Les passe-muraille américain et mexicain, 5ème manche, remportée diplomatiquement par Trump

Dans cette manche on relèvera la remarque inouïe du ministre mexicain de l’économie, Ildefonso Guarjado, qui, devant le  refus des USA de continuer à perdre aux alentours de 80 milliards par an face au Mexique rétorque que la Chine fait un excédent de 360 milliards face aux USA. Pas beau ça ?
=====================
5ème manche remportée par TRUMP, très diplomatiquement
_____________________
SITE : proyecto40.com
:: http://www.proyecto40.com/
ARTICLE : Califica Trump como “muy buena” conversación con Peña Nieto

:: http://www.proyecto40.com/noticia/mundo/nota/2017-01-27-17-43/califica-trump-como–muy-buena–conversacion-con-pena-nieto/

=====================
27/01/2017

Le président Trump a qualifié de « très bonne » et « très amicale » la conversation téléphonique avec son collègue Enrique Peña Nieto et a signalé que dans les mois qui viennent ils chercheront une relation « nouvelle » et « juste ».

Durant une conférence de presse avec la ministre britanique, Teresa May, Trump a confirmé qu’ils ont dialogué pendant une heure après l’annulation de la réunion de la semaine prochaine (le 31), bien qu’il ait évité de mentionner le différent concernant le mur frontalier.

« Ce fut une très bonne conversation (…) J’ai un grand respect pour le Mexique, j’aime le peuple mexicain, je travaille avec le peuple mexicain tout le temps en bonne relation », a signalé Trump.

« Nous avons une relation vraiment bonne, le président et moi nous avons parlé pendant une heure ce matin et nous allons travailler dans une relation juste et une relation nouvelle (…) ce fut un appel très amical, je crois que vous l’entendrez du président et du peuple mexicain », a-t-il conclu.

Le président mexicain a annulé son voyage à Washington après que Trump a annoncé que si le Mexique n’était pas disposé à payer le mur, une rencontre n’avait aucun sens.
Durant la conférence de presse, Trump a parlé des anciens leaders politiques des États Unis « ils nous ont fait prendre pour des idiots, nous avons un défficit commercial de 60 milliards de dollards avec le Mexique, en plus la frontière ténue et faible, les drogues passent au travers et moi je ne vais pas laisser faire ça. »
« Les États Unis ne peuvent pas continuer à perdre autant d’affaires et de millions de personnes qui perdenr leur emploi. Cela ne se passera pas avec moi, dorénavant nous n’allons pas être un pays inconscient de ce qu’il fait », a-t-il dit.
Trump a insisté sur le fait qu’il recherchera à négocier divers points sur la relation avec son voisin du Sud.
« Nous allons négocier nos accords commerciaux et nous allons renégocier d’autres aspects de notre relation avec le Mexique et au final je crois que ce sera bénéfique pour nos deux pays ».
Trump a signalé que les négociations entre les deux pays se tiendront durant les prochains mois.  » Nous verrons ce qui se passera, mais moi je représente le peuple des « États-Unis et je vais le représenter comme on doit le représenter, non comme par le passé quand nous avons perdu face à tous les pays ».
Le premier ministre brittannique May a refusé de se prononcer sur le thème. « Comme l’a dit le président, la relation entre les « États-Unis et le Mexique est une affaire entre les États-Unis et le Mexique »
Le matin, Trump a soutenu sur son compte Twitter que le Mexique avait profité des États-Unis, en particulier dans le domaine commercial, et a fait remarquer que le gouvernement mexicain a peu aidé à la frontière commune.
« Le Mexique a profité des « États-Unis durant trop longtemps. Les défficits commerciaux sont colossaux et il y a peu d’aide à la frontière, et cela doit changer, MAINTENANT » a-t-il écrit.
Le Mexique a un excédent commercial sur l’économie des États-Unis de plus de 58 milliards de dollards pour les 11 premiers mois de 2016.
En réponse le ministre de l’économie, Ildefonso Guarjado, a relevé que la Chine a un exédent commercial sur les États-Unis de 360 milliards de dollards sans avoir d’accord de liberté de commerce avec Washington.
« C’est une très mauvaise connaissance de l’histoire et de la réalité », a-t-il dit faisant allusion au « rôle signifcatif » du Mexique pour éviter une crise humanitaire avec les migrants d’Amérique centrale.
Le secrétaire de l’économie du Mexique fut un des membres de la délégation mexicaine, qui comptait également le chancelier Luis Videgaray, terminèrent, hier, deux réunions à Washington avec l’équipe principale des collaborateurs de Trump à la maison blanche.
 

 148 total views,  2 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Je suis surpris de cette dissection à la loupe de l’action de Mr. Tromp. Mais en Europe nous avons eu aussi la même situation. Si on a pas la mémoire courte, Mr. Orban a fait son mur, on lui a craché dessus mais ça a marché. Hongrie n’est pas devenue Allemagne.
    Il faut juste vouloir, et surtout et avant tout AIMER TON PAYS et TON PEUPLE.

  2. Enfin un président comme on les aime :
    Il sait pourquoi il a voulu être élu et ce qu’il comptait faire, il va le faire,
    Ce ne sont pas de vaines promesses électorales , comme nous avons l’habitude d’entendre, ce n’est pas qqun qui se fait élire pour palper la galette,
    A voir l’étonnement de tous nos social-opes, voire même l’indignation qu’ils ressentent parce que Trump ose faire ce qu’il avait promis !!!
    Et eux, ils osent s’indigner ouvertement….
    Ah ! ça ! c’est sûrement pas un politicien !
    La phrase de wals restera en mémoire comme la révélation de ce qu’est un politicien français,
    Alors, « à bon entendeur salut », si vous voulez un président qui, comme Trump fait ce qu’il a promis pendant sa campagne, ne votez surtout pas pour un énarque,
    Je soupçonne fortement cette école d’être l’endroit où on apprend à séduire , à parler comme un beau parleur, à parler aussi la langue de bois, à ruser, à user et abuser d’artifices, bref l’école du mensonge et de la tromperie,
    L’école qui a formaté ceux qui nous trompent depuis 40 ans

  3. Bravo Mr. Trump, je souhaite l’équivalent en France pour mai 2017 !!!

Les commentaires sont fermés.