Trump : nous ne voulons recevoir dans notre pays que ceux qui l’appuient et l’aiment profondément

Je viens juste de terminer la traduction d’un article du « Monde.es » sur le sujet. Il est inutile, mais bon,  les déclarations et les actes du bonhomme  sont remarquables et touchent en plein coeur. Voilà un homme, un vrai ; un président, un vrai !
_____________________________________________

Un président qui ne perd pas de temps, qui s’affaire efficacement, et ne craint pas la (didite ou la chiroparctite c’est nouveau, je viens de l’inventer : inflammation des doigts)en usant les stylos par ses signatures ! On en veut un comme ça hyperactif et productif ! Des rances comme lui, on en veut aussi ! Hé oui ! C’est un nationnaliste, un vrai et…. ce n’est pas péché. Les arabos-musulmans, les gens du Maghreb ne le sont-ils pas, eux, nationalistes ?

C’est un phénomène « naturel » ; ce qu’il dit est normal, naturel, légitime ; on ne peut que saluer et aimer des propos comme ceux qu’il tient.
_____________________________
SITE : elmundo.es
:: http://www.elmundo.es/internacional/2017/01/27/588b7d89ca47417f508b45b8.html

THEME : USA – TRUMP nouvelles mesures antiimigration

ARTICLE :
– Trump pone trabas a la entrada en EEUU de « musulmanes radicales »
|- Trump met des entraves à l’entrée aux USA de ‘musulmans radicaux’
::http://www.elmundo.es/internacional/2017/01/27/588b7d89ca47417f508b45b8.html

=============================
Trump met des entraves à l’entrée aux USA de ‘musulmans radicaux’
28/01/2017 09:27

Donald Trump était ce vendredi au QG-(pardon, je ne sais pas traduire ; QG ???)-, la salle du Pentagone où se réunit le haut commandment millitaire. En sortant il a signé deux nouveaux ordres présidentiels, sur « sur la reconstruction de nos forces armées » et « un contrôle extrême » des immigrants aux EEUU.

Trump a assuré depuis le Pentagone que ’objectif est « de maintenir les terroristes islamiques radicaux hors du pays », pour garantir « que le pays n’admet pas la même menace que celle que subissent nos soldats qui luttent à l’étranger », informent les EEUU.

« Je vais établir de nouvelles mesures de surveillance pour maintenir les terroristes radicaux hors des USA. Nous ne les voulons pas ici « , a signalé Trump. « Nous ne voulons recevoir dans notre pays que ceux qui l’appuient et l’aiment profondément. Jamais nous n’oublierons les leçons du 11 septembre, a-t-il ajouté.

Bien que le contenu des décrets n’ait pas été rendu publics, les médiats étatsuniens ont déclaré que le contrôle sur les personnes – y compris les réfugiés et les demandeurs d’asile politiques- qui voulaient aller dans ce pays serait renforcé.

Selon la télévision CNN, la mesure pourrait interdire l’entrée durant 3 mois de citoyens soudanais, Iraquiens, Libyens, Syriens, Yéménites et Somaliens ; et l’arrêt d’accord de nouveaux visas d’asile politique de n’importe quel pays durant 4 mois.

=============================

NB : On remarquera que la réponse aux attentats n’est plus aux larmoiements, parfum de fleurs et douceurs de doudous !

 105 total views,  2 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Ces migrants qui ne connaissent même pas notre langue, ont-ils entendu parler de Diderot de Voltaire de Baudelaire de Sartre de Chateaubriand, pêle- mêle et j’en passe…
    La poésie, la philosophie, les peintres , les compositeurs, les sculpteurs français, les connaissent-ils, ? Savent-ils les apprécier ?
    Comment pourraient ils aimer la France, dans ce cas ?
    « Mignonne, allons voir si la rose,
    qui, ce matin avait éclose,
    sa robe de pourpre au soleil,
    n’a point perdu, cette vesprée,
    les plis de sa robe pourprée,
    et son teint au votre pareil…
    Quel gouffre infranchissable avec les nikabées !!!

  2. Y a-t-il parmi les migrants, qq personnes qui aiment la France ?, qui connaissent la France ?
    Ou bien tout simplement, ils débarquent en quête d’argent facile ?
    J’ai appris par NDA qu’en fait, c’est 900€ qu’ils touchent, alors qu’un lot considérable de retraités français ne touchent que 500€…

  3. Il aime son pays, son peuple et veut le défendre, Trump n’est pas Churchill, peut-être.
    Mais il s’imposé bien comme un chef d’État absolu.
    Tant mieux!

  4. Oui, et selon les moyens du peuple américain avec, et pas en le ruinant de surcharges de toutes sortes, les USA aussi ont des limites, comme tous les pays du monde.
    Chaque dirigeant d’un état doivent prendre la responsabilité de tous ses citoyens du pays, et pas passer ses problèmes aux autres états, avec le racisme comme excuse, c’est trop facile çà!, le racisme est un joker pour les escrocs.
    Quand on ne demande pas l’avis du peuple, c’est pas pour le servir, mais pour se servir de lui.
    Tant que les peuples n’auront pas la maîtrise des décisions pour son avenir, ils se feront toujours rouler par des escrocs.
    Il y a pas de démocratie avec des escrocs manipulateurs et des imposteurs, c’est un peuple qui se fera toujours arnaquer, s’il n’est pas maître de lui même pour son avenir.
    Les élus doivent servir le peuple souverain et pas se servir du peuple souverain.
    Une démocratie bien comprise et bien géré par le peuple lui même, le peuple souverain placera toujours d’office des dirigeants qui lui conviendra le mieux, avec toutes les protections afférent au peuple, à sa démocratie.
    Nous devons nous protéger et notre démocratie avec des escrocs imposteurs manipulateurs
    Les pigeons c’était hier.

  5. Avec Donald Trump, les Etats Unis vont maintenant devenir une nation respecté, parce que respectable, ce qui n’était pas le cas auparavant avec la politique d’Obama et du gang des Clinton. Pour que les Etats Unis deviennent une Vraie nation, il faut aussi mettre Soros et tout ses acolytes hors d’Etat de nuire.

    • @Juju, bonjour !
      Comme vous dites :
      -« Avec Donald Trump, les Etats Unis vont maintenant devenir une nation respecté, parce que respectable, »-
      Pour être respecté il faut être respectable et…. respecter les autres.
      Personnellement, ces décennies passées, j’avais une forte antipathie envers les USA et j’en voulais aux américains aussi aveuglément et d’être atteint de vampirisme aigü envers le reste de la terre.
      Je me rends compte à présent, qu’ils ont été tout autant que nous victimes des donneurs de leçons mondialistes et de leur caste dirigeante qui leur ont fait prendre des vessies pour des lanternes et bouffer du ‘des-maux-crasses’ avariés à longueur d’écoute sur les ondes. La mayonnaise est montée, la soupe semblait bonne et ils en ont bouffée à qui plus jusqu’à démocéphalie.
      En à peine quelques jours, mes pré-jugés envers ce pays et ces habitants ce sont évanouïs ; je ne ressens plus que de la compassion sentant bien que nous sommes des d’emprisonnement mental, voulu par des politiciens seuls coupables de cette aliénation.
      Je perçois un peu Trump comme le Spartacus des temps moderne et au niveau mondial qui nous donne des clefs pour la liberté.

  6. Un trait de personnalité de Donald TRUMP
    SITE :viveusa.mx || Wrbzine mexicain
    THEME : TRUMP mania positive ou discrimination positive
    ARTICLE : Así defendió Donald Trump a Barack Obama
    |- TRADUCTION : C’est comme cela que Donald Trump a défendu Barack Obama
    :: http://www.viveusa.mx/articulo/2017/01/27/educacion/asi-defendio-donald-trump-barack-obama
    ================================
    C’est comme cela que Donald Trump a défendu Barack Obama
    27/01/2017
    Le président des États-Unis, Donald Trump, a qualifié « d’ingrate traîtresse » l’ex-soldat Chelsea Manning, pour avoir traité de « faible leader » l’ex-mandataire Barack Obama, celui qui précisément a commué sa peine avant de quitter la Maison Blanche.
    «Chelsea Manning, traîtresse ingrate qui n’aurait jamais dû être libérée de prison, clame maintenant que le président Obama était un leader faible. « C’est terrible », a déclaré Trump sur son compte Twitter personnel. »
    ….
    ===============================

  7. SITE : metamag.fr
    :: http://metamag.fr/
    THÈME : USA – geopolitique – ASIE
    ARTICLE : Donald Trump et Kim Jung-Un : vers un affrontement dangereux ?
    :: http://metamag.fr/2017/01/27/donald-trump-et-kim-jung-un-vers-un-affrontement-dangereux/
    AUTEUR : Yves-Marie Laulan – (Président de l’Institut de géopolitique des populations)
    ===============================
    Donald Trump et Kim Jung-Un : vers un affrontement dangereux ?
    27:01:2017
    Avec l’élection de Donald Trump, la fin du monde est-elle proche ? On pourrait le croire, à lire la presse, dite libérale, américaine. Mais, comme toujours, les médias exercent leur effet d’amplification bien connu.
    En fait, la venue de Donald Trump à la Maison Blanche ne mérite ni cette indignité ni cet excès d’honneur. Il ne faut voir dans les quelques manifestations sporadiques ici et là que la manifestation d’une fixation frénétique quasi obsessionnelle à l’encontre d’une personnalité dont on peut dire que la « planche a été soigneusement savonnée » par les médias américains pénétrés, en majeure partie, de l’idéologie démocrate. Rarement leur mauvaise foi et leur manque de modération n’a été aussi clairement mise en lumière
    .
    Il faut leur trouver des excuses néanmoins dans le fait , évident, que le président élu est atypique au plus haut point. D’abord il est blanc, ce qui est déjà fâcheux dans l’atmosphère de conformisme tous azimuths qui s’est installé depuis des décennies en Amérique ou seul le Noir est beau, les minorités estimables défavorisées et l’américain blanc moyen détestable.
    mais, pire encore , il est blond, circonstance aggravante dans un temps où un teint bistre est considéré comme beaucoup plus avenant. Pour comble de provocation, il est très riche, chevelu et sa mèche ne doit rien à une perruque postiche comme certains journalistes bien intentionnés n’ont pas manqué de le prétendre. Enfin, horreur , c’est un séducteur, bref, le diable en personne.
    ….
    Ceci étant, l’élection de Donald Trump ne signifie pas la fin de la civilisation occidentale ni la plongée dans un océan de barbarie. Le président américain a certes, de grands pouvoirs, pour autant que le Congrès ne se mette pas en travers du chemin. …
    ….
    Si on a abondamment épilogué sur les conséquences internes de son slogan électoral, « América first » , car il ne s’agit que de cela pour l’instant , il lui reste à décliner les implications de cette déclaration d’intention sur le plan intérieur mais plus encore extérieur. Vis à vis du Mexique , les États-Unis vont encore resserrer le cordon sanitaire mis en place de longue date et ajouter quelques kilomètres de barbelés supplémentaires. Et après ? Mais cela ne va pas faire disparaître pour autant les mouvements migratoires irrésistibles qui poussent les Mexicains, auxquels s’ajoutent les migrants accourus de toute l’Amérique latine, qui viennent chercher aux États-Unis la sécurité, les emplois, la sécurité sociale dont ils manquent tragiquement chez eux.
    Trump a déjà manifesté son peu de considération pour l’Europe, Angela Merkel comprise, sauf pour la Grande Bretagne chaudement félicitée pour son Brexit . Mais reste à savoir si les actes vont suivre. Sa bienveillance affichée pour Wladimir Poutine va-t-il se traduire par un retrait, effectif ou relatif , de l’OTAN ? Va-t-il benoîtement lever les sanctions, donner son aval à l’annexion de la Crimée, à la rébellion prorusse du Donbass, laisser la Russie intimider l’Ukraine, les pays Baltes, la Géorgie, la Finlande ; faire pression sur l’Azerbaïdjan, l’Arménie, et pourquoi pas , tant qu’on y est, la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie ?
    ….
    Aussi puissante que soit l’Amérique, elle a besoin d’alliés, comme toute nation à vocation hégémonique, sauf à se replier sur elle-même et à rétrécir dramatiquement son périmètre d’influence dans le monde. Et cela même l’Amérique ne peut se le permettre sans risques excessifs en termes économiques , commerciaux et en fin de compte militaires. …
    ….
    +++ L’Amérique peut-elle l’affronter seule la Chine ? +++
    C’est là que risque de se former inopinément un abcès de fixation géopolitique inattendu qui pourrait, du jour au lendemain, revêtir un tour littéralement dramatique et mener le monde une fois de plus au bord d’un conflit nucléaire. On songerait ici naturellement à la crise des fusées d’octobre 1962, il y a 55 ans, avec Fidel Castro et Nikita Khrouchtchev aux commandes , l’un à Cuba, l’autre à Moscou, qui avait poussé le monde au bord d’une guerre nucléaire mondiale.
    Il s’agit de la Corée du Nord et de son président, le dictateur Kim-Jung-Un, le troisième du nom de cette sinistre dynastie de fous. Il règne par la terreur aussi bien sur sa population apeurée mais aussi sur sa propre famille qu’il n’hésite pas massacrer à l’occasion sans aucun scrupule.
    On connait l’affaire dans ses grandes lignes. Comment ce petit pays minuscule , coincé entre la Chine et la partie Sud de la péninsule coréenne a émergé de la fin de la guerre de Corée de 1953 comme un glacis protecteur pour la Chine et un laissé pour compte pour les États-Unis lassés d’une longue guerre sans issue.
    ….
    … La Corée du Nord ne survit que grâce à l’aide alimentaire massive de la Chine et aussi de l’Occident qui a cédé à son chantage. Cet effort démesuré du minuscule dictateur nord coréen a pour but de constituer, aussi vite que possible, un arsenal nucléaire redoutable.
    La Corée du Nord disposerait de 10 à 16 bombes nucléaires Le 8 mai 2016.
    ….
    La Chine a cru longtemps pouvoir jouer sur les deux tableaux. Elle avait à l’origine soutenu et armé le régime nord coréen. Mais elle est de plus et plus fatiguée de cet incommode partenaire dont elle perçoit bien qu’il risque fort de lui créer les difficultés intolérables , non seulement sur le plan commercial, et la Chine en est fort dépendante pour financer sa croissance, mais aussi le plan militaire. La dernière chose que souhaite la Chine est de se lancer, directement ou indirectement dans une guerre ouverte ou larvée à ses portes. Car cela ne manquerait pas de remettre radicalement en question tout l’édifice de prospérité laborieusement édifié depuis Deng Xiao Ping dont dépend l’équilibre politique interne du régime .
    De leur côté, les États-Unis ont longtemps toléré les aboiements lointains de ce roquet nucléaire agressif. Mais voici que l’affaire tourne maintenant au vinaigre avec le renforcement de sa capacité de nuisance nucléaire. Pour ne rien arranger , il y existe déjà un sérieux contentieux avec la Chine, cette dernière reprochant aux États-Unis les incursions de la marine américaine en Mer de Chine et l’Amérique accusant le commerce extérieur chinois de détruire des emplois américains.
    Dans ce contexte, l’irruption sur la scène internationale d’un personnage du calibre de Donald Trump va radicalement changer la donne. Le nouveau président américain est connu pour sa capacité , dans le monde des affaires , à prendre d’énormes risques, et de bien s’en sortir, notamment grâce à un incomparable talent de négociateur et de communicateur et son art de la persuasion.
    ….
    ===============================

  8. HS je voulais vous signaler que la fameuse video d’archive du discours de Nasser sur le voile et les frères musulmans est sur le site FRANCE CULTURE !
    à la fin de l’article présentant l’émission « 1956, Le Caire, la fin d’une illusion cosmopolite »
    https://www.franceculture.fr/emissions/metronomique/1956-le-caire-la-fin-dune-illusion-cosmopolite
    on peut toujours espérer que quelques uns de leurs auditeurs fassent le lien avec les risques que présente la situation actuelle en France…

Les commentaires sont fermés.