Les Ukrainiens aussi vont pouvoir venir en Europe sans visa !

« La Commission européenne proposera dans le mois à venir un régime de déplacement sans visa aux Ukrainiens, et ce malgré le référendum néerlandais lors duquel a été rejeté le projet d’association Ukraine-UE, a indiqué un représentant européen. »

La Grosse commission se fiche éperdument de l’avis des peuples. Elle est la GROSSE comizione et elle fait ce qu’elle veut. Compris?
https://francais.rt.com/international/18892-union-europeenne-ukrainiens-visa

 283 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Dernière version, en principe sans faute
    C’est pas tant la mobilité qui pose problème encore que sans mettre en cause l’ensemble de la population ukrainienne, il existe sans doute des réseaux mafieux qui seront sans doute les premiers à profiter de cette ouverture. Cela renforcera aussi, le travail au noir non déclaré, donc moins de recettes fiscales et surtout cela permettra à l’Allemagne, à la démographie très faible, d’employer des travailleurs détachés qui ne leur coûteront rien en matière de protection sociale et ce faisant cela renforcera les entreprises allemandes grandes consommatrices de travailleurs détachés au détriment de notre agriculture et de nos entreprises agro-industrielles.
    D’une façon générale l’Ukraine étant une pays aux ressources agricoles importantes l’accord de partenariat et de libre échange entre ce pays et l’Union européenne risque de pénaliser notre agriculture et ce d’autant plus si le Traité de libre échange transatlantique est ratifié auquel cas nous seront inondés également de produits américains dans nos assiettes (boeuf aux hormones de croissance légumes OGM etc).
    En outre lvi le très faible niveau des salaires en Ukraine cet accord de partenariat entre l’Ukraine et l’Union européenne risque d’accélérer la délocalisation de nos entreprises ou leur maintien en France mais avec des conditions de salaire ou de temps de travail dégradés pour les salariés français.
    Ceci étant dit je n’ai rien contre les Ukrainiens en tant que peuple de culture européenne et qu’il y ait une solidarité entre peuples européens est une bonne chose en soi.
    Enfin il y a un troisième risque celui de l’ouverture d’une nouvelle route pour les migrants pour rentrer dans l’Union européenne via l’Ukraine si en plus de la suppression des visas, les pays membres de l’Union européenne frontaliers avec l’Ukraine n’assuraient plus de contrôle aux frontières. J’espère que la Pologne et la Roumanie, notamment, ne renonceront pas aux contrôles de leurs frontières dans le but d’accélérer l’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne, histoire d »éloigner de plus en plus ce pays de la Russie. Pour les hongrois et les slovaques qui ont une approche moins dogmatiques des relations avec la Russie, je pense que leurs dirigeants veilleront à prendre les dispositions nécessaire.

    • Je pense comme vous qu’on peut faire confiance aux pays d’Europe centrale, Pologne en tête, pour continuer à contrôler efficacement leurs frontières : les mafias ukrainiennes sont bien connues et depuis longtemps, et les Polonais, Hongrois, Slovaques, Tchèques, Roumains, etc. ne vont pas jouer l’Ukraine contre la Russie: ils savent qu’en ce domaine c’est sur leur propre vigilance et leur propre détermination qu’ils devront compter.
      Le vrai problème c’est que l’Europe est une passoire pour tous : la libre circulation des Ukrainiens, dans ce foutoir généralisé, n’est évidemment pas plus à craindre que celle des Roumains, sans parler des Turcs…

  2. Je prends acte, et ne vois pas en quoi ceci pourrait poser problème ?
    Que les Ukrainiens, européens et de culture chrétienne, puissent venir plus facilement chez nous, c’est très bien : ils pourront voir les réalités de l’ “union” européenne, et surtout voir qu’il existe une alternative à cette monstruosité: l’Europe des nations. L’Ukraine, nation pleinement européenne, y a toute sa place.

Les commentaires sont fermés.