Pourquoi donc les étudiants-migrants ont-ils une bourse plus importante que les étudiants français démunis ?

La presse véhicule l’idée d’un certain soutien populaire à l’accueil des migrants dans les meilleures conditions.
Ce n’est sans doute pas totalement faux car cela se vérifie sur les réseaux sociaux, mais peut-être n’est-ce là que le travail de quelques activistes très dynamiques à défaut d’être nombreux.
La Nouvelle république publie ainsi un article « long format » sur Internet, qui fait une présentation positive de l’arrivée des migrants en France, en s’intéressant à eux et aux personnes qui se chargent de leur accueil dans la région poitevine.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/12/15/LONG-FORMAT-A-Poitiers-ils-se-mobilisent-pour-les-migrants-2938848
https://social.shorthand.com/LaurentGaudens/323abLxum6/ceux-qui-aident-les-migrants
Les migrants sont présentés ainsi comme des gens qui rêvent de travailler en France :
« Ils vont y rester quelques mois avant peut-être d’obtenir un statut, apprendre la langue et peut-être un jour, rêve ultime, obtenir un travail ».

Le problème est qu’il n’y a déjà plus beaucoup de travail pour les nationaux (http://www.sudouest.fr/2016/12/16/des-chom-eurs-arnaques-3032153-1504.php).
L’article oublie de le rappeler…

On apprend que nombreux sont les habitants qui se mettent en quatre pour accueillir les migrants et les distraire.
Je pense à ce sujet, quitte à être un peu polémique, que les gens qui prétendent qu’il en irait autrement dans une France chrétienne sans la laïcité font une erreur.
L’égalité révolutionnaire a été consacrée au profit des citoyens par la gauche patriote.
Au contraire, c’est l’esprit chrétien qui nous conduit à la générosité universelle.
On le voit bien avec Saint Martin offrant son manteau à un parfait inconnu :
http://www.1000questions.net/fr/Qui-sont/saint_martin.html

Après avoir évoqué ces migrants exclusivement masculins, il faut faire bonne mesure en évoquant des migrantes. Et une sociologue de révéler que ce sont en réalité des « migrantes âgées » pour la plupart déjà là depuis une quinzaine d’années.

capture-decran-2016-12-17-a-10-21-08
Quelqu’un qui ne lit que les titres et de façon transversale croirait qu’elles sont arrivées en même temps que les autres, ce qui n’est pas le cas.
Leur migration n’a donc rien à voir avec l’arrivée massive de migrants souvent de sexe masculin ces derniers mois (et bientôt années).

Un passage de l’article est ensuite consacré à un couple qui a accueilli chez lui un migrant, après qu’aient été évoquées de façon précise les conditions pour faire un don au CAO, au cas où certains Français se trouveraient trop riches ou coupables d’on ne sait quel crime.
On apprend même qu’un réseau vient d’être créé à cette fin et ses coordonnées précisées pour qui voudrait se lancer dans l’aventure…

Il est ensuite question de l’Université : les bourses du gouvernement reçues par les migrants (gratuité des frais d’inscription, de la sécurité sociale et d’une bourse du gouvernement français de 767 euros par mois pour certains).

capture-decran-2016-12-17-a-10-32-39
« 17% d’étudiants étrangers – ce qui représente 4.300 personnes et 136 nationalités – le président de l’université, Yves Jean (par ailleurs membre du conseil municipal PS de Poitiers.), ne cache pas sa fierté de dire que l’institution se place largement au-dessus des statistiques nationales annonçant que la moyenne des universités françaises reçoit seulement 12% d’étudiants étrangers ».

« « Les relations internationales prennent en charge tous les aspects sociaux et nous leur apportons un soutien dans la vie de tous les jours », assure la vice-présidente. Une réponse « contre l’obscurantisme » ».
« l’établissement poitevin (…) n’est pas le seul: les universités Paris VIII et Pau suivent la même ligne politique ».

On pourra comparer avec les aides des étudiants français, nombreux à travailler pendant leurs études, ce qui ne contribue pas à leur réussite :
http://www.crous-paris.fr/bourses/bourses-sur-criteres-sociaux/bareme-bourses-denseignement-superieur-2016-2017/
(tableau avec les montants mensuels en fonction du degré de pauvreté)

capture-decran-2016-12-17-a-10-28-59

On constate que l’étudiant le plus pauvre, ayant droit à un maximum d’aide parce que sans ressource aucune, ne peut prétendre, lui, au plus, qu’à 555 euros mensuels quand le « migrant », aidé et logé par ailleurs peut recevoir jusqu’à 767 euros mensuels…

 33 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Merci le blog pour ce très intéressant article qui mériterait, sans doute, d’être développé, car il semblerait que l’effectif d’étudiants étrangers soit de 300.000, si ce n’est plus !!…Ceux-ci seraient d’ailleurs majoritaires à partir du niveau « doctorat » car 5 ans et + = nationalité française !
    La question que je me pose est : qui paye?
    Je me permets de rappeler que le salopard sid ahmed glam, « jeune » de 25 ans, de nationalité algérienne, était logé en résidence universitaire et bénéficiait d’une bourse de l’Etat français pour de prétendues études en informatique après avoir enseigné l’arabe à la mosquée el « fath » de St Dizier contrôlée par les frères musulmans (uoif) …Son palmarès est sur Google.
    COMBIEN çà COÛTE ??!!!!…..
    Ce n’est pas du racisme, de la muzzlimphobie ! Non, c’est de la bonne gestion !
    Je viens de payer mes taxes foncières et d’habitation majorées de 30% pour 2016 ! Que font-ils de notre pognon?
    J’aimerais bien savoir combien de salopards comme ça il y a parmi ces 300.000 ? ET COMBIEN çà COÛTE AU TOTAL !
    On appointe bien un ministre du budget secondé par tout un cabinet d’experts
    et, par suite, ce coût doit être connu….
    Si quelqu’un à l’info, merci de me la donner .
    Sinon, j’écrirai à Marion LP de façon à ce que la question soit posée officiellement à l’Assemblée.
    A noter que la condamnation du sieur cahuzac ne semblait pas assortie d’une obligation de rendre notre pognon …Certains répondront à cela que le fisc avait certainement saisi les comptes litigieux dès le départ…M’enfin, moi je ne crois que ce que je vois, et, sur ce sujet c’est le black-out des copains et des coquins …

  2. « Yves Jean (par ailleurs membre du conseil municipal PS de Poitiers.), ne cache pas sa fierté de dire que l’institution se place largement au-dessus des statistiques nationales annonçant que la moyenne des universités françaises reçoit seulement 12% d’étudiants étrangers ». »
    Au USA les étudiants (surtout étrangers ) payent pur étudier dans telle ou telle université. Nous les payons pour venir chez nous. Ca veut dire 2 choses
    1 le niveau de l’université il faut payer les gens pour venir chez eux
    2 C’est triste quand monsieur Yves Jean se paye avec argent public un renommé, titres et galons.

  3. Ayant travaillé et cotisé toute ma vie en France ,Je vais avoir pour ma retraite la somme exorbitante de : 750 euros.Un envahisseur , sans avoir travaillé touchera
    plus que moi.! merçi le socialisme , merci Merkel merci Hollande, merci sarko,
    merci l’ europe .

  4. valls qui rêve de voir les migrants de calais devenir un jour, préfets, maires, ministres,et autres, ils leurs donnent les moyens, et c’est ce qu’ils font aux détriment d’un français,et d’une française.

  5. oui, les étudiants français en bavent depuis 40 ans,
    Mais dès qu’ils ont enfin réussi à trouver un travail, après des années de galère, les grip’sous lui tombent sur le dos, et c’est reparti pour un tour,
    Ses enfants à lui ne seront pas aidés, mais il faut qu’il raque pour les mêmes profiteurs !

  6. Pour compenser leur manque d’aptitude par rapport aux français?
    ou tout simplement pour ne pas ètre en reste!
    tout doit être prioritaire pour les « migrants » clandestins : logements, aides et tutti quanti!
    c’est la logique de nos chers gouvernants!
    chers: pas en sentiments, mais au sens propre, car ils tapent dans nos poches pour leur donner tout cet argent!!!
    ça ne se passe pas trop mal pour eux vu que personne ne se rebiffe! ça ronchonne un peu mais sans plus!
    Et c’est comme ça pour tout! long discours et mémoire courte!!!
    C’est à croire qu’on se comqlait à être dans la mouise!

    • Vous êtes à juste titre révolté mais personne ne vous prend en compte. Et ça va très loin. Dans les universités des étudiants qui n’ont pas quoi manger, qui doivent avoir un travail à coté sont les premiers qui demande à donner à leur collègues immigrés. Je n’ai pas vu un seul révolté pour la situation. Eh oui c’est effraient à quel niveau est arrivé la débilité mentale en France

  7. Oui tout pour islamiser la France et L’Europe. Je suis au courant car mon fils est à la fac de bordeaux et pour son tout petit studio, les bourses sont de 450 euros, loyer, 460 euros, caf 222 euros. Tout est calculé en fonction de ma retraite qui n’est pas bien grosse. Et quand il à payer son eaux et son électricité (chauffage ) il ne lui reste presque rien pour manger. Heureusement je suis là pour remplir le frigo de temps en temps. Mais la vie d’un étudiant se résume à ne faire souvent qu’un seul repas par jour à base de pâtes.
    A la télé j’ai vu ces abrutis qui s’inquiètent du retour des djihadistes qui rentre de Syrie et qu’ils seraient aux moins 700 jeunes et bien leur préoccupation c’est qu’il n’y a pas assez de place en prison pour les mettre quand ils vont rentrés. Mais aucun n’a envisager de leur enlever la nationalité Française et de les empêcher de revenir,non aucun n’a eu cette idée.
    http://www.lepoint.fr/societe/djihadistes-francais-la-menace-des-retours-de-syrie-06-09-2016-2066232_23.php

      • merci Maxime je confisque pour publication demain matin je pense, c’est un sujet intéressant en effet qui mérite débat

  8. Dégueulasse, comme d’hab.
    On se réveille quand ? Les étudiants français descendent dans la rue quel jour, à quelle heure ?

Les commentaires sont fermés.