Révolution à Londres : le premier Ministre veut moins d'étrangers !

On s’amusera de l’expression « crimes de haine « utilisée par le journaleux qui a pondu l’article ci-dessous… Encore sans doute quelques étrons et tranches de jambon sur le trottoir devant une mosquée qualifiés, n’ayons pas peur des grands mot, de crimes de haine. Rien que ça. On a droit à tous les poncifs, l’islamophobie, le reniement des Droits de l’homme et de l’égalité… Bah ! A l’Ouest rien de nouveau.
En tout cas, il se passe quelque chose en Grande Bretagne, merci à Antiislam d’avoir attiré notre attention sur Theresa May, qu’il a baptisée anti-Thatcher.
http://resistancerepublicaine.com/2016/10/24/theresa-may-lanti-thatcher-une-revolution-a-venir/
Mais ce n’est pas tout. Antiislam avait donné le lien de l’article ci-dessous dans son article mais comme je ne voudrais pas que nos lecteurs passent à côté, je le leur donne à nouveau ici.
Annoncer clairement que la Grande Bretagne va former davantage de médecins britanniques parce que les problèmes du système de santé viennent des médecins étrangers ? On en rêve.
Annoncer clairement que la Grande Bretagne accueille un trop grand nombre d’étudiants pas spécialement doués ni motivés ? On en rêve.
Annoncer clairement que les entreprises devront rendre compte du nombre d’étrangers qu’elles emploient ? On en rêve.
Il est vrai qu’en ces temps de Traité de Lisbonne, de mondialisation et autres Tafta, développer à nouveau une économie nationale, il faut oser.
Merci le Brexit.
Bref, sortir de l’Europe pour retrouver son identité, ses travailleurs, ses concitoyens. Un avenir un peu plus rose que le nôtre s’ouvre de l’autre côté de la Manche, si l’immigration et l’islamisation peuvent encore être combattues… Et si Theresa May ne se contente pas de mettre dehors les étrangers européens pour mieux garder les musulmans.
On se rappellera qu’elle n’avait rien trouvé à redire à la charia :
http://resistancerepublicaine.com/2016/07/12/theresa-may-futur-premier-ministre-anglais-anti-brexit-na-rien-a-redire-a-la-charia/
http://resistancerepublicaine.com/2016/07/13/le-futur-premier-ministre-theresa-may-est-contraint-de-justifier-sa-position-sur-la-charia/
Est-ce que, voyant l’évolution de l’Europe et le succès des partis dits populistes, elle est en train de changer de logiciel ? On l’espère…  Ce qui se passe actuellement en Europe et même dans le monde pourrait être un jeu de domino, Brexit, Trump, Hongrie, Marine Le Pen… sans oublier Wilders, Orban et quelques autres. Si un peuple bouge, d’autres vont oser, vont jeter dehors tous ces européistes qui veulent notre disparition.
 

Le tournant xénophobe de Theresa May

Suite au Brexit, Westminster propose une politique profondément xénophobe. De la santé à l’éducation, il semble que le gouvernement conservateur présente les étrangers comme le principal problème de société . C’est donc aujourd’hui que les conséquences du Brexit apparaissent réellement : la société britannique, et non plus seulement l’économie, s’embarque dans une vaste et dangereuse transformation.

Selon Theresa May, première ministre du Royaume-Uni, le vote pro-Brexit n’aurait rien de xénophobe, bien que la forte augmentation des crimes de haine permette d’en douter  : une hausse de 54 % de ces actes haineux a été enregistrée dans la semaine suivant le référendum.

Devant le congrès des conservateurs à Birmingham, mardi 4 septembre, sa nouvelle ministre de l’intérieur, Amber Rudd, a été ovationnée suite à sa proposition  : les entreprises britanniques devront désormais compiler et rendre publique la proportion d’étrangers parmi leurs salariés. Quant aux étudiants étrangers, Mme May les considère trop nombreux  : elle a annoncé des restrictions en critiquant le fait que les étudiants étrangers soient aujourd’hui accueillis « indépendamment de leurs talents et de la qualité de leur université  », se demandant si «  cette offre généreuse contribue vraiment à notre économie  ».

De plus, si l’on en croit la première ministre britannique, les problèmes de la NHS, le système de santé publique, sont liés aux médecins étrangers et non à son sous-financement. Theresa May a également laissé entendre que, après 2025, les médecins étrangers devraient quitter le pays afin que les médecins britanniques puissent prendre leur place. Elle a dû se rétracter l’après-midi même pour préciser qu’elle voulait simplement former plus de médecins britanniques et non mettre les médecins étrangers au chômage. Mais dans ce cas, comme on dit en anglais, «  it’s the thought that counts.  »

La science politique a prouvé que la manière de construire un problème social impose les solutions qui semblent raisonnables. Ainsi si le gouvernement de Mme May est convaincu que les problèmes du Royaume-Uni sont dus aux étrangers, la politique publique xénophobe apparaît comme la seule solution convenable.

La logique, comme toujours avec la xénophobie, n’est pas une priorité  : Theresa May affirme qu’il faut réduire le nombre d’étudiants étrangers parce qu’ils ne contribuent pas à l’économie britannique et cela peu importe que ce ne soit absolument pas l’idée centrale de l’échange Erasmus. Elle ajoute qu’elle souhaite moins de médecins étrangers dans le NHS, même si eux contribuent de toute évidence à l’économie. Il est donc flagrant que la motivation du gouvernement britannique ne réside pas dans l’économie, mais dans la xénophobie. Les étrangers (européens ou non-européens), qu’ils soient «  rentables  » économiquement ou non, sont présentés comme le problème principal du Royaume-Uni.

Ainsi c’est seulement maintenant que le Brexit apparaît sous son vrai jour. Les crimes xénophobes, «  hate crimes  », sont répugnants et dangereux. La politique publique xénophobe, nous pourrions dire «  hate policies  », est bien pire. L’Etat, avec son monopole de la violence légitime, est infiniment plus puissant qu’un criminel  : les crimes de haine sont ponctuels  ; l’Etat peut agir de manière systématique. Contre les crimes de haine, nous pouvons généralement faire appel à la police  ; contre l’Etat, nous pouvons faire appel au pouvoir législatif ou au pouvoir judiciaire.

Concernant le premier, l’opposition du parti travailliste (Labour Party) ne prend pas le sujet du Brexit très au sérieux  : en effet, beaucoup de votes pro-Brexit venaient des partisans socio-démocrates. Il est donc peu probable qu’il y ait une opposition effective pour rendre plus supportable les plans de la première ministre. Concernant le second, le Royaume-Uni n’a pas de constitution écrite, et Theresa May a déjà signalé qu’elle voulait s’éloigner de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH). Par conséquent, une résistance efficace semble être pour le moment une lointaine possibilité.

Que ce soit avant ou après le vote du Brexit, au Royaume-Uni et ailleurs, de nombreuses voix ont été entendues pour dire que rien n’allait changer ou, en tout cas, rien d’important. Après le Brexit, le Royaume-Uni serait le même qu’avant, avec simplement moins d’ampoules à économie d’énergie «  imposées  » par Bruxelles.

Désormais, il est évident que cette constatation est fausse  : le Royaume-Uni est en train de se transformer profondément. Cette transformation n’aura pas lieu dans le champ économique, il est donc curieux que la question principale autour du référendum ait porté sur les conséquences économiques d’un Brexit tant à Bruxelles qu’à Londres. Cette transformation aura lieu dans la société  : le Royaume-Uni, tant par la politique publique de Theresa May et son gouvernement que par la faible résistance de l’opposition et de la société civile, pourrait devenir un Etat xénophobe s’il continue sur cette voie.

Dans les prochaines années, le Royaume-Uni va nous en apporter la preuve  : quitter l’Union Européenne, c’est plus que quitter une zone économique  ; c’est quitter l’idée de qui nous sommes, comme êtres humains, tous égaux.

http://www.taurillon.org/le-tournant-xenophobe-de-theresa-may

 

 243 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. Désolé pour le caractère robotique de la traduction, mais l’essentiel reste intelligible, l’Angleterre du Brexit, perfide Albion aussi pour leurs cousins américain, se couche devant l’islam.

  2. Je n’ai pas eu le temps de traduire ce texte du Jihad Watch de Robert Spencer alors j’ai activé mon traducteur automatique, ce texte parle de la courageuse campagne contre la Charia en Grande -Bretagne, il est vrai à l’initiative de ce courageux et très documenté site américain du Jihad Watch, un regard sur le Jihad , un Jihad tranquille initié depuis peu par le nouveau maire de Londres musulman Sadiq Khan:
    Mon organisation des droits de l’homme, l’Initiative américaine de défense de la liberté, a intenté un procès au Royaume-Uni – à nouveau. Nous nous battons pour la liberté il plus difficile que la plupart des Britanniques.
    Retour en Juin je l’ai signalé que nous avons commencé une nouvelle campagne publicitaire pour courir sur les taxis de Londres. Il consistait simplement de citations de Mahomet, le prophète de l’Islam, comme «Je suis fait victorieux par la terreur. »
     
    Voici une maquette photoshopped de la façon dont les annonces ont été censés regarder:
     
     
     
    On m’a dit par John Kehoe, un représentant de l’Agence des médias à Londres que les bus de Londres ne seraient pas accepter mes annonces, malgré le fait que les bus étaient en cours d’exécution annonces proclamant la grandeur d’Allah. Il a été suggéré que Media Agency je lance les annonces sur les taxis à la place. J’ai été d’accord.
     
    J’avais signé contacts et payés en totalité le 13 mai ce jour-là, nous avons publié une annonce: AFDI- Taxi Supersides contrat entre Media Group Agence et Pamela Geller est signée et déposée!
    Le 27 Juin, je l’ai écrit à John: « John, S’il vous plaît confirmer que les annonces sont opérationnels aujourd’hui. » Le 28 Juin, je reçois cet email de Gabrielle Conneely des Transports Médias:
    Salut Pamela,
    Toutes mes excuses pour le retard dans le retour à vous, john ne passent-moi votre email hier soir pour vous donner une mise à jour,
     
    Tous les taxis sont maintenant affichés et sur la route J
    Merci
    Gabi
    Mais voici la chose: les annonces ne manquaient jamais.
     
    Transport des médias a menti. Ils ont dit que des centaines de nos annonces étaient diffusées sur les taxis de Londres. Quand j’ai demandé une preuve de placement – plans environnementaux des taxis portant les annonces dans les rues de Londres – ils ont cessé de répondre à mes e-mails.
     
    Si les annonces avaient été en cours d’exécution, il y aurait eu un tollé dans les médias britanniques dhimmi. The Guardian aurait été furieux que nous avons osé insulter Muhammad en citant ses mots exacts.
    Aussi, pensez-vous pas que si les annonces avaient été en cours d’exécution, chaque chauffeur de taxi musulman à Londres (ie, chaque chauffeur de taxi à Londres) aurait été en grève et en armes (certains littéralement) et en refusant de conduire, ou décoller la annonces, etc.?
     
    Mais il n’y avait rien. Pas un mot.
     
    Les annonces ne manquaient jamais. Ces Albionites perfides de mentir à vous et votre argent. Ils ne manquaient jamais les annonces.
     
    Pouvez-vous imaginer ce qui se passerait s’ils ont essayé de tirer cela sur les groupes djihadistes ou la charia?
     
    Le 28 Juin, je l’ai écrit ce qui suit à Kehoe et Conneely, ainsi que mes avocats en Grande-Bretagne:
    S’il vous plaît fournir immédiatement l’environnement (rue) photos de ces taxis mettant en vedette nos annonces diffusées autour de Londres. Malgré vos assurances qu’ils sont en cours d’exécution, nous avons reçu aucun rapport de nos nombreux contacts dans la ville de toute observation de ces taxis. Il n’y a eu aucune discussion d’entre eux, que ce soit pour ou contre, dans les médias sociaux ou dans la presse britannique. Étant donné la nature très controversée des annonces à la lumière de la scène politique britannique aujourd’hui, il est pratiquement inconcevable que ces annonces ne soit exécuté sans un murmure de la dissidence ou une seule affirmation de soutien.
    Nous ne pouvons que conclure que vos affirmations selon lesquelles ils sont en cours d’exécution ne sont pas exactes, et à moins que nous recevons des photos d’ambiance sans délai, nous allons entreprendre des discussions avec nos avocats britanniques (CC’D ici) sur une éventuelle action en justice.
    Et cette semaine, nous avons déposé costume, dans mon cabinet d’avocats britannique, Taylor Rose. En réponse, l’Agence des médias effectivement affirmé que l’image que je photoshopped ci-dessus était la preuve que les annonces ont couru! Lorsque nous avons contesté cela, ils nous ont envoyé des photos des annonces sur les taxis stationnés – après avoir refusé à plusieurs reprises pour nous montrer la preuve que les annonces avaient couru auparavant. Leurs nouvelles photos étaient évidemment une tentative pour arrêter notre costume: ils ont mis les annonces sur les taxis, ont pris les photos, et les ont emmenés hors tension. Mais leur malhonnêteté était transparente.
     
    On ne va pas à asseoir et être victime d’une fraude. Ces annonces devraient avoir courir, et la police britannique aurait dû être prête à défendre la liberté d’expression. Après le maire musulman interdit la publicité sur les bus et les métros de femmes en bikini, ce qui aurait été plus approprié (ou nécessaires) que notre nouvelle campagne publicitaire?
     
    Ceci est encore un autre exemple de l’imposition d’écrasement de la loi islamique en Grande-Bretagne – de mon être interdit d’entrer dans le pays pour le crime d’opposer le djihad, tandis que les prédicateurs islamiques les plus vicieux qui incitent à la violence et assassiner sont régulièrement autorisés dans, à la nouvelle maire musulman de Londres, Sadiq Khan, l’interdiction des publicités mettant en vedette des femmes en bikini et promettant plus l’application de la charia contre soi-disant «discours anti-musulman haine» – alors que son autorité de transit est de voler des dizaines de milliers de dollars de ceux d’entre nous qui se battent pour nos libertés les plus élémentaires.
     
     

    • Merci Sarisse mais je ne peux décemment pas mettre en ligne un article traduit avec un robot, dommage

  3. En tout bien, tout honneur , mais qu’est ce que je l’aime Theresa Il en faut plus des pareilles pour nous sortir de ce merdier qu’est l’U.E.

  4. Etrangers, ça veut dire européens pour eux, pas « réfugiés »…là dessus elle ne peut plus rien dire car l’ UK a signé comme nous des conventions internationales qui lui interdisent marche arrière…de toutes manières Wait and see !

  5. Bonjour,
    Oui, il y a un paradoxe que tu notes, Christine, et que les européïstes, pour une fois dans la lucidité, pointent.
    Cela serait que la politique de fermeté envers l’immigration se porte prioritairement contre des Polonais catholiques plutôt que contre des Pakistanais (les plus fanatiques des) musulmans.

    • La tactique est à rôder!!! Pour remballer khan & Co, ça va pas être facile donc, elle se fait la main avec les polonais qui eux, une frois la remigration muslim lancée efficacement, peuvent revenir facilement !!!

  6. Quelques lucides parmi les dirigeants en Europe (je ne parle pas des fonctionnaires de Bruxelles mais de notre vraie Europe ancestrale,historique) Teresa ,Viktor ,Vladimir !

  7. c est vrai il y a plein de xenophobes haineux dans le pays voir attentats commis VIDEO ISLAM UK ISLAMISTS MANIFESTATIONS elle doit faire le menage MORT A LA XENOPHOBIE

  8. Un programme qui n’étonne personne, il suffit de mettre les pieds en Angleterre pour se rendre compte que comme en France, l’Anglais de souche est en voie de disparition. Les britanniques ont su réagir, peut-être un peu tard, mais pour nous c’est déjà trop tard.

    • Allons allons !!! Faut surtout pas baisser la garde !!! Chaque gaulois se bouffe un sarasin et c’est règlé hooooooo!!!!!!!!!

  9. Theresa May commence à ouvrir les yeux et tant mieux !
    qu’elle foute dehors en premier le maire de Londres et qu’elle place un de ces citoyens anglais et de son parti et là elle aura du positif !
    à quand la France fera pareil sinon mieux hein ? nous avons notre MLP et 2017 elle doit sortir au premier tour vainqueur ,attention aux tricheries du clan UMPS ils sont entrain de l’étudier ensemble comment rouler MLP , donc au F.N. je conseille vivement de mettre dans toute la France des controleurs des bulletins de vote et des bureau de vote surtout dans les Mairies PS et UMP ! que tout les Français et Française aillent voter et ce bouge le cul c’est leur dernière chance et celles de leurs enfants pour nettoyer notre pays de toute ces racailles ! F.N. en 2017

    • Psssssssst, où c’est le plus à craindre, c’est que le matador vals veut annuler le scrutin si MLP le gagne !!!

      • bien sur que les cocos ont toujours trahis la france et laspirant maillot deserte avec 1 camion plein darmes destinees au fln pour tuer des bons francais

      • Arrêtons ces conneries, svp!!!
        C’était une (mauvaise blague)
        Vous êtes prêts à croire n’importe quoi

      • Avant de dire n’importe quoi vérifiez la date de l’article…… c’était le 1er avril 2015 ! ! Et ça a marché !! C’était une blague de RL……

  10. L’ONU,pour la punition,va leurs coller 2 millions d’immigrés par an,sur 30 ans,le double des Allemands,nous devons éliminer cette « ONU INSTRUMENTALISE »,nuisibles aux nations qui veut métisser tout le monde,SAUF,la caste dominante bien sûr..!!!

  11. Cela veut dire que tous ce qui sont en France pour rejoindre l.Angleterre ne sont pas près de partir

Les commentaires sont fermés.