Arabie Saoudite ennemi n°1 mondial : des centaines de familles françaises retenues en Arabie saoudite

Ce pays est une honte mondiale, tout y est bafoué, liberté, culture, respect des femmes, des humains, et ce pays est courtisé parce que son argent corrompt tous les politiques qui s’y rendent, où qui sont simplement en contact avec eux. Pour moi c’est l’ennemi numero 1 à bombarder, à raser. Ce qui est rassurant c’est que le pétrole s’épuise, et que bientôt ils retourneront à leur première vocation : celle de bédouins incultes .
Ce pays est une honte mondiale.

Des centaines de familles françaises retenues en Arabie saoudite

Il n’y a pas, je crois, de contrées où notre lâcheté et notre veulerie s’expriment plus ouvertement que dans les monarchies pétrolières.

Marie Delarue
Ecrivain, musicienne, plasticienne
PMA : deux lesbiennes n’aiment pas la couleur de leur fille. Elles portent plainteScandale : la baignade en burka interdite au MarocAttentat au Kenya : 147 morts. Qu’importe, ils ne s’appelaient pas Charlie !
Il n’y a pas, je crois, de contrées où notre lâcheté et notre veulerie s’expriment plus ouvertement que dans les monarchies pétrolières. On y fait assaut de bassesse et de flagornerie, on se prosterne en reculant comme on le faisait voilà trois siècles à Versailles, baisant les babouches d’obscurantistes à peines descendus de leurs chameaux pour implorer deux signatures au bas d’un contrat de dupes.
Ainsi Manuel Valls, en octobre dernier, vantant des « accords très importants »après que le roi Salman – qui l’avait fait poireauter une heure dans le hall de l’hôtel avec ses ministres Fabius et Le Drian avant de daigner le recevoir – eut réellement signé pour moins de trois milliards de contrats alors qu’il en avait annoncé pour plus de 10 milliards en juin et promis 50 un mois plus tôt, en mai 2015. La France est un pays de cocus glorieux qui non seulement doit en permanence rabaisser ses tarifs mais, en plus, fait l’avance pour payer l’hôtel.
L’Arabie saoudite que nous courtisons et dont nous acceptons les pires atteintes aux « droits de l’homme » – dont nous ne cessons, par ailleurs, de nous gargariser – est en train de couler, car tout le monde vit là-bas de la rente pétrolière, dangereusement à la baisse. Sur les 5,5 millions de Saoudiens qui travaillent, 3 millions sont employés directement par le gouvernement. Le secteur privé, lui, très limité, fonctionne grâce aux étrangers. Des Philippins, des Malaisiens pour la main-d’œuvre réduite en esclavage, et des Occidentaux pour l’encadrement.
C’est ainsi que la plus grande entreprise de BTP du royaume, Saudi Oger, basée à Riyad, ne paie plus ses 56.000 employés depuis cinq mois. Ce fleuron qui appartient au Libanais Saad Hariri, fils de feu Rafiq Hariri (grand ami et logeur du couple Chirac), est en faillite. Des centaines de familles françaises sont concernées, des expatriés qui non seulement n’ont plus de revenus et dont l’entreprise ne paie évidemment plus ni le logement, ni les billets d’avion pour le retour, mais pour beaucoup n’ont même pas la possibilité de rentrer en France puisqu’ils « ne disposent plus d’iqama, le permis de séjour et de travail. Ils sont actuellement bloqués dans le pays, tout comme leur compte bancaire. » Et souvent privés de passeport.
À côté de ces salariés, de nombreuses entreprises françaises et autres sous-traitants sont dans une situation tout aussi désespérée, des contrats et chantiers honorés depuis trois ans n’ayant toujours pas été réglés.
Et que fait le Quai d’Orsay ? Le mort. On ne veut pas risquer de se fâcher avec nos bons amis saoudiens. Seul l’ambassadeur a envoyé une lettre de protestation à Saad Hariri, qui a payé aux cadres français les salaires de septembre. Et promis la suite en mars… c’est-à-dire aux calendes grecques.
Ce qui n’a pas empêché Manuel Valls, parti nous prostituer pour quelques Rafale, de fanfaronner sur son compte Twitter un mois plus tard : « France-Arabie saoudite : dix milliards d’euros de contrats ! Le gouvernement mobilisé pour nos entreprises et l’emploi. » La bonne blague.
Avec les monarchies du Golfe, la France s’humilie à crédit. Et le pire est que nos politiques, et nos entreprises dans leur sillage, s’avilissent bassement devant ces chameliers pour leur vendre des services qu’ils ne paieront jamais : le FMI l’assure, la faillite de l’Arabie saoudite, c’est pour 2020 ! Si nous ne sommes pas morts avant, ce sera juste après.
Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/des-centaines-de-familles-francaises-retenues-en-arabie-saoudite,241870

 172 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Arabie Saoudite ‘ennemi N°1 mondial » mais juste derrière, en 1er execo, les USA.
    Nos charmants alliés de l’autre côté de la mer veulent nous aider à former nos directeurs d’école à l’intégration, c’est à dire à la désintégration de notre patrie. Notre ministre de l’éducation musulmane, pardon, nationale n’y avait même pas pensé.
    Il est clair pour tout le monde que les Etats Unis sont les ennemis des peuples européens qu’ils rêvent d’asservir sur le plan économique (TAFTA,…) et convertir à l’islam. Ils s’en donnent les moyens et personne ne soulève d’objection.Ils vont même jusqu’à écrire directement aux directeurs d’école de France sans passer par Flamby ou le Quai. Pourquoi le feraient-ils d’ailleurs puisqu’il n’y a personne pour leur répondre.
    http://www.breizh-info.com/2016/03/04/40092/exclusif-european-administrators-program-france-usa-former-directeurs-ecole-en-faveur-immigration

  2. Je rappelle que pendant que nous tampons devant les saoudiens, il paraît que les américains envoient des conseillers militaires au Cameroun. Intérêt : se rapprocher du pétrole gabonais et des ressources alimentaires de l’Afrique humide, qui ne connaîtra certainement pas la sécheresse qui frappe l’Afrique sahélienne. Les fromages-qui-puent quant à eux vont accueillir les réfugiés climatiques, très majorirairement musulmans. Besoin d’explications complémentaires ?

  3. Et une fois de plus cette information n’a pas d’écho dans les médias.
    Vive la pravda aux ordres

  4. Pourquoi les journalistes ne disent pas les vrais information?

    • Parce qu’ils obéissent aux rédac chefs, sous menace d’être virés illico .Les rédac-chefs obéissent à Valls-Cave naze et au gros teinté , le monsieur qui soulève avec un sourire béat le drapeau vert de l’islam en Arabie saoudite , vous vous souvenez ?. Il faudra beaucoup d’Anna Politkovskaïa pour que ces merdeux finissent par dire la vérité, parce qu’ils nous craindront plus, nous , la Résistance ,que le gvnt kollabo .

  5. Sans même aller jusqu’à se facher durement avec ce régime abominable ( il ne faut pas rever ) , le gouvernement pourrait quand même , imposer un minimum de pression , pour que les familles retrouvent leur liberté individuelle élementaire, en quittant volontairement ce pays , ou ils n’ont pas la vocation de devenir des otages !
    Nous constatons ici même encore une faillite exemplaire du pouvoir actuel, qui ne joue plus son role de protecteur envers des professionnels et leurs familles, , sont ravalés au rang d’esclaves par la volonté d’une oligarchie locale criminelle, et sans bénéficier d’aucune protection de la part de la France, au nom de laquelle, ils travaillent courageusement dans les entreprises !
    L’état français est ici donc coupable d’une faute lourde d’abandon de populations civiles à l’arbitraire d’un pouvoir autoritaire et corrompu, et je ne saurai trop recommander à ces citoyens, quand ils auront la possibilité de revenir en métropole, de se constituer en association , pour porter plainte contre l’état pour non assistance !
    La lâcheté et l’incurie scandaleuse de ce gouvernement infâme, atteignent des sommets !

  6. Quand vous dîtes que l’Arabie Saoudite doit être bombardée, est-ce à prendre au sens propre ou au sens figuré? Si c’est à prendre au sens propre, sachez que faire cela offrirait un très beau cadeau à ce royaume et à l’islamisme en général (ou à l’islam en général si les atteintes à la laïcité sont prônées par le Coran original), à savoir un prétexte pour instaurer la Charia, laquelle passerait pour un symbole de lutte contre les impérialismes occidentaux.
    Ce qu’il faut faire à la dictature saoudienne ainsi qu’à ses pairs (Qatar, Iran, Turquie…), c’est les « bombarder » au sens figuré du terme, c’est-à-dire arrêter de leur fournir quelle arme que ce soit. Il aurait également fallu que les dirigeants de l’hexagone n’eussent pas fait la promotion du Conseil Français du Culte Musulmans, organisation militant constamment pour la répression du blasphème.

    • Oui c’est plus au sens figuré, dans l’état actuel des choses: un embargo sur les armes serait effectivement la bonne solution mais difficilement réalisable, quant au CFCM leur « sponsor » les « frères musulmans » sont prêts à être déclaré « organisation terroriste » par les USA ce qui peut changer beaucoup de choses

Les commentaires sont fermés.