Istambul : le cerveau de l'attentat avait statut de réfugié, l'UE et Amnesty ont empêché son extradition

Recherché en Russie, le cerveau de l’attentat d’Istanbul n’avait pas été extradé par l’UE en 2010

Un Tchétchène, qui serait le cerveau de l’attentat terroriste de l’aéroport d’Istanbul, avait reçu le statut de réfugié en Autriche. Ce qui l’a aidé à éviter l’extradition vers la Russie pour faire face à des accusations de terrorisme.

L’attaque contre l’aéroport d’Istanbul, qui a fait 44 morts et plus de 230 blessés, aurait été organisée par Ahmed Tchataev. Ce ressortissant russe d’origine tchétchène a rejoint Daesh en 2015 et, pour l’heure, combat en Syrie, selon des médias turcs qui citent des sources policières.

Il a été attribué à Ahmed Tchataev un rôle majeur dans l’entraînement des extrémistes qui ont perpétré des attentats terroristes en Russie et Europe occidentale, avait déjà fait savoir le vice-président du Comité d’enquête russe, Andreï Przhezdomski, plus tôt cette année. Ce dernier avait révélé qu’Ahmed Tchataev commandait en Syrie une unité composée «d’émigrés du Caucase du Nord».

Les autorités russes l’ont pendant longtemps recherché pour faits de terrorisme, mais il avait fui en Europe, où il avait reçu l’asile et ainsi réussi à éviter l’extradition en Russie.

Ahmed Tchataev avait intégré les rangs des combattants qui avaient lutté contre la Russie lors de la Seconde guerre de Tchétchènie, entre 1999 et 2000, pendant laquelle il avait perdu une main. Il était à l’époque vu comme un représentant de Dokka  Oumarov, considéré comme un dangereux terroriste en Russie et en Europe occidentale.

Le suspecté cerveau de l’attentat d’Istanbul figurait sur les listes russes depuis 2003 pour financement de terrorisme, recrutement d’extrémistes et adhésion à un groupe terroriste. Tout cela ne l’a pas empêché de recevoir l’asile la même année en Autriche. Ahmed Tchataev aurait affirmé avoir perdu sa main lors de violentes tortures dans les prisons russes et être poursuivi par les autorités russes.

En 2008, il a été détenu pendant un an, avec d’autres Tchétchènes, dans la ville suédoise de Trelleborg lorsque la police a retrouvé des fusils d’assaut, des explosifs et des munitions dans sa voiture.

En 2010, Ahmed Tchataev a été arrêté en Ukraine. Dans son portable, il y avait des instructions quant à une technique de démolition et des photos des gens tués lors d’une explosion. La Russie a alors demandé son extradition pour faits de terrorisme, mais la Cour européenne des droits de l’Homme a ordonné l’Ukraine de ne pas le remettre à la Russie. Amnesty International avait aussi appelé les autorités ukrainiennes à ne pas l’extrader, estimant qu’Ahmed Tchataev «pouvait faire face à un processus inéquitable et être torturé et maltraité».

https://francais.rt.com/international/23112-recherche-russie-cerveau-lattentat-distanbul

 177 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. La prochaine fois que, sur le marché de votre village, vous verrez les idéologues d’amnesty international recueillir des signatures pour valoriser leurs idées de merde, posez leur la question innocemment :
    – » C’est pour amnistier Ahmed Tchataev, l’instigateur des attentats d’Istambul que vous protégez ???… »

  2. Façon bizarre de réfléchir ou il vaut mieux un attentat avec des dizaines de morts que de livrer un salopard afin qu’il soit jugé , perso j’en ai rien a foutre qu’on le torture ! lui il se soucie de ses victimes ?

  3. Une plainte à était déposé par des députés allemand contre erdokon pour crimes contre l humanités.mais personnes n ‘en parle bizard non?

  4. FREXIT !!!!! Voilà comment s’appelle l’un de nos principaux combats
    Un autre combat majeur est de virer l’UMPS / RPS en 2017, et nous aurons, pour cela, deux occasions cette année là.

  5. Bonjour,
    C’est toujours les mêmes explications à ces crimes.
    On en revient en permanence aux obsessions des élites eurocratiques : leur fanatisme dans la libre circulation des personnes, leur fanatisme dans la russophobie, leur fanatisme dans l’ islamophilie …
    Et ces fanatismes se payent en vies humaines …
    Et quand nous voulons sortir de cette monstrueuse U « E » , les Bourlanges et autres fanatiques européistes nous accusent de sortir du cercle de la raison …

  6. Qui est responsable dans ces attentats ? Bataclan, Bruxelles, Turquie et tant d’autres non seulement ces tueurs mais tous ceux qui les ont soutenu je pense que si par chance nous pouvons nous en sortir le globe ne sera pas une cachette pour ces salopards, un tribunal mondial va avoir du boulot…

  7. N’oublions pas, l’Occident et Amnesty ont été les alliés du terrorisme islamistes durant la décennie noire de l’Algérie. Les terroristes ont obtenu asile et aide en Europe par contre les démocrates et les laïcs subissaient un niet bolchevique pour les demandes d’asile. L’origine du virus mortel pour l’humanité c’est l’Arabie saoudite et les pays du golfe qui ont arrosées tout le monde, à coups de pétrodollars, afin de faire propager cette religion obscurantiste. La Turquie aussi à des relations avec l’EI et les djihadistes syriens et leurs fournit une aide logistique et financière. L’islam c’est la deuxième religion en France et bientôt elle va diviser la France en deux, si rien n’est fait pour l’éviter.

Les commentaires sont fermés.