Les Anglais se tirent de l'Union Européenne !

A l’heure où j’écris ces quelques lignes, la presse anglaise annonce la victoire de ce qu’on a appelé le Brexit. On parle d’un score à 52 %. C’est un véritable tremblement de terre dans toute l’Europe. Pourtant, les dirigeants occidentaux ont mis tout leur poids dans la balance. Obama a osé menacer les électeurs, s’ils votaient mal, de terribles conséquences pour leur pays. Merkel et les dirigeants de l’Union européenne ont mis tout leur poids pour soutenir Cameron, qui appelait à rester dans l’Union. N’oublions pas l’assassinat, pour le moins étrange, de la député travailliste immigrationniste Jo Cox, sept jours avant le scrutin, et la sordide campagne des Européistes, accusant leurs adversaires de la responsabilité de ce meurtre. Cela n’a pas rien changé, même si on peut penser que sans cet événement, on serait sans doute plus près de 55 %.

Rappelons que le nouveau maire de Londres, le musulman Sadiq Khan, appelait au maintien au sein de l’Union européenne. Ce résultat est une formidable victoire pour l’Ukip et le talentueux Nigel Farage, en première ligne de la campagne pour le Brexit.

En France, l’ensemble de la classe politique, Hollande en tête, avait appelé les Anglais à ce qu’ils osent appelé la raison. L’Hôte de l’Elysée s’est même permis d’utiliser les clandestins de Calais pour menacer la Grande-Bretagne. On aura remarqué l’extrême discrétion de ceux qu’on appelait « Le Non de gauche », Mélenchon en tête, qui avaient impulsé la victoire du « Non ». La raison est fort simple : en dehors du groupusculaire Pardem, dirigé par Jacques Nikonoff, l’ensemble de la gauche milite contre la sortie de l’Union européenne. Seul le parti de Marine Le Pen et celui de Nicolas Dupont-Aignan militaient pour le Brexit. Ce vote est un nouveau camouflet des peuples à leurs dirigeants, qui nous rappelle celui que le peuple français avait infligé à l’UMPS, le 29 avril 2005, en votant non au TCE à 55 %.

Les dirigeants occidentaux nous ont suffisamment montré, par le passé, suite à des votes hostiles à l’Union européenne des peuples irlandais, danois, français ou hollandais, leur capacité à violer le vote de leur peuple pour que la vigilance demeure.

Quelques semaines après avoir dû tricher pour priver le candidat autrichien Norbert Hofer d’une victoire que les urnes lui avaient donné, Juncker et Merkel doivent constater, avec ce vote, l’immense rejet de leur modèle, qui n’introduit que chômage de masse, misère accrue et invasion migratoire sur le Vieux Continent.

Il n’empêche que l’organisation de ce référendum, condamné ouvertement par les institutions européennes qui osent en contester la légalité, sonne comme un appel à ce que partout en Europe, la démocratie puisse s’exprimer, et qu’on demande aux électeurs s’ils veulent rester dans cette Union mortifère, ou en sortir. Les socialistes, qui nous gavent avec leurs primaires, ont bien trop peur des électeurs français pour oser le référendum.

Il reste aux Américains à élire Donald Trump, en novembre, pour que le Nouvel Ordre mondial que les oligarques veulent nous imposer vacille, et qu’un nouveau monde soit possible, celui du retour à la souveraineté des peuples.

En attendant, savourons notre plaisir. England !

 181 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Ecoutez Nigel Farage remet Junker à sa place.
    Nigel comme moi ne comprnd pas le concept d’économie circulaire (mot de Junker). (–Sans doute l’art de tourner en rond ?)
    Rappelons-nous que 40 000L d’huile d’olive contenant un taux d’huile de vidange supérieur à la norme ont été autorisé en relevant le maxima autorisé par la norme.
    Rappelons-nous que des technocrates bien payés par vous soins ont travaillé un an pour déterminer la quantité d’eau admise dans les cuvettes des WC.
    Coup de chance, vous pouvez vous torcher avec des cailloux, si le prophète le recommande!
    (Même si le gaspillage d’eau est sujet important, d’autres, comme la sécurité, l’égalité des législations etc le sont bien plus)
    N’oublions pas le:  » il n’y a plus de politiques intérieures nationales … »
    Quand Viviane Reding enterre les Nations (News360x)
    https://www.youtube.com/watch?v=Y2zu6GXk60o

    • merci pour ce rappel du scandale de l’huile cela m’a donné l’occasion de faire un article sur le sujet il ne faut pas oublier

  2. Ce qui vient d’arriver est très bien ! Mais rien n’est encore fait car j’ai cru comprendre qu’il faut maintenant 2 ans de négociations pour définir les conditions de départ et quelle place aura la Grande Bretagne dans cette europe qu’elle veut quitter mais dont elle fera partie tout de même un peu sous une autre forme , c’est a dire que les Anglais j’en ai bien peur , ne se fassent avoir quand même car tous les galavards de Bruxelles ne vont pas lâcher le beefsteak comme ça , les textes européens sont très complexes a interpréter et a déchiffrer ….tout est prévu du départ pour allonger le bouillon ……!!

  3. L’Europe telle que nous la connaissons va sûrement dispaitre pour le bien des peuples. Depuis que la nouvelle est tombée, ceux qui défendent le maintien de l’Europe commentent leurs réactions en agitant la peur. Si toutefois un référendum était mis en place en France, l’oligarchie pèsera de tout son poids pour nous faire peur, scénario catastrophe etc…., nous ne devrons pas fléchir à ce moment là. La guerre contre cette Europe n’est pas fini, c’est une étape vers la liberté, la mobilisation est plus que jamais de rigueur. Notre ennemi l’islam n’a que faire de la politique de l’Europe, rien n’arrêtera l’invasion pour le califat si nous les arrêtons pas. La question que je me pose, verra t’on un référendum chez nous sur la sortie ou pas de l’Europe, ce n’est pas sur car le gouvernement sait que le oui l’emportera largement, donc si Marine gagne en 2017, alors nous aurons un référendum sûrement en 2018 voir 2019 pour notre plus grand bien. 2017 c’est vraiment mais vraiment notre dernière chance pour tout à condition que Marine soit élue, c’est notre meilleur atout, après se sera trop tard et la guerre arrivera très vite.

  4. Bonjour,
    Champagne !
    Champagne !!
    Pleinement d’accord : sans la manipulation honteuse autour du meurtre de Jo Cox, le résultat aurait été autour de 55 %.
    C’est un coup décisif porté à l’ignoble système d’asservissement européiste !

  5. Brexit : cinq raisons pour lesquelles les Britanniques veulent nous quitter
    Par Florentin Collomp Mis à jour le 18/02/2016 à 11:02 Publié le 17/02/2016
    Nigel Farage, leader du parti souverainiste Ukip.
    Les vingt huit pays membres négocient à Bruxelles pour le maintient de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, les eurosceptiques militent pour s’affranchir des règles économiques, reprendre le contrôle des frontières et restaurer leur souveraineté nationale.
    De notre correspondant à Londres
    Depuis des années, les eurosceptiques font campagne pour obtenir un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. Leur argument: depuis l’adhésion du pays en 1973, ratifiée (à 67%) par la population en 1975, l’Europe a complètement changé de nature. Les Britanniques avaient rejoint un grand marché économique et se retrouvent, sans avoir eu leur mot à dire, dans une union politique en marche vers une intégration croissante. Alors qu’a lieu jeudi un sommet européen crucial pour l’avenir du Royaume-Uni dans l’Union européenne, voici leur heure venue pour justifier leurs motivations pour un Brexit.
    http://www.lefigaro.fr/international/2016/02/17/01003-20160217ARTFIG00214-brexit-cinq-raisons-pour-lesquelles-les-britanniques-veulent-nous-quitter.php

  6. Enfin une bonne nouvelle qui nous met du baume au cœur. Que j’aimerais être anglaise en ce moment même !
    J’ai hâte de vivre les jours à venir, voir comment les anglais reprennent les rênes de leur pays, cela va se faire petit à petit mais les gouvernements des pays de l’Union Euopenne, pro européens, ne pourront que constater le regain de ce pays hors Union mais ils ne l’avoueront pas. Ils voudront rester dans l’Union coûte que coûte. Quel désaveux sinon ! quelle humiliation ! Il n’y a que Marine LE PEN qui peut encore nous sortir de là. Si la France par extraordinaire sortait de l’Europe il n’y aurait plu d’ Union Europeenne. L’Allemagne resterait seule et ce n’est pas possible.

    • La Grande Bretagne sera un exemple quant à la suite des événements. Si le Royaume Uni parvient à se maintenir sans trop de problèmes après le Brexit ou non, l’Angleterre montrera le chemin au reste de l’UE.

  7. Ils ont osé !!! Sage décision ! Bravo ! Aux suivants !!!!!

    • Tout-à-fait : A qui le tour maintenant ? PAYS-BAS ? PAYS DE L’EST ? Il est temps que cette Europe-là s’effondre !!
      En tout cas on est pas près de voir un référendum en France !

  8. Le couple franco-allemand risque de se retrouver isolé sur le continent avec une implication de plus en plus notable de la Russie dans les affaires européenne.

  9. c’est très bien!!! bravo à Nigel Farage et son franc parlé, bravo aussi aux Anglais qui ont su dire NON pour rester dans cette maudite UE, en espérant que d’autres pays en feront autant, je suis très contente car avec toutes les menaces que subissait Cameron c’était pas gagné!!!!!!

Les commentaires sont fermés.