Le communiqué du Ministère de l'Intérieur sur la Fondation de l'islam de France en dévoile les non-dits

Chacun pourra noter, d’abord, que, par la grâce de Manuel Valls et de Bruno Le Roux, l’islam est devenu un haut personnage doué d’une majuscule, ce qui est une faute de français. Ni le christianisme, ni le catholicisme, ni le protestantisme, ni le bouddhisme ne prennent d’accent. L’islam non plus, jusqu’à présent. L’islam a donc pris une place à part. Une place au-dessus des autres religions ou systèmes.

Ensuite, il s’agit de faire avec l’islam ce qui en principe revient à notre patrimoine : « des projets à caractère culturel, social ou éducatif ». L’islam est ainsi traité comme une part de notre histoire, de notre héritage, à transmettre aux enfants.

Enfin, le processus actuel consistant à travailler avec les grands groupes pour qu’ils pratiquent la discrimination positive arrive à son aboutissement. IL ne s’agit plus de trouver un alibi « la France diverse, multiculturelle, métissée », il s’agit, clairement, de favoriser l’islam et de l’implanter dans l’ensemble de la société, grandes entreprises comprises. Ils osent parler encore de « dialogue des cultures », comme si l’islam barbare, l’islam qui interdit de penser et d’évoluer était une culture.

 

Lancement de la Fondation de l’Islam de France

8 décembre 2016 

M. Bruno LE ROUX, Ministre de l’Intérieur, salue le lancement de la Fondation de l’Islam de France, dont le décret de création est paru le 6 décembre 2016. En accord avec les attentes exprimées dans le cadre de l’instance de dialogue avec l’islam, cette nouvelle Fondation contribuera à faire émerger un islam de France pleinement inséré dans la République et à lui donner une visibilité accrue auprès du grand public.

Dans cet objectif, la Fondation de l’Islam de France est appelée à soutenir des projets à caractère culturel, social ou éducatif. Elle participera ainsi au renforcement de la recherche universitaire en islamologie et de la formation profane des imams.

Afin de renforcer la Fondation et de l’ancrer davantage dans la société et dans le paysage économique français, le Ministre de l’Intérieur a proposé à la SNCF, au groupe ADP et au groupe SNI d’en devenir les membres fondateurs, ce qu’ils ont accepté. En décidant d’accompagner le développement de la Fondation de l’Islam de France, ces trois acteurs de premier plan de l’économie française font la preuve de leur engagement en faveur du dialogue des cultures et de l’affirmation du pacte républicain. Ils entendent également mettre au service de la Fondation leur expérience de grandes entreprises fortement impliquées dans la vie économique et sociale.

Le Ministre de l’Intérieur remercie également M. Serge Dassault, qui avait apporté le capital de la précédente Fondation des Œuvres de l’Islam de France, transféré à la Fondation de l’Islam de France.

Le premier Conseil d’administration de la Fondation de l’Islam de France, qui réunit, autour de Jean-Pierre Chevènement, des représentants de la société civile, aura lieu ce jeudi 8 décembre à 14h30, à l’Assemblée nationale.

Communiqué de presse de M. Bruno LE ROUX, Ministre de l’Intérieur, en date du 08 décembre 2016.

http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Lancement-de-la-Fondation-de-l-Islam-de-France

Lire en complément :
http://resistancerepublicaine.com/2016/12/08/la-fondation-pour-lislam-de-france-des-millions-pour-mieux-faire-connaitre-la-religion-musulmane-aux-francais/
 

Complément de Maxime

« Ni le christianisme, ni le catholicisme, ni le protestantisme, ni le bouddhisme ne prennent d’accent » : ni de majuscule ?

Le seul point positif de ce communiqué me semble résider dans le fait qu’il confirme les analyses des sites patriotes sur les atteintes à la laïcité, le dévoiement de la notion de culture aussi, qui, lui-même, entre en parfaite contradiction avec l’objectif de redressement des comptes publics.

En effet, le financement de la culture est libre, tandis que celui des cultes est interdit.
Il reste à mener une réflexion de fond sur la notion de culture dans la sphère publique : pourquoi la République devrait-elle donc prendre en charge ce qui a trait à la « culture d’origine » (enseignements, financements…) ?
La seule culture qui mérite d’être valorisée par des fonds publics est celle qui est commune à tous les citoyens. C’est l’interpénétration entre les pouvoirs politique et religieux sous l’ancien régime qui explique que le christianisme appartient à la culture française sous cet angle. Les monuments religieux qui s’y rapportent font partie du patrimoine commun des Français pour cette raison. C’est l’identité de la France, qui suppose que celui qu’elle accueille s’assimile et ne la remette pas en cause, car l’hospitalité exige que l’invité ne bouleverse pas les habitudes du maître de maison, au risque d’être mis à la porte.

Valoriser les origines au lieu de l’assimilation conduit nécessairement à disloquer le corps social et nuire au vivre ensemble.

La conséquence logique devrait être de faire disparaître la fraternité de la devise républicaine et d’abolir tous les mécanismes de solidarité institués par la loi (les aides sociales, caractère progressif de l’impôt, etc.).

Il est normal de ne consentir à être solidaire qu’avec son prochain.
En effet, dans une société multiculturelle où les pouvoirs publics rejettent la laïcité, chacun n’est frère qu’avec sa communauté : communauté d’athées, communauté de chrétiens, communauté de musulmans… communauté issue de tel pays, communauté issue de tel autre…
Ce sont donc bien les valeurs républicaines qui sont menacées par une telle approche. Aucune religion ne doit pouvoir être « insérée dans la République », contrairement à ce que dit le communiqué.

 131 total views,  1 views today

image_pdf

39 Commentaires

  1. L islam de France non ! L islam en France , ceux qui les insultaient jadis , qui voulaient continuer la guerre en Algérie , ceux qui les ont donner en pâture aux patrons de chantiers voyous , ont retourné leurs vestes . ils vont vous faire pleurer les esclavagistes d hier parle d islamophobie , de racisme , et ça marche les primaires tombes dans le panneau . d une la phobie est une peur , la peur est une émotion , et la peur n est donc pas condamnable . l islamophobie est une peur de l islam et ce mot est détourné pour le faire passé pour une forme de racisme , mais le probleme l islam est une religion et non une race et comme il n y a qu une seule race , la race humaine le racisme n existe pas car une seule race ne peut être raciste . en faite il y a le communautarisme , mais comme cela ne fait pas recette pour exprimé la haine , ont invente des mots mensonger et ont trompe les français .

    • Bonjour,
      Justement, j’ai été favorable à l’indépendance de l’Algérie.
      Ce n’était pas pour voir les Algériens débarquer par paquets de 100 000 en France.
      Ce n’était pas pour voir ces partisans du FLN venir insulter les harkis et les pieds-noirs CHEZ NOUS au nom de cette absurdité du « post-colonialisme ».
      En 1962, ils ont pris et voulu leur indépendance en crucifiant nos gosses, en violant nos femmes , en émasculant nos hommes : NOUS AUSSI nous avons eu notre indépendance et au prix le plus fort.
      Il faudra le rappeler et fermement aux Algériens présents, pour le moment, sur nostre sol.

  2. Ils mettent les bouchées doubles avant de partir,
    les bouchées doubles pour compliquer au maximum la situation de ceux qui vont prendre la suite et voudront inverser la tendance, ils posent des verrous qu’il faudra faire sauter, avec Marine, si elle arrive au pouvoir ….

  3. Plus d’islam en France !
    L’islam de France n’existe pas !
    En l’intronisant de la sorte, il reconnait que ce n’est PAS une RELIGION mais une institution politique..
    Quand il est dit « culturel, social, et éducatif », là aussi, ce n’est plus une religion, mais un concept de société, il introduit donc un état dans l’état, c’est la reconnaissance EXPLICITE de la partition.
    Comme traitre, on fait pas mieux !
    Il faudra « DÉTRICOTER TOUT CA », quand on arrivera à se débarrasser des traitres

  4. Certes ! ce n’est pas en créant un islam de France que les français aimeront cette idéologie, il n’est pas utile de créer cette chose car pour voir l’islam, il suffit tout simplement de le voir dans chaque rue, de chaque ville de France. Dans notre pays il n’existe aucuns Christianisme de France, ni aucuns Judaïsme de France, ni aucuns Bouddhisme de France, alors pourquoi créer un institut de l’islam de France, un Institut du monde arabe ne leur suffit pas apparemment.

  5. La loi de 1905 est pourtant claire face au financement…
    Et une foi de plus, elle est violée.
    Article 2 de la loi du 9 décembre 1905
    La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.
    Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.
    Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3.
    source : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000508749

  6. C’est simplement un prétexte à lui accorder une implantation encore plus officielle, le fiancer encore un peu plus, et toujours au détriment des vrais Français, et des autres religions… Et ce alors que l’Etat se doit de rester areligieux.. Et qu’il n’a pas le droit de financer un culte.

  7. CAZEVIDE, devenu 1° sinistre de ce gouvernement de vendus corrompus et profiteurs, va nous en pondre une très bientôt. Un prochain conseil des sinistres extraordinaires, va avoir lieu la semaine prochaine. Il est question je crois de l’état d’urgence. Je suis prêt à parier qu’ils vont nous faire un « coup fourré » pour les élections Présidentielles. Vous allez voir qu’ils sont capables de repousser celles-ci sous prétextes de mesures de sécurité à cause des risques de terrorisme. Ils en sont capables, ils ne reculeront devant rien pour garder le pouvoir le plus possible. Si c’est le cas, amis Patriotes, il va falloir réagir, on ne peut plus accepter, il y en marre…

  8. Est-ce que notre pays a eu besoin de fondations du bouddhisme de France, de protestantisme de France, de catholicisme de France ?
    Tout s’est fait naturellement.
    Preuve que l’islam ne sera jamais accepté en France.

  9. Tout ce qui est entrepris sans référendum en accord avec les peuples européens, sont nuls et non avenue et ceux qui imposent de force sont considérés faisant partie comme d’une dictature, un état fasciste.
    Personne n’a le droit d’imposer par la force en démocratie, référendum!.
    Pas plus que la France et l’Europe n’est musulmane sans référendum.
    Nous n’avons pas à recevoir de force des peuples illégitime chez nous, dehors!.

  10. Chers amis patriotes vous ‘avez jamais remarquer ceux qui sont soupçonner de blanchiment d’argent ou autres magouilles financières ont en général étaient invités au groupe Bilderberg , comme le sieur Dassault .va savoir Charles !

  11. Cette fondation ne fonctionnera pas :
    A leur tête un gâteux !
    A la base il manque… les musulmans ! Ceux de Sevran iront-ils ? J’en doute!
    Comme attendu, le qatar et l’arabie sont présents par leur représentant Mr Dassault, un spécialiste de l’optimisation fiscale, soupçonné fin 2016 de blanchiment d’argent via des… FONDATIONS !

  12. Un islam de France pleinement intégré dans la république ?……….pourquoi c’est devenu compatible ??? peuvent ils nous donner un exemple ??? une république qui investit de l’argent dans une religion imposée a son peuple n’est déjà plus une république ! Et par les mots  » donner une visibilité accrue auprés du grand public  » ils veulent nous dire quoi ?? qu’il va y avoir encore plus de barbus en chemise de nuit dans les rues ? encore plus de bâches ambulantes ? de foulards et de  » burkinis  » ? de halal ? et encore plus de mosquées ? et que tout ça va être légalisé ? ……….moi je ne peux m’empêcher de penser a tous les Français qui sont morts ou estropiés au cours des attentats islamistes qu’a subi la France , je pensais que les gens qui ont été choisis pour protéger et servir la France auraient une autre réponse a ces crimes contre l’humanité !

  13. Pour ma part, refuse de reconnaître cette fondation islam de France, c’est non seulement incompatible avec la laïcité, mais surtout un mensonge…
    Comment osent-ils revendiquer des droits et des pouvoirs dans un pays étranger, alors qu’eux-mêmes, sur leurs sols, n’accordent aucun droit aux minorités religieuses non musulmanes (à peine tolérées) , qui fondent comme peau de chagrin, jusqu’à ne plus représenter, dans le meilleur des cas, toutes religions confondues, entre 5 % et 15 % dans de nombreux pays musulmans, et ce, à force de les persécuter, voire les exterminer et progressivement les faire disparaître.
    L’islam n’est pas une religion,
    L’islam est un parti politique
    L’islam, se comporte en ennemi du peuple.
    Le peuple doit refuser cet amalgame fasilfié et inacceptable de fondation de l’islam, sachant qu’il est venu dans le seul but de nous détruire avec pour objectif de s’approprier notre pays.
    Nos traîtres s’empressent de pactifier avec le diable, à tour de bras, pour accorder toujours plus de pouvoir à notre ennemi avant de quitter l’Elysée, ils boivent le sang des moutons égorgés jusqu’à la lie.
    Même Valls, quelques jours avant de démissionner (ce qu’il savait déjà) … a fait un dernier voyage en Tunisie, pour augmenter le milliard d’euros d’aides accordées à la jeune démocratie Tunisienne, et, en grand saigneur… il a même rajouté « un cador royal d’adieu », en lui offrant jusqu’en 2020, pour preuves d’amour et fidélité, un versement annuel de 250 millions d’euros (soit un deuxième milliard).
    Super non!! au lieu de diminuer la dette de la France ou investir ces 2 milliards en France, il va aider les Tunisiens dont d’ailleurs, la jeune génération, est chez nous.
    Et tout ce qu’on ne sait pas, comme, entre autres, l’accélération des entrées de clandestins…
    Que nous réservent-ils encore avant de se casser par la petite porte, la queue entre les jambes, espérant « pas vu pas pris » en nous faisant un dernier doigt d’honneur??

  14. Essayer de tout détruire avant d’être virés comme les malpropres qu’ils sont.
    En une semaine, chronologiquement :
    –  » délit d’entrave  » permettant de bloquer les sites critiques vis à vis de l’avortement. ( selon cette nouvelle loi, Simone Veil, qui a fait voter la loi sur l’IVG, ne pourrait plus prononcer son discours – extrait :  » Je voudrais enfin vous dire ceci : au cours de la discussion, je défendrai ce texte, au nom du gouvernement, sans arrière-pensée, et avec toute ma conviction, mais il est vrai que personne ne peut éprouver une satisfaction profonde à défendre un tel texte – le meilleur possible à mon avis – sur un tel sujet : personne n’a jamais contesté, et le ministre de la Santé moins que quiconque, que l’avortement soit un échec quand il n’est pas un drame. » )
    – décret mettant la Cour de Cassation sous la tutelle de l’exécutif.
    – lancement de la  » Fondation pour l’islam de France  »
    – report aux calendes grecques des travaux de l’aéroport de Notre Dame des Landes ( qu’on en pense ce que l’on veut ) malgré un référendum.
    En une semaine !
    Et il faut attendre jusqu’en mai 2017 ( 2ème tour des élections présidentielles ) !
    Que vont-ils encore pouvoir (dé)faire d’ici là ?

  15. Les promoteurs de cette fondation, symbole même de notre soumission (car je reste persuadé qu’ils savent ce qu’ils font) ignorent-ils que le prophète de l’islam  » a épousé Aïcha Bint Abi Bakr lorsqu’elle n’était âgée que de 6 ans (7 ans selon certaines sources islamiques), alors qu’il en avait 53; l’ensemble des Oulémas s’accordant à dire que la mariage n’a été consommé que lorsqu’elle a atteint l’âge de…9 ans » (Zineb El Rhazoui, Détruire le fascisme islamique,p.12) ? Ce qui, à tout le moins, devrait, sinon lever le cœur, du moins interroger (et le mot est éminemment faible !), ne fait ciller personne.
    Où sont nos féministes ? Où sont nos progressistes en chaises longues ? Après cela, allez demander à notre Christine nationale de contenir sa rage …qui est la nôtre. Toute mon estime, Christine. Et nos quelques désaccords -d’ordre sémantique- n’y changent rien. Rien. Je vous embrasse, la toute femme.

  16. Le 8 décembre : le jour de l’Immaculée Conception ! Ca ne leur portera pas chance !

    • Bravo Olivia! C’est exactement ce qui m’est venu à l’esprit hier, tout en me disant qu’il n’y avait pas de mélange sans décision arbitraire.
      Autrement dit: Qui veut délibérément polluer nos racines judéo-chrétiennes, et par forfaiture totale installer le prochain anniversaire islamique en évinçant celui de l’Immaculée conception? Nous avons une belle liste de lèche-babouches qui font l’affaire. Quant à la chance, prions oui, mais rentrons leur d’abord dans le lard à cette bande de porcs!

  17. Et dire qu’on est aujourd’hui tenu de prendre en considération toutes ces horreurs, et d’en parler, et de décortiquer les communiqués, le lois, les décrets, les infos, les articles de presse, les conférences, etc., et de prendre (de perdre) le temps de raisonner, d’analyser, de polémiquer sur une abomination telle que l’islam et ses barbares. Voilà à quoi doivent s’occuper nos cerveaux, quelle misère ! Quelle honte de devoir, et parce que nos gouvernements nous y obligent en nous menaçant eux-mêmes dans notre essence et notre existence, s’abaisser à seulement considérer ce ramassis d’abjections, ce tissu d’ignominies.
    C’est à désespérer, vraiment.

  18. Précision ADP : Aéroport de Paris (on sait ce qu’il en est de la pénétration musulmane dans les aéroports de Paris !
    SNI : Filiale immobilière d’intérêt général de la Caisse des Dépôts, premier bailleur de France avec 345 000 logements gérés dont une majorité de logements sociaux (pris sur le site).

  19. Je me demande si ce traître de le roux n’est pas pire que caseneuve. Il commence fort et fait tout pour islamiser la France encore plus vite que son prédécesseur. Vivement 2017 que l’on vire tous ces salauds de collabos.

    • On attend avec impatience les élections. Mais en 6 mois qui nous restent combien lois signées en cachette? Et ensuite qui va les supprimées? Elle vont être passées comme acquis donc intouchables.

  20. « Ni le christianisme, ni le catholicisme, ni le protestantisme, ni le bouddhisme ne prennent d’accent » : ni de majuscule 😉

    • merci Maxime pour cet excellent complément que j’ai ajouté à l’article. Avez-vous reçu mon message sur la cour de cassation ?

      • chère Christine,
        oui, je l’ai bien reçu. Vous savez que j’ai le commentaire facile (je dois parfois passer pour une langue pendue) et je réfléchis effectivement depuis quelques jours pour y mettre mon grain de sel.
        J’avoue que je suis un peu impressionné par le rejet de l’institution judiciaire que je constate souvent de la part de certains contributeurs et commentateurs ; je finis par être contaminé et me dire que cette Cour ne mérite pas pleinement un long plaidoyer en faveur de son indépendance.
        Je crois toutefois que la mettre sous les ordres du gouvernement est encore pire.
        La question mérite d’être creusée, je sais que la recette sera à base de droit antique, de théorie de la séparation des pouvoirs de Montesquieu, avec un peu de Cour suprême des Etats-Unis et d’histoire remontant à la Révolution et l’époque napoléonienne… Dans le pire des cas, si les commentaires venaient à être fermés avant que j’aie fini, je vous enverrai un courriel pour la livraison du petit plat. 🙂

Les commentaires sont fermés.