Ho, Balasko, tu demandes quand que cesse le martyre des F de souche en banlieue ?

J’en ai marre de cette histoire de Théo.
Pendant ce temps, à Villejuif, un homme paisible de 47 ans parti chercher son portable dans sa camionnette demande à des « jeunes » (on sait ce que ça veut dire dans le langage médiatique) de faire moins de bruit dans le hall de la résidence.
Sanction : coups de couteau, ITT.

Cela justifierait quelques manifestations (paisibles) pour réclamer une politique pénale plus efficace… celle que propose Marine le Pen par exemple!!!

Ceux qui défilaient pour Théo défileront-ils pour demander que les moyens de la police soient renforcés pour lutter contre cette déliquance ? Voire qu’on envoie l’armée dans les cités ??

« Derrière les portes qui s’entrouvrent avec crainte, les habitants racontent le même calvaire. « Cette bande squatte ici très souvent depuis environ trois ans, témoigne l’un d’entre eux. Ils parlent fort mais je n’ose pas trop leur dire. Si on pouvait, on déménagerait mais ce n’est pas si facile que ça avec les enfants ». « C’est le décor de la cité, soupire une autre voisine. On vit avec. Qui aimerait vivre ça ? Il y a bien eu une pétition il y a quelque temps mais ça ne change rien. » »

Villejuif : attaqué au couteau pour s’être plaint du bruit

C’est le genre d’immeuble où on a envie de rester aussi peu de temps que le digicode a dû fonctionner. Des tags, un tableau électrique arraché et surtout des jeunes qui squattent le hall quasiment tous les soirs. C’est justement en s’opposant à cette bande qu’un homme de 47 ans a essuyé plusieurs coups de couteau lundi soir à Villejuif. L’auteur présumé de cette agression survenue au 74, rue Marcel Grosmenil a été interpellé ce mardi en début d’après-midi par les policiers du Kremlin-Bicêtre. Il était dans la soirée en garde à vue dans les locaux du SDPJ 94. Connu pour plusieurs affaires, habitant un immeuble proche au 1, rue Molière, cet homme de 23 ans a donné une « version différente de l’affaire », selon un enquêteur. La victime a, elle, été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger.

L’immeuble où l’agression a eu lieu au 74, rue Marcel Grosmenil

Il est 20 h 30 quand ce père de famille de 47 ans, arrivé chez lui, se rend compte qu’il a oublié son portable dans sa camionnette. Il redescend et tombe à nouveau dans le hall sur la bande. « C’était sans doute un petit point de deal », avance un policier. Que se passe-t-il ensuite ? Selon les premiers éléments, l’habitant aurait reproché aux squatters de faire trop de bruit. Le ton monte et plusieurs coups de couteau sont portés en direction du visage de la victime. « Pour se protéger, l’homme a mis son bras en opposition, occasionnant une blessure assez sérieuse », décrit un enquêteur. « Quand il est remonté, il saignait à l’épaule », lâche la femme de ce père de famille inconnu des services de police. Ce n’est pas la première fois qu’il s’opposait à cette bande. « Il avait déjà été blessé au bras », se souvient son épouse. « C’est vrai qu’il avait déjà eu une grosse ITT, confirme un policier. Il ne se laisse pas faire. »

Derrière les portes qui s’entrouvrent avec crainte, les habitants racontent le même calvaire. « Cette bande squatte ici très souvent depuis environ trois ans, témoigne l’un d’entre eux. Ils parlent fort mais je n’ose pas trop leur dire. Si on pouvait, on déménagerait mais ce n’est pas si facile que ça avec les enfants ». « C’est le décor de la cité, soupire une autre voisine. On vit avec. Qui aimerait vivre ça ? Il y a bien eu une pétition il y a quelque temps mais ça ne change rien. »

 101 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. il faut croire finalement que ces gens-là, sont éminemment égoïstes ,égocentriques, sans aucune compassion pour leurs semblables,
    Ils cherchent à vite se faire remarquer comme étant du bon côté du manche,
    seules comptent pour eux leur carrière, et l’image qu’ils cherchent à donner à la doxa,
    il faut vite prendre parti pour ne pas être distancé,
    c’est répugnant, leur attitude me dégoûte
    il n’y a vraiment rien à attendre de tels individus déconnectés,
    ceux sont des « sans-cœur »
    qu’ils restent dans leur monde du spectacle et qu’ils ferment leur gueule sur la réalité, comme ils ferment les yeux !!

  2. Effectivement,  » c’est un fait rarissime  » !
    La presse locale nous livre assez souvent des faits qui ne sont pas repris, bien sûr, par la presse nationale, mais qui montrent, si on est attentif, l’état réel du pays.
    Ainsi, parlant de Gien, dans le Loiret ,  » la république du centre  » écrit :
     » C’est un fait rarissime. À Gien, le patron d’un bar a porté plainte contre un client devenu violent après qu’il a refusé de lui servir de l’alcool. Ce dernier a été condamné par le tribunal de Montargis pour « injure non publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion » à 200 € d’amende et 450 € de dommages-intérêts à verser au plaignant.  »
    On croit que ….., mais non :
    C’est vraiment  » un fait rarissime  » car, déclare le patron du bar :
     » Parmi les insultes contre mes clients et moi, « sales fachos », « sales Français »…  »
    Une condamnation pour racisme anti-Français, ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça !
    J’ajouterai un hommage personnel à ce patron de bar pour ses paroles reprises dans  » la république du centre  » :
     » Je suis moi-même d’origine étrangère et mon grand-père et mes oncles ont combattu contre le fascisme pendant la Seconde guerre mondiale. Je ne pouvais pas laisser passer ça « .
    Bravo, Monsieur !
    http://www.larep.fr/gien/justice/2017/02/16/les-patrons-de-bar-giennois-face-aux-comportements-outranciers-et-dangereux_12287186.html
    Et pourtant, le titre de l’article est :
     » Ivresse
    Les patrons de bar giennois face aux comportements outranciers et dangereux « 

  3. Loi du plus fort = loi de la jungle…
    Les plus forts ? Ce sont les CPF qui s’imposent partout, de plus en plus, soutenus de surcroît, par des bobos aux neurones déssoudés par leurs excès en tout genre…
    Les individus finissent par mourir et les civilisations aussi.
    La nôtre, laminée par l’idéologie de thanatos, vit ses derniers instants pendant que « gras-double », celui qui est à la tête du pays, rend visite à la racaille et continue ses petites blagues…

  4. oui, les témoignages sont à se taper la tête sur les murs,
    Combien y en a-t-il sur notre pauvre sol infesté par des vermines ?
    Combien de français tranquilles qui n’avaient rien demandé, sont harcelés quotidiennement , méprisés, rackettés, tabassés, insultés,ou attirés dans la drogue qui circule à flots, ou happés par le dogme odieux et convertis, ou poussés au suicide..
    Ces crétouillards de people bobo, faut qu’ils fassent un séjour dans un bel ensemble de banlieue, un mois suffirait amplement,
    ou au choix, une semaine dans la police de ces mm quartiers,
    marre de marre d’écouter leurs leçons de bien-vivre, du haut de leur quartier nanti,
    je leur souhaite vivement une bonne expérience bien sentie, y a que ça pour leur fermer le clapet à âneries,
    je boycotte tous ces connards qui se sont fait remarquer

  5. Mme Balaskovitch a la compassion géométrie variable
    Qu’elle continue la culture du navet et qu’elle ferme sa boîte ragoût !

  6. il faudrait qu’elle sorte des quartiers chics ou au moins qu’elle lise « la France soumise » ou « Soumission »..comment ces pseudo pipole se permettent elles de donner des leçons de morale à la plèbe qu’elles méprisent! se croient elles plus intelligentes que le reste de ses concitoyens? par arrogance ,par orgueil mal placé ? boycottons leurs films systématiquement ..cela fait longtemps qu’elles ne me font plus rire ,les Balasko, les Béart ou les Arditi ,petits saltimbanques franchouillards

  7. Ce soir, ça y est, la racaille a investi le 18ème à Paris. Allez les p’tits gars, les bobos petits bourgeois ne sont plus très loin, prêts les cailloux et les barres de fer, les battes et les cocktails Molotov?

    • Bah je leur conseille le xvie, Auteuil, Neuilly, Passy (tel est notre ghetto, parodiait les Inconnus).
      La on va rire….

  8. Et notre trou du cul présidentiel, il n’est pas venu pour soutenir ce malheureux blessé? 🙁 Vivement qu’il dégage, qu’ils dégagent tous, ces salopards de socialistes !

  9. les cités sont ..des cités… j’ai habité une cité où tout le monde habitait en toute intelligence… cette cité en question je ne pourrais aujourd’hui y mettre les pieds,
    et j’ai été en relation avec une personne qui a un salon à la lisière de cette cité, qui y a vécu petite avec ses parents et son frère… les dealer étaient au bas de l’immeuble et lui fichait des claques quand elle rentrait de l’école..elle a finit par demander à sa mère de descendre la chercher à chaque fois ..;quand au frère il a été « rattrapé  » par ces jeunes et il a « gouté à la drogue à 13 ans ..puis il est parti à 80 kms pour faire des études pro ..il est revenu …et.. s’est suicidé ! j’ai été très émue en attendant cette histoire car moi , j’ai pu partir de cette cité..
    Je me demande si ces personnes qui vivent sous les ORS de la république se rendent compte…

    • Mon Dieu, quel horrible témoignage… Et il y en a, tant, forcément partout en France…

      • oui Christine , il est complètement vrai , et quand cette jeune dame me l’a raconté , je croyais que c’était le tiers monde sauf que c’est dans l’est de la France , centre Est , que des personnes font signer des pétitions pour pouvoir garder , encore ! un magasin non halal , une gigantesque cité .. c’est juste lamentable car je me dis pourquoi , Moi , j’ai échappé à cela..

  10. Il faut envoyer hollande incognito , faire un séjour dans cet immeuble, disons un
    mois. hollande et tous les autres. Pour le vivre ensemble ( pédagogique )

    • prenez tous ces salopards, collez leur un uniforme de policier sur le dos, larguez les dans uen de leurs cheres cités diversifiées ils se chieront dessus avant de toucher terre

  11. Contre les français,ces lâches sont toujours en bande.Contre une femme seule,c’est tellement plus facile.Contre un homme seul c’est tellement plus facile.Il faudrait leur foutre des chiens d’attaque dans les mollets.Aux chiens ça leur ferait plaisir,ces races (on peut dire race pour les chiens,non?) sont programmées biologiquement pour ça.
    Et cette bande de lâches déguerpirait comme des lapins.
    A quand des subventions et prêts bancaires à taux zero pour équiper de chiens d’attaque les banlieusards malheureux qui vivent dans ces conditions atroces.
    Quand votre sécurité et votre vie dépendent de ces déchets humains et de ce degré de lâcheté,seule l’artillerie lourde est de mise.
    NB le coran interdit d’avoir un chien chez soi,car impur, alors venge toi cher petit pitbull.

Les commentaires sont fermés.