C'est le crime qui sert de politique étrangère à l’Amérique

La politique étrangère de Washington n’est que contrainte, crime et violence

Depuis l’administration Clinton, c’est le crime qui sert de politique étrangère à l’Amérique. Mais n’est-ce pas dans les gênes de ce pays depuis le massacre des indiens par Sheridan et Sherman, jusqu’à la bombe sur Hiroshima ?

Washington est responsable de la destruction de la Yougoslavie, de la Serbie en passant par l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Somalie et une partie de la Syrie, l’attaque sur l’Ukraine.

Les déchaînements meurtriers de Washington à travers le Moyen Orient et le Maghreb ne pouvaient se tenir qu’avec le soutien diplomatique et militaire de ses vassaux européens.

C’est nous, les peuples européens, qui devons subir les conséquences par l’exode de millions de réfugiés provoqué par les guerres de Washington. Les femmes allemandes, harcelées, violées, ne peuvent que remercier le caniche nr. 1 de Washington, Angela Merkel et sa presse dissimulatrice aux ordres, pour avoir permis aux réfugiés de quitter les carnages perpétrés dans leurs pays. Pire que tout, la chrétienté est progressivement effacée du Moyen Orient, sa terre d’origine, comme le rapporte dans les détails le Gatestone Institute en lien, quand les différentes administrations criminelles US prient Dieu avec conviction …. La Mafia ne ferait pas mieux ! Le crime et Dieu font bon ménage …

Même si je suis en quelque sorte traitée de « trumpolâtre », je me dois à quelque objectivité. A observer les déclarations des prétendants à la Maison Blanche, c’est à celui et celle qui rivalisera le plus en déclarations violentes et meurtrières. Donald Trump fait l’éloge de la torture quand Billary veut terminer la sale besogne d’Obama, au mieux faire renverser le Président Poutine qu’elle qualifie d’Hitler, au pire engager une guerre qui ne pourra être que nucléaire car le risque d’affronter l’armée russe à terre serait voué à l’échec.

En tout cas, entre Ted Cruz et Donald Trump, c’était à qui serait le plus « éloquent » en matière de violences s’il devenait Président. L’un et l’autre promettaient pire que la torture, rempliraient Guantanamo, engageraient une guerre d’agression, tueraient les familles de terroristes suspects ou alors réduiraient le Moyen Orient à « un tapis » et « l’on verrait bien si le sable pourrait encore luire dans l’obscurité. »

Tout ceci démontre que les administrations depuis Clinton sont dépourvues d’intelligence et majoritairement concentrées sur le crime. Même un idiot comprend que cette politique ne peut que provoquer le terrorisme. Washington n’a même pas l’intelligence d’un idiot. Et les nôtres, censés être plus sophistiqués dans la réflexion, suivent sans sourciller la politique meurtrière de Washington. Et, encore une fois, c’est nous, les peuples, qui devons subir leurs impérities.

A cette réflexion, je me demande comment, nous, les peuples, pouvons-nous sortir de ce piège profond dans lequel nous sommes enfermés depuis Bill Clinton ?

Oui, quitter l’OTAN est une urgence. Oui, savoir dire NON à Washington en est une autre. Oui, se rapprocher de la Russie est une évidence. Oui, prendre nos distances avec la mondialisation, création anglo-américaine est indispensable. Notre alliance avec Washington ne nous rapporte strictement rien, que souffrances et sanctions. Sanctions contre la Russie qui nous contraint à rompre nos contrats avec notre grand voisin, ce qui a des conséquences économiques catastrophiques, sans que Washington ne nous accorde quelque contrepartie que ce soit. Avant cela, les sanctions illégales de Washington contre l’Iran, qui se permet de sanctionner notre BNP pour avoir « détourné » les sanctions illégales de Washington, sans que la BNP ne moufte. Les sanctions illégales de Washington nous ont coupés du marché iranien durant des décennies, sans davantage de contreparties pour nous et l’Europe.

Mais qui seront les chefs d’Etat prochains qui auront enfin ce courage ? Le courage en avant première de changer cette Europe qui s’est transformée en UERSS, vassale de Washington, en Europe des Nations ? Depuis la seconde guerre mondiale, on nous fait gober que les USA ont été le sauveur de l’Europe du joug des nazis ! Mensonge éhonté, lorsque l’armée nazie était à 80% tournée vers l’est, c’est seulement 20% des soldats d’Hitler que les USA et leurs alliés durent combattre. Sans la Russie, jamais les alliés n’auraient « gagné » la guerre ! Qui a libéré Auschwitz sinon les Russes ?

Le monde n’a jamais été en si grand danger depuis la seconde guerre. La situation est pire au 21ème siècle car, depuis Clinton, l’Amérique se croit investie par l’histoire, de puissance hégémonique sur le monde et en fait très mauvais usage en l’imposant par le crime et l’illégalité.

Pour ce qui est de Donald Trump, lequel sera certainement investi par les Républicains pour écraser le cafard Clinton, l’espoir ne réside que dans son esprit nationaliste qui va à l’encontre du mondialisme. Petite lueur d’espoir pour nous, Européens.  S’il veut se rapprocher de la Russie, et bien, que nous le fassions aussi et dès maintenant. Pour le reste, lorsqu’il dit « qu’il va rendre l’armée américaine plus puissante qu’elle ne l’est, mais qu’elle n’interviendra qu’en cas de nécessité », force est de constater que la violence n’est pas absente des discours du candidat.

http://fr.gatestoneinstitute.org/7575/eglises-terre-islam

http://hildegardvonhessenamrhein.over-blog.com/2016/03/la-politique-etrangere-de-washington-n-est-que-contrainte-crime-et-violence.html

Note de Christine Tasin

Je dois dire que l’idée de voir La Mecque, l’Arabie saoudite et quelques autres gentils pays musulmans, ainsi que les zones occupées par l’EI,  puissent être rayés de la carte me fait rêver… De toutes manières on aura des attentats et du terrorisme alors pourquoi ne pas frapper fort ? Je suis d’accord avec Trump, aussi, sur ce sujet et moins sévère que Hidegard.  Il est réaliste :  face à la barbarie seule la violence l’emportera.

 249 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. L’Europe doit se prendre en main, ne plus se faire dominer par l’une ou l’autre puissance, américaine ou pas, et devenir une puissance qui tient à se faire respecter par tout le monde, y compris par les américains et les musulmans.
    Washington n’ont pas à nous dire ce que nous devons faire chez nous, leurs rôle auraient été bien venu d’être des conseillés, pas une dictature qui abuse de sa puissance, nous impose de force, avec leurs commissaires et autre infiltrés, leurs union européenne de misère de Bruxelles et leurs lois liberticides, ils n’ont rien à dire, çà suffit!.
    Les peuples européens ont le droit de dire non!, s’ils continuent sur cette voix là, ils risquent de devenir des ennemis des européens et çà commence déjà bien, et surtout avec cette Islam meurtrière qui nous imposent chez nous de force, que nous n’avons nullement besoin, nous ne sommes pas leurs indiens d’Amérique ici, et nous tenons à se faire respecter.
    Nous devons leurs faire savoir, ils doivent cesser de nous faire du tord, la plaisanterie à assez durée!.
    Il nous faudrait une haute juridiction du style Nuremberg pour pouvoir porter plainte, y compris contre les excès de Washington ou quiconque qui ne respectent pas les peuples dans le monde.

  2. l’Amérique est un état criminel.Un véritable empire du mal , qui devenu un magma racial avant la fin du siècle,sera détruit par la Chine , alliée à la Russie! Nous pourrons alors régler leur compte à la racaille islamiste qui souille l’Europe et aux traîtres islamo-collabos!!

  3. Pourquoi seulement  » depuis Clinton ?
    l’impérialisme américain a commencé bien avant

  4. Oui effectivement le gouvernement des USA , s’est douloureusement illustré depuis maintenant plus de 2 siècles , alors que les pères fondateurs de cette nouvelle nation en fin 18°siècle n’envisageaient probablement pas cette évolution à venir
    Les pères fondateurs des USA, ont voulu fonder un système politique antérieurement nouveau, car ils souhaitaient pouvoir créer un modèle de société politique se démarquant totalement des exemples de l’ancien monde, ou dominaient des monarchies , ou triomphait largement le règne de l’arbitraire .
    Les quelques hommes qui battirent les fondements de l’état US, gardaient dans leur conscience une très mauvaise image des régimes monarchiques européens , ou un seul homme s’attribuait le droit de vie et de mort sur des milliers de sujets , dépourvus de toute prérogative constitutionnelle, et envers lesquels tout était hélas permis, sans aucun moyen légal de protection .
    Les pères fondateurs de cette nouvelle patrie, avaient en tête les exemples de monarchies absolument abjectes,tel le règne du très cruel Henry 8 d’Angleterre ou encore presque pire , le roi Frédéric de Prusse , ou encore celui du roi français Louis 14 qui multiplia les internements arbitraires et les atteintes au droit de l’homme
    Les vieilles monarchies autoritaires et cruelles d’Europe , répugnaient profondément aux fondateurs du futur état US, et c’est pourquoi ils tentèrent de créer une démocratie qui maintenant se trouve en état d’échec, car la violence des anciens rois européens fut remplacée par la rapacité des consortiums financiers , pour lesquels la vie humaine n’a aucune importance !
    Par conséquent le grand rêve des fondateurs de la fin du 18 ° s’est bien vite transformé en néant , mais la fin de l’illusion a commencé très tot , avec l’épouvantable génocide des populations amérindiennes , dont les coupables, si ils vivaient encore, pourraient sans problème être traduits devant la cour internationale de la Haye !
    Mais prenons conscience que le monstre à venir est hélas …..UNE FEMME! c’est a dire cette …..SALOPE! de Clinton envisageant une guerre contre la Russie ou nous tous nous …..MOURONS !
    J’avais déjà affirmé que beaucoup de français allaient être assassinés par les salafistes , mais l’avènement de Clinton, peut déclencher une tourmente dans laquelle l’Europe et dont la France , disparaîtra dans un gouffre !

  5. Bonjour,
    Chacun a sa petite solution aux crimes du 11 septembre.
    Pour moi la solution était simple : avertir à l’avance les Musulmans que la Mecque allait subir des bombardements irradiants qui allaient la rendre inhabitable pour des siècles.
    Bilan: AUCUN MORT et les Musulmans, libérés de ce foutoir mecquois, avertis sérieusement que la sinistre rigolade était terminée.
    Au lieu de cela , HYPOCRITEMENT, les USA sont allés cherchés Saddam Hussein qui, tout bourreau qu’il était, n’avait rien à voir avec ces crimes.
    Et les responsables américains le savaient très bien,à moins qu’ils soient frappés de stupidité aggravée.
    Ils savaient que le coeur des crimes du 11 septembre était chez leurs amis à face de serpents, les Saoudiens.
    Le bilan final, c’est NOUS , et non les USA, qui le payons par cette immigration torrentielle.

    • Bah, toujours cette farce du 11 sept. américain…
      Suite à cet attentat, l’ Afghanistan a été pris pour cible, pas l’Irak
      Il y a u dicton policier qui dit :  » Cherchez à qui le crime profite  » pour trouver le coupable
      l’attentat du 11 sept. le crime – qui ne fut même pas une égratignure à la puissance militaire es USA – n’a profité  » qu’au pouvoir américain…

  6. Entre Donal Trump et Hillary Clinton il n’y a pas photo. Il faut voir plus que les provocations verbales de Trump. C’est un homme qui aime son pays les USA et non la projection impérialiste des Etats-Unis partout dans le monde comme le soutient Hillary Clinton. En outre sa fortune le met à l’abri de faire financer sa campagne par les industries américaine du gaz et du pétrole et par le complexe militaro-industriel . Certes ces propos sont parfois sexistes et quelques peu racistes mais je pense qu’il ne pense pas ce qu’il dit vraiment, mais veux secouer le « politiquement correct ». D’ailleurs beaucoup de latinos ont voté pour lui aux primaires preuve qu’ils n’ont pas pris au drame ses propos sur les mexicains

Les commentaires sont fermés.