Conférence de Colette Hamza du jeudi 26 mai à Romans : Pour le rapprochement avec les musulmans

Publié le 30 mai 2016 - par - 11 commentaires

Conférence de Colette Hamza du jeudi 26 mai à Romans (Isère):  Pour le rapprochement avec les musulmans…

UNE RETHORIQUE DE « LA BONNE NOUVELLE » QUI NOUS LA FIT AMERE… 

Ce jeudi 26 mai, dans un centre de rencontre catholique de Romans (Isère), Sœur Colette Hamza, du Diocèse de Marseille, professeur à l’Institut Catholique de la Méditerranée, offrait une conférence dans le cadre du SNRM (Service National pour les Relations avec les Musulmans) Le but ? Favoriser les rencontres entre les catholiques et les musulmans en vue de former les premiers à la connaissance de l’Islam et au dialogue interreligieux. Enfin, développer aussi les liens avec les responsables religieux musulmans de France.

Informée du sujet, j’y rejoignis une de nos amies curieuse aussi d’assister au débat. Notre patiente écoute allait souffrir une rude épreuve d’exaspération et d’indignation. C’était une première pour nous : nous assistâmes à la prestation d’une émissaire de l’Eglise catholique, s’ingéniant à édulcorer le coran, et à caresser d’une affectueuse  constance l’islam et les musulmans, dont quelques figures féminines avaient répondu à l’invitation.

Comme clichés habituels : la conférencière tenait à faire prendre en compte la « diversité de l’islam » et ses différentes composantes ou courants multiples, en noyant chez l’auditeur la conscience des réalités. En effet, selon elle la diversité naissant du schisme, il fallait éviter de réduire l’islam à une seule figure. Bien évidemment le fabuleux principe des interprétations s’exposa comme boisseau couvrant des lumignons, non accessibles aux pékins que nous serions, totalement incapables de tirer les subtilités d’un texte destiné à s’interroger ! La tradition aurait de surcroît figé l’interprétation…

Vite passée sur la tragique actualité française (sans un mot sur celle des chrétiens et autres minorités d’Orient persécutées) Colette Hamza notait à quel point notre société française, sécularisée, marquée par l’intégrisme de la laïcité qui a évacué Dieu, s’avérait choquante pour les croyants musulmans. Au point que, citant un prélat catholique dont je ne retins pas le nom(1), elle affirmait : «  Si l’on parle encore de Dieu en France c’est grâce aux musulmans ! » Etrange satisfaction ! On pourrait lui répliquer qu’on les entend surtout un peu trop gueuler la grandeur d’Allah en massacrant leurs victimes !

Colette Hamza reconnaît à l’islam d’être une chance pour la France et la même légitimité qu’aux deux autres religions monothéistes. Elle ne manqua pas de prétendre, péremptoire que la France Chrétienne c’était fini et que l’avenir s’ouvrait sur cette France multiculturelle : il faudrait donc « faire avec » et envisager le comment vivre ensemble. Il faudrait désormais espérer la place que l’islam doit trouver sereinement, car un musulman serait d’autres choses qu’un musulman ! En fait, pour cette intervenante, cesser de dialoguer deviendrait suicidaire et non évangélique. Les catholiques ne doivent pas ressembler à Daech face aux musulmans. Allons-nous stigmatiser une communauté de croyants ?…Poncifs dans l’air du temps qui ne culpabilisent plus personne…Nous devrions rassurer ces pauvres musulmans qui ont peur ! (Ils disposent de 57 nations où jouir religieusement sans problème tandis que nous n’avons qu’une patrie, et on s’inquièterait uniquement de leur sort ?) Curieusement, ce sont les juifs et les chrétiens qui passent au pilori, et devant le sang de ces victimes le premier réflexe des grandes âmes, serait de s’inquiéter de ceux là même d’où sont issus les assassins. Sur les trottoirs du drame, au lieu de se répandre en larmes fraternelles pour les innocents massacrés, au lieu de condamner sévèrement les loups sanguinaires, le musulman qui s’exprime ne manque jamais d’avoir cette urgence déplacée, cette froide indécence : venir laver l’islam !

Selon Colette Hamza, après les dernières tragédies dues « à la migration d’un nihilisme terroriste » il faudrait quand même sortir de l’immédiateté, prendre du recul. En fait le djihad ne serait qu’un appel à l’unité en chacun et avec les autres…mal compris ! (ça on s’en fiche !) Le coran affirmerait d’ailleurs que Dieu est plus proche de l’homme que sa propre jugulaire ! (Ça n’empêche pas le djihadiste d’y ajuster sa lame).  Ne cessant pas de ménager la susceptibilité des musulmans, elle n’hésitait pas à forcer l’amalgame ; comparant la soumission à Dieu de ces croyants… à celle de Jésus !

Ce discours insultant la connaissance des textes et le discernement, digne des méthodes d’intoxication de l’ancienne Union Soviétique, surfait sur un double discours alternant la solennité d’un dire du Pape, et quelque dérision aux intonations de sketch à la Muriel Robin. Sauf que nous n’avions guère de goût pour ce genre d’humour. Je ne fus pas étonnée de découvrir ce matin un site caricaturant ladite enseignante en collabo de Mahomet et proposant de ramener la  brebis galeuse vers Jésus.

Cette nonne inconditionnelle de l’islam, certainement partagée entre sa position chrétienne et des racines paternelles algériennes, cita des auteurs arabes contemporains et rapporta l’allégation de l’un d’eux selon lequel : La France qui donne aux pauvres la sécurité, les soins et le pain…pratique là une règle de la charia ! Donc la France pratique déjà la charia !!!  Manipulation facile et réductive inscrivant la France et la charia dans l’offrande de confort à l’indigent.

Toute cette condescendance se fit lourde de tension pour quelques auditeurs. Ce serait aux chrétiens de changer de paradigme. Ils devraient tracer maintenant un autre chemin d’espérance !…L’intervention furieuse d’un immigré chrétien issu de l’autre rive méditerranéenne par suite de la persécution des siens, et taxant avec raison toute cette manipulation de mensonges, rappelant les 14 siècles d’enfer semé par l’islam, laissera Colette Hamza imperturbable de psychorigidité. Elle n’apprécia pas non plus l’intervention d’un jeune homme converti, aspirant à amener ces âmes à Jésus.

Bref, la soupe écoeurante de maternage ou paternalisme pervers, assaisonnée d’une idéologie prétendue Evangile fut servie jusqu’au bout, entre des pauses circonstanciées de lectures de bulles papales incontestables …Une grande partie de l’assistance catholique dont on sait que, hormis le crédo, elle ignore tout de l’histoire et de ses textes bibliques comme du coran, paraissait satisfaite de ce qu’on  ouvre le champ d’une aussi belle espérance à son complexe de sauveur…Colette Hamza venait de conclure sur la corde sensible : le dialogue vital dans la relation à l’autre, car le chrétien est celui qui est envoyé pour porter l’évangile c’est-à-dire : une bonne nouvelle ! Elle oublia toutefois de préciser le but de cette bonne nouvelle qui est une invitation à la conversion des âmes vers l’Esprit de Jésus,  afin d’en faire ses disciples ! C’était d’ailleurs le Ministère de l’Eglise. Cette bonne nouvelle portée aux croyants de l’islam, ne saurait être reçue individuellement sans échapper à la communauté qui punit de mort l’apostat, car le Coran l’interdit  et cela Colette Hamza ne peut l’ignorer !  Alors, à quelles soumissions les chrétiens seront-ils réellement invités ? Et depuis quand les loups s’approprieraient-ils la bergerie ?

 

(1) Note de Christine Tasin

J’imagine qu’il s’agit du fameux cardinal Tauran qui, en 2008, à Rome, avait dit : « Dieu a fait son retour dans les sociétés européennes grâce aux musulmans ».

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Conférence de Colette Hamza du jeudi 26 mai à Romans : Pour le rapprochement avec les musulmans”

  1. Avatar UTR dit :

    Mais ne s’est il non pas trouvé parmi l’assistance , une personne rassemblant ses arguments , pour interpeller vivement cette « nonne » sur la réalité tellement cruelle de la maudite charia en Arabie et en Iran,

    70 , 99 coups de fouet pour une simple fête sans foulard islamiste , cela ne lui dit donc rien du tout ? A l’entendre on croirait être en présence d’un sale commissaire politique des années 30 en train de déblatérer un discours abjecte chantant les gloires du stalinisme !

    Tout ce qu’elle mérite , c’est d’être enfournée dans la soute d’un avion, pour se faire déposer sans ménagement sur les terres de l’Arabie, ou les plus abominables juges saoudiens, lui feront connaitre les délices de la lapidation , de la flagellation et pour finir , le coup fameux de sa propre tête en train de rouler sur le sol de la place du marché , devant le peuple rassemblé !

    J’ai bien peur que ce genre de comportement mental hallucinant soit emblématique du pontificat de ce pape François , dont le role de vrai pasteur , s’achemine vers une plongée dans les oubliettes de l’histoire de la chrétienté

    Je précise que je suis catholique pratiquant à tendant fort tradi et donc je parle en connaissance de cause .

  2. C’est qui cette folle et dhimmis et lèche babouche ?
    Hamza c’est un nom muzz ou je me trompe ? donc cette femelle de l’islam c’est déjà fait croquer par son diable ! qu’elle conne et sa c’est une Française Beuurrrkk !!!

  3. Avatar Françoise dit :

    Hamza est un nom oriental arabe mais des chrétiens peuvent aussi le porter car n’oublions pas que les pays que les musulmans ont conquis au 6 7 et 8em siècles étaient chrétiens, comme l’Afrique du Nord et le Proche Orient et que Hamza est nom très répandus, d’ailleurs mahomet n’avait t’il pas un gendre ou u cousin du nom de Hamza, pour ce qui est de cette Colette Hamza elle comprendra la douceur de l’islam le jour ou elle sera enfermée dans une pièce et qu’elle se fera violer par des musulmans grands amateurs de femmes mécréantes chrétiennes.

  4. Avatar Denise dit :

    et bien si elle ne sait pas il faut lui écrire avec moult détails et, exemples , cela interesse t il quelqu’un ? .. je vais essayer .;

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Bravo Denise ! Et merci ! Si tu veux on peut relayer ta lettre qui peut inspirer d’autres personnes

  5. MOLLARD Alain - Pierre MOLLARD Alain - Pierre dit :

    J’attends le moment où l’anti – pape François préconisera de supprimer le vin de messe!

  6. Bonjour Françoise ,
    Merci pour votre éclaircissement et je me disez bien que c’étais un nom qui n’est pas de chez nous !

  7. Avatar Christian jour dit :

    Il lui manque des neurones à cette colette hamza, elle est bonne à enfermer. Mais mon Dieu être conne à ce degré mérite la camisole. Si elle se frotte de trop près aux migrants elle va finir à la casserole. Pauvre fille, pauvre folle. Le jour ou on satellisera les connes, elle n’a pas fini de tourner.

  8. Laurent C Laurent C dit :

    MOLLARD Alain – Pierre . En effet, il faut supprimer le vin de messe car cela m e rappelle les soucis d’un vicaire débutant, angoissé par l’obligation de monter en chaire. Il but quelques verres de blanc avant la messe. Celle-ci terminée, il demanda au vieux curé, son appréciation du sermon. Celui-ci répondit::
    1- St Joseph n’était pas soudeur à l’arc mais charpentier!
    2- Jésus ne fut pas fusillé mais crucifié!
    3- On dit « amen » et pas à votre santé!

    Plus sérieusement, pour celles et ceux inspirés par la grandeur candide de Mme Colette Hamza:
    Conseil de direction :
    * Rémi Caucanas ([email protected])
    * Xavier Manzano ([email protected])
    * Olivier Passelac ([email protected])
    * Colette Hamza ([email protected])
    * Christophe de Dreuille ([email protected])

  9. Avatar Renoir dit :

    Si ce n’était que folie personnelle, un internement psychiatrique règlerait le problème.
    Mais elle ne fait que répéter le message papal dont elle n’est que le porte-parole, pauvre femme triplement asservie:
    – comme femme déjà par une religion catholique qui lui interdit d’être prêtre
    – comme arabe en soutenant une autre religion qui la méprise et la dégrade
    – comme citoyenne en prêchant la dhimmitude comme valeur, ce qui est une abomination.
    Mais ne tirons pas sur le lampiste, et incriminons le Chef de cette misérable secte vaticane, à ne surtout pas confondre avec le Catholicisme : ce pape François est au catholicisme ce que l’autre François l’Hollandouille est à la gauche.

Lire Aussi