Ukraine, Géorgie, Libye et Syrie, et l'islamisation de nos pays : 4 minutes lumineuses pour tout comprendre

Encore quelques minutes avec Alexandre Del Valle, spécialiste incontestable du monde moderne, des causes et enjeux des conflits qu’il a rappelés dans son livre  LES VRAIS ENNEMIS DE L’OCCIDENT DU REJET DE LA RUSSIE À L’ISLAMISATION DES SOCIÉTÉS OUVERTES.

On rappellera ici une autre video passionnante « Peut-on vaincre le totalitarisme islamique ?  » qui donne beaucoup d’espoir. Oui, chez nous, nous pouvons juguler le totalitarisme islamique. Sans notre protection militaire les pays exportateurs de pétrole sont fichus ; on peut  leur demander de cesser de financer leur idéologie subversive chez nous en échange de cette protection…


Présentation d’Alexandre Del Valle sur sa chaîne video :

Livre disponible – sur le site de l’éditeur : http://bit.ly/2emMbcf 
– en librairie près de chez vous avec Place Des Libraires.fr : http://bit.ly/2eL7Coz
– sur Amazon: http://bit.ly/amazon-alexandre-del-valle

Page Facebook: https://www.facebook.com/alexandredel…
Site officiel: http://www.alexandredelvalle.com/
« Alexandre del Valle fut précurseur en évoquant dès 1997 le totalitarisme islamiste et en annonçant la dérive de la Turquie néo-ottomane. Trente ans après la dissolution de l’ex-URSS, il montre que les pays de l’OTAN n’ont pas toujours changé leurs « logiciels » hérités de la Guerre froide, désignant la Russie comme l’Ennemi suprême. A cette erreur sur l’Ennemi correspond une erreur sur l’Ami, l’Occident demeurant allié aux « pôles de l’islamisme sunnite » (Arabie saoudite, Qatar, Koweit, Pakistan, Turquie, OCI, Frères musulmans) qui oeuvrent, dans le cadre d’un projet d’expansion planétaire, à saper de l’intérieur les valeurs des sociétés ouvertes sous couvert de défense de la religion. 
Del Valle dresse un bilan des « révolutions de couleurs » appuyées par nombre d’ONG américaines en Europe de l’Est et les relie à l’interventionnisme occidental en Irak ou en Libye puis au printemps arabe, devenu « hiver islamiste ». Il dévoile de façon détaillée les stratégies et buts de guerre des islamistes, qu’il s’agisse des pôles « institutionnels » et étatiques, véritables ennemis, ou des djihadistes, simple face immergée de l’iceberg. Après avoir exposé leur double matrice théocratique et totalitaire, l’auteur démontre que pour résister à cette offensive bien plus planifiée et massive qu’on l’imagine, l’Occident doit de toute urgence définir la Menace et l’Ennemi dans leur globalité puis revoir totalement ses alliances et visions stratégiques. 
L’enjeu n’est autre que de préserver les valeurs des sociétés ouvertes sans renier leurs racines civilisationnelles. La priorité est de les défendre chez nous avant de donner des leçons de droits de l’homme ou de démocratie au reste du monde.
Docteur en Histoire contemporaine, consultant, P.-D.G. de Geopol Consultings chercheur associé au Center of Political and Foreign Affairs, Alexandre Del Valle est professeur de géopolitique et de relations internationales. Il a publié plusieurs essais remarqués, dont Le Complexe occidental (2014) et Comprendre le chaos syrien (2015). »

 
 

 93 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Il vaudrait mieux suivre les conseils d’A. Del Valle. Ce grand monsieur sait ce qu’il dit, son intelligence est prodigieuse et c’est un patriote !

  2. que nos dirigeants suivent le filon du fric facile, tous pourris qu’ils sont, on peut le comprendre,
    Mais que les crétins de « sans dents » continuent à les soutenir, ça c’est vraiment de l’aveuglement
    ON mange la soupe avec le diable, et le diable va nous manger

  3. Centre de recherche sur la charia! on rêve, pourquoi pas sur la lapidation tant qu’on y est?

  4. Alexandre del Valle est un penseur impeccable : son analyse du danger islamique s’appuie depuis toujours sur une défense d’Israel, notre allié naturel dans cette bataille de civilisation.
    A propos de l’Ukraine: on a la clef du conflit avec cette « transaction à l’amiable » sur la Crimée: les Russes la laissaient à l’Ukraine à condition d’y conserver leurs bases militaires. Pendant longtemps les Ukrainiens se sont accommodés de ce « deal », et c’est bien la position ouvertement pro-occidentale/pro-OTAN des derniers dirigeants qui a mis le feu aux poudres, car une intégration de l’Ukraine à l’OTAN signifiait à coup sûr la fin des bases russes en Crimée.
    Le gentlemen’s agreement ayant été rompu, les Russes ont repris leurs billes… c’est-à-dire la Crimée toute entière, annexée de fait à la Russie.
    Telle est la realpolitik : l’équilibre des forces entre Russie et Occident ne peut être rompu sans qu’il y ait risque d’affrontement.
    Les occidentaux ont essayé d’avancer leurs pions en Ukraine, mais Poutine sait jouer aux échecs. On dira la même chose de la Syrie que la Russie va conserver parmi ses alliés, contre les tentatives (à la fois hostiles et bien peu coordonnées) d’Obama et Hollande pour gagner cette portion stratégique du Moyen-Orient.
    Quand on veut jouer il faut maîtriser les règles du jeu pour pouvoir l’emporter. Et quand on mange la soupe avec le diable, dit le proverbe, il faut avoir des cuillères avec un très long manche.
    L’ours russe ajouterait probablement: Qui s’y frotte s’y pique.
    Reste à Trump de bien intégrer cette donnée géostratégique mondiale : qu’il lise Del Valle, et sa politique vis-à-vis de la Russie sera dans le bon tempo.

  5. Cela fait un moment que je prone le rapprochement avec la Russie et son intégration dans l’Europe,je suis heureux de constater que d’autres sont de mon avis !
    Sans la Russie pas d’Europe,pas d’armée,pas de défense contre l’Islam;
    Oui il serait temps d’ouvrir les yeux 1949 c’est révolu depuis longtemps!!
    Oui nos dirigeants comme d’habitude sont en retard de deux guerres!!
    A recycler tous ces béni oui-oui de la pensée unique qui ont condamné leur pays a l’Islam et ses dérives !Aprés le siécle des lumiéres ils nous ont ouvert celui des ténébres!!
    Il faudra qu’ils réglent leurs comptes a la France et son peuple!

  6. Alexandre a raison, mais faut il en arriver là, pour que nos dirigeants sont aussi stupides que çà, pour ne pas voir les graves conséquences, je ne crois pas un seul instant.
    Nos dirigeants sont bien des criminels, des assassins et ils savent exactement ce qu’ils font, nos vrais ennemis de tous les européens, c’est eux.
    Je ferai jamais confiance à ces ordures.

    • Ben, voyons ! Où est le FRIC ? J’entends le fric facile, celui qui coule sans discontinuer et sans effort ? = les riches pays musulmans ( Qatar, Arabie Saoudite, Indonésie, etc…).
      Nos dirigeants, n’ayant que l’ambition de s’enrichir, ne se trompent pas de crèmerie !
      Les « sans-dents » qui votent pour eux sont aussi responsables… de même que tous ceux qui ont peur d’un changement et d’y perdre…Bizarre, ils n’ont pas l’idée qu’ils pourraient y gagner… Aide-toi et le ciel t’aidera…

  7. SITE : RT-France
    :: https://francais.rt.com/
    THÈME : GEOPOLITIQUE – ROUMANIE (La saga des révolutions des couleurs du deuil continue ; et les gens plongent sans même réfléchir à ce qui s’est passé dans le monde ces dernières année. Même stratégie, mêmes effets, mêmes objectifs)
    ARTICLE : La foule se réunit à Bucarest pour une troisième nuit de mobilisation antigouvernementale
    :: https://francais.rt.com/international/33395-foule-se-reunit-bucarest-pour-mobilisation-antigouvernementale
    ==============================
    La foule se réunit à Bucarest pour une troisième nuit de mobilisation antigouvernementale
    2/01/2017
    La Roumanie fait face à un mouvement historique de manifestations antigouvernementales contre une loi anti-corruption plus permissive, dont l’adoption le 31 janvier a poussé des milliers de Roumains à descendre dans les rues de leur capitale.
    Les manifestants se rassemblent à Bucarest pour la troisième nuit consécutive, dans une mobilisation sans précédent depuis la chute du communisme en 1989, afin de dénoncer la révision du code pénal initiée par le parti social-démocrate (PSD) au pouvoir depuis un mois, après avoir remporté les législatives en décembre. Le texte pourrait permettre à plusieurs hommes politiques d’échapper à des poursuites pénales, y compris le chef du PSD, Liviu Dragnea, qui comparaît en ce moment dans un procès d’emploi fictif.
    VIDEO : EN DIRECT : La foule se réunit à Bucarest pour une mobilisation antigouvernementale
    :: https://youtu.be/GngGE2T7dcg
    ==============================
    Note perso : je suis en train de chercher un ou des articles en relation avec celui-là que j’ai lu il y a un an ou deux qui dévoilaient le projet géostratégique de déstabilisation du monde pour instaurer le nouvel ordre mondial ou la globalisation.
    J’essaie de me souvenir parce qu’était décrit exactement ce qui s’est passé ces dernières années et ce qui se passe maintenant. Où lon voit que certains pays ont servi de pions et ont été laminés par la suite. La Roumanie fait partie de ce plan, il y a la Turquie, l’Algérie puis le Japon , j’en oublie peut-être un. Je vais me concentrer demain et après demain pour retrouver ces articles. L’Ukraine a bien sûr quelque chose à voir. Vous vous souvenez peut-être aussi du rapprochement en 2016 de l’Ukraine et de la Turquie.
    Deux phases dans cette stratégie , la première utilise les pays comme pions, la deuxième les lamine.

Les commentaires sont fermés.