On n'évite pas une guerre en ne la faisant pas !

http://resistancerepublicaine.com/2016/11/06/se-debarrasser-de-lislam-il-existe-des-mesures-prealables-avant-denvisager-une-guerre-interieure/

La guerre ? Mais nous sommes en guerre ! L’islam nous a déclaré la guerre : plus de 200 victimes, remise en cause de notre mode de vie, de notre système juridique et politique, intervention étrangère pour soutenir les factions ennemies, territoires hors de contrôle…

Le droit ne peut s’appliquer que dans une situation de paix. Or, les circonstances exceptionnelles décrites ci-dessus font que le droit doit être suspendu.

Nous sommes attaqués, soit nous résistons soit nous mourrons !!!

Cher MAXIME, j’admire votre travail et j’apprécie vos arguments qui permettent toujours d’alimenter et d’ouvrir le débat. Vous êtes un idéaliste et un intellectuel, aucun jugement péjoratif de ma part, à ces titres vous surestimez l’ennemi en le posant comme capable de se hisser à notre niveau ! L’ennemi ne connaît et ne respecte pas les lois autres que celles du Coran. Cet homme est un « vrai » musulman, celui qui applique toutes les prescriptions coraniques. Cet ennemi doit être vu à ce qu’il est vraiment : Un homme que l’islam a réduit à l’état de BÊTE. Nuisible.

Je m’adresse à vous, au savant que vous êtes : Vous ne pouvez pas ne pas être frappé par le simple constat suivant :
La démocratie est grecque, la République est romaine, pourquoi ces formes de gouvernement sont incompatibles avec les territoires où a prospéré l’islam ? Parce que GÉNÉTIQUEMENT ces populations sont POLLUÉES par leur religion devenue CONSUBSTANTIELLE à leur être. Ils ne sont plus capables d’entendre l’ humain !

Dans ces conditions raisonner de droit avec l’islam, surtout d’un droit BLANC issu d’une population BLANCHE est inutile ! Ce n’est pas être raciste que de dire la vérité.

Le seul argument que comprennent les islamiques c’est la force.

D’ailleurs, le droit n’est rien d’autre que l’expression policée du plus fort. IL FAUT DONC IMPOSER NOTRE DROIT PAR LA FORCE.

Pour éradiquer, pour se laver de l’islam il n’y a que sang et non les larmes : Ils veulent se battre, ça tombe bien nous aussi !!!

Seuls nos dirigeants nous empêchent ce combat inévitable parce qu’ils SONT EN INTELLIGENCE AVEC L’ENNEMI ISLAMIQUE. DES TRAITRES A LA PATRIE DONT IL FAUDRA SE DÉBARRASSER.

Comme chaque Français, j’ai eu des combattants dans ma famille : mon grand-père a perdu une jambe à Verdun, mon père a résisté en 40 après avoir subi l’humiliation de la débâcle, un oncle lointain a perdu une main en Indochine, un autre oncle a perdu son temps en Algérie : Il pleure tous les jours la lâcheté de la France et son abandon par le GENERAL DE GAULLE.

Voilà où nous a amenés la lâcheté à l’invasion de la France par les barbus dégénérés qui veulent nous détruire. Tout cela pour rien, toutes ces guerres pour rien ? Non ! Il faut se battre, pour les plus vieux former nos jeunes et les guider au combat qui est INÉVITABLE. On n’évite pas une guerre en ne la faisant pas ! Il faut être pire que l’ennemi, il faut terroriser l’ennemi sinon nous succomberons.

 29 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Alexcendre ,comme Villeneuve vous etes pas mal ,non plus je suis d’accord avec vous deux, merci à RR je me trouve moins seul grâce à vous tous.

    • Ben oui, un Résistant isolé sera toujours moins efficace que s’il est organisé en réseau. RR est un réseau qui est et sera efficace si (ce qu’à Dieu ne plaise) la situation en vient à se détériorer jusqu’à un point de non-retour.
      Et puis, pouvoir partager ses idées c’est important: tout seul et isolé, on en arriverait à se demander si ce n’est pas nous les fous, et eux, les dhimmis, les personnes sensées !
      Faites donc connaître RR autour de vous, lisez et diffusez les ouvrages de Christine !

  2. Villeneuve toujours clair et lucide , moi aussi je ne pense pas que nous ferons l’économie d’une guerre , ce n’est pas nous qui choisissons c’est l’histoire qui va nous choisir .

  3. Classer les fiches S ,c’est pour l’instant le travail accompli par nos élus .DAES est en France ,c’est l’Islam!.
    Maintenant il faut passer a la phase suivant détruire l’ennemi ,Le déclarer interdit dans notre civilisation et notre république donc l’éradiquer définitivement !
    Ceci avant qu’il nous détruise!c’est ‘ABC du comportement a adopter face a l’ennemi!(Voir Mr Poutine lui il a tout compris)
    On ne pactise pas avec un ennemi ,on a vu avec Hitler ce qui est arrivé!
    Alors Messieurs les élus !Quand allez vous envoyer un message clair a ses barbares!Vous attendez le bain de sang qui va se produire garce a votre manque de clairvoyance pour enfin vous bouger le CUL!!

  4. Et il ne manquait pas un bouton de guêtre. D’après le maréchal Le Boeuf ministre de la guerre.
    Voici un fait historique que nous avons – nous, jeunes Bretons grandis et éduqués dans les années années d’après la dernière de 39 – été tenus d’ignorer. Avec mon épouse, la première fois où nous avons entendu parler de cette horreur, fut en voyageant vers Paris avec une autre personne qui comme nous allait manifester contre l’Islam sous la bannière de Résistance Républicaine.
    http://www.breizh-info.com/2016/11/07/52630/istoeriou-breizh-1870-camp-de-conlie-bretons-sacrifies-video
    A ma triste honte, accepter ne serait-ce que l’évocation de la souffrance du peuple breton alors que Bretons nous mêmes, mais Français et républicains, nous était impossible, et nous avions dans notre inconscient poliment fermé nos oreilles à des faits que nous jugions quasi séditieux. (un peu pardon à cette personne en passant).
    « Les heures sombres » et la collaboration d’un infime pourcentage, nous le savons aujourd’hui, de notre population bretonne nous mortifiait à ce point que puisque la République ne nous l’avait pas enseigné, cela ne pouvait avoir eu lieu, ou alors, une simple anecdote… peut-être. Corollaire : tout le reste n’est que fatras de racontars de revanchards « Breizh-tout-ce-qu’on-voudra ».
    Pourquoi parler de ça. Pour évoquer l’impréparation à une guerre et ses conséquences. Les dégâts que l’idéologie dans l’esprit de jeunes confiés à ce que l’on appelle l’Education nationale aujourd’hui et qui n’était si je m’en souviens que Instruction publique… avec des oeillères déjà. Peut-être aussi comme chantait Brel en parlant d’un autre amour « Qu’on voit parfois rejaillir le feu d’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux » et que notre Bretagne est un massif de granit de ces laves.
    Le paradoxe de tout ça étant que pour nous avoir fait cotoyer le mouvement le plus indépendantiste breton et participer à ses côtés à des manifs anti-islam ici en Bretagne ce fut d’adhérer à Résistance Républicaine… Qui nous les présentât.
    Pour ce qui est du côté pratique de la guerre, je serais enclin à faire confiance à un expert de l’art en question. Même si comme tout le monde le sait c’est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires.
    https://delivre.wordpress.com/2008/03/31/citations-et-strategies-de-sun-tzu-lart-de-la-guerre/
    Mais je ne suis qu’un ouvrier retraité ayant donc l’âge de faire un mort, utile tant qu’à faire.
    Allez, amitiés patriotiques.

  5. Je me suis mal exprimé, la loi ne serait pas modifié, mais face à l’élan populaire, elle ne serait pas appliquée. C’est une question de masse. Avant d’en arriver à avoir ce mouvement de masse, les solutions juridiques radicales auront eu le temps d’être prises et appliquées.

  6. Bonjour Villeneuve,
    il ne s’agit pas de ne pas faire la guerre.
    Les pouvoirs publics ne la font pas assez actuellement, le plus scandaleux étant à mon sens l’absence de mise en oeuvre du principe de précaution, notamment grâce à des moratoires : au contraire, certains politiques proposent d’ouvrir de nouvelles brèches au lieu de colmater celles qui existent déjà.
    Je pense qu’il est encore temps d’adopter des approches individualisées et non collectives. Le système que j’envisageais est une sorte d’ultime mise en demeure à cet égard. Il s’agit de cette manière de savoir qui est prêt à choisir le camp républicain et qui n’en veut pas.
    La guerre intérieure est l’étape qui correspond à l’échec du droit, mais tant qu’on n’a pas exploré toutes les virtualités de ce dernier, parce que nos dirigeants ne veulent pas adopter des mesures plus radicales, c’est frustrant de se dire qu’on va devoir sauter une étape, l’étape naturelle du durcissement des solutions juridiques. Ce sont eux qui nous précipitent vers une telle issue, la plus laide qui soit.
    Je veux bien admettre que je suis déphasé par rapport à l’avancement du danger et que mes propositions ont un coup de vieux par rapport à l’état actuel du pays. Le nombre d’attentats et d’agressions en Occident ces derniers mois auraient plutôt tendance à vous donner raison… malheureusement.
    Il est cependant clair qu’actuellement, se préparer à la guerre, c’est constituer une milice interdite :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_10_janvier_1936_sur_les_groupes_de_combat_et_milices_priv%C3%A9es
    La qualification de milice dépend de l’ambiance politique. Si la majorité des Français étaient prêts à vous suivre (ce qui supposerait un investissement total de leur part), cette loi serait modifiée et vous pourriez passer à l’action. Actuellement, quiconque veut aller « à la baston », comme écrivait Templier hier, finit… en prison.
    D’où l’importance du processus juridique dans cette affaire, à mon humble avis.

Les commentaires sont fermés.