Turquie : Erdogan cite l'Allemagne nazie d'Hitler comme exemple de régime présidentiel

Angela Merkel aurait dû ne pas avoir oublié les dérives verbales du président turc

Le président islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu’il veut instaurer en Turquie. “Dans un système unitaire [comme la Turquie] un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l’histoire. Vous en verrez l’exemple dans l’Allemagne d’Hitler”, a-t-il dit à des journalistes jeudi 31 décembre, de retour d’une visite de travail en Arabie Saoudite, cité par les journaux.

La présidence turque a réagi vendredi à la polémique suscitée par les propos de Recep Tayyip Erdogan. “La métaphore d’Erdogan sur l’Allemagne d’Hitler a été déformée par certaines sources d’information et utilisée dans un sens contraire” au message qu’il comptait adresser, assure la présidence. Il voulait démontrer que le régime présidentiel n’est pas réservé aux fédérations et que le régime parlementaire n’est pas non plus une garantie contre les abus de pouvoirs, ajoute-t-elle.

Recep Tayyip Erdogan qui dirige la Turquie depuis 2002, d’abord comme Premier ministre puis président depuis 2014, veut modifier la constitution afin que le rôle du président passe d’une fonction symbolique à celle d’un dirigeant aux pouvoirs étendus, comme aux Etats-Unis, en Russie ou en France.

A la recherche d’une majorité qualifiée pour modifier la constitution

Le président turc a indiqué qu’il entendait mobiliser dans le courant de la nouvelle année la société turque pour un débat afin de parvenir à un“consensus social” sur ses ambitions présidentielles. Le projet d’un passage à un système présidentiel défendu par l’homme fort de Turquie est revenu au premier plan après la nette victoire (49,5% des voix, 317 députés) de son parti de la justice et du développement (AKP) aux élections du 1er novembre dernier.

Mais l’AKP n’a pas obtenu la majorité qualifiée (367 députés) pour pouvoir modifier la constitution seul et doit rechercher le soutien de l’opposition, opposée en bloc à une présidentialisation du régime sous Erdogan qu’elle accuse de dérive autoritaire. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a, à cette fin, lancé mercredi un premier dialogue avec le chef du principal parti d’opposition CHP (Parti républicain du peuple, CHP), Kemal Kiliçdaroglu, pour relancer les efforts en vue d’une nouvelle constitution plus libérale qui remplacerait l’actuelle héritée du coup d’Etat des militaires, en 1980.

http://www.francetvinfo.fr/monde/turquie/turquie-erdogan-cite-l-allemagne-nazie-d-hitler-comme-exemple-de-regime-presidentiel_1248281.html

 235 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Erdogan se présente comme un idéologue intransigeant dont les convictions salafistes ne font plus mystére pour tout observateur pleinement informé .
    Cependant à cette constatation idéologique pure, nous devons ajouter la qualification de mafieux mégalomane, recourant à toutes les magouilles financiéres pour enrichir son propre clan familial , comme le démontre l’existence prouvée du traffic de pétrole occulte , en collaboration avec le DAECH;
    Enfin et surtout ce personnage a démontré son mépris total de la vie humaine , en commanditant un massacre récent collectif contre des populations civiles kurdes , dans des conditions abominables ! Dés lors nous ne devons pas nous étonner de le voir déployer des efforts politiques intenses, pour renforcer sa fonction présidentielle , pour officialiser une dictature de fait !
    L’exemple de Erdogan n’est pas le seul dans cette région du moyen orient, dans la mesure ou il existe un autre état à proximité nommée Azerbaidjan ( Capitale Bakou ) , ou également toute forme de démocratie a disparu , et qui est actuellement gouvernée par un satrape plantureux , aussi enrichi par des méthodes crapuleuses et mafieuses, mais qui n’éprouve qu’une plus grande indifférence aux questions religieuses .
    Je pourrais ici même évoquer le cas des anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale, qui toutes sans aucune exception, sont sous le joug de régimes trés autoritaires , méprisant bien sur toute forme de libérté politique et humaine !
    Donc la démocratie est actuellement un bien public en compléte voie de disparition au moyen orient et en Asie centrale , tellement le concept de pouvoir unique est source des plus grands biens matériels !

  2. Les chiens ne font pas des chats, le gouvernement turc a pactisé en 1941 avec l’Allemagne nazie, ce qui a libéré les troupes allemandes pour la campagne de Russie ( entre autres), s’est fait “entretenir”militairement par les deux partis belligérants pendant 4 ans, sans contribuer à la moindre opération d’un côté comme de l’autre, pour se rallier opportunément en Février 1945 au camp des alliés, participer aux conférences de la paix dans le camp des vainqueurs et se glorifier d’une victoire payée du sang des autres. Le gouvernement actuel, assis entre deux dictatures, l’une politique et l’autre religieuse, en est le “digne” héritier, que la moindre parole suffit à ébranler.

    • Le problème avec la bêtise, c’est qu’elle est dangereuse. Il est difficile de raisonner un pit bull en pleine attaque qui n’a dans l’esprit que l’os qu’on lui donnera à ronger.

  3. le clan Erdo gan “SS” parfait et islamistes pur et dur !
    faite rentrer sa en France et vous l’aurez trous chercher,raz le bol de prévenir ces veaux de Français ! ont ne peut pas être aussi con à ce point là .

Les commentaires sont fermés.