Géant ! le maire de Villeneuve-Loubet ne retire pas son arrêté

C’est une énorme partie de bras de fer qui commence. Je conseillerais à Lionnel Luca de faire un recours pour demander de toutes façons l’annulation de la décision du Conseil d’Etat, prise par 3 juges dont au moins un, Thierry Tuot, est un immigrationniste et un islamophile fou qui n’a pas l’impartialité voulue pour siéger au Conseil d’Etat.

http://resistancerepublicaine.com/2016/08/26/qui-siege-au-conseil-detat-limmigrationniste-et-islamophile-thierry-tuot/
Merci à vous amis Résistants de lui écrire, ainsi qu’à tous les autres maires qui refusent d’annuler et de le lui dire.
 Mairie de Villeneuve Loubet 

Hôtel de Ville
Adresse : Place de Verdun, 06270 Villeneuve-Loubet

Burkini : le maire de Villeneuve-Loubet ne retire pas son arrêté

Lionnel Luca, député-maire LR de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), a annoncé qu’il ne retirait pas son arrêté anti-burkini suspendu quelques heures plus tôt par le Conseil d’Etat, l’élu affirmant attendre une loi.

Le maire de Villeneuve-Loubet a indiqué devant la presse que le groupe parlementaire LR déposerait à la rentrée une proposition de loi contre le burkini. « Loin d’apaiser, cette décision ne peut qu’aviver les passions et les tensions », a déclaré Lionnel Luca. « Seule une loi peut les prévenir. (…) Je m’y emploierai dès la rentrée parlementaire ». a-t-il dit. « L’islamisation progresse dans notre pays », a-t-il jugé. « Il y en a qui peuvent se réjouir, ils ont gagné un petit pas supplémentaire ».

 

Selon l’élu, le Conseil d’Etat « considère donc qu’un maire ne saurait prévenir les troubles à l’ordre public mais devrait les subir pour être fondé à réagir, sûrement comme en Corse ». Le maire de Villeneuve-Loubet s’étonne que le Conseil d’Etat « considère que le terrible attentat du 14 juillet à Nice n’est pas un traumatisme suffisant pour que les maires soient fondés à intervenir, comme le précise le tribunal administratif de Nice ».

Maire de Leucate : « Il faut une loi »

Michel Py, en tant que maire LR de Leucate, dans l’Aude, vous avez été parmi les premiers élus à avoir pris un arrêté anti burkini. Finalement, êtes-vous surpris par la décision du Conseil d’État?
Pas surpris mais déçu. Parce que cet arrêté avait permis de régler une situation qui se posait sur nos plages. On n’avait pas constaté depuis de ports de burkini. Cela me rappelle la situation du voile à l’école, il a fallu une loi en 2003 pour mettre fin à 15 ans d’errements en la matière. J’espère que l’on n’aura pas à attendre aussi longtemps.
Quand vous avez pris cet arrêté le 16 août, vous vous basiez alors pour le justifier sur une situation tendue sur vos plages. C’est peu, non ?
Non, il y a eu plusieurs cas sur la commune. Et en 2010, nous avions eu un cas à la piscine de la commune qui avait amené d’ailleurs à une condamnation. Cette année, la nouveauté, c’est la multiplication.
Les arrêtés ne peuvent invoquer, dit le Conseil d’État, le risque sur l’ordre public, tel que mentionné aussi dans votre texte…
Cela a été pareil avec le voile à l’école ! L’arrêté est maintenant illégal mais à mon sens il n’est pas illégitime. Il permettait de régler une situation avec les moyens que j’ai. Il faudra désormais une loi.

Lionnel Luca observe que le Conseil d’Etat désavoue ainsi deux décisions du tribunal administratif de Nice et rappelle qu’un arrêté similaire en vigueur à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) depuis 2013 n’a pas été désavoué jusqu’ici.

« Interdiction sur risques avérés pour l’ordre public »

Le Conseil d’Etat avait suspendu dans l’après-midi l’arrêté anti-burkini pris par la commune de Villeneuve-Loubet, en soulignant avec insistance que toute interdiction de ces tenues de bain islamiques très couvrantes devait s’appuyer sur des « risques avérés » pour l’ordre public.

Dans cette décision de dernier recours, qui fera autorité pour toutes les juridictions administratives de France, le Conseil d’Etat rappelle à tous les maires qui ont invoqué le principe de laïcité qu’ils ne peuvent se fonder sur « d’autres considérations » que l’ordre public, « le bon accès au rivage, la sécurité de la baignade ainsi que l’hygiène et la décence » pour interdire l’accès aux plages.

« Atteinte disproportionnée à la liberté des religions »

Cette décision « aura vocation à faire jurisprudence », a affirmé Me Patrice Spinosi, avocat de la Ligue des droits de l’homme (LDH), qui avait saisi la plus haute juridiction administrative. « Oui, il y a une atteinte disproportionnée à la liberté des religions et le maire n’avait pas le pouvoir de restreindre cette liberté », a-t-il ajouté.

« La mesure est suspendue, donc les policiers ne peuvent plus verbaliser », a réagi à chaud l’avocat niçois de la commune de Villeneuve-Loubet, Me Olivier Suarès.

Une « décision de bon sens » et « victoire du droit » 

La suspension par le Conseil d’Etat d’un arrêté anti-burkini est une « décision de bon sens », une « victoire du droit, de la sagesse », s’est réjoui le secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri.

« Cette décision de bon sens va permettre de décrisper la situation, qui était marquée par une tension très forte parmi nos compatriotes musulmans, notamment chez les femmes », a réagi le numéro deux du CFCM, au sein duquel il préside l’Observatoire national contre l’islamophobie. « C’est une victoire du droit, de la sagesse, de nature à favoriser le vivre-ensemble dans notre pays », a-t-il ajouté.

La gauche salue, la droite veut légiférer

A peine l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet suspendu par le Conseil d’Etat, la droite souhaite légiférer et proposer une loi d’interdiction du vêtement de baignade à l’échelle nationale, la gauche de son côté exprime son soulagement. « Il faut que le Parlement prenne ses responsabilités (…) avec Eric Ciotti, nous allons préparer une proposition de loi pour sécuriser les décisions des maires interdisant le burkini », a réagi Guillaume Larrivé, député LR de l’Yonne, faisant écho à un tweet d’Eric Ciotti appelant à « légiférer ».

A gauche, le climat est au soulagement. Pour Sébastien Denaja, député PS de l’Hérault : « Une loi serait contraire à la Constitution ». 

Capture d’écran 2016-08-26 à 22.19.56

Esther Benbassa, sénatrice écologiste du Val-de-Marne s’est réjouie de la décision du Conseil d’Etat. Habituée aux prises de positions sur le port du voile et l’islam en France, elle a estimé que « ce sont des femmes qui veulent vivre d’une manière moderne en se baignant sur les plages avec les autres tout en faisant une synthèse avec leurs traditions religieuses ».

« La balle est désormais dans le camp du législateur », a affirmé pour sa part Florian Philippot, vice-président du Front national sur LCI, affirmant qu’il ne laissera pas « la provocation se déchainer sur nos plages ». « Si on accepte le #Burkini aujourd’hui, on finira avec la charia demain ! », tance Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) sur son compte Twitter.

Christian Estrosi, 1er adjoint LR à la mairie de Nice où les burkinis ne sont plus tolérés, exige « une réponse à ces provocations communautaristes » et estime que « c’est à l’Etat de légiférer ». Avis partagé par Eric Woerth qui estime sur Twitter « que l’état du droit n’est pas adapté aux circonstances ».

Un autre député PS, Yann Galut, affirme sur le réseau social que « la décision du Conseil d’Etat confirme que l’affaire du #Burkini est une opération politicienne montée de toute pièce par la droite dure et malheureusement soutenue par Manuel Valls ».

Le maire de Sisco (Haute-Corse) maintient son arrêté

Ange-Pierre Vivoni, le maire socialiste de Sisco (Haute-Corse), maintient son arrêté « anti-burkini », pris au lendemain d’une violente rixe entre des Marocains de Furiani et des villageois dans sa commune mi-août, malgré la suspension par le Conseil d’Etat d’un texte similaire. »Je ne me sens pas concerné par la décision du Conseil d’Etat », a déclaré le maire.
« Mon arrêté n’était pas de la prévention, je l’ai pris pour la sécurité des biens et personnes de ma commune, je risquais d’avoir des morts ! », a-t-il expliqué. Ange-Pierre Vivoni a rappelé avoir pris cet arrêté « pour protéger toute la population, y compris les musulmans ». Il estime que dans le contexte actuel, « il ne peut y avoir aucune provocation, de qui que ce soit ». « Des musulmans m’ont remercié d’avoir pris cet arrêté, car leur religion prône la paix et l’entente des peuples », a-t-il ajouté.

http://www.midilibre.fr/2016/08/26/le-conseil-d-etat-suspend-l-arrete-anti-burkini-de-villeneuve-loubet,1384585.php

 31 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Une idée de sticker pour lutter contre la propagande momo:
     » Burkini, ça suffit; faut pas Charia ! « 

  2. Recensons toutes nos plages et occupons -les car leurv logique est bien celle du « ôte-toi de là que je m’y mette »!

  3. Ces maires devraient se contacter et agir collectivement , c’est un bras de fer qui s’engage avec des instances non élues et de moins en moins impartiales.
    Il serait important aussi que toutes les plages de France de Dunkerque à Menton, car les provocation vont certainement recommencer , dans ces nouvelles zones sensibles suite à cette scandaleuse , mais prévisible, décision.
    La résistance se fait sur tous les terrains.
    Les plages ce n’est jamais anodins, beaucoup d’invasions et de batailles s’y joue et il me revient à l’esprit un grand discour de Winston Churchill:
    « Nous irons jusqu’au bout, nous nous battrons en France, nous nous battrons sur les mers et les océans, nous nous battrons avec toujours plus de confiance ainsi qu’une force grandissante dans les airs, nous défendrons notre île, peu importe ce qu’il en coûtera, nous nous battrons sur les PLAGES, nous nous battrons sur les terrains de débarquement, nous nous battrons dans les champs et dans les rues, nous nous battrons dans les collines; nous ne nous rendrons jamais, et même si, bien que je n’y croie pas un seul instant, cette île ou une grande partie de cette île était asservie et affamée, alors notre Empire au-delà des mers, armé et gardé par la flotte britannique, continuera de lutter, jusqu’à ce que, quand Dieu le voudra, le Nouveau Monde, avec tout son pouvoir et sa puissance, vienne à la rescousse libérer l’Ancien. »
    Nous devons tous faire pour écarter la « confessionalisation » de nos plages en les animant en permanence d’événements qui expriment notre cukture et notre civilisation, notre farniente.
    Et quand je dis qu’il faut mettre symboliquement une pique au mâts de nos parasols , c’est bien pour empêcher toute privatisation de ces lieux de détente par des prosélytes ou des combattants.
    Sinon, comme à Marathon, ce sont des gens courts vêtus* mais bigrement armés qui les refouleront!
    Soyons enfin solidaires si nous souhaitons continuer à vivre libres et heureux!
    *Ben oui, nos grecs derrière leurs boucliers et leurs lances avaient des corps de fers et moins de pudeurs que leurs adversaires emmaillotés!

  4. Il y en a beaucoup de traître, la liste est longue et il faudra qu’ils payent tous, et très cher.

  5. Le Conseil d’Etat n’est plus une juridiction française mais un organisme de défense de la charia en France. Bientôt, ils obligeront les maires et les citoyens à se convertir à l’islam.
    Soutenons les maires courageux et montrons-leur que le vrai peuple français est à leurs côtés.
    Nous sommes tous des maires !

  6. Interdire les signes religieux dans l’espace public, pas de croix, de vierge, de kippa, de’étoile de david, de main de fatma, de tatouage visible les représentant, sur les églises, les mosquées, etc, c’est une abbération totale. mais une chose est certaine les femmes en burkini font de la provocation, elles vont jusqu’a porter des une burka et des gants quand elles sont convoquées au tribunal devant le juge, faut arrêter ces délires provocatifs sous prétexte de liberté de culte. Je suis pour ces arrêtés d’une part pour des questions de sécurité pour la femme qui la porte sur une plage, un burkini une fois mouillé pèse combien de plus pour le sauveteur masculin qui ne pourra pas la sauver de la noyade car il n’aura pas le droit de porter ses mains sur elle, puis en état d’urgence ce n’est pas très rassurant de se retrouver sur une plage avec une islamiste couverte ainsi elle pourrait cacher une arme sous sa couche monumentale de vêtement sans pour autant céder a la paranoïa. La meilleure façon de trancher pour moi est celle-ci pas de signes distinctifs religieux sur les espaces de détente et de loisirs. il est grand temps de freiner l’assimilation religieuse de quelque courant quelle soit.

  7. leur religion prône la paix et l’entente des peuples », a-t-il ajouté. MDR, no comment …

  8. le conseil d’état a pris fait et cause pour l’asservissement de la femme, ce n’était pas hier et ce ne sera pas demain que les femmes de confessions musulmanes deviendront championnes de natation olympique ou autre affublées d’un tel accoutrement.

    • la droite ou la gauche on peux les mettre dans le mème panier pour les élections il vote l un pour l autre nous avons des lois en France nous les respectons et ceux qui ne sont pas content retourne dans leur pays d origine comme notre ministre de l éducation moi je reste dans mon pays que j aime la France

  9. Ces ordures emploient tous les moyens pour nous imposer de force l’islam qui n’a rien à voir avec l’Europe, en plus l’Islam est une dictature qui impose lui même contre la volonté du peuple français et les européens l’islam, sans compter que c’est une meurtrière du tue depuis 1400 ans, avec un très lourd contentieux de multiple génocides et de massacres sur des populations dans le monde.
    Déjà rien que pour l’Espagne et les pays de l’Est et en partie la France, l’Italie, le Portugal, la Grèce et j’en passe.
    Nos gouvernements sont vraiment très loin d’être des démocrates, laissent un comportement totalitaire et Fascistes, avec des lois liberticides.
    Tout ce qui est contre le peuple est liberticide.
    Et malgré les attentats, l’insécurité partout en Europe, le silence sur les violes dans plusieurs pays Européens, 123 millions de pauvre et 45 millions de chômeurs, ils continuent d’imposer l’islam.
    Là c’est criminel de la part de ces dirigeants, ils devront rendre des comptes ces ordures.
    Ils nous reste plus qu’a se protéger des musulmans le mieux possible, même s’il faut se barricader dans les quartiers, des voyous au gouvernement, et de prévenir le plus possible les gens du danger mortel de l’Islam, de surveiller les scrutins pour les triches et de porter des candidats qui représentent le vrai peuple, si le conflit n’est pas déjà commencé bien sûr.
    Ps : Je me demande ce qu’en pense Eva du comportement anormal et criminel de nos dirigeants par rapport à l’Islam et les musulmans.

  10. Re bonsoir
    J’attends le verdict de Nicolas Sarkosy le Zorro des républicains .
    Eric Alex

  11. Bonsoir Christine ,
    Bon le maire Lionnel Luca à été très fort , soyons attentif . Bon Christine dit à certains de nos amis résistants républicains de ne pas trop dire certaines choses . Certains dévoilent ce qu’ils vont faire le jour J . Pour le moment le jour J n’est pas encore arrivé . Il faut d’abord s’imposer pacifiquement , chercher des chefs pour mener à bien nos défenses . Eh oui tout se prépare , je sais qu’il y à des personnes révoltées et intentionnées , mais soyons prudent . Bon tenez bon Eric Alex ou Eric Der Grosse

  12. Et pour Alexis Corbières sur BFM « La laïcité c’est dans les entreprises publiques »
    Donc ce monsieur ignore ce qui se passe dans les hôpitaux, à la Ratp, dans les livres d’histoire, la non mixité dans les écoles et piscines etc.
    Comme dit ma compagne « heureusement que les musulmans ont leurs femmes » (porte-étendard)

Les commentaires sont fermés.