Les Maghrébins français n’auraient pas le droit d’abandonner les nationalités tunisienne, algérienne… ?

Comment prétendre être souverain dans ces conditions?
« En fait, le code algérien de la nationalité n’autorise pas les individus nés avec au moins deux nationalités dont l’algérienne à renoncer à cette dernière. »
« Le droit tunisien est plus intransigeant encore : il ne prévoit aucun mécanisme de renoncement délibéré à la nationalité. Ce n’est pas possible», tranche Me Alya Cherif-Chammari, avocate au barreau de Tunis »
» Seul le Maroc laisse théoriquement la possibilité aux Marocains nés «binationaux» de perdre leur nationalité si, «ayant une nationalité étrangère d’origine», ils y sont autorisés «par décret» (article 19 du code de la nationalité). Mais ce genre de cas semble être rarissime voire inexistant, le droit marocain accordant encore «plus de poids à la nationalité» que le droit algérien, selon Me Boudjelti »
» Pour l’Algérie, soucieuse de ne pas être associée à l’entreprise terroriste des deux hommes, pas de doute : ils n’étaient pas algériens. La preuve, «ils ne se sont jamais préoccupés d’avoir des documents (d’identité) algériens», avait expliqué le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Mais pour Me Stéphanie Calvo, avocate au barreau de Paris et spécialiste de la nationalité, «les cartes d’identité et passeports ne sont pas une preuve de la nationalité, seulement une conséquence».

Qu’ils soient conscients ou non de leur «binationalité», les Franco-Algériens de naissance ne peuvent de toute façon pas y renoncer. »
http://www.liberation.fr/desintox/2016/02/29/binationalite-l-impossible-renoncement_1435722

 

Note de Christine Tasin

Ne peuvent pas y renoncer ? Vraiment ? Quand on veut, on peut. Il suffit que la France le veuille.

Nous nous trouvons une fois de plus face à l’un des multiples problèmes de l’islam.

L’islam ne lâche pas ses proies. Un né musulman doit demeurer musulman et il doit faire du prosélytisme partout où il est et surtout en territoire non musulman. Territoire pas encore musulman.

Pour cela, la charia qui régit les lois des pays musulmans interdit tout bonnement à ses ressortissants d’abandonner leur nationalité, gardant un oeil sur eux malgré les années et la distance, ne leur permettant pas de rompre avec la culture, les pratiques, la langue… de leur pays d’origine.  D’ailleurs, pour que les enfants français des ressortissants étrangers puissent avoir également la nationalité d’origine de leurs parents, ces derniers, quand ils vont les déclarer au consulat doivent montrer patte blanche, à savoir donner des prénoms musulmans à leur progéniture…. Ils ne font pas grand-chose pour échapper à cette contrainte, au contraire, acceptant de faire de leur enfant, délibérément, un étranger dans son pays. Par leur choix.

Exactement ce que l’ISESCO  (Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture ) prône.

Extraits d’un article publié sur notre site il y a un an.

Au commencement était l‘OCI. Organisation de la Coopération islamique, rassemblant les 57 pays musulmans, veillant à la conformité de leurs lois avec la charia mais veillant surtout à accomplir les préceptes mahométans, à savoir la conquête du monde non musulman.

C’est pourquoi, en l’an 2000, l’ISESCO, (Unesco musulmane…) a publié une feuille de route très importante, « stratégie  pour l’action culturelle islamique « La stratégie pour l’action culturelle islamique en dehors du monde islamique » (soit en pays mécréant)« .

Un maître mot, lobbying auprès des politiques pour que les politiques ne cherchent pas à assimiler, il faut que les musulmans obtiennent ce que Erdogan dit clairement aux Turcs en Europe  : ne vous assimilez pas.

Les moyens ? Le tout premier, c’est de lier rejet de la culture occidentale et enseignement de l’arabe coranique.

Pour cela, il faut absolument immuniser les enfants contre la culture occidentale. On s’étonnera ensuite de la montée du sentiment anti-Français dans les banlieues… C’est un plan qui a 16 ans et auquel le Ministre Belkacem met la dernière main 

lire l’ensemble de l’article et du dossier, télécharger le document de l’ISESCO :

http://resistancerepublicaine.com/2016/07/01/enorme-scandale-arabe-en-classe-belkacem-met-en-pratique-la-feuille-de-route-de-loci-de-2000/

Alors, me dira-t-on, que faire quand on veut interdire la double nationalité et demander aux Français d’origine immigrée de choisir ?

D’abord, la déchéance de nationalité française est possible et évidente pour les délinquants étrangers, avec ou sans la double nationalité. On ne va pas se gêner. Ils ne sont pas apatrides, pas d’état d’âme.

Pour les délinquants étrangers, et donc pour ceux qui refusent clairement la loi française et mettent la loi coranique en premier. Par exemple une ennikabée qui brave nos interdits ? Hors de France, illico presto.

Ensuite, il suffit de faire pression sur les pays concernés… qui, comme par hasard, ne tiennent encore debout que parce que nous accueillons – à notre grand désespoir et pour notre malheur – une bonne partie de leur jeunesse qu’ils ne sont pas fichus de nourrir. Nationalité algérienne, tunisienne etc obligatoire ? Plus de visas, même pour les étudiants et les touristes. A mon avis la charia trouverait très vite ses limites, d’autant qu’on pourrait assortir ces contraintes de la fin des délocalisations françaises chez eux, des prêts et dons permanents que nous leur faisons…

Bref, les lois sont faites pour être défaites, même en pays musulman.

Si donc comme nous l’espérons, avec les élections qui de demain, la fin de la double nationalité se profile, elle pourra être mise en place.  Sans aucun problème. L’islam ne fait pas la loi chez nous, et s’il y prétend il repasse la Méditerranée avec les prosélytes mahométans qui l’ont choisi contre la République.

 

 74 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. BONNE NOUVELLE.
    La loi francaise peut changer et dicter qu’il est interdit d’attribuer la nationalité francaise a des personnes originaires de Tunisie, Maroc et Algérie, entre autres, et pour la raison sus-indiquée.

  2. Il faudrait que la France trouve le courage et le bon sens de faire comme plusieurs pays qui ne reconnaissent qu’une seule nationalité. La seule nationalité qui doit compter en France est la nationalité Française. On est Français ou on ne l’est pas, et ceux qui ne choisissent pas la France, DEHORS!

    • C’est bien là une réponse, un raisonnement simpliste, au sens propre comme au sens figurée !

      Comme si la nationalité, la binationalité ou la multinationalité était en lui-même un problème !!!

      Et qu’il suffisait d’interdire la mutinationalité et d’imposer la nationalité unique pour résoudre le problème !!!

  3. Comme quoi vraiment la roue tourne !

    Il y a des années les pieds noirs avaient été chassés de leur terre natale, l’Algérie, leurs biens et leurs maisons confisqués, voilà le retour de la médaille par les circonstances et non la violence comme l’ont fait les algériens qui avaient décrété que les pieds noirs perdaient leurs nationalité avant de les chasser, mais la France est resté digne car elle leur laisse le choix de garder leur nationalité française uniquement et rester vivre en France. J’espère que les binationaux algériens comprendront le totalitarisme du régime de leurs pays d’origine !

    Il fallait prendre soin de la France ! Maintenant c’est trop tard.

  4. C’est bien pour cela que la décolonisation a bien été la plus grande connerie que la France, l’Europe et l’Occident a commis au cours des 10 mille derniers années !!!

    La décolonisation, c’est un crime contre l’humanité !!!

  5. Que c’est facile de disserter ainsi, loin de toute réalité !

    Si la France, son gouvernement, est aussi complaisant avec les pays maghrébins en particulier, et les pays arabo-musulmans en général, ce n’est pas pour une raison de complicité ou d’entente idéologique, mais bien pour une question d’impuissance, de faiblesse !!!

    Le pétrole se trouve principalement en Afrique du nord et dans les pays arabo-musulmans.

    Les plus gros consommateurs de pétrole se trouvent en Europe, en particulier en France.

    Quand nous aurons obtenu une véritable indépendance énergétique, nous pourrons alors revoir notre politique étrangère et diplomatique.

    Pas avant !!!

      • Comme il y a aussi en Norvège et dans la Mer du Nord, autant que dans le Golfe du Mexique et en Alaska …

        Mais la France n’est pas la seule consommatrice de pétrole !

  6. Si les musulmans aiment tant leurs pays d’origine, qu’ils y retournent et qu’ils y restent Marine est la dernière solution après se sera la guerre.islam dehors.

    • Ceux restés au bled ne veulent pas d’eux, c’est ça le problème. Toute la racaille est chez nous, et eux, ils gardent les plus civilisés.

  7. On commence à entendre (Marine Le Pen,Fillon) le mot islam depuis hier,suite attentat champs Elysées .
    Islam,pas seulement « islam radical ».
    Le mot « maghrebin » reste tabou.
    Alors qu’on sait très bien que beaucoup de délinquants e (et terroristes) sont des maghrébins.
    Algériens,tunisiens,marocains.
    Le problème « maghrébin » est encore tabou en France.
    Et pourtant c’est le coeur du problème.
    Cette double nationalité est un scandale .
    Ces gens seront toujours algériens,tunisiens,marocains avant d’être français.
    Il faudra mettre fin à ce que nous imposent des pays ennemis sur notre sol.
    Ou ils choisissent la France ou ils retournent chez eux.
    Referendums urgents:le recensement des maghrebins ,la fin des binationaux chez nous .

  8. Juridiquement, je ne suis pas certain que l’abandon du droit du sol pour le droit de la filiation mettrait fin à la double nationalité des personnes qui l’ont déjà. Mais au moins ça éviterait dans l’avenir de créer de nouveaux doubles nationaux.

Les commentaires sont fermés.