Obsèques Scipilliti : deux journaleux ont vu « le ban et l’arrière ban » de l’extrême droite


Obsèques Scipilliti : deux journaleux ont vu « le ban et l’arrière ban » de l’extrême droite

Décidément les petits gauchistes déguisés en journalistes paraissent avoir envie d’en découdre avec Riposte laïque, en cette fin d’année. Il y a quelques jours, la journaleuse de Libération Noémie Rousseau nous sommait, avec intervention de l’avocat du torchon de la rue Béranger, de retirer une photo d’elle, y voyant une atteinte à sa vie privée, rien de moins.

Bardou2

Cette fois, c’est un journaleux de Street Press Florian Bardou (photo de tête et ci-dessus), qui, un mois et demi après les obsèques de Maître Scipilliti, revient à la charge, dans un article visant à démolir les occupants de l’Eglise Sainte Rita, coupables, selon les deux gaucho-journaleux, d’avoir charitablement abrité un dernier hommage à notre avocat. Sont en outre particulièrement visés dans le papier le président des Orgues de Sainte-Rita, Nicolas Stoquer, et le Mouvement du 14 juillet.

D’ailleurs, si nous avons remercié les militants du Mouvement du 14 juillet pour leur accueil ce jour-là nous n’avons jamais masqué nos profondes divergences avec eux.

http://resistancerepublicaine.com/2015/06/15/de-larnaque-du-pretendu-mouvement-du-14-juillet/

http://resistancerepublicaine.com/2015/07/14/les-salauds-du-mouvement-du-14-juillet-ont-meme-re-ecrit-la-marseillaise/
http://resistancerepublicaine.com/2015/07/14/le-mouvement-du-14-juillet-fume-de-plus-en-plus-la-moquette-2/

Dans l’article qu’il a écrit, Sainte-Rita, une » ZAD « d’extrême-droite en plein Paris, Bardou ne paraît pas apprécier que Nicolas Stoquer soit à la fois gaulliste, souverainiste et catholique. Il est vrai qu’il a travaillé à Têtu, à l’époque où l’ineffable Pierre Bergé rêvait de voir une bombe exploser lors du passage des manifestants de LMPT, et que le jeune journaleux se dit passionné par les questions LGBT…

Rappelons que collabore au site Street Press un des grands amis de Riposte Laïque, l’ineffable David Perrotin, que nous avions qualifié, dans un article à charge, « d’enfant monstrueux de Plenel et Fourest« . Ce personnage avait en effet, dans les heures précédant l’hommage que RL et RR avaient rendu à Hervé Cornara, premier Français décapité sur notre territoire par un islamiste, harcelé la préfecture de police, la sommant d’interdire un tel rassemblement. Journaliste ou flic ?

http://resistancerepublicaine.com/2015/07/07/les-journaleux-perrotin-etmartin-en-rage-la-police-na-pas-arrete-pierre-cassen/

Si nous comprenons bien la prose de Florian Bardou, les obsèques de notre avocat, Maître Scipilliti (qu’ils se permettent de classer à l’extrême droite), auraient accueilli le ban et l’arrière ban de la-dite extrême droite, rien de moins, et auraient transformé l’église en « faf-land ». Les amis de Riposte Laïque et de Résistance républicaine, venus à cent cinquante rendre un dernier hommage à un homme dont ils appréciaient la gentillesse et l’humanisme, seront flattés que le plumitif parle d’eux ainsi.

Inutile d’entrer des des polémiques avec un tel loustic (pour reprendre son expression), qui est au journalisme ce que Manuel Valls est au socialisme. La meilleure réponse est de rediffuser la vidéo des obsèques de Joseph, et de republier « le journal indélicat d’un avocat », où notre malheureux ami raconte comment la hiérarchie et le fisc l’ont brisé. On notera que ces informations n’intéressent absolument pas les duettistes Bardou-Cuccagna.

http://resistancerepublicaine.com/2015/10/29/ils-ont-tue-joseph-scipilliti-notre-avocat-faites-circuler-son-testament-jaccuse/

Chacun, en regardant ces images, et en lisant le journal de notre regretté avocat, verra qu’on est bien éloigné « du ban et de l’arrière-ban » de l’extrême droite. Par contre, quand on lit la prose de Bardou, on voit bien qu’on est, avec ce type de militant déguisé en journaliste, dans le « ban et l’arrière ban » de la propagande d’Etat, avec des laquais du pouvoir payés grassement pour salir et discréditer le camp patriotique.

Bref, ils se disent journalistes indépendants, alors que ce ne sont que des serpillières des socialauds.

Lucette Jeanpierre

EXTRAIT DE L’ARTICLE DE STREET PRESS

« L’église de la résistance » de Riposte Laïque

Samedi 7 novembre, dans Sainte Rita « occupée », c’est « Faf-land ». Sur invitation de Nicolas Stoquer, les islamophobes de Riposte Laïque et de Résistance Républicaine organisent un hommage à l’avocat Joseph Scipilliti. Une dizaine de jours plus tôt, ce dernier entrait en trombe dans le bureau du bâtonnier de Melun (link is external) pour lui tirer 3 balles dans le buffet avant de retourner l’arme contre lui. Scipilliti est mort sur le coup, la victime gravement blessée.

sainte rita messe drapeau
Samedi 7 novembre, dans Sainte-Rita « occupée », une messe en l’honneur de l’avocat qui a tiré sur le bâtonnier du tribunal de Melun / Crédits : Michela Cuccagna

Les proches de l’avocat d’extrême droite se succèdent à la tribune pour rendre hommage au « héros victime d’une forme de terrorisme ». « L’église Sainte Rita, c’est tout un symbole d’abord parce que c’est une église de la résistance », lance une Christine Tasin en larmes avant de laisser la place à son compagnon Pierre Cassen, ancien client de Scipilliti.

Dans l’assistance, sous tension, un homme d’une soixantaine d’années porte un drapeau français en cape. Certains se cachent le visage pour ne pas apparaître sur les images des quelques caméras de médias de « dissidents » qui filment la bénédiction. Pour clore la cérémonie, une Marseillaise est entonnée et diffusée dans tout le quartier grâce à des hauts parleurs. « Pour une fois qu’on nous entend, nous, les patriotes », murmure à Stoquer, Chritine Tasin, revivifiée.

sainte rita messe copain
Le ban et l’arrière-ban de l’extrême droite française dans la nef de l’Eglise / Crédits : Michela Cuccagna

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “Obsèques Scipilliti : deux journaleux ont vu « le ban et l’arrière ban » de l’extrême droite

  1. AvatarPhil

    Cette cérémonie dans une église est une véritable profanation du cadavre de Joseph Scipilliti – même si c’était la volonté du défunt, homme de Gauche ! Comment peut-on tomber dans une telle ignominie consistant en la participation à une obscurantiste célébration chrétienne, quand on est membre de Résistance Républicaine et Riposte Laïque ? La douleur de la perte d’un ami, la crainte de la mort ne peuvent justifier un tel abaissement.
    Joseph, Christine, Pierre et tous les autres, vous avez déshonoré la République et la Résistance.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Vous n’avez rien compris. En quoi il y aurait eu déshonneur ? Vous avons évoqué ensemble de façon laïque et citoyenne la mémoire de Joseph et lui avons rendu hommage en un lieu qui se prête à cela, plus chaleureux qu’une salle dans un centre funéraire. J’ai même proposé que les églises désaffectées deviennent justement des lieux où l’on pourrait dire un dernier adieu, laïque, citoyen, amical, sans s’occuper de Dieu et de ses pompes…

  2. AvatarRV56

    « Journaleux »… « journaleuse »… Quels jolis termes utilisés pour désigner des « confrères »! Mais la personne qui a rédigé cet « article » n’est peut-être pas journaliste… n’est sûrement pas journaliste…
    Les personnes incriminées auraient-elles le droit de traiter de « journaleuse » l’auteur de cet article? Non, certainement pas, ce serait scandaleux! Dans ce sens là, en tout cas…
    Cela démontre une grande liberté de pensée, un grand respect de la liberté d’opinion!

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      La « liberté d’opinion » (sic) qui règne dans les médias prête à rire.

      Les Français ont voté à 55% pour le « non » au référendum : 90% des journalistes votaient « oui » !

      Même au « Figaro » l’écrasante majorité des journalistes sont des bobos multicultis de Gauche, d’après ce que je sais d’un proche qui y travaille …

      D’ailleurs la simple lecture du « Figaro » suffit à confirmer, on y lit par exemple que notre site est un site « d’agitateurs d’extrême-droite » (sic).

      Sans même parler de la corruption sonnante et trébuchante du « Figaro » par l’argent musulman : ventes d’armes obligent !

      Alors le « respect » (sic) cela se mérite …

  3. AvatarChristian

    Je m’aperçois que la milice de pétain est toujours vivante prête à calommier les Patriotes. Quoiqu’on fasse, ils trouvent toujours à redire. Mais après tout je les emmerde. C’est bien ce que vous faite Christine et Pierre et tous les autres continuer et garder courage, Ces abrutis ne se rendent pas compte qu’ils œuvrent contre la France.

  4. Jean AllemandJean Allemand

    Ces fanatiques d’extrême gauche sont la milice des gouvernements successifs qui oeuvrent à livrer notre pays à l’envahisseur culturel islamo-nazi venus des déserts dont ils sont les zélés collabos …
    … Ignorons ces ignobles larves qui se traitent par le mépris seulement car Le Bataclan – pas spécialement connu pour être un repère d’extrême droite – nous enseigne qu’ils seront les premières cibles de leurs « chers amis » qui les méprisent mille fois plus que nous ne saurions jamais le faire .

  5. Jean AllemandJean Allemand

    Ceci dit je n’ai aucun respect pour la mort par suicide inutile de cet avocat …
    qui nous a prouvé ainsi qu’il n’était pas plus résistant à l’islam que le Charlot collabo Mélenchon car sinon il se serait fait péter dans une mosquée à l’heure de la prière .

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Absolument pas d’accord il a essayé de débarrasser la France de quelqu’un qu’il considérait comme nuisible avant de retourner son arme contre lui. Se faire péter dans une mosquée eût été une faute contre l’humanité qu’il aimait et contre les résistants et la Résistance qui aurait été décapitée à cause de son acte, il le savait fort bien. Je ne laisserai personne dire du mal de Joseph, qu’on se le dise. Courageux, honnête et intransigeant et ne mêlant personne à ses démélés personnels. Quel homme, chapeau bas !

Comments are closed.