Messieurs les gauchos, refaites donc les Brigades Internationales !

MESSIEURS LES GAUCHOS REFAITES DONC LES BRIGADES INTERNATIONALES !

Le Vigan, ce début de Mai. Nous visitons l’exposition sise dans le hall de la mairie, consacrée aux Résistants d’origine étrangère, notamment allemands. Après la cérémonie du 8-Mai au Monument aux Morts dont j’ai parlé dans un précédent article, au cours de laquelle il a été rendu un juste hommage au Groupe Manouchian, voici donc présentée la participation à la Résistance d’antinazis venus d’autres pays. C’étaient souvent ces mêmes antifascistes originaires de 53 pays, pas seulement d’Europe mais aussi de Chine, du Brésil… qui avaient combattu pendant la guerre civile espagnole dans les Brigades Internationales. Cette participation étrangère à la Résistance française est souvent peu connue et mérite autant notre connaissance que notre reconnaissance.
Il n’y a rien qui puisse être contestable dans cela. Cependant, on peut s’interroger sur cette insistance, ici et maintenant, à internationaliser ce qui fut une résistance essentiellement française et patriote. L’action résistante étrangère fut certes aussi héroïque mais néanmoins marginale et surtout idéologique, parce que initiée par divers mouvements de gauche ou anarchistes, au nom d’une classe ouvrière demeurée oubliée des intérêts en jeu. Des agents secrets britanniques du SOE (Spécial Opérations Executive) d’autres, américains, de l’OSS (Office of Stratégic Services) sont pourtant morts, aussi, en service commandé sur notre sol, alors qu’ils encadraient ou assistaient la Résistance, et sans doute aussi d’autres agents d’autres pays dont on ne parlera jamais. Ces agents de l’ombre y restent donc même soixante-et-onze ans après.
Observons que tous ces combattants de la liberté, même s’ils ont utilisé des méthodes destinées à terroriser et à vaincre l’ennemi nazi, sont toujours restés des démocrates. Ceci a été dit textuellement par un ancien Résistant lors d’une émission radiophonique il y a déjà bien longtemps. Si toutefois certains des FTP (Francs-Tireurs et Partisans) communistes ont rêvé du « Grand Soir » -notamment ceux du colonel Georges Guingouin- ils n’ont jamais entrepris de détruire la France ni renié leurs valeurs républicaines et de civilisation. Même si les événements n’ont pas été favorables à leur idéologie, ils ont au contraire entrepris, avec tous les autres, de reconstruire la France de l’après-guerre. Honneurs et respect leur soient rendus. Ajoutons encore que lors de cette Seconde Guerre mondiale, les Français qui quittaient la France ne le faisaient pas pour l’abandonner, mais au contraire pour reprendre la lutte dans les FFL (Forces Françaises Libres), ou dans le SOE sus-cité, tel Bob Maloubier qui est l’un de mes héros. De plus, on imagine mal que le Royaume-Uni, seul pays européen ayant résisté au nazisme, ait pu accueillir, en sus de ses innombrables difficultés, des réfugiés inutiles et opportunistes, pour ne pas dire profiteurs, parmi lesquels auraient pu se dissimuler des agents au service des nazis. Mais nos Anciens, s’ils n’ont pas tous été des Résistants de la première heure, n’ont pas fui le pays envahi et humilié.
Aujourd’hui, nous voyons tous ces prétendus « antifas » et autres « chances pour la France » dénigrer notre passé, notre Histoire, notre patrimoine matériel et immatériel, nos valeurs de civilisation deux fois millénaire. Nous voyons arriver, chez nous -oui chez nous- des hordes d’étrangers abandonnant leur pays, en guerre ou non, formulant des exigences, se livrant à des actions odieuses et prévisibles ; ces gens sont soutenus, assistés, défendus par des associations d’idiots utiles et aussi par nos dirigeants politiques, lesquels en sus nous imposent de nous taire et de subir. Et bien, messieurs les gauchos, si vous voulez prendre parti pour les réfugiés, engagez-vous donc dans de nouvelles Brigades Internationales et partez avec eux combattre partout dans le monde où règne l’arbitraire et le déni de démocratie ! Mais attention… ayez donc aussi assez de discernement pour ne pas répéter les erreurs criminelles commises ces dernières années en voulant imposer les « Droits de l’homme », cette nouvelle religion, là où la plupart des gens n’en ont rien à foutre parce que c’est une idéologie issue de la civilisation européenne et chrétienne. Ah, vous ne le saviez pas ? Alors, commencez-donc par apprendre l’Histoire, celle que d’autres gauchos qui squattent notre Éducation Nationale depuis Mai-68 ne vous ont certes pas apprise.
Daniel Pollett

 202 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Guingouin est une exception. On a tenté de lui faire payer après la guerre et probablement avant la fin…
    Ces amis cccos ne l’ont pas défendu, au contraire… Il était trop indépendant. Il s’est comporté en véritable génie, politique, administratif et militaire durant la guerre. Il est entré en résistance dès le début contre l’avis du parti. Il n’a jamais dénoncé la guerre « impérialiste des anglais » contre l’Allemagne, ni le traite de Gaulle comme l’a fait le parti !
    Je crains que les communistes avaient pour projet de prendre le pouvoir en France, mais Moscou ne leur en a pas donné l’autorisation.

    • Bonjour,
      Mon père faisait partie d’un maquis rival (AS) de Guigouin en Limousin : il avait une très piètre idée de l’action des FTP dans cette région, y compris de Guigouin.
      Selon lui, je ne voulais pas l’écouter à l’époque (j’avais tort), les FTP, par leur inconscience, portent la lourde responsabilité d’avoir laissé la population de Tulle face aux chars « Tigre » des SS.
      Mon père enrageait que les FTP, lors de la prise de la ville, n’aient même pas été capables de liquider Walter et sa compagne, les agents de la Gestapo qui ont désigné, par la suite, les Tullistes à pendre.
      C’est le maquis de mon père qui a mis la main sur Walter, en septembre, et l’a fait fusiller.
      Je crois que l’action des FTP en Limousin serait grandement à réécrire, hors de la légende dorée …

  2. Chers amis avez-vous des nouvelles sur la démonstration de la police du 18 mai? Si nous organisons manifestation de soutien à la police dites nous ! Je voudrais y participer!

  3. Daniel Polett : Excellent ! Merci pour ce rappel.
    Seule petite rectif : le contrôle de la soi-disant » éducation nationale » ne remonte pas à 1968 mais à 1945, ainsi d’ailleurs que le ministère des Transports, le tout cédé par le général, bien content d’éviter, avec cette concession, la révoluca de la chienlit rouge …
    Le « grand » ne s’était peut-être pas rendu compte de l’importance de cette concession ?…
    Ce sont ces 2 ministères qui nous ont menés là où nous en sommes actuellement !…
    Me souviendrais toujours des grèves de 1995… des encombrements gigantesques dès 4h du matin pour aller au boulot, en ce comprises, en otages, des petites mères de famille amenant leur bébé à leur nourrice à un tel horaire …..
    Tout cela, grâce aux grattes-culs de la SNCF et RATP qui scandaient « tous ensemble ! tous ensemble ! »… Vraiment, les pires sales cons de la planète !

    • Bonjour,
      L’Education Nationale fonctionnait parfaitement, y compris après 68.
      C’est n’est seulement qu’au début des années 80 que la dégradation a commencé
      La situation s’aggravant par la suite d’années en années.

  4. Refaire les brigades rouges ?!?!?!
    Mais elles sont là en PLACE DE LA REPUBLIQUE !

  5. Excellent. Merci Daniel. J’espère « qu’ils » vous liront, les gauchos, les fachos gauchos.

  6. Combien de guerres et de massacres commis au nom du « socialisme,du communisme ,ou autre apparenté  » ?

Les commentaires sont fermés.