Chrétiens, remettons les pendules à l'heure : Jésus nous ordonne de nous défendre !

Remettons les pendules à l’heure. Lettre aux chrétiens.

D’abord je souhaite être clair, ceci n’est pas du prosélytisme mais une remise au point sur la compréhension des textes à l’égard des chrétiens ou de ce qui se disent chrétiens.

Lorsque le Christ déclare « Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. ». Ceci n’est pas à prendre que pour soi, mais pour son prochain aussi. Ce qui veut dire que si tout le monde appliquait ce point il n’y aurait plus de violence, plus de spirale de haine, car la haine apporte la haine et la mort apporte la mort. Donc il n’est pas nécessaire de critiquer cette phrase juste parce qu’on la place dans un contexte individuel. (1)

Le Christianisme ne dit pas qu’il ne faut pas défendre son pays. Le Christ lui-même eut un accès de colère dans le temple, contre l’équivalent des « salafistes» chez les juifs qui pourvoyaient tout le monde, il n’est pas venu partager l’agneau avec eux.

Lorsqu’il dit de rengainer son épée, c’est pour dire que la violence apporte la violence, – çà tout le monde l’a compris – et non de ne pas se défendre.

Ce que fait aujourd’hui l’église, c’est purement et simplement de la « prostitution » et une trahison aux enseignements du Christ et envers les chrétiens.

Il a bien été précisé qu’il faut respecter les autorités de son pays. Il a bien été précisé de séparer le spirituel du politique, et ce, à plusieurs reprises. Alors chrétiens, ne confondez pas tout, et lisez un peu mieux vos références.

Je vous laisse des phrases du Christ qui ne véhiculent pas que la bénédiction et la béatitude :

Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.
Matt 7-6
Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.
Jean 8-44
Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l’apparence de longues prières ; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement.
Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.
Malheur à vous, conducteurs aveugles qui dites : Si quelqu’un jure par le temple, ce n’est rien ; mais, si quelqu’un jure par l’or du temple, il est engagé.
Insensés et aveugles! lequel est le plus grand, l’or, ou le temple qui sanctifie l’or?
Si quelqu’un, dites-vous encore, jure par l’autel, ce n’est rien; mais, si quelqu’un jure par l’offrande qui est sur l’autel, il est engagé.
Aveugles! lequel est le plus grand, l’offrande, ou l’autel qui sanctifie l’offrande?
Celui qui jure par l’autel jure par l’autel et par tout ce qui est dessus;
celui qui jure par le temple jure par le temple et par celui qui l’habite;
et celui qui jure par le ciel jure par le trône de Dieu et par celui qui y est assis.
Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer,  sans négliger les autres choses.
Conducteurs aveugles! qui coulez le moucheron, et qui avalez le chameau.
Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu’au dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance.
Pharisien aveugle! nettoie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne net.
Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés.
Matt 23 – 13-29
 

Ces paroles ne sont pas que pour les pharisiens, mais une occasion qui permet de traiter des problématiques similaires n’importe où dans le monde.

Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.
Matt. 18 – 7
Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité.
Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes,

———————————————————————————————————————————-

Donc tout n’est pas angélisme et lâcheté.

Que votre parole soit oui, oui, non, non – Matt. 5-37.
 

Il n’y a pas de demi-mots et de sous entendus.

Comprenons que, avant d’appliquer  l’amour, la justice, la dévotion, il faut préparer ce contexte en nettoyant la place de tous les dangers : les meurtres les vols les viols…

Donc, défendre son pays et ses valeurs est un des premiers devoirs ; rejeter une idéologie diabolique est une exigence demandée à toutes les démocraties, car si elles veulent perdurer, il faut qu’elles acceptent de défendre leur peuple et ce, par tout les moyens.

Le christianisme ne donne pas que dans l’angélisme, comme on le prétend, mais est un mode de vie individuel et une relation avec son prochain, c’est-à-dire proche, mais en aucun cas il appelle à ne pas défendre sa Patrie, la laïcité, la liberté et ses valeurs.

(1) Note d’Armand Lanlignel

A propos de la claque sur la joue droite, ceci a une signification particulière due au contexte juif. Quand on donne une claque à celui qui est en face de nous avec la main droite, la claque doit arriver sur la joue gauche. Pour qu’elle percute la joue droite, il faut frapper avec le revers de la main, ce qui, chez les juifs de l’époque, était une marque de mépris signifiant que le destinataire est un être inférieur (à l’époque, chez les juifs, la société était structurée en castes qui ne se fréquentaient pas ou le moins possible). Pour Jésus, il n’y a ni supérieur ni inférieur, d’où son conseil de refuser cette attitude en présentant l’autre joue.
Luc n’étant pas un juif et ignorant leurs coutumes a omis la précision  »joue droite » et a ainsi donné un autre sens au texte.

 185 total views,  1 views today

image_pdf

49 Commentaires

  1. « Tu ne tueras point. » est un commandement de Dieu lui-même qu’on ne peut relativiser en arguant de son courroux ou de la violence, physique et verbale, de son Fils. Jésus n’est pas Mohamet, sa vie est un modèle, un idéal à atteindre, pas un exemple à suivre à la lettre.
    Si je tue mes frères « qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes », je fais mon devoir, de père de famille ou de patriote, voire de républicain pour ceux qui en sont encore à ce stade, mais certainement pas de chrétien !
    Dieu jugera de mes actes et de leur bien-fondé. Je ne réclame pas d’absolution par avance, pas d’assurance vie éternelle. Le martyr est notre lot, depuis St-Jean-Baptiste. Cela signifie ne pas nous taire devant l’iniquité, l’accepter quand elle nous frappe et bénir ceux qui nous persécutent, « car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Rien à voir avec: « Aux armes, citoyens ! »

    • Merci Guy et bravo pour ce complément qui va faire plaisir à beaucoup de nos lecteurs !

      • Oui Madame Tasin, ça me fait très plaisir (et je pense ne pas être la seule) que Monsieur l’Abbé Pagès nous aide à mieux comprendre certains aspects du message de Jésus, que les musulmans nous présentent à leur sauce, en le déformant. Je supporte mal d’entendre des musulmans me dire que Mahomet est le successeur de Jésus.

  2. … Et une toute dernière mise au point à ce sujet .
    Le Christ nous commande de nous aimer les uns les autres . Soit .
    Mais c’est quoi au juste « aimer » ? Laisser l’autre faire n’importe quoi, c’est de l’amour, ça ? laisser tranquillement violer les enfants, lapider, massacrer le bébé sur le sein de sa mère, le laisser se bâtir à lui et à la terre entière une autoroute vers l’enfer, vous appelleriez ça de l’amour, vous ???
    Même (surtout) en prenant appuis sur le fait que nous sommes sensés aimer nos ennemis, on ne peut ni ne doit laisser faire .
    C’est une question de respect pour autrui de ne pas le laisser se damner .
    Parfois, une bonne trempe, c’est aussi un signe d’amour . On ne peut laisser faire n’importe quoi à l’autre, ce n’est pas de l’amour, mais de la haine à peine masquée !
    Le combat du chrétien est un combat contre le mal « en soi » . On ne combat pas l’autre, mais le mal qui l’habite, et cela implique aussi parfois de devoir empêcher l’autre de nuire et de se nuire, de se dresser sur sa route et de l’arrêter .

    • On fait par amour ce que l’on ne fait pas par intérêt. L’amour ne consiste pas à laisser l’autre détruire, se perdre. L’amour peut exiger que l’on se dévoue à une cause qui peut être la défense de sa famille, de sa patrie de ses idéaux. L’amour chrétien se rapproche à mon sens du non jugement, de l’absence de rejet et de la totale acceptation de l’autre et des événements de la vie. L’amour n’est certainement pas la complaisance, le laxisme, l’injustice.

  3. Encore une petite précision à ce sujet, merci de l’avoir abordé .
    Lorsque les Evangiles nous parlent du fait d’aimer notre prochain, cela fait référence à la parabole du bon samaritain . Dans celle-ci, le « prochain », celui qu’on est sensé aimer comme soi-même, c’est celui qui agit de manière juste et bonne, quelles que soient ses origines ou ses croyances (le bon samaritain), certainement pas le premier qui passe par là !
    Pour mémoire, l’histoire raconte qu’un juif, s’étant fait agresser par des voleurs, ne se fait pas secourir par deux autres juifs, mais reçoit le secours d’un samaritain qui passe par là . Le Christ conclut que celui qui mérite d’être reconnu comme étant le « prochain » de la victime, c’est le samaritain, même s’il a d’autres croyances et est d’une ethnie différente . Donc, tout le monde n’est pas le prochain de cette victime: les deux autres juifs ne le sont pas, et les agresseurs encore moins, ça tombe sous le sens !

  4. Googlez: Allah Satan
    Googlez: satan sharia
    Googlez: Muhammad AntiChrist
    Googlez: *590 million non-muslims* killed
    Bien sûr que les chrétiens doivent expulser l’ennemi mahométan et emprisonner les imams qui veulent nous forcer à adorer Satan 5 fois par jour!
    C’est les juges des droits de l’homme qui sont vraiment débiles d’accepter des polices de la charia et des mosquées et des imams et des mollahs en Europe.
    Car l’islam n’est ni une race ni une religion, mais une législation satanique, la sharia avec des juges étrangers, les imams et les mollahs, qui veulent juste s’enrichir en tuant et en volant les non-mahométans! (Algérie, Kosovo, et les 590 millions de non-mahométans assassinés et dévalisés précédemment)

  5. Quelques réflexions:il est évident que les Chrétiens doivent défendre leur religion surtout face à l’Islam et m^me par la guerre car elle est une et indivisible, elle ne peut se fondre par essence;ça coule de source. je pense donc que le Pape François est placé là ou il est pour la dévoyer. Nos dirigeants et toute l’infrastructure productiviste animée par l’argent ne peut que trahir l’Europe de socle chrétien (« on ne peut aimer Dieu et l’argent à la fois ». D’ou tant de mensonges de partout, en dissonance avec les valeurs Chrétiennes et qui génèrent incompréhension et souffrance. A l’instar de l’Islam qui ment pour conquérir, le pouvoir politico-économique utilise le m^me subterfuge pour conquérir: langue de bois, fausses valeurs d’entreprises, droit, cynisme et j’en passe. Pas étonnant qu’il y ait connivence tacite « pas d’amalgame, le vivre-ensemble, ….) entre ces deux idéologies totalitaires. En tout cas il est bien dur d’appliquer des convictions chrétiennes. Mais cela vaut la peine d’essayer car entre nous, que reste t-il autrement?

  6. Tout prendre « à la lettre » est risqué. Jésus Lui-même a dit « la lettre tue et l’esprit vivifie ». Alors, attention ! Ne pas se planter ! Les égyptiens du 8e siècle se sont-ils défendus lorsque les hordes mahométanes ont déferlé dns la vallée du Nil ? Si peu… Résultat : l’Egypte chrétienne de l’époque est tombée dans l’escarcelle du mahomet ! S’il y avait eu à la tête de ce pays un Ramsès II par exemple, m’est avis que les hordes muzz auraient retrouvé vite fait bien fait le chemin des sables du désert, après une nième branlée mémorable ! Qu’en est-il du Magrheb? St Augustin était originaire de Carthage et le Maghreb comptait 160 évêchés…Crac ! Ils sont devenus musulmans ! Les muzz sont entrés chez eux aussi comme dans du beurre ! Et tant d’autres pays du Moyen Orient ! Je pense que lorsque Jésus nous demande d’aimer nos ennemis, c’est de nos ennemis personnels qu’il s’agit, de ceux qui nous ont fait des crasses et des vacheries par pure méchanceté. Mais lorsqu’il s’agit de notre pays, de notre civilisation, de nos traditions, de notre religion, là , c’est différent ! A nous de savoir faire la différence, de protéger nos valeurs (les vraies, pas celles de hollande) et d’appliquer le vieil adage romain: » sivis pacem parabellum » !

    • Bonjour,
      Je crois même que l’Afrique du Nord comptait 600 évêchés à la plus haute époque !
      On sait par exemple, de date récente, que la Corse du sud a été évangélisée par des évêques venus d’Afrique du Nord.
      Quand vous allez sur des forum de jeunes d’Afrique du Nord, ils nient avec la plus grande énergie que leur pays a été chrétien.
      Et je crois qu’ils sont de bonne foi : leur passé a été réécrit au lycée comme Staline réécrivait l’Histoire.
      Encore une preuve supplémentaire du caractère totalitaire de l’islam.

    • « Aimer », ça ne signifie pas non plus laisser faire n’importe quoi à l’autre .
      il y a des taloches pleines d’amour … lol
      Laisser un muz devenir un démon qui viole, massacre, tue les enfants sur le sein de leur mère, c’est de l’amour, ça ? Certainement pas, s’il doit se prendre une déculottée pour cesser de se tracer une autoroute pour l’enfer, qu’il se la prenne ! Je suis bien d’accord avec vous, mais je voulais simplement apporter cette précision .

  7. On ne combat pas les dérives d’ une religion en lui en opposant une autre, qui dans un passé pas si lointain a connu les mêmes . La première des obligations morales, dans un pays dit laïc est d’abord de désigner les citoyens quels qu’ ils soient, délinquants, terroristes, malfaiteurs ou bienheureux décorés, autrement que par leur appartenance religieuse, ou alors, il faut le faire pour tout, pour tous et partout . On ne peut dire musulman pour promouvoir la stigmatisation et l’interdire pour occulter les exactions . Je ne vois dans toute l’Europe pour la première fois depuis les grandes invasions, que le débordement incontrôlé d’ un flux migratoire, dont les moins religieux sans doute, se cachent derrière les autres pour assouvir leurs tendances naturelles à la délinquance et au partage du butin. Pour trouver une solution à un problème il faut l’identifier et avoir le courage d’ en éradiquer les métastases . La chasse au dahut et les querelles stériles sur la double nationalité, la perpétuité, la fin des 35 heures, ou l’ inauguration des chrysanthèmes ne règlent aucun problème. La seule alternative et la seule solution est d’avoir un président qui préside et un gouvernement qui gouverne, et nous n’avons que des commentateurs, des bateleurs de foire, et des conseillers en communication.

    • Bonjour,
      Nous sommes bien d’accord à la nuance près qu’il est hasardeux de mettre sur un même plan les Evangiles et le Coran.
      La civilisation chrétienne est un amoncellement « culturel » jamais vu : du roman de Renart au four à micro-ondes en passant par le parlementarisme ou surtout par le micro-ordinateur que j’utilise en ce moment qui est le résultat d’une somme ahurissante de découvertes.
      Tout cela est né en terre judéo-chrétienne et uniquement là !
      Que pèse la civilisation musulmane face à cela ?
      ZERO , ABSOLUMENT ZERO !
      C’est sur ce néant que Tariq Ramadan a l’impudence de nous gratifier de son dernier livre : »Le génie de l’islam » !
      Prière de ne pas se bidonner :=)

  8. Dans le langage du père du mensonge on peut parfois discerner la vérité à laquelle le menteur essaie toujours d’être le plus prés possible.
    Le christianisme n’enseigne pas qu’il faille passer outre tous les abus et n’a jamais confondu la miséricorde et la complaisance.
    Le sacrifice ne consiste pas à se faire exploser avec des dommages collatéraux en espérant un paradis très sensuel, mais à donner sa vie pour une cause (sa famille, son pays, un métier…). Le christ a donné l’exemple, il n’a pas voulu se renier et en à payer le prix.

  9. Et bien vous avez nos dirigeants et l’église qui nous désarment et laissent armer les djihadistes et ils leurs ouvrent toutes les portes, pour une joue pas comprise, la racisme à deux balles qui n’existe pas en démocratie, l’islamophobie faite moi rire.
    Résultat, des dizaines de millions d’Européens qui sont jetés dans la pauvreté, seulement 45 millions de chômeurs en Europe, des agressions, des violes, des attentats, juste une petite haine habituel contre les européens de nos généreux dirigeants quoi.
    J’ai sûrement oublié quelques chose.
    Ils nous coûtent très chère leur racisme à deux balles et leur haine soit disant des autres et tout çà pour ne pas demander l’avis des peuples par référendum.
    Vive le référendum!.

  10. Bonjour
    Voilà une très belle mise au point qui me fait me sentir moins seul !
    Profondément chrétien, je suis persuadé que l’islam est satanique et qu’il se doit d’être combattu contrairement aux « négociations et accommodements » de l’église catholique face à cette idéologie mortifère qu’elle appelle religion !
    C’est comme ci, l’église faisait des accommodements avec le nazisme !

  11. J’ suis pas désolé, cher gamma, mais là vous vous mélangez les pinceaux… de lumières !…
    Que dit les Évangiles ? :
    ne pas résister au méchant.
    tendre la joue
    ne pas employer la violence armé
    d’aimer son prochain comme soi même
    d’aimer ses ennemis
    de faire le bien à celui qui vous fait le mal
    de donner à celui qui te demande
    de ne pas se détourner de celui qui veut emprunter de toi
    d’ accueillir l’étranger…
    Bref, soit on applique cela et on est évangélique , soit on ne l’est pas…
    Un évangélique chrétien doit donc ,entre autre, aimer un musulman, l’aider, lui faire du bien, ne pas se défendre contre lui et l’accueillir à bras ouvert !
    Ceci est OBLIGATOIRE,car la SEULE interprétation admise de l’ Evangile par les chrétiens ( les Eglises ) est LITTERALE,
    Tout est pris au pied de la lettre !
    Bien entendu pour un connaissant, ça ne vaut pas grand chose…
    Cependant cet enseignement ( littérale ) est il au demeurant important ?
    A t’il de la valeur ?
    NON , pratiquement pas
    Les Eglises s’en servent à des fins de propagande et de manipulation pour leurs peuple, et notamment à l’heure actuelle , à des fins de propagande mondialiste, afin de favoriser l’invasion musulmane.
    les seules chose importantes pour les Eglises chrétiennes sont le credo, et surtout le salut ( avec baptême ) selon ,bien entendu une interprétation LITTERALE des Evangile
    En clair, seuls ceux qui croient en Jésus Christ sauveur et sont baptisés seront sauvés ( et hériteront le la vie éternelle ) les autres, tous les autres ( comme moi !… 🙂 ) ceux qui ne croient pas,donc, en J. C. seront condamnés… quoi qu’ils aient fait de leurs vie, en bien ou en mal…
    Ainsi, je vous rassure Gamma, vous pouvez trucider qui vous voulez ! ( moi y compris !…) pour peu que vous croyez en J-C le sauveur et soyez baptisé, vous pourrez jouir des délices éternelles !
    Cette position officielle du christianisme, y faudrait peut être la rappeler aux musulmans !
    Cependant , il est vrai que ça donne pas une bonne image de marque, non plus aux Eglises. Ça fait sectaire tout ça…
    Mais finalement,Gamma, ici bas, on se rejoint, car on pourra compter tout de même sur des chrétiens pour trucider les musulmans…
    🙂

    • Oups ! Beaucoup de choses à redire et d’abord : non, l’interprétation de l’Evangile, chez les cathos du moins, n’est pas littérale. Par exemple quand Marc parle du glaive, il ne s’agit pas de le sortir. Et tendre la joue non plus ne doit pas être interprété de manière littérale. Aimer ses ennemis ne veut pas dire leur céder en tout.
      Et on peut être sauvé au tout dernier moment : voir le bon larron. Ceux qui n’ont pas la foi aussi bien évidemment : s’ils ont agi en justes.

    • Je ne comprends pas votre discours,
      Trucider et ici bas on se rejoint etc… Pour être clair, je ne veux trucider personne ! Je ne veux du mal à personne. Ce que je dis c’est que chrétiens ou pas, les écrits sont souvent mal compris. Et ce n’est pas ce que les évangéliques disent. Désolé de vous contredire. Ce que je dis, c’est que le christianisme ou sa tradition ne nous invite pas à rester passif devant des agressions à répétition; il n’invite pas ses adeptes à se faire exterminer sous prétexte d’amour et de tolérance. Je répète, je fais un grand discernement entre musulman et islam, que cela plaise ou pas. C’est comme ça que je le vois. Je ne mélange pas des gens qui veulent vivre en paix et qui respectent la Patrie et qui sont aussi français que vous et moi qu’ils soient musulmans ou pas ! Mes propos ciblent les ennemis de la république de ma patrie, qui peuvent être de touts bords. Je me refuse de tenir un discours martial à tout va. Cela dit, où avez-vous vu qu’il suffit d’être baptisé et croire en Jésus Christ pour être sauvé ? A moins que vos propos soient pris au second degré, ce que j’ose subodorer -:). Amicalement

      • Bonjour,
        Pour votre dernière question, (votre « il suffit » indique bien que la condition est suffisante mais non nécessaire), c’est de la doctrine catholique pure et simple.
        En pays laïque, tout le monde est libre de ne pas la partager …

        • Cher ami,
          Pour être précis, vous vous trompez de cible. Je suis agnostique Tiens !
          Donc je mets tout en doute et ne prends rien pour certitude. Par contre lorsque je disserte, je me réfère aux textes et n’explique pas à ma sauce.
          Sans vouloir polémiquer, juste un mot pour vous dire de relire ce  » Il suffit – et plus loin – pour » et qu’il n’est pas le produit d’un syllogisme structuré autour de ses trois propositions. On aurait pu passer, oralement, un bon moment à étayer ce point.
          Pour moi « il suffit ou il ne suffit pas », n’est pas le plus important. Et de grâce dispensez-moi des cours sur la laïcité, étant moi-même très attaché à cette dernière , mais qui abrite aujourd’hui tout et n’importe quoi, et qui souvent sert à la brandir contre votre contradicteur afin d’y adosser votre argument.

  12. A propos de la claque sur la joue droite, ceci a une signification particulière due au contexte juif. Quand on donne une claque à celui qui est en face de nous avec la main droite, la claque doit arriver sur la joue gauche. Pour qu’elle percute la joue droite, il faut frapper avec le revers de la main, ce qui, chez les juifs de l’époque, était une marque de mépris signifiant que le destinataire est un être inférieur (à l’époque, chez les juifs, la société était structurée en castes qui ne se fréquentaient pas ou le moins possible). Pour Jésus, il n’y a ni supérieur ni inférieur, d’où son conseil de refuser cette attitude en présentant l’autre joue.
    Luc n’étant pas un juif et ignorant leurs coutumes a omis la précision  »joue droite » et a ainsi donné un autre sens au texte.

    • merci Armand j’ajoute à l’article, notre regretté ami Philippe Jallade avait fait un article ou un commentaire sur le sujet mais je n’ai pas réussi à le retrouver

      • Pourquoi « notre regretté ami Philippe Jallade » ? Vous ne voulez pas dire que…?

        • Je le crains. Il était gravement malade, nos derniers échanges (et ses dernières participations à notre site datent dejuin) pas de réponses à mes différents courriels… et en fouinant j’ai trouvé une messe d’enterrement d’un certain Philippe Jallade en région parisienne en septembre dernier… Je crains que ce ne soit lui, l’âge correspond mai s je n’ai pas de certitude…

      • Je suis étonné, je n’arrive pas à me souvenir de la disparition de Philippe Jallade. Pourtant, il n’était pas âgé, je crois.
        Il est possible que ce soit lui qui m’ait mis sur cette piste, j’ai oublié, mais cela ne date pas de bien longtemps.

        • Philippe était gravement malade et je crains qu’il ne soit décédé sans qu’on ait été mis au courant, en cherchant j’ai trouvé une messe qui a été dite en septembre 2015 pour un Philippe Jallade de son âge… je crains que ce soit lui sans en avoir la preuve absolue, personne ne nous a prévenus mais il est absent, ne répond plus depuis juin ou juillet dernier aux courriels… et il nous manque. Terriblement.

          • Eh bien, je suis très triste. Ses billets étaient super. Il laisse un vide…

      • Quoiqu’il en soit quand toutes les joues ont été claquées, il est temps de répondre beaucoup plus fort.

    • On ne peut frapper quelqu’un sur la joue droite que du revers de la main. Remis dans son contexte et sans trop rentrer dans les détails concernant toutes les phrases du Christ que j’ai citées, chez les juifs, à l’époque, frapper du revers quelqu’un était puni d’une forte amende ; en effet, ce geste était un geste de mépris. Elle plaçait la personne atteinte dans une position d’infériorité. Afin de ne pas tourner cette amende en vengeance, ce qui était couramment le cas, – abus – le Christ dit de tendre l’autre joue dans le sens de ne pas vouloir à tout prix réclamer vengeance. Ce qui a pour effet d’atténuer ce sentiment. Le propos du Christ est que l’amour et le pardon sont plus forts que toute vengeance car le cycle de la violence et du mal est – normalement – sans effet. Mais ceci concerne le plan individuel comme je l’ai précisé dans le texte. Additionné à cela, si tout le monde agissait de la sorte, la violence et les agressions se feraient rares. Mais il ne s’agit pas de dire que l’on ne doit pas se défendre quand on vient vous spolier ou porter atteinte à votre patrie. Le Christ n’a pas traité des choses de l’état ni de la patrie, mais des problèmes individuels. Un exemple, les prêtres maronites – Jounieh – du Liban l’avait bien compris ; ils ont porté les armes dans le but de se défendre.
      Romain 13.2 – 13.7
      Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.
      C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.
      Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.
      Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.
      Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.
      C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction.
      Rendez à tous ce qui leur est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur.
      Romain 13.2 – 13.7
      Donc il n’a jamais été stipulé de placer la religion au dessus de l’état, ni de les mélanger. Même ces paroles sont sujettes à éclaircissement mais ce serait pour une autre fois.

      • Foin de toutes considérations ésotéro-religieuses !…
        Depuis que le monde existe, des sociétés réussissaient et d’autres non…
        Celles qui prospéraient devaient se protéger des prédateurs extérieurs…Cela a toujours fonctionné comme ça !
        Le meilleur exemple en est bien l’assaut continu de l’Europe occidentale par les conquérants musulmans (sarrasins, maures, barbaresques etc…)
        Nous devons organiser notre auto-défense en conséquence.
        La 1ère des mesures serait d’instaurer un blocus maritime des côtes barbaresques, de Tanger à la Turquie, de façon à refouler toute embarcation indésirable.
        Parallèlement, mettre en place une vraie police européenne des frontières entre Grèce et Turquie et autres lieux habituels d’infiltration.
        Au lieu de cela, nos irresponsables politiques comptent faire entrer 100Millions de turcs en UE pour empêcher l’arrivée de 2Millions de clandestins !!!…..
        Au secours Poutine, Trump ! Ils sont devenus fous !

        • « Foin de toutes considérations ésotéro-religieuses !… »
          Ces considérations sont de la première importance, car elles servent de base pour réduire les envahis de culture chrétienne à une passivité suicidaire face à l’invasion musulmane.
          Il est temps que les peuples de culture chrétienne cessent de croire que le christianisme leur commande d’ouvrir les bras à Dieu comme au diable.
          Au contraire, le christianisme est une lutte constante contre le mal, puisque Jésus a passé sa vie à combattre le mal.

      • Merci Gamma pour cet article. J’avais abordé ce même sujet dans un commentaire il y a plus de 2 ans:
        http://resistancerepublicaine.com/2013/07/17/non-les-chretiens-ne-doivent-pas-tendre-lautre-joue-par-eva/
        Plus récemment, j’ai écrit à un prêtre français, très étonnée que ce soit nous, les chrétiens, qui sommes obligés d’expliquer ces choses à notre Clergé.
        http://resistancerepublicaine.com/2015/09/30/pourquoi-notre-clerge-nous-pousse-t-il-au-suicide-collectif-jesus-ne-sest-pas-suicide/

        • Hello Eva. Ça me fait grand plaisir de te lire sur le site. Et pour appuyer tes dires, je suis aussi conscient des lacunes du clergé. Un exemple :
          J’ai demandé à un prêtre de quel pêché le Christ accusait-Il ceux qui voulaient lapider la femme adultère ? Il m’a rétorqué : « Et ben voyons ! de tous les pêchés, car chacun a pêché ! « . Je lui ai servi : « Mais encore » ? Il m’a répondu par une expression interrogative. Je lui ai dit qu’à l’époque, casser la loi de Moïse pouvait mener à une sentence de mort. Or tous les accusateurs on cassé la loi de Moïse car cette dernière stipule qu’en cas d’adultère on doit emmener l’homme et la femme pour qu’ils soient lapidés. Mais ils n’avaient emmené que la femme.
          Je suis atterré de voir à quel point les choses se perdent…

          • Bonjour Gamma,
            Ce genre de lacune chez le clergé ne me choque pas personnellement, car on peut penser que Jésus a voulu parler de nos péchés d’une manière générale, en disant que celui qui n’a jamais péché lui lance la première pierre.
            Mais là où je suis choquée, c’est quand nos prêtres semblent nous encourager d’être ouverts à tout, au bien comme au mal. L’islam légalise le mal et le crime sous toutes ses formes. En tant que chrétienne, je suis choquée lorsqu’un membre de mon clergé, qui a pourtant charge d’âmes, me dit d’ouvrir les bras à Dieu comme au diable.
            Je voudrais que notre clergé comprenne que le fait de refuser de voir le mal n’éliminera pas le mal. Jésus n’ignorait pas le mal, il le combattait. Nous devons faire pareil, et combattre l’islam de toutes nos forces.
            Pour un Abbé Guy Pagès, nous avons des dizaines de prêtres mous et inconsistants. C’est désespérant.

    • Bonjour Armand,
      Luc n’était pas juif, mais connaissait les usages juifs, d’autant plus que c’est par Saint Paul, un rabbin juif, que le message de Jésus lui est parvenu.
      Mais votre explication est néanmoins intéressante.
      Ajoutons que Jésus a été giflé suite à son arrestation: il a demandé la raison de la gifle, mais il n’a pas tendu l’autre joue.

  13. En 2014, Le quotidien italien Il Foglio avait déjà publié un article sans équivoque :
    “In Francia c’è una guerra civile, République contro cristianesimo”
    http://www.ilfoglio.it/articoli/2014/01/31/in-francia-ce-una-guerra-civile-republique-contro-cristianesimo___1-v-93153-rubriche_c463.htm
    Traduction :
    « Guerre civile en France. République contre christianisme ».
    Il Foglio a interrogé le philosophe Pierre Manent qui déclare :
    « En France, il s’agit d’une guerre civile : République contre christianisme (…) Ce qu’ils [les gens du pouvoir] la laïcité, c’est la formulation juridique d’une guerre civile remportée par un côté et perdue par l’autre.
    La France républicaine a subjugué la France catholique et la France catholique l’a accepté.
    Aujourd’hui nous vivons la suite de cette guerre civile (…)
    Le gouvernement socialiste a engendré une nouvelle idéologie progressiste. Une idéologie où la démocratie a été complètement vidée de sens et est réduite à une addition de droits individuels.
    On a perdu toute idée de réalité. Il s’agit d’une conception agressive de l’égalité et de la liberté, de l’idée d’une vie sans lien avec le bien public. Ne comptent que les droits individuels, le désir. Certains socialistes pensent être une avant-garde sociale et morale (…)
    La France est devenue farouchement antichrétienne (…) La laïcité française a toujours constitué à expulser l’Église de l’espace public, un projet qui a été couronné de succès en offrant aux citoyens un nouveau code moral. Et dans ce projet, l’Église est considérée comme l’ennemie de la République ».
    On a toujours intérêt à lire la presse étrangère de préférence à la presse française, quand il s’agit de savoir exactement ce qui se passe chez nous…
    http://www.christianophobie.fr/breves/en-france-republique-et-christianisme-en-guerre-civile#.VvWfxlXhCM8

    • Ce mec est crétin de relier guerre civile et christianisme ! que nos élites tapent sur un christianisme bien absent c’est vrai mais si c’était ça le problème….

    • Merci Alexandrine pour cet article.
      J’ai entre les mains un exemplaire du quotidien italien « Il Giornale », daté du mercredi 23 mars 2016, avec en gros titres:
      « CACCIAMO L’ISLAM DA CASA NOSTRA »
      (Chassons l’islam de notre maison)
      C’est un ami italien qui m’a offert cet exemplaire, sachant combien cela me ferait plaisir que ce soit l’islam qui soit incriminé, et non pas « DAECH », ou bien « l’E.I. », ou bien les « fanatiques qui ont mal interprété le message d’amour et de paix de Mahomet le pédophile sanguinaire »….
      Bref, que c’est rafraichissant de lire dans la presse étrangère que le mal commence à être nommé ! Bientôt la presse française s’y mettra ?
      Je l’espère.

      • je viens de retrouver l’article sur le net et j’ai demandé à l’ami Steve s’il pouvait nous le traduire

        • Si Steeve ne peut pas, je peux le faire, même si mon italien n’est pas parfait.

          • Merci Eva c’est adorable, c’est fait il me l’a envoyé je vais publier ce soir

  14. Merci Sandrine. Très bonnes références . J’espère que beaucoup de gens liront les articles mentionnés.
    Joyeuses fêtes de Pâques à tous, croyants ou non.

  15. Ce n’est plus de la foi, ni de la religion, cela dévie en politique politicienne.
    Il ne faut pas se leurrer, il faut appeler les choses par leur nom. Nous sommes les victimes. Cela n’empêche pas de prier pour la paix et les âmes de ces pauvres types! Sans angélisme !

  16. Bonjour,
    C’est exactement cela.
    Avec la vulgate en cours dans les élites, il aurait fallu , encourager l’entrée des Allemands en 1940, au nom de l’antiracisme.
    Ce que je dis n’est d’ailleurs pas totalement absurde: c’est ce genre de consigne que la direction PCF a donné en mai-juin 40.
    Avec le magnifique : « Soldat (allemand) sous l’uniforme tu restes un travailleur ! ».
    En gros: « Prolétaires français, soyez antiracistes, faites bon accueil au soldat allemand ! »

  17. Bravo, très bien ! Complètement OK.
    «  »mais en aucun cas il appelle à ne pas défendre sa Patrie, la laïcité, la liberté et ses valeurs. » » bien évidemment, et d’ailleurs les chrétiens se sont bien battus dans toutes les guerres, ont été les premiers résistants selon Simon Epstein (« Le complexe français »).
    Lire aussi les articles 2241, 2242, 2243 du catéchisme…

Les commentaires sont fermés.