Partez en Syrie, les filles, et surtout, restez-y !

Marre de ces « Ouf ! » de soulagement quand elles sont retrouvées.

A-t-on le droit de le dire ? Marre de ces « alertes disparitions inquiétantes » quand deux midinettes en mal de psy veulent partir en Syrie. Ras le bol de les voir envahir les bulletins d’infos pendant deux jours. Et maintenant, « les recruteurs » ! Ça claque comme un titre de film de Belmondo.
Deux jours de désinformation continue. On parle de radicalisation, sans oser dire plus. Parlerait-on « d’intégristes », on comprendrait que l’on est dans le domaine religieux, mais le mot est réservé à…
Les journalistes les plus dhimmitisés usent de l’adjectif « radicalisé »pour dédramatiser ; comme on dirait « Elle est en cinquième », « Elle est membre d’une assoc’ ».
Ou bien, l’on prend l’air savant de ceux qui font mine de comprendre la gravité de la situation. Le diagnostic tombe, inéluctable. Manque plus que le toubib ôtant son masque en sortant de salle d’op : « Elle a été radicalisée ! » Comprenez atteinte d’une affection nuisant à leur santé. Contaminée par quelque bacille microbien ou un virus dont on ne réchappe pas. « Vous comprenez, ce n’est pas de sa faute. On n’y peut rien. » À son insu, la radicalisation, ou par hasard ? Oh, le méchant hasard ! Il est barbu ?

De quelle radicalisation s’agit-il ? Ça, on le tait. L’emploi de verbes qui ne sont pas d’action, par tous les médias, est une soumission journalistique telle que Houellebecq la décrit.

Les parents faussement perplexes comme tous – absolument tous – les parents de terroristes islamiques de dire : « Je ne comprends pas ! Ma fille est une brave petite. Elle n’a pas pu faire ça ! Elle a été prise dans un engrenage. » Hélicoïdale ou droite, la denture, Madame ? Serait-ce qu’un organe mécanique est cause de cette prise ? Aussitôt, les cellules de décontamination de niveau 4 se mettent en place : Attention, alerte radicalisation ! Une jeune fille risque de… risque de quoi, au fait ?
Le labo de campagne est monté, les journalistes ci-dessus cités entretiennent le suspense ! « Va-t-on les retrouver ? On les a vues ici ou là. Ah non, soyons prudents… On les aurait vues. Sous toute réserve. »Nous n’en savons pas plus. D’ailleurs, on ne sait rien. On ne sait pas si la fugue et l’envie de faire parler d’elles étaient les motifs de leur quasi-disparition ou si M. Ayrault va devoir rançon payer. Pensez donc, Madame Michu ! On ne peut pas les laisser faire cela. Alors que l’on vient de fêter la Journée de la femme.
Marre de ces « Ouf ! » de soulagement quand elles sont retrouvées. Heureusement, les cellules de déradicalisation sont activées. On évite que la contamination se propage. Comme la peste ou le typhus ? Par voie aérienne – Turkish Airlines – ou par contact et voie sexuelle ? Ah tiens ! Aurait-on droit de dire que l’endoctrinement subi serait une source pestilentielle ? Va-t-on les mettre en quarantaine et passer à l’insecticide les mosquées de Haute-Savoie ou de Sevran ?

Chers amis « radicalisé(e)s », je ne me battrai pas pour votre cause, mais si votre désir est de retourner vers un ensauvagement bestial d’avant l’Homo sapiens je me battrai pour que l’on vous laisse tenter vos choix, à vos risques et périls. C’est cela, le respect de votre dignité. Laisser aux hommes la liberté ! Laisser à chacun de choisir sa cause, de s’y donner…
Et d’y rester, sans espoir de retour.

Bertrand du Boullay
http://www.bvoltaire.fr/bertrand-du-boullay/partez-en-syrie-les-filles-et-surtout-restez-y,243893

 87 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Ces « Françaises » qui ne le sont pour beaucoup que par la naissance du sol où elles sont nées, n’aiment pas notre pays…..Si elles veulent partir pour faire la guerre, qu’elles partent, mais qu’elles y restent aussi……Qu’elles ne reviennent pas nous emmerder!!!!!!

  2. quelle y reste et ci elle revienne quon les flingue ou quon les ramene on a deja asse de merde a mosqué ici

  3. Mais qu’on les laisse tous partir en les privant du retour en France à vie et que l’on supprime en plus les allocations et les autres aides sociales que peuvent bénéficier leur famille. C’est la seule conduite à tenir avec ces gens là. La France ils la haïssent mais ne crachent pas dessus les avantages qu’elle leur offre. Si le gouvernement avait adopté ces mesures avant, nous n’en serions pas là.

  4. Bon débarras ! et voyage aller simple ! et si elles emportent toute la famille c’est mieux !

    • merci Julie je confisque pour publication ultérieure, j’ai demandé à Laveritetriomphera de nous traduire le texte

  5. oui je suis d’accord avec c’est article. Qu’elle aille se faire dégommer en Syrie c’est pas moi qui va les pleuré.

  6. c’est exactement ma réaction devant le matraquage que nous font subir les médias …heureux de voir que je ne suis pas seul à manquer d’empathie vis à vis de ces « sales gosses » mal élevés ..les parents sont ils sensibles aux fréquentations de leurs rejetons

  7. Parents SVP laissez les partir, arrêtez de nous em… avec vos appels au secours.
    Elles veulent partir, elles partir, les empêcher de partir c’est de la maltraitance, alors laisser filler ce beau linge, elles seront plus utiles ailleurs.
    La France n’a pas besoin de ses trous du cul qui ne servent à rien.
    Moins y aura de m. dans cette France qu’elles haïssent et mieux elle se portera.
    Je voudrais passer les jours à venir tranquille sans entendre les appels au secours de ces trous du cul qui encore quj fois ne servent à rien, elles seront plus utile ailleurs. Merci pour la France.

  8. Votre article est super, vos avez raison.
    Il faut les laisser partir, mais qu’ils ne nous prennent pas la tête à longueur de journée.
    De ne pas accepter qu’elles partent, chers parents c’est de la maltraitance
    Alors laissez les partir, mais arrêter de nous em….. avec leur départ.
    Sois vous faîtes votre boulot de parents, sois vous ne nous em… pas merci.
    Laissez les partir, mais qu’elles ne reviennent plus en France, la France c’est pas bien, la France est moche, cruelle, pas belle, méchante, laide etc…. alors on laisse la France derrière soit et on trace.
    Pourquoi reviendraient-elles, la haine pour la France est dans leurs gênes alors qu’elles dégagent et qu’elles ne reviennent plus souiller le sol français. merci pour la France. Honte à elles s’y elles osent y revenir.

  9. Votre article est super, vos avez raison.
    Il faut les laisser partir, mais qu’ils ne nous prennent pas la tête à longueur de journée.
    De ne pas accepter qu’elles partent, chers parents c’est de la maltraitance
    Alors laissez les partir, mais arrêter de nous em….. avec leur départ.
    Sois vous faîtes votre boulot de parents, sois vous ne nous em… pas merci.
    Laissez les partir, mais qu’elles ne reviennent plus en France, la France c’est pas bien, la France est moche, cruelle, pas belle, méchante, laide etc…. alors on laisse la France derrière soit et on trace.
    Pourquoi reviendraient-elles, la haine pour la France est dans leurs gênes alors qu’elles dégagent et qu’elles ne reviennent plus souiller le sol français. merci pour la France. Honte à elles s’y elles osent y revenir.

  10. Votre article est super, vos avez raison.
    Il faut les laisser partir, mais qu’ils ne nous prennent pas la tête à longueur de journée.
    De ne pas accepter qu’elles départent, chers parents c’est de la maltraitance
    Alors laisse les partir, mais arrêter de nous em….. avec leur départ.
    Sois vous faîtes votre boulot de parent, sois vous ne nous em… pas merci.
    Laissez les partir, mais qu’elles ne reviennent plus en France, la France c’est pas bien, la France est moche, cruelle, pas belle, méchante, laide etc…. alors on laisse la France derrière soit et on trace.
    Pourquoi reviendraient-elles, la haine pour la France est dans leurs gênes alors qu'(elles dégagent et qu’elles ne reviennent souiller le sol français. merci pour lz France.

Les commentaires sont fermés.