Amis patriotes français, cessez d'accabler Fidel Castro ! Vous êtes mal placés…

Avant d´avoir lu le texte de Christine Tasin (http://resistancerepublicaine.com/2016/11/27/si-je-devais-choisir-entre-un-fidel-castro-et-un-hollande-je-choisirais-fidel-castro/), j´étais assez consterné par toutes ces condamnations, sans appel et sans nuances, venant du camp des patriotes, sous prétexte que Castro aurait été l´icône des gauchistes. Ces attaques « droitdelhommistes » me surprennent d´autant plus qu´elles me rapellent celles des biens-pensants contre El Assad ou Poutine. Christine Tasin est la seule patriote, que je sache, à avoir réagi à ces condamnations, et en particulier à celle de Michel Onfray, point par point.

Je viens d´écouter Régis Debray sur Z&N et je ne peux que l’approuver lorqu´il évoque « le fossé culturel entre l´Europe et l´Amérique Latine« .(https://planetes360.fr/zemmour-naulleau-30-novembre-2016/)

Bien-sûr le régime du « Comandante en Jefe » était tout à fait critiquable, cependant il me semble très mal venu de la part des Français de faire la morale aux Cubains, compte tenu de la situation actuelle dans l´Hexagone et dans des pays « amis de la France ». Que je sache, il n´y a aucune zone de non-droit à Cuba, aucun pompier cubain ne se fait caillasser par des « chances pour Cuba », aucun policier cubain ne se fait égorger chez lui, aucun écolier cubain ne se fait assassiner devant son école, aucune Cubaine n´est obligée de porter le burka, ni n’est mariée de force, aucune femme cubaine nest victime de tournantes, personne à Cuba nest lapidé, flagellé, amputé ou pendu d´une grue pour blasphème, ou comportement « immoral ». En outre, Cuba est le seul pays du continent épargné de la violence sociale, la pègre, la drogue et les enlèvements qui sévissent chez ses voisins.

Traiter Fidel de « dictateur sanguinaire » est aller un peu vite en besogne. Dans ce cas on pourrait en dire de même pour Louis XIV, Robespierre ou Napoléron; ce n’est pas l´argumentation qui manquerait. Pourtant jamais je ne me permettrais de qualifier de la sorte ceux qui, avec leurs ombres et leurs lumières, ont forgé le Grand Roman National Français. Il en va de même pour Fidel Castro, qui indéniablement fait partie du Grand Roman National non seulement de Cuba mais aussi, avec Simon Bolívar ou Salvador Allende, de l´Amérique Latine.

La France est un vieux pays qui s´est construit en plus de mille ans d´histoire, avec ses pages sombres et ses chapitres lumineux. Cuba est un tout jeune pays qui nest indépendant que depuis 1902 et qui a dû faire son chemin à côté d´un redoutable état prédateur. La révolution cubaine était avant tout une seconde guerre d´indépendance face à l´ingérence des Etats Unis. Fidel Castro ne s´est déclaré Marxiste-Léniniste quaprès l´invasion de la Baie de Cochons, par la suite il n´avait eu d´autre choix que de rejoindre le camp communiste. Avant tout c´était un nationaliste, un patriote dont le seul « crime » était de défendre la souveraineté de son pays. 

Outre l´embargo (toujours en vigueur!) et l´occupation militaire de Guantanamo (d´où ont été perpétrés toutes sortes d’agressions et de provocations de la part des soldats US en place), il faudrait également rappeler les plus de 600 tentatives d’assassinats contre Fidel (http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201112/15/01-4478297-avec-638-tentatives-dassassinat-fidel-castro-bat-les-records.php), ainsi que de nombreux attentats dont celui de 1975 contre l´avion Cubana-455. (https://es.wikipedia.org/wiki/Vuelo_455_de_Cubana).

Il est donc bien facile de faire la leçon à un pays qui, comme Israël, vit en état de guerre permanente. D´ailleurs, tout comme dans l´Etat Hébreu et en Suisse, l´armée cubaine est l´armée des citoyens: le peuple en armes.

Pour parler de Castro avec objectivité, il faudrait avant tout tenir compte du contexte latino-américain à l´époque où il est arrivé au pouvoir (contexte qui fait de plus en plus penser au chemin que prend l´UE actuellement). Les USA ont toujours considéré l´Amérique Latine comme leur arrière-cour dans laquelle tout leur est permis: spoliations, interventions militaires, installations de dictatures aux ordres… L´Ecole des Amériques fut créée pour former les militaires de ces dictatures à la contre-insurrection et aux techniques de torture. (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_militaire_des_Am%C3%A9riques) Le summum fut attent par la suite, durant les décénies noires, avec l´Opération Condor qui fut une véritable internationale du crime politique. (https://es.wikipedia.org/wiki/Operaci%C3%B3n_C%C3%B3ndor)

 

Malgré ses aspects critiquables, on ne peut pas nier les énormes succès de la Révolution Cubaine dans de nombreux domaines et qui ont rayonné à travers le monde: la médecine, la recherche médicale (https://fr.express.live/2015/05/13/cuba-a-un-vaccin-contre-le-cancer-du-poumon-qui-interesse-les-etats-unis-exp-213391/), l´enseignement, le sport, ainsi qu´un richissime mouvement culturel sans précédent dans le continent. Les nombreux artistes qui se sont épanouis grâce à la Révolution témoignent d´une créativité inconcevable dans un régime dictatorial tel qu´on l´imagine en Europe. Pour exemple citons quelques artistes: le compositeur Léo Brouwer, le peintre Wilfredo Lam,  le poète Nicolas Guillén, l´écrivain Alejo Carpentier (d´origine française), le cinéaste Humberto Solás, le pianiste Chucho Valdés et son groupe de jazz afro-cubain Irakéré, ou les chansonniers Silvio Rodríguez et Pablo Milanés. J´ai l´honneur de connaître personnellement certains d´entre-eux qui, tout en étant critiques, ont toujours eu la décence de reconnaître qu´ils doivent pratiquement tout à la Révolution. Le nouveau régime va-t-il dilapider cet héritage au nom de « l´Ouverture »? Affaire à suivre…

Comme Christine le dit si bien, Cuba est intact et entier. Le seul véritable problème étant la situation économique, certes calamiteuse mais tout-à-fait posible à résoudre avec une bonne gestión. Reconquérir les zones de non-droit en France est une tout autre affaire. Quant à eradiquer les cartels de drogue qui sévissent au Mexique ou au Brésil relève de l´imposible.

En dehors de l´Europe et des USA, les dirigeants du monde ont été nombreux à faire l´éloge de Fidel Castro, parmi eux, Vladimir Poutine, tant admiré chez les patriotes français.

J´ai eu l´ocasion d´aller à Cuba en plusieurs occasions (1990, 2004, 2008, 2010) et de vivre chez les habitants. J´ai pu partager leur vie quotidienne, leurs difficultés et leurs passions. Outre leur sens artistique et leur niveau culturel qui n´a rien à envier à bon nombre d´Européens, j´ai toujours été étonné par leur courage, leur vivacité, leur joie de vivre, ainsi que leur sens de l´humour. J´ai entendu toute sorte de blagues sur Fidel, souvent en présence de policiers qui étaient les premiers à rire, tout en étant partisans. 

LesFrançais feraient bien de s´inspirer du patriotisme, du courage et de l´enracinement des cubains au lieu de critiquer un régime qu´ils ont choisi.

Si par malheur, la guerre civile française venait à éclater, je souhaite bien du courage aux patriotes français, non pas face à l’ennemi intérieur, mais face à l´ennemi extérieur et à ses médias bien pensants qui ne tarderont pas à les condamner avec les mêmes arguments d´aujourd´hui contre Castro, Poutine ou El Assad.

Alors, chers amis patriotes français: comme les Cubains, j´aimerais vous voir vibrer sur vos chansons populaires et vos danses traditionnelles, et comme les Cubains, j´aimerais vous entendre crier haut et fort: LA PATRIE LIBRE OU MOURIR! LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS!

Et pour commencer la semaine en musique, voici une des nombreuses chansons qui cette semaine, à Cuba et dans toute l´Amérique Latine ont fleuri pour honnorer la mémoire de Fidel Castro.

VIVE CUBA ET VIVE LA FRANCE!

Bien affectueusement,

 96 total views,  1 views today

image_pdf

34 Commentaires

  1. je vous suggère le très bon reportage de ANTOINE DE MAXIMY dans J’IRAIS DORMIR CHEZ VOUS A CUBA , ou l’on vois dans les villes une bourgeoisie proche du régime vivant aisément et des paysans édentées ne pouvant pas se soignés , vivants dans des cabanons au milieu des poules et à leurs fenetres des sacs d’ engrais pour remplacer les vitres . des pauvres gens qui ont crus et participés pour certains a la  »révolution  » cubaine et qui ceux sont fais avoir comme en URSS. quant au CHE ( paranoiaque sanguinaire , n’hésitant pas a décimer ses camarades ) c’est fais donner aux américains par sont  »ami » le bien mal nommé FIDEL .pour les  » ARTISTES  » cubains vivants en Europe ou aisément a cuba sont tout simplement issues de la bourgeoisie nomenklatura proche du régime, le peuple (les pauvres et prolos ) n’étais pas autorisé a quittés cuba . CASTRO que vous encenser fut proche du FLN ALGERIENS et grand ami de BOUTEFLIKA , il étais proche aussi du régime IRANIEN et du nationalisme ARABE anti Occidentaux . des gens comme CASTRO,STALINE,TROTSKY,MAO,POLPOT…furent la mort de cette belle idée que fut le COMMUNISME le vrais communisme celui de PIERRE KROPOTKINE,JEAN GRAVE,MALATESTA,BAKOUNINE…et tant d’autres hériter de FOUURRIER, ou THOMAS MORE et TOMMASO CAMPANELLA du 16èmme siècle , qui ont ouvert la porte aux future lumières ( qui ceux sont malheureusement éteintes depuis ). je suis communiste et patriote, héritier de c’est belle idées et de KRONCHTADT a la COMMUNE. que Castro sois crevé je ne vais pas le pleurer (bien au contraire) et le libéral qui prendra ça place ne seras pas meilleurs non plus ( une ordures en remplace une autre). NI PESTE ,NI COLERA .je haie les Mélanchon ,Hollande,Besençenot, Hue …cette bourgeoisie sophiste qui méprises le peuple et Castro est fait du meme fumier que eux et ceux que je haie en France je ne vais pas les aimés a Cuba . je laisse le fantasme de la havane aux électeurs bobos de Mélanchon . SANS DENTS DE FRANCE ET SANS DENTS DE CUBA , MEME COMBAT ! viva la révolution ( la vrais )

  2. Tout-à-fait d’accord avec marko 13 !
    Chers amis patriotes, je suis sidéré que certains d’entre vous fassent l’éloge de ce dictateur sanguinaire qui emprisonnait son propre peuple sous prétexte qu’il n’était pas communiste et révolutionnaire, qui les torturait par cruauté ( ? ) ou plus sûrement pour les obliger à dénoncer les autres , torturait aussi allègrement les femmes, peut-être les enfants , gardait en prison des dizaines d’années les opposants ou bien les faisait assassiner.
    Je suis pour un régime dur, autoritaire , dans notre pauvre France qui en a bien besoin , mais je ne nous vois pas chauffer les pieds à la lampe à souder à Sarko, Ali Juppette , Valls, même avec le profond mépris que j’ai pour eux.
    Par contre , je renverrai bien l’ascenseur à ces ordures de CPF sans la moindre hésitation.
    Ont-ils des scrupules, eux ?

  3. Certes la FRANCE est donneuse de leçons.
    Mais, pour le cas particulier de Fidel Castro, il n’y a qu’une position acceptable. Et ce n’est pas celle exprimée par Mme Royal, la mal nommée.
    C’est la condamnation sans aucune équivoque de Castro et des crimes qu’il a commis :
    – il a éliminé toute opposition par des « accidents », l’emploi systématisé de la torture (avec la participation active de son ami argentin a Guevara), la privation de soins, de nourriture.
    – il a mis en place une propagande d’Etat glorifiant le leader et ses actions. Et l’Ecole cubaine n’est pas une réussite, mais l’outil actif de cette propagande.
    – il a organise une Police secrète aux ordres du régime pour terroriser la Population en repérant et sanctionnant les Contestataires,
    – il a affamé sa population pour mieux l’asservir mettant en cause l’embargo américain alors qu’il envoyait des troupes en Afrique et dans certains pays Sud américains,
    Etc… je pourrai continuer des heures.
    Ce sont des FAITS, pas des états d’âme. Et j’ai vécu un temps à Cuba, mais pas dans les cercles du Louviir castriste.
    Et je peux crier qu’il vaut largement mieux avoir une démocratie sauce Hollandaise dont on peut se embarrasser en 5 ans qu’une dictature castriste qui étrangle encore le pays.
    Et ceux qui ne partagent pas ce point de vue sont soit des complices ou des partisans de la dictature et de l’oppression , soit des idiots -même pas utiles- comme Mme Royal.
    Mais mon avis sera peut être censuré par le site ou je le publie. ?

    • Ben non vous n’êtes pas censuré, la preuve !
      Parce que notre Christine, qui a des positions bien tranchées, admet qu’on puisse ne pas les partager, dès lors qu’il s’agit de problèmes secondaires (et sincèrement, le bilan de Cuba c’est typiquement un problème secondaire pour nous ici!)
      Quant à choisir entre Fidel Castro et François Castré c’est une question toute théorique: ce qui compte c’est la structure sociale d’un pays, qui permet à un Fidel de rester dictateur un demi-siècle, et à un François de dégager après quatre ans et demi, le François Castré devenant du coup un François Cassetoi !

  4. Encore une fois Merci Santiago pour votre article.
    J’adhère totalement à vos arguments.
    Si je commente ici sur RR et non RL c’est parce que je suis de gauche.
    Pour moi la vraie gauche ne peut que combattre cette idéologie des ténèbres qu’est l’islam.
    Merci Christine de laisser de la place à des contributeurs comme Santiago avec lesquels je reconnais mes idées.

  5. Cher Santiago, vous appréciez ce qu’a fait Fidel mais vous ne m’avez pas convaincu. Quand un dirigeant enferme son peuple, le réprime, le torture, l’assassine, je n’appelle pas cela un dirigeant mais un dictateur.
    Comme l’a souligné Antiislam un peu plus haut, il vient compléter la longue liste des plus gros criminels du 20eme du siècle, Staline, Mao, PolPot, KIM Il Song, etc etc….
    Comment peux t on être communiste ? Ça me laisse rêveur….

    • bonjour marco 13 , ces gens là n’étais pas communiste , mais des ordures qui ce sont servies de l’idéal communiste pour arrivé a leurs fin : UNE DICTATURE ET UN CAPITALISME D’ETAT ! tout comme Hollande n’es pas socialiste .

    • Comment ? Les Russe avaient donné la réponse dès l’époque communiste :
      – Le socialisme est-il possible et souhaitable ?
      La réponse étant : Oui, à condition de vivre ailleurs!

  6. En fait Fidel Castro n’était-il pas une sorte de Khadafi …Avant la chute de Khadafi des amis tunisiens m’ont dit que le loyer et l’eau étaient gratuit en Lybie, que la prostitution était interdite et qu’il était interdit de mendier dans la rue..
    Autres points communs : tous les deux étaient très portés sur le sexe et sont restés presque cinquante années au pouvoir

    • Je pourrais vous parler longuement de la Libye de Kadafi, où j’ai travaillé.
      Une seule petite anecdote: dans les rues de Tripoli, notre groupe d’Européens (hommes et femmes) a été agressé A COUPS DE PIERRES sans aucun motif apparent… sauf celui sans doute d’être des Blancs et des Roumis…
      Vous semblez n’avoir aucune idée de ce que peut être une société musulmane, cher Huineng, et vos amis tunisiens ont dû « oublier » de vous dire comment étaient traités les Tunisiens en particulier (les Algériens aussi) par les Libyens: comme des bougnoules, très exactement !.

  7. Une chose est certaine, dans la révolution cubaine façon FIDEL, il y a à boire et à manger, quand on voit l’émoi qu’a suscité sa mort d’une grande partie de son peuple, on peut se poser la question de savoir s’ils n’étaient pas satisfaits de sa mainmise sur le pays et sur sa façon de le gérer.
    Pour les opposants, la vie était loin d’être rose et le mot est faible, pour preuve la mise au trou d’un grapheur pour avoir écrit  » SE FUE (il est parti) ».
    D’un autre coté, ce qui nous préoccupe à tous, l’islamisation galopante de notre pays n’a pas cours à CUBA, et je crains que la majorité de ceux qui dorment encore pendant que l’islam progresse ne se réveillent un jour avec un dictateur musulman du genre de ceux qui sévissent dans les pays du même acabit que l’IRAN, et là, ce sera bien pire, les corneilles en burka envahiront le pays.
    Alors, je pose la question, n’est il pas souhaitable d’avoir un dictateur qui nous débarrasserai de cette lèpre qui ronge le pays.

    • bonjour kankau 11 , Castro étais un allié de l’iran , stop aux fantasmes !

    • Vous voulez une dictature pour nous ôter la menace d’une dictature ???
      Bon, si vous rêvez d’un pays sans muzz. vous avez le choix entre CUBA et la COREE DU NORD qui elle non plus ne tolère pas l’islam : si c’est ça votre rêve, moi j’appelle ça un cauchemar !

  8. Dans ces moment troubles et difficiles pour nous les peuples européens, il est difficile pour nous déjà de comprendre de ce qui ce passe aujourd’hui chez nous eu Europe, alors avec Cuba et Fidel Castro.
    Dans notre notre passé historique en Europe, nous avons eu nos dictateurs comme Adolf Hitler, Mussolini et bien d’autres, que cela nous serve de leçon pour avancer, renforçons nos démocraties pour rester libre des dictateurs.
    Il est certain que nous sommes entourés d’escrocs et dictateurs encore aujourd’hui et les conséquences se mesure en souffrances chaque jour un peu plus, par leurs néfastes décisions imposé de force, il suffit de se promené dans certains quartiers pour s’en rendre compte du mal immense qu’ils nous font à nous les peuples européens, avec des insultes et manipulations et leurs arrogances de leurs hautes suffisances, que nous connaissons que trop bien.
    Fidèle Castro aura été le dictateur des cubains, fallait il un homme fort contre la tyrannie de certains dictateurs, c’est possible.
    Avec les avantages et désavantages que les Cubains ont eu, c’est encore possible, mais n’oublions pas les malheurs du communisme qui fût dans son passé et l’est encore aujourd’hui des crimes contre l’humanité, même pas encore reconnu aujourd’hui.
    Ne tombons pas dans la récupération d’un Mélenchon ou autres pour retomber encore entre les mains d’autres dictateurs, qui ne sont toujours que les mêmes derrière.
    la méfiance nous est fortement recommandé avec certains.
    La méfiance fait partie de la démocratie pour rester libre, soyez exigeant avec votre liberté.
    Attention aux pièges tendu de certains! et leurs récupérations, qui nous la joue la gentillesse des faux semblants, moi je.
    Soyons exigeant avec nos futures élus, et à la loupe, nous devons tout savoir ce qu’ils font, tout!, la transparence total, plus rien derrière le dos, et surtout plus rien de ne doit être imposé de force, interdit! en démocratie, seul les propositions aux peuples libres doivent être accepter, tout avec le peuple et rien contre la volonté des peuples libres.
    C’est nous les peuples libres qui devons stopper les dictatures en gardant notre pouvoir de rester libre contre la tyrannie.
    Que des élus aux services des peuples restés libres et de souche pour ne plus tomber dans la tromperie et les manipulations, à chacun son ménage.
    Faite vos idées pour ou contre Fidèle Castro, çà c’est l’histoire de nos amis résistants de Cuba, mais restons libres et loin des dictatures qui veulent profiter de l’occasion pour nous récupérer d’une autre façon.
    Restons libres et maîtres avec notre démocratie pour chaque peuple, les peuples européens aux pouvoirs et plus avec des élus qui nous trahissent à chaque fois que nous tournons le dos et vident les caisses, reprenons notre avenir par nous mêmes, nous peuples européens, avec l’aide des patriotes pour les peuples libres du monde, la démocratie et la liberté.
    Plus de dictature!, dehors!, pas de récupération pour les dictateurs en herbe.
    Des peuples entier dans le monde se font piller leurs richesses par ces escrocs dictateurs, protégeons nous contre eux, apprenons à nous défendre contre ces ordures, en gardant le pouvoir de notre avenir sans eux.
    la liberté est la première des richesse avant toutes choses, pour ne pas se faire arnaquer en politique comme en religion, sans elle, nous n’avons rien et nous ne sommes rien, rien que des esclaves aux service d’escrocs dictateurs.
    Par dessus tout, pas de division entre nous, restons unis pour la liberté, l’union fait la force.

  9. « courage face à la maladie »… « tenir longtemps »… où est le mérite ? s’en aller à temps n’est-i pas, au mins aussi courageux ? Il s’est cramponné au pouvoir, à la vie, en vieil égocentrique tenace… mais cela n’a rien qui doive susciter l’admiration.

  10. Cher Santiago, bravo pour votre article, mais comparer Louis XIV et même Napoléon (qui eut pourtant pour les frères Robespierre les yeux de Chimène!) à Robespierre, c’est exagérer un petit peu…La dictature de Robespierre dura …quoi…? 3 ans…et celle de Fidel ? Il est vrai que vous n’avez pas, à Cuba, de zones de non droits, de pompiers caillassés et autres joyeusetés importées chez nous, du Moyen orient avec les « djeuns » ou « sauvageons » responsables ET coupables de ces exactions ! S’y seraient-ils seulement amusés, sous Fidel ? Ou sous son frère Raul ? Mmmm…je ne crois pas …

  11. Des questions à poser à propos de Cuba et de Fidel Castro :
    1) Existe-t-il des mosquées à Cuba et à La Havane ?
    2) Y-a-t-il des musulmans sur l’île ?
    3) L’Etat Islamique est-il autorisé et reconnu comme autorité morale ?
    La première question est non. Les Cubains n’aiment pas le prosélytisme religieux islamique. C’est la France des années 1950 et 1960 avant le grand cataclysme immigrationniste. Cuba ressemble à la France telle qu’elle existait avant les bouleversements politiques et économiques favorisant l’installation de l’islam en Europe.
    La seconde question est non. Il n’y a pas de musulmans à Cuba, car les habitants de l’île n’en veulent pas et demeurent très nationalistes.
    La troisième question est niet. L’Etat Islamique est l’ennemi des peuples européens et américains… Le peuple cubain ne le tolérerait pas comme cela fait en France où le pouvoir politique laisse implanter une sorte d’Etat islamique dans nos banlieues, nos villes et bientôt nos villages.
    Même si je n’aimais pas Fidel Castro, j’appréciais son immense courage face à la maladie. Il a tenu longtemps.

    • Franco aussi il a tenu très longtemps!!! Ce n’est pas du « courage », ça, c’est de l’acharnement thérapeutique !
      Question subsidiaire à propos de Cuba: le régime a-t-il soutenu, comme son allié l’URSS, les mouvements « nationalistes » arabes et en particulier palestiniens, avec leur lot d’attentats sanglants en Israel qui préparaient les attaques en France ? Votre « peuple cubain » si fier et si libre (!) s’est-il dressé contre ce terrorisme international ?

  12. Castro était bel et bien un tyran sanguinaire. Ce n’est pas parce qu’il y en a eu beaucoup d’autres y compris en France qu’il ne faut pas le dire.

  13. J’ai l’âge de me souvenir des années 60 et beaucoup oublient ou ignorent le contexte de cette époque, les exactions commises en Amérique latine, la mort d’Alliende en 1973 commanditée par les USA et l’emprise de ces derniers, aussi j’approuve tout à fait ce texte qui est celui de quelqu’un qui sait de quoi il parle .

    • Bonjour,
      Oui, moi aussi j’ai milité pour le Chili.
      Mais il faut regarder le nombre de victimes de ces différents totalitarismes.
      La Chine de Mao qui était encensée par une bonne partie des Gauchistes à l’époque de Pinochet: 60 à 80 millions de morts.
      L’URSS : 15 à 20 millions de morts.
      Le Kampuchéa de Pol Pot : 1.7 million à 3 millions de morts.
      Le Chili de Pinochet : 3200 morts.
      Il faut avoir ces chiffres à l’esprit.

      • bonjour anti islam , mon commentaire a étais effacé. est ce une erreur de l’ordinateur ? car j’ai eu un problème avec cet ordi. mais je pensé que une fois un commentaire enregistré il ne s’effacé plus? bon bref , ça viens de moi ( de l’ordi) ou de vous ? l’informatique c’est pas mon dada.

      • sorry anti islam , mon commentaire a reparus , ça devais venir de moi ou plutôt de l’ordi , j’ai eu un problème avec cet ordi il c’est éteint et déprogrammé et en retapant mes coordonné , mon commentaire est revenue. j’y comprend rien a l’informatique . l’ erreur venais bien de mon coté !

      • Bien vu et bien dit, Antiislam !
        Marre qu’on nous renvoie d’une dictature communiste à une dictature capitaliste, et vice-versa, afin de justifier ou excuser l’une ou l’autre !

    • Oui, oui, VIVE FIDEL, comme l’ont braillé les grands patriotes que sont Ségolène Royal et JL Mélanchon !
      Alix, avant de donner du « tant pis », réfléchissez un peu : d’abord Fidel il est mort (ça vous a échappé?) donc votre « vive Fidel » ça ressemble au » Viva la muerte » des franquistes de la guerre civile espagnole, cri que le grand penseur démocrate Unamuno avait qualifié publiquement de cri imbécile. Il en fut destitué par les fascistes et mourut peu de temps après.
      Vive Fidel !! Et pourquoi pas Vive Pol-Pot ! et Vive Kim il Jung, pendant que vous y êtes ???

  14. Le seul problème est qu’il y a des « gentils dictateurs de gauche » et des « méchants dictateurs de droite ».
    Comme toujours .

  15. J’ignore comment est la vie à Cuba, mais elle ne doit pas être facile http://regardscroises.blog.tdg.ch/archive/2013/01/11/quand-cuba-etait-le-bordel-des-etats-unis1.html.
    Fidel Castro était un dictateur http://www.liberation.fr/planete/2016/11/26/fidel-castro-mort-du-comandante_852900, mais il est salué par Ségolène royal et Jean Luc Mélenchon http://www.lci.fr/politique/eloge-a-fidel-castro-jean-luc-melenchon-dit-merci-a-segolene-royal-apres-la-polemique-2015820.html. À l’instar d’autres leaders politiques Fidel Castro a encouragé l’exode de millier de cubains http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve?codeEve=809.

    • « Que je sache, il n´y a aucune zone de non-droit à Cuba, aucun pompier cubain ne se fait caillasser par des « chances pour Cuba », aucun policier cubain ne se fait égorger chez lui, aucun écolier cubain ne se fait assassiner devant son école, aucune Cubaine n´est obligée de porter le burka, ni n’est mariée de force, aucune femme cubaine nest victime de tournantes »
      En Arabie Saoudite aussi, il n’y a pas de zones de non-droit, ni de pompiers caillasses. Mais si nous devons accéder à la sécurité au prix d’une dictature, NON MERCI !
      Et si, nous sommes très bien placés pour critiquer un régime tel que celui de Castro, avec des nombreux prisonniers politiques. Un régime qui a fait que des dizaines de milliers de Cubains ont pris la mer et risqué leur vie (et se sont parfois noyés) pour pouvoir rejoindre la Floride voisine.
      On ne risque pas sa vie pour quitter un pays où il fait bon vivre, et ce n’est pas tout à fait honnête de dire que les Français n’ont pas de leçons à donner au sujet de la dictature cubaine, sous prétexte que la France est actuellement dirigée par des islamo-collabos qui ont permis ces zones de non-droit et le déclin de la France dans beaucoup de domaines.
      La France ne se résume pas à ce qu’elle est malheureusement devenue actuellement, et elle peut donner des leçons à n’importe quelle dictature.

      • Chère Eva, vous venez de dire exactement ce que je ressens : l’ORDRE règne dans tous les pays totalitaires !
        Et vouloir comparer Cuba à Israel, c’est tout simplement honteux ! Parce qu’en Israel, justement, règne la DEMOCRATIE, preuve qu’on peut rester indépendant et démocrate : cette simple comparaison se retourne complètement contre le régime de Cuba !
        L’anti-américanisme n’est pas une position politique, que je sache :il faut dire d’abord quel type de régime on veut pour remplacer le capitalisme triomphant.
        Et de toute façon aucun patriote français digne de ce nom ne pourrait vivre aux USA, en Russie ou à Cuba : trop de différences, respectables ou non.
        Notre job n’est pas de se prosterner devant la première des nations qui nous semble agir dans notre sens, mais lui apporter un soutien qui doit rester critique. C’est ce que RR fait avec Marine et le FN, d’ailleurs.

      • il n’y a pas de zones de non droit à Cuba; ce sont tous les habitants qui à l’époque de Fidel n’avaient pas le droit de voyager et pas de sortie à plus de 50 kms à la ronde de leur lieu d’habitation.

Les commentaires sont fermés.