Être de gauche et patriote n’est pas incompatible

L’article ci-dessous, paru sur Boulevard Voltaire est intéressant car il montre parfaitement que le patriotisme échappe aux étiquettes et que les pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, bien plus critiques que les nôtres des l’Union Européenne, mènent une lutte claire contre l’immigration, qu’ils soient de gauche et de droite.

Cela pose forcément question à nos politicards et nos journaleux qui vont avoir de plus en plus de mal à montrer du doigt les affreux d’extrême droite qui ne veulent pas de clandestins chez eux et cela appuie la position de Marine le Pen comme celle d’un Wilders, assez isolés à l’Ouest pour le moment.  C’est une bonne chose. Gageons que si par bonheur Marine était élue, qu’un referendum pour la sortie de l’UE avait lieu, la France serait le bélier qui casserait la porte de l’écurie, entraînant avec lui nombre d’autres prisonniers.

Oui être de gauche et patriote n’est pas incompatible, Marine le sait bien qui est le seul candidat avec un vrai programme de gauche patriotique, avec la préférence nationale, un vrai service public, le respect de la laïcité… Marine comme l’explique fort bien Jacques Guillemain, a raison de suivre la ligne Philippot et d’attirer ainsi les patriotes de gauche en état de déreliction. Contrairement aux mauvais procès que leur ont fait Robert Ménard, Karim Ouchikh, Marion… c’est bien la ligne Philippot qui est la bonne.

Écrivain et journaliste belge francophone 
 

Son blog 

 
 

Si, en Europe de l’Ouest, l’attitude des partis politiques par rapport à l’immigration et au patriotisme est souvent dictée par leur positionnement sur l’échiquier politique, des responsables publics de gauche à l’est du continent n’hésitent pas à rejeter la société multiculturelle et la présence de migrants.

En Slovaquie, le Premier ministre social-démocrate Robert Fico, dont le parti est membre de l’Internationale socialiste et du Parti socialiste européen, dénonce les pratiques des journalistes et le politiquement correct. S’opposant à l’immigration et à la relocalisation de migrants que souhaite imposer l’Union européenne à son pays, il dirige un gouvernement de coalition au sein duquel figurent, parmi d’autres partis, les nationalistes du SNS, et dénonce le comportement d’une partie de la population tzigane.

En République tchèque, le président de centre gauche Miloš Zeman n’est pas en reste. Lors de son discours de Noël 2015, il n’hésita pas à prétendre que le flux de réfugiés était une invasion organisée. Il déclara : « Ce pays est notre pays, il n’est pas là pour tous et ne peut pas être là pour tous », avant d’appeler les jeunes hommes syriens à combattre l’islamisme au sein de leur pays plutôt que de fuir vers l’Europe. 

En février 2016, il affirma, lors d’une rencontre de politiciens sociaux-démocrates à Bratislava, en Slovaquie, que la seule solution à la crise des réfugiés est la déportation des migrants économiques et des réfugiés qui exercent des violences à caractère religieux ou développent la haine religieuse. Toujours au début 2016, il appela le Parlement à ignorer les quotas européens de migrants et déclara : « Avec l’accueil de migrants, le terreau pour des attaques barbares sur le sol de la République tchèque est créé. »

Lors de son discours de la Noël 2016, Miloš Zeman a déclaré qu’il rejetait la proposition de l’Union européenne faite à son pays d’accueillir, en deux ans, 6.200 réfugiés du Proche-Orient, sur la base du volontariat. Il estime que l’accueil de migrants musulmans augmente les risques d’attentats. En contrepartie, il a proposé de soutenir financièrement la Grèce et l’Italie qui sont les plus concernées, en tant que pays d’accueil, par la crise migratoire et d’aider les migrants dans leur pays d’origine ou dans des États voisins. Il a ajouté que son pays n’est pas prêt, comme le fait l’Allemagne, à laisser entrer massivement et de manière incontrôlée des réfugiés et des migrants.

En Moldavie, le président socialiste Igor Dodon a reçu, lors de son intronisation ce 23 décembre 2016, le député européen français Front national Édouard Ferrand et lui a déclaré qu’il remerciait Marine Le Pen pour son engagement en faveur de l’Europe des nations. Igor Dodon a fait enlever du bâtiment présidentiel le drapeau de l’Union européenne et a licencié le ministre de la Défense, considéré comme trop proche de l’OTAN.

Être de gauche et patriote n’est donc pas incompatible.

http://www.bvoltaire.fr/lionelbaland/etre-de-gauche-et-patriote-nest-pas-incompatible,302857?mc_cid=8f166a667d&mc_eid=c06a9c5d76

 241 total views,  2 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Est-ce l’annonce du naufrage gauche certain que l’on commence à quitter le navire ? Il est plus agréable de rêver que regardez le réel. Le problème des gauchos c’est qu’il confondent délires, stupidités, conneries avec générosité, humanité. Difficile de revenir à la réalité quand on est hors-sol.

  2. Bien sûr que l’on peut être de gauche et patriote ! L’important c’est de ne pas confondre son pays et son parti ! Des gens de gauche qui aiment passionément leur pays et appellent à voter pour la seule (pour l’instant du moins !) qui peut commencer à relever la France, alors là, on dit bravo ! Mais il y a des gens de gauche qui, malheureusement, voteront encore et toujours pour le parti, parce que c’est « le parti » , point ! Hollande a mis la France dans un état épouvantable, mais ça ne fait rien, s’il s’était représenté, ils auraient voté pour lui ! A désespérer ! Moi qui ne suis pas de gauche et ne le serai jamais, j’ai envie de leur flanquer mon pied au Q ! Bonne année à tous !

  3. Bien sûr que vous pouvez avoir de l’empathie et du respect, Pugnacité !
    Les gauchistes s’arrogent le monopole du coeur, mais ils ne sont généreux qu’avec l’argent des autres. Quand l’argent des autres s’épuise, la générosité des gauchistes s’épuise.
    Peu m’importe que dans les pays d’Europe de l’Est il y ait des patriotes, je sais qu’en France, la gauche a toujours été islamo-collabo, et parfois anti-chrétiens.
    Les gauchistes sont impardonnables, à mon avis. Ils ont ruiné la France.

  4. Ma famille à été franchement de gauche (68 et garderie de la Sorbonne) susceptible c d’entrevoir une égalité entre personnes ayant des conditions de logement et de vie améliorées et identiques…
    Or tel n’a jamais ete le cas et la déconvenue afférente.
    Nous avons Zemmour et moi de vivre des conditions d’évolution et de promiscuité identiques….
    Voilà pourquoi je ne suis plus , pas et jamais de gauche.
    Je n’ai plus aucun rêve d’égalitarisme.
    Même si je peux avoir de l’empathie et du respect.

  5. hi
    en temps de guerre de haute intensité
    ce qui est notre cas actuellment
    danc dans ce genre de situation
    la droite , la gauche , le centre n exisste plus en soi
    le clivage ce situe entrre
    dhimmis de gauche , dhimmis de droite , dhimmis du centrre
    et
    patriotes occidentale judeo-chretien
    entre ceux qui ce soumettent a l ennemi
    et
    ceux qui combatent l ennemi
    mieux vaut mourrire l épée a la main en terrassant ses ennemis
    *que dans l esclavege sous l épée de l ennemi
    mais d y piont de vue psychanalytique
    la metapsychologie et l histoire et les statistique veutent qu ils y a plus de patriotes , de vrai patriotes et non des patriote de pacotille
    donc les vrai patriote ce trouve a droite et non a gauche
    l histoire est la pour le prouvée
    donc en dediure ce qu il y a a dediure
    ou constatée
    exemple
    la gauche est plus universitaire , les cadre dirigeant , les votant
    hors les universtaire son plus enclain a ce soumettre a l enemi
    donc plus dhimmiphié
    car mions capable de survivre en temps de guerre ou dans une situation extreme
    la gauche bobo unoversitaire americaine
    occidentale europeen
    le demontre allegrement actuellment
    ils sombres aussi plus facilment dans le faschisme ideologique
    voir leur refus de prendre en compte les vote des opposant en democratie
    qui conteste les votes democratique
    la gauche bobo , la gauche dhimmis , la gauche faschissante et soumissent a l ennemi
    c est bien la gauche dhimmis qui manipule les peuple avec leur fake news
    c est bien la gauche dhimmis qui ne veut pas que les citoyen votes democratuiquement
    et encore contre eux les dhimmis de gauche
    by

  6. C’est simple, notre prétendue « gauche » s’est embourgeoisée… elle est devenue « hors sol » , s’est détachée des classes populaires dont elle ne connaît plus les tracas du quotidien: vivre et se loger avec un smic, supporter le voisinage d’une population de plus en plus visible ,agressive, violente ,dominée par l’islam et qui ne veut pas s’intégrer..c’est sûr bien protégés dans les beaux quartiers ,nos bobos « gauche caviar » profitent de tous les privilèges (impôts réduits pour les journalistes, hauts fonctionnaires de la commission européenne,retraite confortable assurée ..people,associations qui vivent de subventions payées par les classes moyennes qui triment..etc etc ) et ils osent nous donner des leçons de morale, d’ouverture de tolérance …
    je boycotte à présent les « intellos de gauche, je zappe les médias gauchisants…pas un centimes sup’ pour ces bandes de parasites ..

  7. Excellent ! Cela me convient parfaitement et me réconcilie un peu avec les gauchistes ( de l’Europe du Centre et de l’Est bien évidemment ) . Quant à nos abrutis ouest européens , et bien vous connaissez ce que je pense qu’il faut leur infliger ! Bonne année à toute l’équipe de RL .

  8. Moi qui suis d’une famille de gauche, je n’arrête pas de le répéter: je vote Marine « parce que je suis de gauche » !
    C’est un peu de la provoc, mais quand même: la retraite à 60 ans avec 40 ans de cotisation, c’est pas de gauche, ça ?
    Et la classe ouvrière qui vote massivement Marine, ça ne veut vraiment rien dire ?
    Bien sûr que le coup de génie politique du tandem Marine-Philippot c’est d’avoir compris que le patriotisme est autant à gauche qu’à droite et qu’un Front National, historiquement issu de la Résistance (et refondé par JM Le Pen) a besoin de ses deux jambes pour avancer !

    • C’est aussi parce que je suis de gauche que je choisis Marine, en sus de son programme sur l’immigration, la sécurité, le terrorisme etc

      • Bonjour à toutes et tous.
        De même pour moi, l’interet de la gauche aujourd’hui est clairement défendu par Marine: Outre son programme sur l’immigration, celui sur la sortie de l’europe, succursale du libéralisme destructeur des USA, et la sortie de l’OTAN.
        Que le salafisme, les frères musulmans ne posent aucun problème à nos partis de gauche, que même la fuite du terroriste de Berlin soit couverte pendant 10 heures par un ministre allemand, pour ne pas « stigmatiser » en dit long sur la schizophrénie et la dégénérescence de la gauche occidentale aujourd’hui.
        Cette même gauche applaudit lorsqu’un résistant est envoyé en prison pour des lardons dans une mosquée.
        Enfin cette même gauche est non plus l’alliée passive mais le « bras armé » de la politique mondialiste de Soros alors que la base de leur combat est quand même de lutter contre cette mondialisation de la finance: Ils doivent confondre mondialisme et internationalisme.
        Je ne suis pas trotskyste mais eux roulent carrément pour la finance mondiale.

Les commentaires sont fermés.