Vous êtes toujours dans le rouge ? Et 200 euros de frais bancaires en 2017 !

Environ 200 euros de frais bancaires en 2017 ? Une étude l’affirme

Une enquête de Panorabanques pour Le Parisien publié le 3 janvier nous apprend que les frais bancaires coûteront en moyenne 193,80 euros en 2017. Cela représente une hausse de 1,7% sur un an et de 4,2% sur deux ans d’après l’étude. 

Déjà très impopulaires dans l’Hexagone, les banques ne risquent pas de voir leur image s’améliorer après la publication de la dernière étude Panorabanques. Que ce soit les frais de tenue de compte, de retrait dans un distributeur d’une autre banque ou la simple détention d’une carte bleue, tout augmente en 2017. Et la facture est salée : 193,80 euros selon l’étude. Sur deux ans, cela représente une augmentation de 4,2%…

Les fameux «frais de tenue de compte»

A la première marche de ce désagréable podium on trouve les frais de tenue de compte. Et il devient de plus en plus difficile d’y échapper. D’après Guillaume Clavel, porte-parole de Panorabanques, ces frais polémiques sont dorénavant prélevés par «neuf banques sur dix». En 2016, ils étaient en moyenne de 18,10 euros. En 2017, ils devraient augmenter de 11%.

La Tribune pense savoir pourquoi ces frais énervent autant les clients. Dans un article publié le 4 janvier sur son site, le média spécialiste de l’économie explique que ces frais sont «la plupart du temps facturés sans prévenir le client […] les frais de tenue de compte reviennent à rendre payant un service de base, le compte de dépôt, alors que l’Union européenne a fait du droit au compte un droit universel».

Seul bon élève : Axa Banque. Selon La Tribune, l’établissement a décidé de ne plus les facturer. Avant cette élan de bonté, ils étaient d’environ 12 euros.

Pour la directrice générale de la Fédération bancaire française, les prix ne s’envolent pas

Mais les dépenses inhérentes à la tenue de votre compte ne seront pas les seules à augmenter cette année. Avoir une carte bancaire coûte de plus en plus cher. Comme l’explique Guillaume Clavel au Parisien, «sur la période 2013-2017, les cotisations de cartes bancaires ont augmenté de 4,4%, soit deux fois plus vite que l’inflation».

Lire aussi : Etats-Unis : un père Noël distribue des bonbons puis attaque la banque (VIDEOS)

Si vous êtes détenteur de cartes à débit immédiat, l’addition sera encore plus déplaisante : pour ces dernières, l’augmentation est en moyenne de 2% rien que pour 2017.

Retirez du liquide à un distributeur qui n’appartient pas au réseau de votre banque va également vous coûter plus cher. Pas moins de 33 établissements bancaires ont pris la décision d’augmenter leurs tarifs.

Mais, paradoxalement, c’est ceux qui sont dans la difficulté qui souffriront le plus de cette envolée des prix. Chèque sans provision, découvert, opération alors que vous êtes dans le rouge : tout coûtera davantage. Gare aux agios et aux commissions d’interventions. Une personne ayant du mal à boucler ses fins de mois se voit donc infligée des tarifs bien supérieurs à un individu qui jouit d’un compte bien alimenté.

Invitée de France Info le 2 janvier, Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF), assurait pourtant que «nous ne sommes pas face à une explosion» des frais. On vous laisse juge. L’année ne fait que commencer.

https://francais.rt.com/economie/31800-environ-200-euros-frais-bancaires-2017-selon-etude

 137 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Au départ, les banques devaient donner des intérêts à ceux qui déposaient de l’argent chez elles, à l’époque où les salariés étaient payés en liquide, personne n’était obligé d’avoir un compte en banque; et déposer son argent rapportait, puisque la banque le fait fructifier.
    C’est quand le gouvernement a imposé aux entreprises de payer leurs salaires par chèque, que toute la population a été obligée d’ouvrir un compte.
    A partir de là, les banques ont pu faire leur beurre.
    Car rien n’avait été prévu en compensation de l’obligation d’ouvrir un compte en banque, pour protéger le travailleur des agissements mafieux des banques.

  2. Merci claude t.a.I de signaler cet article. Une adresse pour aider ?
    Ca me fend le cœur
    Il faut que ces situations soient de plus en plus dénoncées. Mettre au grand jour cette misère peut-être que les politiques réagiront un jours pour une solution pérenne…

  3. Qui vole un oeuf ! vole un Boeuf !! et sa c’est valable pour tout nos politiques en France !!! tous des corrompus et voleurs du peuple Français …

  4. Un jour, il faudra qu’on m’explique comment et pourquoi les soi-disant socialistes, au pouvoir pour servir le peuple, ont pu durant toutes ces années (les années Mitterand, Jospin, Hollande) laisser les banques se gaver sur la misère des pauvres gens, avec les agios, les commissions d’intervention, les frais de rejets, quelques fois supérieurs au montant du prélèvement rejeté, lui même, plus les intérêts de retard que compte en plus la maison de crédit qui pratique pourtant déjà qq fois. des taux proches de l’usure.
    À moins qu’ils ne soient en réalité plus au service des banques qu’à celui des pauvres couillons qui les ont élus?
    À la fin de la guerre civile qui s’avère de plus en plus inévitable, quand nous aurons réglé le compte des envahisseurs et des traîtres il faudra aussi faire une révolution pour mettre au pas tous ceux qui nous mangent la laine sur le dos:
    Les politicards, les journalopes écris et TV, les grands évadés fiscaux, les grands patrons du CAC 40 qui souvent sont les mêmes, et la grande finance et les banques, sans oublier les mafieux en tous genres, en particulier ceux qui nous empoisonnent, sans risque pénal, avec l’alimentation frelatée et les médicaments dangereux….
    Il va en falloir des charrettes!!!

  5. Ni foi ni loi. Ils font la pluie et le beau temps entre deux cafés ; rien ne les arrête. Les banques (AME), Association de Malfaiteurs et d’Escrocs. Frais de tenue de compte : Il est vrai que cela coûte cher de tenir un compte par tout temps, voyez-vous, il faut un personnel costaud rompu à toute sorte de poids. Comprenez qu’ils tiennent votre compte et grâce à eux il est bien rangé dans des tiroirs rompus à toutes épreuves. Deux gardes se tiennent à proximité 24h/24. Tout cela a un coût. Non sans blague ! Nous sommes le seul pays au monde qui contraint les citoyens à mettre leur salaire en banque, pour le plus grand plaisir des seigneurs de la finance. Et de nous agenouiller, de les encenser de les renflouer quand ils commettent leurs forfaits. Remarquez, je ne les blâme pas autant que les politiques qui n’ont jamais cherché à freiner leur avidité pathologique. Ce qui est inadmissible, c’est de nous imposer ces parias, et de nous faire payer leur soi-disant service. Sans nous les banques ne sont rien ! En revanche ils vous prennent de haut dès qu’une difficulté financière vous accable.
    Que l’on nous oblige à avoir un compte pour éviter le blanchiment d’argent, je veux bien ; que l’on trace les grosses sommes, je comprends, mais qu’on nous prélève des frais, frais de surcroît qui ne cessent d’augmenter à la vitesse d’une marée ? Mais nous on a rien demandé, non ?
    Que les banques fassent des bénéfices sur l’emprunt ou les opérations financières cela se comprend. Mais diable, pourquoi pénaliser le public sur ses comptes courants? Il faut qu’ils gagnent à toutes les sauces. Honte !
    Combien de personnes à la rue ?
    Frais de dossier, de tenue de compte, de virement, intérêts et j’en passe. Une panoplie de tarifs pour des produits sans âmes, un nécessaire idiot ! Ils n’ont que ça à la bouche.
    Je suis partisan d’une banque publique – nous payons assez d’impôts pour cela -, une banque d’état qui serait garante des dépôts des citoyens et qui ne chercherait pas à saigner les pauvres gens qui ont des fins de mois difficiles.
    Quelle aide les AME on-t-elles vraiment accordé aux jeunes entrepreneurs ? Elles ont empoché les sommes du contribuable pour renflouer leurs caisses suite à leurs malversations, mais qui ont-elles aidé ? Des profiteuses, des parasites qui se servent dans votre poche sans votre consentement. Il est temps de mettre de l’ordre dans ces souks de l’amoralité, et de faire en sorte que les citoyens ne subissent pas les prévarications de ces AME.

  6. Rien d’étonnant à ce vol manifeste ! Surtout quand on sait QUI sont les maîtres véritables des banques !

  7. tenez!! un moment de vaste rigolade du a Farid Fillon
    qui affirme que la « masure » qu il a acheté 440.000 euros il y a 20 ans, en vaut aujourd’ hui a peine 650.000
    hou! le vilain menteur!! l’ affreux aristo!!
    je lui en offre 1 million d’ euros, sachant que je peux la revendre dans la journée deux millions
    ces ordures se ressemblent toutes a minorer leur capital immobilier
    en fait c’est un chateau que nous revèle Le Point
    http://www.lepoint.fr/presidentielle/actualite/le-terme-de-chateau-permet-d-affilier-francois-fillon-au-systeme-seigneurial-05-01-2017-2094925_3131.php
    ça doit l’ aider a se rapprocher du Peuple de France!
    et ça me rappelle papa Hollande qui a une jolie villa a Mougins , partagée avec la Royale dépensière ( des deniers publics)
    et qu ils avaient déclarée aux impots il y a une dizaine d’ années a 270.000 euros, les fieffés menteurs
    un pote, agent immobilier a Cannes, m’ avait dit alors: propose un million, tu sera encore bénéficiaire…
    le coté exécrable, insupportable de ces menteurs c’est l’ applomb avec lequel ils prennent les Français pour des cons !!

  8. je me souviens encore du temps béni ou les salariés étaient payés en espèces durant les années 60 et ou personne ne s’ en plaignait
    bien au contraire
    ces grands billets de 10.000 francs ( anciens) avec la tronche de Bonaparte….
    et ou les banques n’ étaient pas encore devenues les tiques suceuses de ton fric,et surtout quand tu n’ as plus de fric
    qui te dépouillent de frais de plus en plus nombreux et abberants
    la maladie de Lime
    avec une tres grosse lime pour te gratter un max…

  9. Comme quoi les banques sont elles en bonne santé ? Non , si elles facturent leurs services etc c’est que leurs situations n’est pas bonne .si elles l’étaient elles ne facturaient pas les dit services .c’est mon simple avis .

    • Sauf que celui qui a en veut toujours plus !
      C’est ce que j’appelle le capitaliste félon : celui qui en veut toujours plus en prenant par tous les moyens ou toutes les supercheries ce que possède son voisin…
      Cela ne veut pas dire que son affaire va mal !

Les commentaires sont fermés.