Turquie : attentat contre le siège de la police à Elazig, trois morts et 120 blessés

Cet attentat a-t-il été effectué par les Kurdes comme l’article a l’air de le supposer, par des membres de l’EI allié d’Erdogan pour discréditer les Kurdes ? N’oublions pas que le dictateur Erdogan est dans une grande phase d’épuration de ses ennemis…
Christine Tasin


De nombreuses personnes ont été blessées et trois tuées le 18 août dans une attaque à la voiture piégée visant le siège de la police à Elazig, ville de l’est de la Turquie. Dans la nuit, deux policiers avaient été tué dans une attaque similaire. 

La Turquie à nouveau frappée par un attentat. Cette fois, c’est le siège de la police de la ville d’Elazig qui a été touché. Selon l’agence de presse Dogan, une violente explosion s’est produite dans le jardin du complexe qui a subi de très importants dégâts. D’après les autorités, on compterait au moins trois victimes et plus de 120 blessés.

Capture d’écran 2016-08-18 à 10.07.52

Une attaque similaire a tué deux policiers et un civil dans la nuit à Van, plus à l’est.

Capture d’écran 2016-08-18 à 10.08.05

D’impressionnants dégâts

Les ravages de l’explosion sont considérables autour du bâtiment de quatre étages, qui comprend des logements pour les familles de policiers, précise Dogan. De nombreuses ambulances, sirènes hurlantes, se sont dirigées vers les lieux de l’explosion, selon les images des chaînes de télévision.

L’attaque n’a pas été revendiquée mais d’après l’agence de presse Dogan, la piste kurde serait privilégiée. Le Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, est en conflit armé avec la Turquie depuis 1984. Lors de sa création, son but était d’obtenir l’indépendance des territoires majoritairement peuplés de Kurdes. Récemment, l’opposition entre les autorités d’Ankara et les forces kurdes s’est intensifiée sous fond de conflit syrien. 

Elazig est une province de l’est qui est très majoritairement peuplée de non kurdes et qui avait été épargnée jusqu’à présent par les combats entre les forces turques et le PKK. Ce dernier mène des attaques dans le sud-est à majorité kurde, son champ d’action traditionnel.
Capture d’écran 2016-08-18 à 10.08.35

Lundi dernier, cinq policiers et trois civils ont été tuées par un attentat à la voiture piégée du PKK contre un poste de police sur une autoroute de Van, située à la frontière avec l’Iran.

https://francais.rt.com/international/25200-turquie-attentat-siege-police-elazig

 86 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Et tout cela bien sûr comme d’habitude, n’ont pas alarmé nos dirigeants pas plus que çà, pour fermer les frontières, nous sommes toujours exposés aux dangers de l’Islam meurtrière en Europe, avec toujours les même couvertures du racisme, l’Islamophobie et autres escroqueries prétextes du même genre pour protéger l’Islam de sa haine et de ses crimes contre l’humanité.
    C’est que nos politiques aiment les importations de la violence chez nous, et aiment l’islam pour sa violence et sa haine, qui existe depuis 1400 ans, qui démontre leurs vrais natures de ce qu’ils sont vraiment.

Les commentaires sont fermés.