Suisse : les "réfugiés" érythréens veulent aller faire la fête en Erythrée…

Berne met en garde les réfugiés érythréens
Les autorités veulent empêcher que des requérants érythréens rentrent incognito dans leur pays, ce que la loi suisse interdit.
Les réfugiés érythréens tentés de rentrer dans leur pays le temps d’un séjour risquent gros s’ils se font attraper en Suisse.
L’Erythrée va célébrer en grande pompe les 25 ans de l’indépendance du pays, avec force évènements et autres manifestations culturelles. Et la diaspora se presse pour assister aux réjouissances mais Berne soupçonne que des Erythréens bénéficiant du statut de réfugiés en Suisse ne cherchent à s’y rendre en toute discrétion.

Contacté par la Basler Zeitung, le secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a été prévenu que «des Erythréens ayant obtenu l’asile en Suisse cherchent à se rendre en Erythrée», a confirmé la porte-parole Léa Wertheimer.

Ce genre de séjour est également interdit aux réfugiés et aux requérants d’asile. Si une infraction devait être prouvée, ces personnes perdraient leur statut, prévient Léa Wertheimer.
Des visas contre de l’argent

Les autorités suisses veulent ainsi combattre l’impression qu’une grande partie des requérants d’asile abusent du système. Un point qui avait déjà fait l’objet d’une motion au Parlement. Le Conseil fédéral avait alors dû reconnaître que ces voyages étaient difficiles à sanctionner parce que les autorités n’en avaient pas connaissance.

Les Erythréens ont appris à contourner cette restriction, avec l’aide du gouvernement d’Asmara. Afin de rentrer incognito en Erythrée, les ambassades dans les pays voisins de la Suisse délivrent des autorisations de voyage contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Un système mis en place par le gouvernement erythréen pour obtenir des devises étrangères et que certains associent à du racket. Les Erythréens obtiennent ces documents en affirmant qu’ils vont rendre visite à des proches en France, Allemagne ou Italie, ce que permet la loi en Suisse.
suite sur :
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Berne-met-en-garde-les-refugies-erythreens-30140000

 120 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Pourquoi ont-ils le statut de réfugié ? Ils ne viennent pas d’un pays en guerre puisqu’ils veulent y retourner faire la fête ?

    • c’est tout le scandale de l’affaire qui prouve ce que nous disons depuis fort longtemps il s’agit d’une émigration économique voire de confort e tnon d’une émigration parce que la vie des gens serait en danger… la preuve par 9

  2. À Lourdes, ils auraient lourdé tout le monde, à Vire, ils vireraient tout le monde. Fort logiquement, à Berne ils vont berner tout le monde. Laissez les donc foutre le camp et refoulez ceux qui reviennent. Vous ferez des économies.

  3. Mais quel bande de cons, c’est pas de les empêcher de partir qu’il faut faire , mais les empêcher de renter. Décidément en Suisse ils sont aussi cons quand France;

  4. Pour quoi vous vous fâchez? Sont des gens intelligents! Le beurre et l’argent du beurre! Une telle intelligence! une bénédiction pour l’Europe!

  5. Eh ben voilà, faut pas prendre les soldats du pape pour des enfants de choeur, les Gasthaus pour des auberges espagnoles, et le donjon de Spaniola pour un nid de cigogne !!!!

  6. C’est bien, faut qu’ils les laissent partir mais pour ne plus revenir par contre enfin c’est ce que veux la logique … La phrase « Les autorités suisses veulent ainsi combattre l’impression qu’une grande partie des requérants d’asile abusent du système » est en revanche provocatrice ou démonstrative de la soumission de ce pays envers ses envahisseurs (un peu comme beaucoup en europe) ils montrent à quel point ils s’impliquent dans leur propre génocide c’est bien vu de la part des patrons de bruxelles et tout ça c’est à dire les pays pétroliers profitant de la cupidité des traitres

    • Il serait même bien de les inciter à aller faire la fête chez eux, dans leur pays d’origine puis de les empêcher de revenir dans le pays qui les a accueillis. (idem pour la France)

Les commentaires sont fermés.