Et si Hollande rêvait de voir Marine accéder à la Présidence et lui faisait la courte-échelle dans l’ombre ?

Non, cela n’est pas un mauvais scénario sortant d’un esprit fou mais ressort de la simple analyse du personnage et de la situation. Peut-être peut-on le ranger au rayon de la politique-fiction … mais qui sait ?

Examinons en premier lieu le personnage François Hollande.

On laisse entendre que François Hollande soutiendrait en secret son « fils-prodige » Emmanuel Macron qui surtout ne lui demande rien tant il craint de se voir associé au naufrage de son mentor. Pour cela la presse nous raconte avec gourmandise comment tel ou tel hollandiste du premier cercle se rallie à Macron et y décèle des encouragements sous-jacents de l’encore Président pour quelques semaines.

 

C’est mal connaître le personnage que de lui prêter le moindre sentiment. C’est Emmanuel Macron lui-même qui qualifia le 31 août 2016 François Hollande « d’homme sans affect » et de « sociopathe ». Peut-on raisonnablement croire qu’Hollande infatué de sa personne, qui n’a d’affect pour personne sinon lui – il suffit de voir sa façon fort méprisante de congédier ses collaborateurs comme sa manière indélicate de répudier ses maîtresses – puisse laisser passer cet affront, que dis-je, cet outrage que lui fit Macron ?

Alors nous affirmer maintenant qu’il voit en lui son successeur c’est peindre une toile quelque peu surréaliste ! François Hollande sait que la vengeance est un plat qui se mange froid, et avec le sourire. Sa vengeance, il est probable qu’il la cuit et la recuit depuis cette fin août 2016. Le félon Macron n’a probablement pas fini de se repentir d’avoir mordu trop tôt la main qui l’a nourri. Bien qu’au seuil de sa sortie, Hollande a encore une grande capacité de nuisance. Son Parquet National Financier qu’il a fait lâcher aux basques de François Fillon par Jean-Pierre Jouyet (une de ses âmes damnées) après y avoir intelligemment placé à sa tête Éliane Houlette si marquée à gauche qu’elle n’a dans ce poste aucune crédibilité mais un grand pouvoir, est une illustration de la façon immorale et odieuse dont François Hollande sait détourner les institutions à son profit sans la moindre honte et sans le moindre remord.

 

Par ailleurs, cet homme se vit comme le descendant du Florentin l’autre François, qu’on dirait le Grand si on devait le distinguer du Petit qui occupe actuellement le palais qu’occupa jadis celui dont il se voit l’héritier politique. Mais du Grand, le petit n’a ni la culture de celui qui avait fait ses humanités, ni la finesse d’esprit. Il n’a en fait hérité que d’une rouerie que son esprit retors tient pour grande intelligence politique. Il n’est point sot, juste besogneux et opiniâtre. Et de lui qui a raté son mandat, et qui ne veut pas se l’avouer il veut laisser l’image d’un mandat réussi.

 
C’est maintenant qu’il faut étudier la situation et son contexte.
Comment Hollande peut-il parvenir à ses fins quand tous ont sous les yeux les résultats piteux et parfois tragiques et le plus souvent contestables d’une politique marquée par les errements et les absences de choix d’un indécis ?
Une seule solution s’impose à ses yeux, le chaos. Si par bonheur pour lui le chaos lui succédait, nul doute que l’on se souviendrait avec regret de ce temps où tout n’allait finalement pas si mal. «  Souvenez-vous quand François Hollande était Président, ce n’était pas formidable mais ce n’était pas tragique comme aujourd’hui ! » pense-t-il que l’on se dira plus tard si survient ce chaos. Ainsi faisant il ferait un peu oublier la vacuité de son mandat et son absence de résultats positifs.

Alors soit, François en bon sociopathe choisit d’installer, en toute discrétion, le chaos en France. Mais comment s’y prendre ?

Esprit retors jamais à cours d’un coup tordu, il a imaginé faciliter l’accession de Marine Le Pen à la Présidence. Ainsi croit-il que seul le chaos pourra suivre son élection à la Présidence, « forcément » comme aurait dit Marguerite Duras défunte Thuriféraire de « François le Grand » qui chaque matin disait-elle « Chaque matin, dans ma tête, je tue Le Pen de toute ma force ». Enfin c’était le père que la vieille pythie tuait chaque matin. La fille François le petit en a besoin pour mener à bien son projet. Peut-être même qu’on le rappellerait dans le rôle de l’homme providentiel capable de sauver la France. Mais prudent, il faut d’abord donner l’impression qu’il n’est impliqué en rien dans sa succession. Alors il laisse filtrer que Macron, ce traître, ce félon, est son « fils préféré », celui qui a toutes ses faveurs et toute sa confiance, qu’il est son héritier politique. Ce faisant il enduit déjà de savon noir la planche sur laquelle est engagé l’impétueux jeune-homme.

Ensuite il faut faire en sorte que la situation soit la plus confuse possible. De la gauche, il n’y a pas de soucis à avoir. Après 5 ans de mandat, il la laisse fracturée de toute part minée par des querelles qui rendent toute réconciliation impossible. La gauche est un grand blessé dont il n’y a rien ou peu à craindre. Tous les pronostics annoncent un second tour sans elle, on peut la tenir pour quantité négligeable. Donc peu lui en chaut.

Le problème est donc d’empêcher le candidat qui sera face à Marine de l’emporter au finish grâce au recours instinctif des électeurs, maintes fois blousés par les politiques, à ce Front Républicain – grande alliance des contraires pour la seule sauvegarde de leur pré carré – qui doit faire barrage au Front National que les ténors de tous bords appelleront de leurs vœux n’en doutons pas.

François Hollande va donc procéder par étapes. D’abord il a eu la prudence, pendant ses cinq années passées à l’Élysée, de faire constituer des dossiers contres tous les éventuels candidats qu’il lui semblait susceptible d’affronter à cette élection, avant d’être contraint d’y renoncer le 1er décembre.

Pour ces primaires de la droite, il avait songé à un Sarkozy l’emportant, Sarkozy qu’il rêvait de rencontrer dans un match revanche, pensant l’écraser une nouvelle fois. Le sort a voulu que ce dernier ne sorte pas vainqueur de l’épreuve. Tant pis, la justice lancée à ses trousses par le maître de l’Élysée dès le début de son mandat le poursuit encore et toujours de son opiniâtreté. S’il avait été le vainqueur de la Primaire ils seraient dans de beaux draps « Les Républicains » et leur candidat.

Mais c’est Fillon qui est sorti de ce jeu de chaises musicales à deux tours. Inattendu, mais cela est de peu d’importance. François Hollande a pris soin de créer des institutions qui lui obéissent et dont il se sert à discrétion.

D’abord la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, créée en 2013 où il plaça Jean-Louis Nadal, ancien procureur général près la Cour de cassation, très marqué à gauche, fidèle de Martine Aubry et qui l’avait soutenu en 2012.

Puis vint en février 2014 la création de ce Parquet National Financier. Éliane Houlette, très marquée à gauche elle aussi, ancienne avocate générale à la cour d’appel de Paris, est nommée procureur de la République à la tête de cette institution par Christiane Taubira sur la suggestion pressante de François Hollande, alors que c’était une autre magistrate, plutôt classée comme ayant une sensibilité de droite, qui était pressentie pour le poste.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a connaissance de toutes les déclarations de patrimoine faites par les élus tenus de le déclarer. Rien n’est plus facile que de recouper ces déclarations quand on a ses fidèles à Bercy. Le ministère des finances peut donner les informations qui permettent de recouper les déclarations faites par les élus et les candidats.

Ensuite, il suffit de tenir la Presse dans sa manche. Et de relais dans la presse écrite, radiophonique et télévisuelle, Hollande n’en manque pas depuis son entrée en politique au PS.

En pourrissant la campagne de François Fillon par un article publié par le Canard enchaîné, qui conduit le PNF à s’auto-saisir et ouvrir une enquête préliminaire dès le lendemain, puis en alimentant les journaux par des fuites de PV d’audition – fuites fatalement policières ou judiciaires puisque les avocats n’ont pas accès au dossier d’une enquête préliminaire – François Hollande fait dégringoler Fillon dans les sondages et les intentions de vote. En savonnant habilement la planche d’Emmanuel Macron, qui parvient lui même à se mettre en difficulté, il le voit lui aussi descendre dans les sondages.

D’ailleurs, Macron n’est-il pas qu’un météore qui fusera dans le ciel de cette campagne présidentielle ? Les électeurs potentiels du jouvenceau font montre de curiosité bienveillante plutôt que d’adhésion de conviction. Ses diverses déclarations montrent qu’il tente de séduire des publics situés aux antipodes les uns des autres.

La part des électeurs sûrs de leur choix en sa faveur est plus faible que pour tous les autres candidats. Selon les différents instituts de sondage et selon le moment, ce taux oscille entre 35% et 50% pour Macron alors qu’il est compris entre 75% et 80% pour Le Pen. Si son potentiel haut est à 33%, selon BVA, son potentiel bas se situe à… 9% !

Le profit qui s’ensuit va incontestablement dans la poche de Marine Le Pen.

François Hollande regarde patiemment son plan du chaos se mettre en place. Car nul doute pour lui, ce sera Marine qui gagnera l’élection. À peine élue, dans sa petite tête, ça pourrait être  la guerre civile sinon la révolution (il fait tout pour ça, cf l’affaire Theo). Ce doit être elle qui doit gagner pour faire oublier son misérable mandat … et qui sait, peut-être lui permettre de revenir !

 
 

 34 total views,  1 views today

image_pdf

32 Commentaires

  1. DenLibr
    J’avais envisagé de poursuivre dans votre voie, mais j’ai choisi de m’arrêter avant l’élection de son successeur.
    Pour que ce que vous envisagez puisse se produire, il faudrait que Hollande tienne la Police et l’Armée. Quand on sait que la moitié des effectifs de ces deux institutions vote MLP on se dit qu’Hollande ne contrôle plus rien de ce côté là.Donc je n’ai pas vraiment de souci sur ce point.

  2. La première partie de votre « rêve » est plausible. Pour la seconde, je vois tout autre chose. Si Marine est élue et que tout aussitôt de graves événements se produisent (et la crapule est très en mesure de les faire se produire avant même l’entrée en fonctions de Marine), il y aurait de quoi appliquer l’article 16, suspendre pour 6 mois le résultat des élections et gouverner par ordonnances sans consulter le Parlement. Ainsi Hollande se maintient au pouvoir, fomente des « affaires » judiciaires contre Marine de trahison au profit de la Russie, la rend inéligible et convoque de nouvelles élections présidentielles où il se présente comme un recours. Voilà un scénario très très plausible !

    • D’ailleurs tout ceci pourrait aussi bien se produire dans l’entre-deux tours. Souvenons-nous de l’Algérie des années 80 : c’est dans l’entre-deux tours, quand le pouvoir algérien a été convaincu de l’élection d’une majorité d’islamistes, qu’il a suspendu les élections.

    • Cela apparaîtrait comme un coup d’Etat ? Pas sûr, si l’Union européenne appuie Hollande pour « écarter le danger ». Et ils en sont, là aussi, tout à fait capables !

    • Entièrement d’accord, c’est un scénario hautement probable que j’ai développé dans un précédent post.
      Avec un tordu pareil, tout est possible et ne me surprendrait qu’à moitié.

  3. Gaulois
    Je pense effectivement que Hollande est un machiavel, doublé d’un homme sans une once d’honneur qui s’autorise les actions les plus viles. Et ainsi que l’a dit Macron un homme sans affect … un sociopathe.
    Souvenons-nous de ce que disaient les journalistes qui supputaient sur sa volonté de se présenter ou pas à la primaire de la gauche avant qu’il ne déclare forfait le 1er décembre. « S’il voit ne serait-ce qu’un trou de souris qui lui permette d’y aller, il ira ». Malheureusement pour lui il n’y avait même pas ce « trou de souris » et fut contraint de renoncer, mais dans son esprit ce n’était que provisoire. Il n’a pas déclaré à l’instar de Jospin ou de Sarkozy qu’il se « retirait de la vie politique ».
    Donc j’imagine que dans son coin il oeuvre encore, avec opiniâtreté, à se créer ce trou de souris qui pourrait lui permettre de revenir dans le jeu politique. Et quoi de mieux quand les replâtrages sont inenvisageables que de tout abattre pour reconstruire. Et pour lui tout abattre c’est je pense créer une situation qu’il pense être pire que celle qu’il va laisser. Voilà pourquoi je pense que cette tactique du chaos aurait bien pu germer dans son esprit.

  4. Guy du Faur de Pibrac
    .
    Vous avez raison au moins sur un point, Hollande est un machiavel. Un tordu de chez tordu, pour être plus exact et doublé d’un mythomane professionnel.
    .
    Et n’oublions pas que partout dans le monde les socialos-marxistes n’ont jamais lâché le pouvoir que dans le chaos ou dans le sang.
    Cordialement.

    • Hollande marxiste ? Vous allez fâcher notre Che-Mélenchon !
      Pour Hollande, la « lutte des classes » c’est plutôt la « lutte des crasses »

  5. C’est une hypothèse comme une autre qui se tient en analysant certains aspects !A droite comme la Gauche n’ont plus rien a proposer aussi avant de quitter le navire ils vont y mettre le feu et laisser au FN le soin de gérer la crise tout en assurant qu’ils n’y sont pour rien ,car jusqu’ici leur programme était « sus au FN »,en réalité c’est les mémes la secte de l’ENA comme le dit Marine!
    aussi ces perquisitions qui ont déja eu lieu pour le méme motif sont juste un pétard de plus comme Léonarda et THéo présenté par la presse comme sans aucun probléme alors qu’il n’jamais travaillé et son seul job connu traffic de stup
    Enfin un viol avec une matraque perforant un pantalon vu la video cela me semble cousu de fil blanc !Mais Mr Hollande est coutumier du fait!!
    Donc tout est permis pour gruger le peuple avec l’aval de la presse et la TV a sa solde !La France pays de la liberté d’expression dirigée par le pouvoir!

  6. Mon Dieu,mais,je suis. bouddhiste.Évidemment, comme je suis content que d’autres pensent comme moi.pourvu qu’elle passe et au premier tour encore. Ce qui a été dit plus haut, je le crie sur les toits depuis deux ans.

  7. Premiere perquisition, pas de preuve, 2eme ce jour, résultat attendu, rien a nouveau , c’est juste une façon de + pour pourrir l’ambiance par des hauts placés gochos aux ordres de l’oligarchie. Nous avons tous connaissance du pactol depuis + de 10 ans que nos élites ont engranger malhonetement , et vous constaterez qu’avec la complicité des médiats rien ne transpire.tant qu’ils sont aux manettes – La vrai justice aprés l’election de MLP , ils aurons du travail pour 2 années 24 heures sur 24 pour éradiquer les métastases . Nuremberg bis

  8. Attention ! aujourd’hui, le siège du FN a subi une perquisition !
    Les débatteurs des différentes chaînes s’étonnent que les soi-disant affaires du parti ne fassent pas tomber Marine dans les sondages,
    Sauf que les affaires , elles sont juste dans leur tête, ils sont les seuls à ne pas le voir !

  9. La gauche comme la droite détruisent la France depuis 40 ans. Ils n’ont plus d’idées pour relancer le pays , trop de grèves , trop de manifestations etc…
    La solution pour espérer garder le pouvoir: la soumission de son peuple avec en prime pour faire taire les grognards, ( une seule religion faite d’amour et de paix..).Ils pactisent avec le diable mais le torchon brule alors PLAN B : mettre Marine au pouvoir et lui laisser régler les emeutes et les problèmes qui suivront son élection. Et enfin, lui mettre toute la responsabilite des emeutes sur le dos. (racisme , xénophobie islamophobie etc…)
    Et ces salopatds diront tous en coeur……on vous avez prévenu.

  10. Comme je le disais dans un autre post, il faut se méfier du vote de la population musulmane qui est systématiquement groupé et ne connait aucune division, lorsque les autres se divisent entre droite, gauche, extrême droite, extrême gauche, abstention, centre.

  11. Bonsoir Guy du Faur de Pibrac
    Votre scénario est tout à fait plausible tant la perversité de Hollande confine au machiavélisme.
    Il le cache d’autant qu’il se prétend le président des humbles, qu’il va faire ses courses chez l’épicier du coin, qu’il est amoureux des femmes donc bon vivant, ou encore lorsqu’il se rend dans les banlieues flatter le communautarisme:
    Tout cela n’est que façade.
    Marine comme Macron font partie de sa stratégie.
    Dans son cynisme il fait le bon calcul toutefois: Il sait parfaitement à qui il s’adresse:
    Je parcours souvent les commentaires des autres journaux comme par exemple le Figaro et le constat est sans appel: Même les électeurs de droite emboitent le pas des médias qui mensonges après mensonges s’acharnent contre Trump, donnant ainsi raison à leurs adversaires
    Lorsqu’une grande partie de la population est prompte à retourner aussi rapidement sa veste, comme c’est également le cas pour Fillon, et à suivre aveuglément le dernier qui a parlé, un bon berger peut les emmener où bon lui semble, au bord du précipice par exemple.
    Là encore au bord du gouffre ce berger pourra en toute sérénité, secondé par les medias, leur expliquer que c’est la faute de Marine: Ils goberont tout, jusqu’à la lie.
    Marine comme Trump ont fait le pari de s’adresser à des adultes, de s’adresser à l’intelligence, neccessaire à l’analyse politique, et cela est inadmissible pour des millions d’individus habitués à ce que d’autres réfléchissent et décident pour eux.
    Tragique, d’autant que ce ne sont pas les électeurs de gauche, à l’affût en cas de victoire de Marine qui leurs ouvriront les yeux.
    La photo d’illustration est parfaitement adéquate à l’article.
    J’en ai la main droite qui me démange.

    • Bonsoir Louis.
      Mon naturel optimiste me pousse a conserver de l’espoir envers et contre tout et tous parfois. Rien ne serait pire que de baisser les bras. L’exemple de Trump que vous citer, élu malgré la tornade que les médias et les politiques même de son propre parti avait lancée sur lui. La surprise du Brexit, les résultats des dernières régionales nourrissent mon optimisme.
      Je veux croire également que de plus en plus de nos compatriotes ouvrent enfin les yeux, bien tardivement mais mieux vaut tard que jamais.
      Donc gardons confiance dans la justesse de notre combat pour notre Patrie.
      Moi c’est mon pied droit qui me démange ! ?

      • Oui il arrive de très bonnes surprises, et je reste néanmoins confiant en mes concitoyens car je suis moi aussi d’un naturel optimiste.
        Merci pour votre article et votre plume.
        Bonne soirée.

      • Monsieur vous stigmatisez les gauchers !
        Sachez qu’il est des culs qui méritent autant de coups de pieds de gauche que de droite !
        Ironie mise à part je trouve que votre hypothèse se tient, tant le « après moi le déluge » est devenu consubstantiel au politicard moyen dont Mouduc est un parfait représentant.

  12. Dans deux mois in tite la chasse et l étron avec un H majuscule disparaîtra dans le tourbillon de la cuvette. On ne peut pas avoir pire. C est impossible

  13. L’absention n’empêche aucunement de dégager une majorité ni d’être élu(e). Le plus grand problème qu’elle pose c’est qu’elle fragilise la légitimité de l’élu(e) qui en a profité.
    Regardez les élections, quelles qu’elles soient, et faites des calculs, vous constaterez que dans la plupart des cas l’élu(e) ne représente pas la majorité des électeurs inscrits, mais seulement la majorité des électeurs votants. Et il n’est pas rare (je l’ai constaté quand j’habitais Lyon) qu’un élu qui remporte l’élection avec 70% des votants ne représente en fait que 25% des inscrits (Par exemple Michel Noir lors d’une législative). Mais les absents ont toujours tort. Et c’est pareil pour les abstentionnistes.

  14. Belle analyse Mr Guy du Faur de Pibrac, mais vu la chienlit offerte par les divers candidats, j’ai peur que ce soit une fois de plus l’abstention qui l’emporte.

  15. Bienvenue à Résistance Républicaine, Monsieur Guy du Faur de Pibrac ! Votre plume fait honneur à votre ancêtre. Cependant, je pense que vous avez hérité également de son imagination, puisqu’il était poète… Car, si Hollande a un côté machiavélique, il me semble que vos hypothèses vont bien au-delà de sa capacité de réflexion…
    Par contre, j’ai peur que ceux qui ne sont pas très convaincus de voter FN ne retiennent de votre texte que la prévision du chaos…
    Je me permets de vous suggérer que mieux vaut éviter de penser trop fort face aux consciences faibles et manipulables. Cordialement.

    • Chère Olivia Blanche. Merci de votre accueil. Cela fait déjà quelques années que je fréquent ce site qu’anime si bien Christine Tasin. Mais c’était sous un autre pseudo. Quand j’ai commencé à lui envoyer mon premier article, fin novembre, j’ai décidé de changer de pseudo pour honorer cet ancêtre dont j’ai pris le patronyme comme nom de plume.
      J’ai les pieds bien sur terre. Si mon grand ancêtre était poète cela ne l’empêcha pas d’être diplomate et d’organiser la fuite de Pologne d’Henri III après qu’il fut élu Roi de Pologne et alors que son frère Charles IX venant de mourir en France le trône de France plus aguichant n’attendait que lui.
      Si vous m’avez bien lu, mon article repose sur des faits qu’il suffit de décrypter par l’analyse.
      La création de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, confiée à un proche. La création du Parquet National Financier confié à une magistrate rose-rouge. Les affaires qui poursuivent Nicolas Sarkozy depuis le début du quinquennat de Hollande (on avait d’ailleurs parlé de Cabinet noir à l’Elysée souvenez-vous … dont la direction serait assurée par ce bon Monsieur Jouyet).
      Il n’y a pas de hasard en politique, que des complots et des coups tordus qui lorsqu’ils ne viennent pas de vos ennemis sont suscités par vos « amis ».
      Que François Hollande n’ait jamais eu la carrure pour être chef de l’Etat c’est une évidence, tout dans son caractère le prédisposait à rester dans l’ombre. Il ne sait pas trancher quand il le faudrait, ni comme il le faudrait. Mais c’est un personnage roué, retors et vicieux qui est loin d’être sot. Ses proches en savent quelque chose. Et il sait très bien se servir des moyens qui sont mis à sa disposition et à bafouer la Loi en s’en servant pour parvenir à ses fins. Il serait tentant de sous-estimer un homme quon juge si vil et si méprisable, mais ce serait une erreur de ne pas reconnaître ce dont il est capable. On a déjà pu juger sur pièce de ses méfaits pendant bientôt cinq longues années.

      • Vous me faites beaucoup d’honneur en répondant à mon message. Je vous en remercie bien sincèrement. Mais ne croyez pas devoir justifier vos propos. J’avais déjà très bien lu entre les lignes de votre premier texte pour ce qui concerne le « personnage ». Par ailleurs, ma sensibilité me permet de capter assez sûrement les personnalités… Aussi, croyez que je tiens en estime les poètes et auteurs. Loin de moi de porter un jugement péjoratif à leur égard !
        Nous voyons tout au contraire, tous les jours, par l’exemple des politiques, gens plus pragmatiques que rêveurs, qu’ils sont très éloignés des réalités, du quotidien de leurs semblables !
        Ce fut surtout l’évocation du « chaos » qui a suscité des réserves de ma part car je sais trop combien cette hypothèse peut être exploitée par les ennemis de Marine. Et en parler, même au conditionnel et de manière hypothétique serait tenté le diable.
        Ce post datant déjà du 20 février, j’espère que vous pourrez lire ma réponse.
        Cordialement.

  16. Le hollande, c’est plié pour lui, c’est certain. par contre, les merdias se gardent bien de révéler qu’il est atteint par le début de la maladie d’Alzheimer… Il ne faut donc plus s’attendre à ce que le minable fasse quelque chose de censé… Quand c’est foutu, c’est foutu !

  17. dans ce monde de tordus il y a fort à pariez que vôtres plans ,ce révèle plus juste qu’il n’y parait .

    • C’est exactement la réflexion que je me suis faite lors de mon insomnie de la nuit dernière quand j’ai rédigé ce récit de politique-fiction cher Robert.

  18. Là c’est un peu rêver, Hollande pourrait rêver, le fils du médecin de l’OAS qu’il est comme un autre passé par la Cagoule et se refaire une virginité en Socialie ensuite.
    Le cas Hollande, comme celui de son ex(Royal) , relève de la psychanalyse.
    Cela dit quand je vois une partie du programme de MLP, il est parfois plus à gauche que le défunt programme commun.
    Cela dit, même si je suis critique , Marine le Pen est toujours plus patriote et c’est toujours ça de pris.

  19. N’oubliez pas que c’est François MITTERRAND qui a placé Jacques CHIRAC au Pouvoir…
    Par ce même système.
    Comment disait-il, JOSPIN, déjà ?…
    « PAYS de CONS !… »

  20. Qu’elle soit au premier tour avec 51% au premier tour et ouf nous respirons. Prions pour que cela puisse se réaliser.

    •  » oui mais combien de droite vont oser sauter le pas ? Combien préfèrent les félons pour le second tour ?  »
      Faudrait savoir ! Le verre est à moitié plein ou à moitié vide ?

Les commentaires sont fermés.