Ils tuent une nouvelle fois nos anciennes régions du Nord

http://resistancerepublicaine.com/2016/03/14/adieu-nord-et-picardie-bonjour-hauts-de-france-coup-de-gueule-dun-absurdophobe/

Petite précision pour « dédouaner » (un vieux mot) le Conseil Régional, nous apprenons ce matin, je cite en vrac pour faire court, selon le journal qui, lui,publie une page complète :

– 55140 internautes se sont prononcés sur le nom ;  Hauts…a séduit 38.4%, « Terres du Nord » 37,5%, Nord de France 24%.
– le préfet ne voulait pas d’un référendum.
-116 voix pour, 52 contre (au CR je suppose). Seul le FN s’est opposé à ce qu’il a qualifié d’appellation hors sol.
– Le nom « Nord-Pas-de-Calais Picardie » lui restera accolé pour un temps au moins!
– Les Ecoles d’art , une quinzaine, planchent sur le nouveau logo…cathédrale, beffroi ?.
– du côté de l’UDI, les élus se rassuraient hier en rappelant que la région a finalement choisi d’accoler en « base line » (en bon français: « intitulé ») « Nord-Pas-de-Calais-Picardie » au nom officiel.

-…le président du LR , monté au créneau pour dire sa fierté, à l’évocation d’un nom en forme de « pied de nez à la condescendance parisienne »(!!!!) et qui rompt avec le misérabilisme (1) qui colle à la peau de cette région. « L’enjeu est de fédérer les populations…assurer le rayonnement international d’une région qui doit exister à l’échelle du monde. » !!!!!!

La vraie clé de ce choix. La nouvelle équipe, ne souhaitait  pas inscrire l’avenir de la nouvelle région dans un passé fait de labours, de mines et d’industries. (trop évoqué par « Terres du Nord ou Nord de France) (2)

Reste à vérifier s’il suffit de changer de nom pour changer la réalité sociale et historique. « Un nom, ça ne se décrète, ça s’hérite. Par le sol, par l’histoire, par l’affect » répond Mr Hansen Catta, leader frontiste de l’Aisne
Quant à savoir comment s’appelleront les habitants, X Bertrand a une réponse toute prête: » les Picards, les Nordistes ! ». Tout ça pour ça ? (questionne P Fluckiger le journaliste)

NOTE perso: – (1) il est vrai que les migrants font rayonner Calais au niveau international. Pourtant, aux cours d’histore-géo en Belgique, nous apprenions déjà que Calais était, à l’époque un port Français important, le Nord-PDC une zone industrielle conséquente etc.
– Les Belges ne se perdront plus (privés de lac en pente ils se rendaient souvent vers Calais pour pratiquer le ski nautique et faisaient demi-tour en lisant les plaques Pas-de-Calais….dixit notre ami Coluche)
– (2) » Faire du neuf, afin de mieux faire disparaître nos racines, afin qu’elles ne fassent pas d’ombre à celles des immigrants, légaux ou clandestins. » écrit Christine.

De rage, de désespoir, d’écœurement, j’en eu les larmes aux yeux, même si je ne suis pas né en Picardie mais dans un autre « Haut de France », la Wallonie. Nos courageux mineurs, les tisserands (aux filatures de Roubaix), les métallurgistes et le monde agricole ont fait vivre ces régions maintes fois meurtries par les envahisseurs et chaque fois rebâties…..et ça continue.

Quant à « rompre avec le misérabilisme » pourquoi inscrire une cathédrale ou un beffroi dans le logo, ces constructions servaient aussi de tours de guet contre les invasions et les incendies pendant ces époques qui constituèrent nos racines.

Doit-on inclure aussi dans le misérabilisme, le nombre de poilus et autres sacrifiés dans les combats de la Somme et du Chemin des Dames ? Va-t-on supprimer les centaines de cimetières militaires occupant ces régions misérablement torturées par la mitraille ?

(3) J’imagine que Frédéric Leprêtre (Président du groupe LR) serait FIER de voir la Basilique Saint Denis rasée ou transformée en mosquée, pour afficher son « modernisme ».
A propos de « rayonnement International », il doit s’agir plutôt de sourires rayonnants dans certains pays informés de la vie sociale de certaines villes comme Lille, Roubaix, Calais etc.

Frédéric Leprêtre devrait changer de nom pour s’inscrire dans le « rayonnement International », « Dhimmi » lui irait bien, car son nom actuel rappelle trop des périodes « misérabilistes » du catholicisme.
Et au moins avec un nom pareil il pourrait circuler librement à Molenbeek comme à Roubaix (75 % du territoire de la ville est classé en zone urbaine sensible (ZUS). Avec 45% de la population vivant sous le taux de pauvreté, Roubaix est la plus pauvre des 100 plus grandes communes françaises).

Ecoeuré, j’arrête ici.

 151 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Pour être les Hauts de France, ça oui, c’est sûr pour ce plat pays, avec des sommets atteignant allègrement les cent ou deux cents mètres!!
    A ce compte là, la région des Hautes Alpes et de la Savoie va être la France Stratosphérique. Et l’Himalaya deviendra le Tibet interplanétaire!
    Bref, voilà une belle bourde, mais tout le monde peut se tromper.

    • excellentes remarques Armand ! je n’y avais pas songé

    • Pour ne pas vexer nos voisins Vosgiens, laissons-leur la France Stratosphérique (bonne idée ami résistant) et pour continuer dans la connerie ambiante comme avec le nouveau mot « ultra-droite » qualifions alors la Savoie de Ionosphèrique, cela fera plaisir à la « parisianophobie » de Leprêtre !

  2. «  »… ne souhaitait pas inscrire l’avenir de la nouvelle région dans un passé fait de labours, de mines et d’industries… »
    Ben oui, aujourd’hui tous ces politiciens font la promotion de la paresse et de l’oisiveté. Le passé glorieux des mineurs anonymes, tant productifs et plusieurs fois résistants, maltraités par le socialaud Jules Moch, ne les intéresse pas plus que les laboureurs et autres producteurs de ce qui est pourtant indispensable dans nos assiettes. Quant aux industries, on a bien vu comment, à peine plus loin dans l’Est, tous les pouvoirs ont sacrifié notre formidable sidérurgie lorraine !

Les commentaires sont fermés.