Referendum en Hongrie : migrants, UE et souveraineté nationale, vers un Hexit/Mexit ?

La question posée par Orban est très interessante : elle pose carrément le problème de la souveraineté nationale. Voulez-vous que l’Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie sans l’approbation du Parlement hongrois?

Orban pose la question fondamentale. L’UE peut-elle imposer à un peuple, à une nation une décision qui ne soit pas celle de ce peuple ?L’UE peut-elle faire fi des parlements nationaux ?

Que se passera-t-il si, comme c’est très probable, le peuple dit non ?

Pas d’autre solution que de dénoncer les « accords contraignants » de Bruxelles et, à terme, de sortir de l’UE, non ? Alors vive le Hexit ou plutôt, puisque la Hongrie, en hongrois c’est Magyarország,  vive le Mexit !

La Hongrie annonce un référendum en octobre sur la relocalisation des réfugiés dans l’UE

La Hongrie organisera le 2 octobre le référendum voulu par le gouvernement sur le plan européen de répartition des réfugiés dans les pays membres de l’UE auquel le premier ministre Viktor Orban est opposé, a annoncé aujourd’hui la présidence.

Les Hongrois seront appelés à répondre à la question suivante: « Voulez-vous que l’Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie sans l’approbation du Parlement hongrois?« . Cette consultation se tiendra le 2 octobre, a annoncé mardi le chef de l’Etat Janos Ader dans un communiqué.
Le premier ministre conservateur Viktor Orban, qui tient un discours antimigrants, avait annoncé il y a plusieurs mois la tenue de cette consultation contre le plan de relocalisation à travers les Etats membres de 160.000 demandeurs d’asile se trouvant en Grèce ou en Italie, portes d’entrée de l’UE. Budapest estime que ces quotas obligatoires de répartition de migrants, adoptés en septembre dernier par les vingt-huit, violent sa souveraineté.
Le gouvernement hongrois a commencé début avril sa campagne pour le non, agitant notamment le spectre de « terroristes » parmi les réfugiés.
La Commission européenne a toutefois rappelé que ce programme avait été décidé lorsa « d’un processus de décision sur lequel se sont accordés tous les Etats membres », et que ce plan était juridiquement contraignant. La Hongrie a porté plainte en décembre devant la justice européenne dans l’espoir de se dégager de cette obligation.
En pratique, le plan de relocalisation avance à petits pas, des groupes de dizaines de réfugiés étant régulièrement transférés depuis la Grèce ou l’Italie dans les différents pays de l’UE qui se sont engagés à les accueillir.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/05/97001-20160705FILWWW00070-la-hongrie-annonce-un-referendum-en-octobre-sur-la-relocalisation-des-refugies-dans-l-ue.php

 182 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. l’ue est une dictature , tout comme la étais en sont temps l’union soviétique qui n’étais qu’un capitalisme d’état. c’est au peuples d’Europe de décidés de leurs avenirs et de reprendre leurs vies en mains! bravos aux anglais d’avoir ouvert la voie!

  2. Pour nous Français exigeons, comme au RU, un référendum sur le maintien de notre pays aux mains des mafieux européistes. Les prochaines élections nous donnent cette opportunité ne la laissons pas passé!
    La catastrophe annoncée, en cas de notre sortie de l’UE, par tous ces milliers de pourris, payés plus de 10000 € par mois n’est qu’une propagande destinée a préserver leurs avantages royaux.
    La politique de ces rats d’égout et une catastrophe , qui ne peut plus sévère.

  3. Le peuple doit toujours avoir raison, même avec ses propres erreurs, pas avec les escrocs totalitaires, je m’inclinerai toujours devant le vote du peuple et jamais devant les dictatures.
    L’union européenne doit être fermé, c’est un danger publique, une dictature et un état Fasciste de par leurs comportements.
    Je suis pour tous ceux qui sont pour le peuple et contre toutes les dictatures et l’Islam en est une comme nos dirigeants fascistes aux pouvoirs, qui vont trop bien ensemble.
    Dans une démocratie aucune dictatures ne doivent être permis, car le peuple a tous les droits de par ses choix de rester libre.
    L’union dictatorial de Bruxelles et l’Islam de la haine, DEHORS!, vive l’indépendance! et vive la liberté!.

  4. Je ne peux ici encore une fois proclamer toute mon admiration pour Victore Orban , qui fait figure de puissant homme providentiel, non seulement pour son pays , mais également pour les autres peuples européens envers qui , il est désormais un dirigeant plus qu’exemplaire, dont la determination à s’opposer à cette invasion terrible vecteur de l’islamisation, !
    Cette homme politique au comportement national vigoureux , nous permet surtout de percevoir encore mieux , toute l’immensité de la trahison de nos politicaillons ripoux , qui seraient prêts à voir les français en masse , dépouillés , gravement violentés et violés par des migrants surexcités , pour peu que leur strapontin chéri soit préservé !
    Brefs les hongrois ont bien de la chance de détenir un tel homme providentiel ! et puisse t il au plus vite, au plus vite , organiser un référendum sur une sortie de l’Europe, pour une indispensable libération vis à vis de la tyrannie infecte de ces oligarches ultra privilégiés , et bien sur valets stipendiés des goldman sach et autres consortiums criminels

  5. Union européenne, tes heures sont compté.
    Tu vas disparaître, ce n’est qu’une question de temps.
    Voila trop longtemps que tu nous impose ton idéologie mondialiste et cette immigration massive en insistant que c’est une « chance » pour l’Europe, alors que pourtant tu voit très bien que ça ne fait qu’asservir les peuples européens.
    Union européenne, les patriotes européens en on ras le cul de toi, car tu ne pense qu’à tes intérêts personnels. Tu ose en plus t’étonné que les britanniques te tourne le dos après tout ce que tu as fait subir.
    Union européenne, dit toi bien que le Brexit n’est qu’un début, d’autres pays vont certainement suivre, et sur le long terme, tu ne sera plus là pour nous dire ce qu on a à faire ou ne pas faire.

  6. C’est une très bonne nouvelle. Le Brexit britannique et l’invalidation de l’élection autrichienne sont en train de faire tâche d’huile. J’espère que cette dynamique va se poursuivre et que chez nous, Marine le Pen saura en tirer profit au maximum dans le cadre de la campagne présidentielle qui va s’ouvrir.
    Depuis le temps que nous attendions cela ! L’espoir renaît enfin !

Les commentaires sont fermés.