Syrie : Traumatisées à vie, les femmes demeurent voilées par crainte de voir revenir l'EI…

Le voile est carcéral, mais la peur nous emprisonne bien plus sûrement que les barreaux d’une cellule. Ne pas se moquer de ces femmes, mais les encourager (si c’est possible) à dépasser leur peur malheureusement justifiée,  me paraît essentiel.

À Jarablus, en Syrie, trois semaines après la libération de la ville et le départ de l’EI, les femmes restent particulièrement traumatisées par les exactions et les règles que les jihadistes leur ont imposées pendant deux ans.

 

Libérée de la présence de l’organisation de l’État islamique (EI) le 24 août 2016 par les rebelles syriens soutenus par les forces turques, la ville de Jarablus, en Syrie, peine à retrouver une vie normale. Sur les murs de la ville, la propagande des jihadistes n’a pas encore été effacée.

Les femmes apparaissent particulièrement traumatisées par les deux années passées sous le contrôle des jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI). « Ma peine est immense, j’ai le cœur déchiré à jamais », témoigne l’une d’elles au micro de France 24. Son récit est glaçant : l’organisation islamiste a décapité son fils à Kobané avant de lui envoyer sa tête.

« On est toujours terrifiées »

« On a peur qu’ils ressurgissent. On est toujours terrifiées. Cela faisait deux ans qu’ils nous asphyxiaient », confie une autre syrienne, dont on n’aperçoit que les yeux. Malgré la libération de la ville, beaucoup de femmes restent intégralement voilées et habillées de noir par crainte de les voir revenir. « Les jihadistes nous interdisaient de montrer nos yeux et nos mains. Nous n’avions pas le droit de porter de bijou, même sur nos gants. Le voile intégral était obligatoire à partir de 9 ans« , explique une femme à France 24.

Si le départ des jihadistes est un soulagement pour certaines, d’autres se sont résignées au mode de vie qui leur a été imposé pendant plus de deux ans : « On s’est habituées à ces vêtements. C’est mieux comme ça », lâche une jeune mère.

http://www.france24.com/fr/20160914-video-jarablus-syrie-femmes-liberation-ei-organisation-etat-islamique-reportage

 175 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. ces femmes ont peur cela se voit et s’ entend
    une bonne leçon pour nous les Européennes modernes et d ‘une autre culture ou traditions
    nous n ‘allons quand même pas nous laisser faire ..
    nous les femmes Françaises ,
    de tous bords
    devons combattre cet obscurantisme secte
    pour nos enfants et petits enfants
    kénavo

  2. Le voile porté par des musulmanes d’Europe résulte de la même terreur même si elle est de moindre intensité..

    • On n’est pas toujours conscient de ses mobiles. La peur en islam a été savamment entretenue. Outre le fait que l’on risque des sanctions sur terre, ces dernières se prolongent dans l’au-delà. Pour les mécréants, la peine est sans limitation de durée. La terreur est le seul moyen trouvé pour mater les « récalcitrants » ou ceux/celles qui se posent trop de questions.

  3. @ severic2009,
    Vous dites « cet opportuniste,qui aurait créer la terre,la décrit comme »PLATE »,et oui a l’état d’évolution de l’époque « LA TERRE ÉTAIT DÉCRITE COMME PLATE » »
    Euh, non, pas pour tout le monde : les grecs anciens non seulement savaient que la Terre est ronde mais avaient aussi calculé sa circonférence avec une marge d’erreur très honorable pour l’époque. http://expositions.bnf.fr/ciel/arretsur/sciences/grec/index6.htm
    Il faudra attendre Galilée (que l’Église forcera à abjurer) et Copernic pour redécouvrir cette vérité en Occident quelques 1800 ans après les grecs.
    Conclusion : le grand empêcheur de progresser et de découvrir est toujours la religion de peur que cela remette en cause leur(s) dieu(x) respectif(s), ce qui est particulièrement flagrant avec celui des musulmans, qui proclame tout un tas d’âneries qui vont du concept de la Terre plate (idiot, mais innocent) à la décapitation pour des motifs comme l’apostasie, la lapidation des femmes qui ne valent rien, l’esclavage, l’abus sur les enfants … concepts toujours défendus par eux aujourd’hui.
    L’islam, la dernière religion en date à être si rétrograde et en même temps belliqueuse ne déroge pas à la règle. Cependant, avec les moyens d’aujourd’hui pour ce qui est de l’information qui circule, cette doctrine politique d’asservissement qui s’auto-proclame « religion » n’a pas d’avenir (ce qui ne veut pas dire qu’elle s’éteindra ou changera sans avoir, avant, fait beaucoup de dégâts).
    Mais bon, il s’en trouvera toujours pour défendre cette religion, en raison d’un principe énoncé par Goethe : “Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être”. À RR, on en est convaincu, pour les autres, on les invite à méditer cette citation.
    Bien à vous.

  4. Ces femmes n’auront plus peur, lorsqu’elles cesseront d’enfanter de futurs musulmans, et lorsque l’occident sera enfin décidé à transformer la mecque en porcherie.
    tant que subsistera cette impérialisme arabe recouvert d’un voile « religieux » (l’islam), personne ne sera à l’abri de la terreur islamique, c’est pourquoi il est temps de concentrer toutes nos forces sur la destruction et l’anéantissement de l’islam afin qu’il n’en subsiste absolument plus aucune trace même dans les mémoires.

  5. les bourreaux « ISLAMO-MUSULMANS » de l’EI,ont marqués a »VIE »ceux qui ont eus affaire a ces « BARBARES,CONDITIONNES »par leurs chefs qui appliquent une religion construite « PAR L’HOMME »et « RIEN »d’autre, »MAHOMET »cet opportuniste,qui aurait créer la terre,la décrit comme »PLATE »,et oui a l’état d’évolution de l’époque « LA TERRE ÉTAIT DÉCRITE COMME PLATE »il n’était pas concevable qu’elle eu été autrement »LA PREUVE »qu’il n’y a « AUCUN DIEU EN MAHOMET »ou que ce soit sur terre,les seuls « DIEUX »sont des simples hommes qui ce sont pris »POUR DES DIEUX »et d’autres « CRÉTINS D’HOMMES »qui les ont crus et vénères depuis..!!

Les commentaires sont fermés.