Quoi qu’en disent les anti-Poutine, la Crimée est russe parce que le peuple le veut

Publié le 21 janvier 2017 - par - 10 commentaires

On sait ici à RR que je ne suis pas favorable à l’annexion, par les Russes, de territoires d’un pays voisin (l’Ukraine) qui ne les a pas agressés. Ceci sur le plan des principes: l’anschluss n’est pas dans mes gènes politiques.
Le référendum en Crimée s’est tenu en présence des forces armées russes, ce qui en réduit significativement la portée démocratique. Ceci sur le plan des réalités.
Ceci dit et redit, il reste un autre fait que je constate: quand un territoire est occupé par la force d’une puissance étrangère hostile, il s’y développe un mouvement de résistance à l’occupation: attentas, coups de main, au moins tracts, appels à la résistance (De Gaulle), etc.
Or rien de ceci ne s’est passé en Crimée, sinon je fais confiance à nos propagandistes pour nous l’avoir montré et monté en épingle.
Donc il faut bien en déduire que cette annexion correspondait aux voeux de la population de Crimée, et dès lors les principes doivent laisser la place à la réalité vécue par les peuples : c’est ce qu’a fait Marine en acceptant la situation de facto, à savoir que la Crimée fait maintenant partie de la Russie, point final.
Et je la suis entièrement sur ce point, constatant par ailleurs que l’Ukraine n’a toujours pas réussi à se donner des dirigeants politiques qui ne soient pas corrompus au dernier degré, fait qui n’incitera personne à vouloir donner sa vie pour eux.
Pour aller jusqu’au bout des choses, je pense que l’Ukraine serait bien avisée de renoncer aussi à ses territoires russophones de l’est, ravagés par une guerre avant tout civile, et de laisser à Poutine les soins (et les frais) de la reconstruction. C’est même la seule issue qui me semble réaliste et qui garantisse finalement et les intérêts de l’Ukraine et ceux de la Russie.

Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Quoi qu’en disent les anti-Poutine, la Crimée est russe parce que le peuple le veut”

  1. Avatar Malou dit :

    Vous oublez de dire , Renoir , que la Crimee était jusqu’à 1954 territoire Russe , que c’est Kroutchev qui en a fait cadeau aux ukrainiens , donc elle est retourné dans le mère patrie tout simplement !

  2. Avatar Juju dit :

    Trump a dit qu’il reconnaîtra le rattachement de la Crimée à la Russie, tout comme il a dit qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible d’Israël.

    Les choses avancent et dans le bon sens 🙂

  3. Avatar Jalci dit :

    Et vous oublier de dire que une partie de la Slovaquie a été aussi rattaché à l’Ukraine et n’a jamais été rendue…

    • Avatar Juju dit :

      De toutes façons, l’Ukraine, n’a jamais réellement été une nation indépendante au sens propre du terme.

      Les frontières actuelles de l’Ukraine sont assez récentes. Pareil pour la distinction entre russes et ukrainiens.

      Et la quasi totalité des minorités ethniques présentent en Ukraine, vivent dans des régions qui à la base faisaient partie d’autres pays (excepté les tatars qui eux sont venu comme envahisseurs durant les conquêtes de la Horde d’or).

  4. Avatar zipo dit :

    C’est le peuple qui décide il a voulu retrouver son identité ,il n’y a rien redire la Crimée est Russe point!!
    E pas accepter les réalités c’est faire preuve d’obscurantisme !
    De mème les Israeliens sont chez eux et pas les Palestiniens qui ne sont que des envahisseurs de l’empire Ottoman (il me semble du moins)

  5. Avatar zipo dit :

    La seule puissance Européenne c’est la Russie ,envisager la fin de l’Europe avec l’entrée de la Turquie (ex empire ottoman!)c’est la dernière débilité de nos élus .Mais ils n’ont jamais ouvert les yeux sur une évidence de plus de 2000 ans ,LA RUSSIE est dans l’Europe et occupe et défend les frontières Est de l’Europe sans l’aide de quiconque NON!
    Alors vous les élus ,dites vous bien que nous avons besoin que la Russie rentre dans l’Europe avant qui que ce soit et si l’on se projette dans l’Avenir nous serons sauvés de la Charia et de l’esclavage ,par la Russie qui ne verra pas d’un bon oeil l’émergence d’un califat en France !!
    Ouvrez les yeux bandes d’arriérés au lieu de critiquer le régime soviétique qui doit se battre en permanence pour sa survie vu ce qui l’entoure ,car grace a votre couardise sous serons dans une guerre civile des plus sanglantes pour éradiquer cette idéologie contraire aux lois de notre constitution et sans la Russie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Avatar Malou dit :

      Faux Zipo ! Ce n’est plus « un régime soviétique  » . Aujourd’hui c’est la Russie ! Grosse différence .

  6. Oui la Crimée est russe depuis Catherine II, Effectivement, c’est Kroutchev qui par simplification l’avait rattachée à l’Ukraine !

    Pour ce qui est des russophones en Ukraine, c’est la conséquence de l’holomodor de l’hiver 32/33, à savoir l’extermination par la faim de 3 à 5 millions d’ukrainien qualifiés de koulaks.

    Pour entrer dans les détails.
    Avec la révolution de 17, les bolchevistes ayant pris la tête de ce qui sera l’URSS eurent à faire face aux armées blanches (tsaristes). Faibles, ils firent appels aux paysans en promettant la terre en échange ! Les armées blanches défaites, Lénine lançât la collectivisation des terres, il s’agissait donc de reprendre les terres.
    Les paysans résistèrent, ils reçurent alors le qualificatif de koulaks (dénomination des riches anciens propriétaires terriens de la Russie tsariste). Au début leur résistance fut forte, ils avaient leurs armes, leurs chefs. Lénine alors calma le jeu mais fit récupérer les armes et éliminer les chefs progressivement. Lénine mort, Staline repris l’opération et en 32/33 pour venir au bout des paysans déclenchât une famine aggravée (Durant l’hiver 32/33, l’URSS fut exportatrice de blé !)… C’est alors que pour combler le vide des campagnes, des russes vinrent occuper les riches terres d’Ukraine dont les russophones sont les descendants…
    En Ukraine, les mouvements nazis sont assez importants. Effectivement les allemands furent des ennemis farouches des russes. Durant la guerre, bien des ukrainiens se battirent aux côtés de allemands. Vu la souffrance des ukrainiens, cela se comprend, les communistes furent bien pis que les nazis pour eux !
    En résumé, c’est le dilemme que présente la situation ukrainienne.
    La Russie veut voir dans l’Ukraine un glacis. Les occidentaux, en imbéciles, sont allés enserrer la Russie dans un corset au lieu d’en faire un pont entre l’Occident et la Russie !

    • Avatar Malou dit :

      Exact Jean Paul , ces crétins qui nous gouvernent au lieu de « combattre  » la Russie devraient en faire notre allié , la Russie est européenne et chrétienne !

Lire Aussi