Aux Baumettes : à l'isolement, le djihadiste appelle au djihad…il sort dans moins de 30 mois

Il faut lire jusqu’au bout l’article. Et découvrir que le djihadiste qui risquait selon la loi 5 ans de prison ferme a écopé de seulement 30 mois ce qui, avec les réductions de peine et autres entreprises pour vider les prisons des condamnés à moins de 5 ans, va amener ses futures victimes à le rencontrer quand quelques mois…

Qui sont ces juges qui, en pleine période de terrorisme, ne saisissent pas l’occasion qui leur est donnée de mettre hors d’état de nuire un maximum d’années les djihadistes en puissance ? Ils sont et seront complices des attentats mais n’en ont rien à faire, ils ne seront jamais poursuivis ni condamnés pour cela.

Christine Tasin

 

« MARSEILLE : derrière les barreaux, le détenu continue le djhad :

Il y a des prévenus qui rassurent et des prévenus qui inquiètent. Celui-là fait partie de la deuxième catégorie » a commencé Me Bruno Lombard. L’avocat représentant l’administration pénitentiaire, partie civile dans cette affaire, a le sens de la litote. Car c’est bel et bien un personnage… effrayant qui était jugé, hier, en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Marseille pour des faits d’outrage et d’apologie du terrorisme. Effrayants aussi les éléments entendus à l’audience qui laissent craindre le pire quant à la surveillance des détenus radicalisés dans les prisons françaises.

Jamel B. est un détenu notoirement dangereux. Écroué en préventive depuis trois ans au sein de différents établissements, il est impliqué dans une affaire de terrorisme. « Ces faits de participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste survenus en région parisienne seront jugés en cour d’assises », a rappelé le président Fabrice Castoldi. D’après nos informations, il s’agit de la cellule Cannes-Torcy.

Compte tenu de ce profil particulièrement inquiétant, ce Cannois de 29 ans était placé à l’isolement à la maison d’arrêt des Baumettes. Ce qui ne l’empêche pas, apprend-on à l’audience, de lancer régulièrement des appels à la prière au sein de la prison. Des appels qui lui ont valu plusieurs sanctions disciplinaires.

À l’isolement… avec deux téléphones et une clé USB

Le 20 juillet dernier, en ouvrant la cellule de Jamel B., des surveillants ont découvert le détenu téléphonant tranquillement avec un iPhone dernier cri… Il leur faudra employer la force pour récupérer ce téléphone et pour mettre la main sur un autre portable. Dans la cellule, on trouvera aussi une clé USB contenant des fichiers en arabe d’appels au djihad, à la gloire d’Oussama ben Laden et de l’organisation État islamique. Extraits choisis par le président Castoldi : « Nous allons brûler le coeur de l’Amérique », « Pour notre djihad, nous allons achever les mécréants », etc.

Après avoir tenté de jeter son téléphone par la fenêtre, Jamel B. insultera la directrice des Baumettes, la traitant de « pute » et de « salope », le tout ponctué par des « Allah Akbar ». Puis, lors de son transfert en cellule disciplinaire, il lancera des menaces de mort aux surveillants, avant de se livrer à une apologie du terrorisme. « Ça ne se passera pas comme ça, le vent est en train de tourner, vous allez voir quand je ressortirai. Je nique la France ! » a-t-il notamment crié dans la coursive de la prison.

Quelques heures plus tard, il crachera au visage et traitera de « mécréant » un officier de la pénitentiaire venu lui apporter des draps.

Apologie du terrorisme : un détenu condamné à Marseille
Hier, à l’audience, cet homme massif, portant lunettes, petite barbiche et longs cheveux frisés n’a pas nié être « contre la démocratie et la laïcité ». Converti « il y a six ans », dit-il, il dément pourtant se livrer à tout prosélytisme dans la prison. Les appels à la prière ? « C’était juste pour donner l’heure aux autres détenus ». La clé USB ? Il l’utilisait « pour les cours, en français, mais je ne comprenais pas les chants, en arabe : je ne savais pas que c’était des appels au djihad ». Ce collectionneur de condamnations (17 sont inscrites à son casier judiciaire, du vol à l’extorsion, en passant par les violences, l’exhibition sexuelle et le recel de stupéfiants) reconnaît avoir insulté le personnelpénitentiaire, crié « Allah Akbar » et employé le terme de « mécréants ». Mais il plaide « le coup de nerfs » et ose, arrogant : « Depuis quand’mécréant’est-il une insulte ? » Interrogé sur les téléphones en sa possession, Jamel B. affirme se les être procurés « il y a environ 5 mois » via le trafic interne des Baumettes. Quant à la clé USB, « je l’avais déjà à la prison d’Avignon, on ne l’a pas trouvé dans mes affaires à mon transfert à Marseille », assène-t-il.

30 mois de prison ferme

Son avocat, commis d’office, a fait ce qu’il a pu, plaidant « l’immaturité » d’un individu « qui n’a pas conscience de la gravité de ce qu’il a fait » et qui est « pris dans une logique de fuite en avant ». Mais pour Me Bruno Lombard, représentant les victimes, « le problème c’est de savoir s’il pense ce qu’il fait, s’il dit ce qu’il pense, et surtout s’il va faire ce qu’il dit, c’est-à-dire commettre un acte terroriste ». L’avocat a, en outre, souligné que « c’est la deuxième fois en une semaine que des faits d’apologie du terrorisme, survenus dans l’enceinte des Baumettes » étaient jugés au TGI de Marseille.

Revenant au strict argumentaire juridique, le ministère public a requis 30 mois d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt. Peine retenue par le tribunal, qui a rappelé que ces délits sont passibles de peines allant jusqu’à 5 ans de prison. Jamel B. a quitté la salle d’audience en maugréant des menaces, puis en criant trois fois « Allah Akbar ». Comportement qui, à la demande du président, sera notifié dans son dossier » Fin de citation.

http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4064225/derriere-les-barreaux-le-detenu-continue-le-djihad.html

 26 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Exiger l’application du code Pénal dans ces cas de terrorisme soit par intention soit en collusion avec l’ennemi…y rétablir la peine de mort qui y était prévue!!!

  2. Pour moi à situation d’exception, tribunal d’exception, tout musulman radicalisé étant un assassin devrait être passé par les armes, nous n’avons aucune autre solution si nous voulons une protection efficace. On ne peut pas tuer une idée surtout si elle est inculquée dés le plus jeune age, la seule voie possible est l’éradication des auteurs.

  3. Encore une saloperie d’islamiste nourri et loger au frais de la princesse , je me rappelle il y a 25 ans en arrière il y avait des suicidés dans nos prisons 3 étoiles , je rêve qu’un matin que les gardiens le retrouve pendu ouppss suicidé dans sa cellule , une raclure de moins sur Terre .

  4. On devrait créer, vu la situation de menace et d’attentats, un tribunal spécial ou militaire pour traiter ces énergumènes.
    Nous sommes en guerre, agissons en conséquence!
    Rétablissons la peine capitale pour les terroristes et ceux qui en font l’apologie, que ce soit humiliant pour eux et leurs complices. familles , juges et élus compris.

    • Sarkozy est passé par là et n’a rien laissé au hasard…plus de juridictions militaires. Rétablir la peine capitale est l’urgence : Même Badinter le reconnais.

  5. il faudrait à chaque fois divulguer le nom des magistrats coupables d’indulgence complice envers ces terroristes afin de les responsabiliser quand ils récidivent à la sortie… on trouverait sans doute moins de juges enclins à libérer ces criminels à tour de bras comme ils le font actuellement!

  6. C’est encore une preuve que notre pays est xylophagé jusqu’au cœur et que personne ne veut le voire pour ne pas a choisir un traitement , les juges font certainement ce que leurs suggèrent nos politiques . Les échos glanés ici où là en cette période de vacances est qu’il n’y a plus rien a attendre de nos élites et en particulier de notre classe politique, pour beaucoup de français il ne reste qu’une chose a faire changer tous ces gens .Pour le citoyen lambda la faillite de la France par nos nuls est consommée et le sauvetage de la France passera obligatoirement par un renouvellement complet et total de notre classe politique . La nouvelle génération devra venir obligatoirement du camp des patriotes , des gens d’honneurs et de foi a la France privilégiant exclusivement les intérêts de leur pays a ceux de leurs comptes en banque ou a leurs accointances internationales .Malheureusement il manque au camp de la liberté tous l’appareil de la com don les médias c’est pourquoi nous devons aider toute la ré information afin d’éclairer le maximum de nos concitoyens afin que se pays arrive a ce sauver en vue d’un avenir plus rassurant pour ses enfants .

Les commentaires sont fermés.