître ; et elle va se faire encore plus violente étant donné tout ce qui se met « en marche » pendant l’été. L’année 2018 inscrira dans son calendrier la mort actée de la France et de la Démocratie.

    Ils s’activent, d’autant plus vite que l’on rentre dans le plus dur, le plus violent, mis aussi le plus dur à avaler. Les gens ne pourront pas faire autrement que de se rendre compte de ce qu’on leur a fait et de ce que sont leurs nouvelles conditions de vie. Peur de la révolte mais aussi asseoir le nouveau statut de la France de façon irréversible afin que quelle que soit la révolte, les choses auront définitivement changé et rien ne servira donc de se rebeller.

    Ce qui se passe avec l’armée est révélateur ; en fait on casse complètement l’armée nationale pour mettre en place l’armée européenne, voire mondialiste.

    On gèle les comptes bancires, c’est vrai que ça rend bien service aux banques qui se comporteront en reines joufflues ; et l’on gèle tout jusqu’à supprimer définitivement le casch.

    …..

    Ils nous ont eus jusqu’au trognon comme on dit et pour la majorité nous n’avions pas pensé à la vaseline.

    Ils nous ont eus mais aussi on s’est laissé avoir à être trop obéissants ! Ils ont établi des règles qui n’en sont pas et qui sont irraisonnables, ces mêmes règles qu’ils définissent et modifient au jour le jour ; des règles fantaisistes et changeantes comme eux sont versatiles, superficiels juste destinées à nous enchaîner et nous neutraliser.

    • Entièrement d’accord avec vous, @Marcher sur des oeufs! « Ils » ont bien trouvé le filon d’or. Je croyais qu’en droit français, on ne pouvait pas rejuger une affaire déjà jugée et ayant fait l’objet d’une condamnation? En écrivant je pense à Christine et à l’écoute du mot CON DAMNATION , et ça m’ouvre des horizons..bien sinistres. Il n’y a qu’à s’informer des combats en Virginie avec les « antifas ».
      Courage,Christine Tasin, j’espère que la poignée de sympathisants qui vous soutiennent va devenir une brassée, puis se hissera au rang de silo!
      profitez bien de l’été.
      F.

  17. Vidéo : c’est hallucinant – Dommage que ce soit si bref…

    Quant à vous, Christine, je me demande parfois où vous trouvez le courage de continuer, harcelée par l’Inquisition ! Mais, ça ne nous donne que plus de raisons de témoigner afin « qu’ils » sachent que vous n’êtes pas seule !

    • Merci Olivia oui nous gagnerons si les lâches cessent de se taire, de se cacher ou d’émigrer

    • La foule se sent toujours plus forte quand elle peut s’attaquer à une personne seule.

    • oui, le parallèle est édifiant entre cette jeune marocaine harcelée par des barbus, et notre Christine harcelée en France par l’INjustice,
      quelle ironie, n’est-ce pas que Christine soit harcelée pour dénoncer lislam , celui-là même qui engendre de telles pratiques ?? qui semblent tout de même atteindre quelques journalistes pas trop bornés

    • Une femme sans son sac poubelle muzz est une pute.Curieuse mentalité ,aucun respect de la femme .J aurai compris que cette femme soit en mini jupe avec un décolleté plongeant au pays du pedophile mohamet le sanguinaire.

Les commentaires sont fermés.