Oraux de rattrapage au bac : la faute à Fillon !

Dans le Figaro de ce jour (voir en fin d’article) le bon Fillon justifie la circulaire qu’il avait signée en  2012 en revendiquant, carrément, l’héritage du  Général de Gaulle. Celui qui ne voulait pas de Colombey les deux mosquées… Les salauds ça ose tout…

Revenons aux circulaires Fillon

La première date de 2004, liée à la loi sur le voile à l’école. Elle prévoit effectivement cette situation :  « L’institution scolaire et universitaire, de son côté, doit prendre les dispositions nécessaires pour qu’aucun examen ni aucune épreuve importante ne soient organisés le jour de ces grandes fêtes religieuses. »

On peut donc considérer que, en proposant aux élèves musulmans de passer leurs épreuves de rattrapage le lendemain de l’Aïd El Fitr, l’administration ait voulu se couvrir de possibles recours et cas d’annulation de la décision du jury.

Le scandale c’est qu’un ministre ait pu promulguer une telle circulaire, le scandale c’est que, 12 ans après, malgré les différents gouvernements qui se sont succédé, ce passage n’ait pas été annulé.

Extraits

L’école a pour mission de transmettre les valeurs de la République parmi lesquelles l’égale dignité de tous les êtres humains, l’égalité entre les hommes et les femmes et la liberté de chacun y compris dans le choix de son mode de vie. Il appartient à l’école de faire vivre ces valeurs, de développer et de conforter le libre arbitre de chacun, de garantir l’égalité entre les élèves et de promouvoir une fraternité ouverte à tous. En protégeant l’école des revendications communautaires, la loi conforte son rôle en faveur d’un vouloir-vivre-ensemble. Elle doit le faire de manière d’autant plus exigeante qu’y sont accueillis principalement des enfants.
L’État est le protecteur de l’exercice individuel et collectif de la liberté de conscience. La neutralité du service public est à cet égard un gage d’égalité et de respect de l’identité de chacun.

La loi ne concerne pas les parents d’élèves. Elle ne s’applique pas non plus aux candidats qui viennent passer les épreuves d’un examen ou d’un concours dans les locaux d’un établissement public d’enseignement et qui ne deviennent pas de ce seul fait des élèves de l’enseignement public. Ceux-ci doivent toutefois se soumettre aux règles d’organisation de l’examen qui visent notamment à garantir le respect de l’ordre et de la sécurité, à permettre la vérification de l’identité des candidats ou à prévenir les risques de fraudes.

Des autorisations d’absence doivent pouvoir être accordées aux élèves pour les grandes fêtes religieuses qui ne coïncident pas avec un jour de congé et dont les dates sont rappelées chaque année par une instruction publiée au B.O. En revanche, les demandes d’absence systématique ou prolongée doivent être refusées dès lors qu’elles sont incompatibles avec l’organisation de la scolarité. L’institution scolaire et universitaire, de son côté, doit prendre les dispositions nécessaires pour qu’aucun examen ni aucune épreuve importante ne soient organisés le jour de ces grandes fêtes religieuses.

Pour lire la circulaire en entier :

http://www.education.gouv.fr/bo/2004/21/MENG0401138C.htm

 
Par ailleurs, Fillon a également sévi en remettant à l’ordre du jour  le 10 février 2012 une circulaire de 1967 sur les congés des fonctionnaires pour fêtes religieuses.
 

circulaire2

Circulaire complète à télécharger ici circulaire-autorisations-absence-fetes-religieuses

Circulaire toujours valable sous Hollande naturellement.

autorisations-absence-fetesreligieuses

Elle prévoit que les fonctionnaires puissent demander un congé pour motif religieux.

Les fonctionnaires, les candidats au bac…

Fillon, depuis 12 ans, prépare peu à peu l’opinion à accepter que les fêtes musulmanes deviennent des jours fériés pour tous.  Et que l’on puisse voiler des petites filles. Et il est candidat à la présidentielle.

Rattrapage du bac et ramadan: François Fillon recadre ceux de LR qui « éructent » sur les musulmans

La dérogation d’absence pour cause de fête religieuse, aujourd’hui dénoncée par certains élus LR, a été rendue possible par François Fillon en 2004.

 220 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. voici une information intéressante sur le Bac 2016 :
    http://actu.orange.fr/france/bac-2016-des-correcteurs-invites-a-signaler-les-propos-jihadistes-dans-les-copies-magic-CNT000000qUHfo.html
    Des enseignants correcteurs expliquent qu’ils ne veulent pas aider à la constitution des fiches S, même si apparemment elles ne servent pas à grand chose (sauf peut-être à aider à réaliser des assignations à résidence, même si tous les fichés S ne sont pas assignés à résidence).
    Peut-être la consigne de signaler certains types de propos d’ailleurs ne vise-t-elle pas que les sympathisants des attentats islamistes, si l’on en croit l’article (il est question des propos hostiles aux immigrés : un argumentaire hostile à l’immigration tombe-t-il sous le coup de la consigne donnée aux enseignants de transmettre des informations ?).

  2. Bonjour,
    « Le Figaro » a donné, en résumé, le programme comparatif des candidats à la primaire de Droite.
    Sur « islam-immigration », il n’y en a aucun pour sauver l’autre, ils sont pires les uns que les autres.
    Que des mesures eau de vaisselle, toutes plus ou moins semblables d’ailleurs !
    Avec un de ces types-là, c’est la garantie de l’entrée massive de Musulmans en France, c’est la garantie de revendications musulmanes toujours plus nombreuses, c’est la garantie de la multiplication des attentats et surtout c’est la garantie d’une France musulmane à moyen terme.

  3. Comme si ça avait gêné qui que ce soit de coller des oraux d’aggreg’ et de capes un dimanche … Annette Lanonymette

  4. Ben oui la France est vendu et bien vendu aux musuls par les traîtres qui se foutent du peuple. Tout ça à des fins clientéliste et électoraliste. Ils ont aucun honneur. Ils aiment servir le diable et islamisme ou nazisme pour eux c’est pareil. En 40 on avait les mêmes.

  5. Donc ceux qui n’ont aucun pratique religieuse passent leur vie à s’adapter aux autres…leurs départ en vacances par exemple. Et dans la fonction publique, j’avais regardé le calendrier des fêtes accordées : + 3 jours (en sus des fériés habituels) pour les musulmans, + 2 jours pour les orthodoxes, + 1 jour pour les bouddhistes…+ 0 jours pour les athées….par principe d’équité il aurait fallut accorder à tous 3 jours d’office à prendre à leur convenance. Et le plus drôle dans l’histoire il n’y a aucune obligation de prouver nos convictions religieuses…juste demander l’autorisation..

Les commentaires sont fermés.