Les Serbes se rebiffent : ils ne veulent plus vivre avec les musulmans et veulent leur fête nationale

Rappel : l’accord de Dayton, qui a mis fin à la guerre (1992-95, 100.000 morts), a consacré la division de la Bosnie en deux entités, serbe et croato-musulmane, reliées par un faible gouvernement fédéral.

http://information.tv5monde.com/en-continu/municipales-en-bosnie-le-candidat-serbe-proclame-sa-victoire-srebrenica-131685

Les Serbes ont décidé que malgré les manoeuvres de BHL, des USA et de Bruxelles, ils ne disparaîtraient pas dans cette foutue République de Bosnie-Herzégovine et que, première étape du bras de fer entamé, ils conserveraient leur fête nationale, en dépit des protestations des musulmans, en dépit du véto de la Cour fédérale, en dépit du veto de la communauté internationale (de quoi je me mêle…). Ils ont décidé que personne ne les débarrasserait de leur histoire, de leurs héros de leurs fêtes nationales, bref, de leur identité.

La Reconquista, c’est aussi en Bosnie-Herzégovine, et je croise les doigts pour que la Serbie renaisse de ses cendres, fière et arrogante, et surtout indépendante, après avoir écrasé l’islam.

Les Serbes de Bosnie ont sans surprise décidé dimanche 25 septembre de continuer à célébrer leur propre «fête nationale» lors d’un référendum qui porte un nouveau coup aux institutions de la Bosnie et suscite l’émoi des musulmans.

En dépit de l’opposition des Occidentaux mais fort du soutien russe, le turbulent leader des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik, qui a annoncé la victoire du oui, semble avoir obtenu le plébiscite qu’il cherchait auprès des 1,2 million d’électeurs.

Après le dépouillement de près des trois-quarts des voix, près de 99,80% des votants ont confirmé qu’ils voulaient commémorer chaque 9 janvier la naissance de la «République du peuple serbe», trois mois avant la guerre qui avait fait 100.000 morts (1992-95). Une date vécue comme un affront par de nombreux Bosniaques.

Le ton n’est pas à la conciliation

Dimanche soir, le ton du discours de Milorad Dodik n’était pas à la conciliation, lors d’un meeting de victoire devant des milliers de partisans à Pale, l’ancien fief de Radovan Karadzic, théoricien de l’épuration ethnique.

«La Republika Srpska est redevable à ceux qui ont eu la vision de la créer, qui ont eu le courage de se mettre à sa tête», a-t-il dit, citant en particulier Karadzic qui purge 40 ans de prison après sa condamnation pour acte de génocide, crimes de guerre et contre l’humanité par le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). 

«Je suis venu voter parce que chaque nation et chaque Etat a sa propre fête nationale», «notre peuple serbe doit avoir sa fête», a expliqué un électeur, Vojo Vujakovic, 60 ans, habitant de Laktasi, le village de Milorad Dodik, près de Banja Luka, la capitale des Serbes de Bosnie.

Lire la suite ici :

http://www.tdg.ch/monde/serbes-veulent-fete-nationale/story/29317686

Par ailleurs les élections locales d’hier devraient marquer une belle avancée des nationalistes serbes :

Dans un regain de tensions entre communautés, notamment entre Serbes et Bosniaques musulmans, les Bosniens s’apprêtent à désigner leurs maires dimanche 2 octobre. Dans la plupart des quelque 140 communes, les listes proposées aux quelque 3,2 millions d’électeurs se sont bâties sur des bases communautaires.

Les chefs politiques des Serbes de Bosnie comme des Bosniaques, Milorad Dodik et Bakir Izetbegovic, ont notamment mené des campagnes agressives, usant de la rhétorique nationaliste.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/10/02/des-elections-municipales-sous-le-joug-des-divisions-communautaires-en-bosnie_5006796_3214.html

 

Les partis nationalistes devraient sortir gagnants des élections locales en Bosnie-Herzégovine qui se tiennent ce dimanche. Les velléités séparatistes des Serbes font craindre une implosion du pays. Reportage à Pale, fief des nationalistes serbes le jour de cette consultation controversée.

“Nous les Serbes, nous avons renoncé à ce concept qu’est la Bosnie-Herzégovine.” Dans la petite ville de Pale, des élections locales succèdent ce week-end à un référendum sauvage la semaine dernière. Elles devraient donner la victoire aux partis nationalistes issus des trois communautés du pays. L’heure n’est pas au vivre-ensemble, comme le laisse comprendre Aleksandar, le tenancier d’un minuscule bar. 

Ici, vingt ans après la guerre qui a fait 100 000 morts et provoqué le déplacement de 1,8 million d’habitants, le temps semble figé. Pale était la capitale autoproclamée des Serbes de Bosnie entre 1992-1995 et les 3 000 Bosniaques – le nom désigne les musulmans de Bosnie – chassés en début du conflit ne sont jamais revenus. 

 GRAND REMPLACEMENT
“Les Bosniaques s’accrochent. Comme tous les musulmans, ils font beaucoup d’enfants. Ils savent que dans deux cents ans, ils vont nous dominer démographiquement”, assène Aleksandar, planté bras croisés devant un mur tapissé de drapeaux serbes. La théorie du “grand remplacement” et de l’islamisme rampant a de nombreux partisans sur place. “Nous ne pouvons pas vivre ensemble. Nous, les Serbes orthodoxes, nous sommes des gens normaux. Eux, les Bosniaques, à l’instar de tous les musulmans en Europe et dans le monde, recherchent la domination“, estime pour sa part Djordje, un grand gaillard au crâne rasé de 37 ans. 

Alors l’idée de diviser la Bosnie-Herzégovine- pour l’instant constituée de deux entités non indépendantes gagne du terrain. “L’indépendance, c’est la volonté de notre peuple. J’espère la voir se réaliser de mon vivant”, abonde Milomir, un discret client quadragénaire, en sirotant son café. La semaine dernière, Milomir a été parmi les premiers électeurs à glisser son bulletin dans l’urne pour dire oui au maintien de la “fête nationale” des Serbes de Bosnie le 9 janvier.

La cour constitutionnelle bosnienne, les autorités de Sarajevo et la communauté internationale s’opposent à cette fête, jugée discriminatoire. Et pour cause: le 9 janvier 1992 est la date de création de la “République du peuple serbe” par Radovan Karadzic, quelques mois avant le début de la guerre, excluant les non-Serbes de cette entité.  

Lire la suite ici : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/en-bosnie-herzegovine-les-serbes-ne-veulent-plus-vivre-avec-les-musulmans_1834635.html

Voir aussi la victoire d’un jeune candidat serbe sur Srebrenica :
http://www.tdg.ch/monde/srebrenica-candidat-serbe-proclame-victoire/story/17891026

Bref, l’Europe bouge, les medias et les politiques font profil bas, sentant que les peuples sont de moins en moins décidés à accepter des décisions internationales les concernant, il n’est pas pensable que les Français admirent les Hongrois et les Serbes mais ne se donnent pas les moyens de les imiter et de regagner, d’une manière ou d’une autre, leur fierté, leur indépendance, leur identité.

Il faut eux aussi qu’ils se dépêchent, les voilées sont élues, c’est mauvais signe…

Déjà en 2014 :

capture-decran-2016-10-03-a-18-23-06

http://oumma.com/215427/bosnie-herzegovine-a-elu-premiere-deputee-voilee
Et à présent,  Indira Sinanovic… Photo du 30 septembre dernier :
capture-decran-2016-10-03-a-18-32-15

Dans ce pays où 50 % des habitants sont musulmans pratiquants, pour la première fois, une candidate, Indira Sinanovic, portant un niqab s’est présentée. Toutefois, Mme Sinanovic figure sur la liste d’un petit parti et a peu de chances d’être élue conseillère municipale de Zavidovici, petite commune du centre.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/10/02/des-elections-municipales-sous-le-joug-des-divisions-communautaires-en-bosnie_5006796_3214.html

On a eu, nous aussi, une candidate aux présidentielles ennikabée en 2012, souvenez-vous, sans parler des voilées qui siègent à présent dans les conseils municipaux…

Le voile est vraiment l’arme préférée des soldats de l’islam pour la face cachée du djihad. Pour la face ouverte, c’est la kalachnikov.

 673 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. La messe est dite partout ou règne l’Islam règne aussi le chaos ,la misère ,la terreur ,.Mahomet était un dégénéré et tous ceux qui l’on rejoint en sont aussi!
    Il faut éradiquer de l’Europe cette religion destructrice de nos valeurs .Ceux qui viennent chez nous ,c’est pour nos valeurs .Si ils veulent vivre comme chez eux qu’ils y restent ou alors ils repartiront les pieds devant!
    CQFD

  2. choses importante a retenir de cette guerre , les hordes d’ afghans venue ceux battre au coté des bosniaques. les massacres et les viols dans les villages serbes commis par les musulmans et le tout passé sous silence par nos ‘chers’ medias.je me souviendrais toujours quand radlo madlick disais :” la serbie seras le rempart de l’Europe contre l’islam. si vous ne comprenais pas ça ( les occidentaux) et si la grande serbie ne ce fais pas, dans 20 ans l’Europe seras musulmanes”. comme il avais raison et on le vois bien maintenant, le temps lui a donné raison. honneurs au courageux peuples serbes , et liberté pour les héros madlick et Karadzic et hommage au président Milosevic.

  3. Je me souviens, durant cette guerre des années 90. Partout dans les médias, ils disaient que c’était la faute aux Serbes, que c’était eux les méchants, qu’ils opprimaient les Bosniaques. Traîtres collabos, les Serbes avaient raison et nous les avons trahis à cause de la désinformation de nos politiques.
    Soutien aux Serbes et pardon pour ne pas vous avoir soutenu dans le passé.

  4. Les nazis ont recruté des supplétifs dans les rangs bosniaques musulmans, ils n’ont pas de quoi être fiers, quand au grand ami de M.BHL, Alija Iztbegovic il n’était en rien un “modéré” pour avoir écrit noir sur blanc le genre de régime qu’il souhaitait instaurer.

    • les bosniaques n’étaient pas de simples supplétifs des nazis :
      https://www.youtube.com/watch?v=rhB-c4goZuk
      ” La 13e division de montagne de la Waffen-SS Handschar (en bosnien, Handžar) était l’une des 38 divisions des Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale. Elle était composée presque entièrement de Musulmans de Bosnie ”
      ( wikipédia )
      quant à Izetbegovic :
      « Il n’y a pas de paix, ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales non-islamiques […]. Le mouvement islamique doit et peut prendre le pouvoir dès qu’il est normalement et numériquement fort, à tel point qu’il puisse non seulement détruire le pouvoir non-islamique, mais qu’il soit en mesure d’être le nouveau pouvoir islamique […] »

  5. Oui pour les Serbes c’est nos amies ,Oui pour la Russie c’est nos amies , Non pour l’Union Européenne des traîtres et lèche culs de l’islam , Non pour l’ONU qui est diriger par l’Arabie Saoudite et le Qatar tout deux qui finance les terroristes en France et tout ces assassins et les constructions de nouvelles mosquées en France !

  6. je n’ai pas dit que tous les Croates étaient des nazis ou des collabos.
    Tito, par exemple, n’était pas serbe.
    mais je pensais à l’accueil enthousiaste fait à l’armée allemande à Zagreb, en 1941, au tristement célèbre Ante Pavelic, et aux non moins dégueulasses ” oustachis “.
    claude

    • bonjour claude .oui , tito étais serbe , il a eu le courage de ne pas s’aligner face a la doxa soviétique . la yougoslavie de tito étais communiste mais indépendante de l’ urss. le communisme de tito étais une sorte de communisme de conseille et non une dictature.

  7. à Claude tal
    Mon Grand-père Croate s’est battu dans son pays la Croatie contre les nazis. Un livre a été écrit sur ses courageux exploits. Moi, sa petite fille je me bats dans mon pays la France contre les nazislamistes. Je suis fière des valeurs transmises dans ma famille

  8. en JUILLET 69 j’ai fais mon voyage de noce en YOUGOSLAVIE (6500 km) Partout un pays en pleine expansion et magnifique .dans les régions musulmanes c’était le moyen âge et encore je suis gentil. Quel malheur ces gens avec leur “religion”

  9. Bonne nouvelle pour l’humanité, la laïcité et l’Europe. Il faut que les muzz qui aiment mahomet et allah vivent dans leurs merde rétrograde et obscurantiste. Qu’ils vivent chez eux, ils ont 57 pays de l’oci, et une meilleure terre à côté du pédophile, le repère de la merde.

  10. Le tpi a condamné Radovan Karadzic pour crimes de guerre et autres , mais ce tpi n’a jamais les bosniaques n’ont été jugés et condamnés car des crimes de guerre et autres saloperies ils en ont commis aussi sinon pire , ,toujours le deux poids deux mesures ! Enfin nos amis Serbes se réveillent et c’est tant mieux !

  11. Les serbes sont chez eux à Pale et dans l’est de la Bosnie et l’islam n’est qu’une verrue dans cette région européenne . Je me souviens des soldats serbes qui nous disaient en 1995 de nous méfier des musulmans de chez nous en France et que nous aurions des problèmes dans les années à venir et que nous serions bien contents de les avoir ( eux les serbes ) comme sauveurs .
    Je pense que cela était une prémonition , mais ayant déjà vécu la guerre au Liban et ses conséquences , je m’attendais avec angoisse de ce qui se passe actuellement en France . La guerre chez nous est proche et elle sera sanglante . Aussi aurons nous besoin des serbes et des russes , nos amis de toujours .

  12. la France à trahis nos frères Serbes voilà la vérité !
    et grâce à tout nos pourris de politiques qui font pareil en France maintenant ces salopards et traîtres !!! il faut tous les fusiller point barre …

  13. sincèrement je regrette Radovan Karadzic je sais c’est atroce mais il voyait clair dans le péril islamo nazi hélas

  14. 50 % de musulmans et c’est la merde, ces connards sont comme des métastase qui oeuvre à la destruction du pays. Les Serbes ne sont plus libre dans leur propre pays. C’est pour ça qu’en France il faut les virer pour éviter qu’ils détruisent notre beau pays. musuls dehors et vite.

  15. je précise : ” vous, les Français, vous êtes bien gentils…..” – quand ils étaient bombardés par des avions français !

  16. j’incite tout le monde à lire l’histoire de la Serbie ( même la version de wikipédia)
    les Serbes ont toujours été les amis et les alliés de la France, et,pendant
    le nazisme, les seuls de l’ex Yougoslavie à être dans leur majorité des résistants ( comparer avec le comportement des Croates et des Bosniaques )
    on leur a craché sur la gueule pendant les ” guerres de Yougoslavie ” ( années 90 )
    la France a même bombardé les Serbes de Bosnie pendant la ” guerre de Bosnie “, puis la Serbie pendant la ” guerre du Kosovo ”
    je me souviens de Serbes, à cette époque, à la frontière entre la Roumanie et la Serbie, qui me tapaient sur l’épaule en me disant : ” vous les Français, vous êtes bien gentils, mais vous ne comprenez rien “.
    on leur a volé le Kosovo, berceau de la Serbie, comme on nous vole la basilique de St Denis.

    • J’ai eu le même genre de commentaires à Kumanovo , à Pristina aussi.
      L’occident a trahi la Serbie, qui est une nation sœur.. Il faudra un jour le reconnaître. A mais non pas possible, la repentance n’est que pour le tiers monde.

Les commentaires sont fermés.