L’Arabie Saoudite aurait bombe atomique pakistanaise et missiles tournés vers Israël et l’Iran ?

L’Arabie saoudite fait la loi partout, finance le terrorisme et les mosquées en Europe, a un rôle plus que trouble dans la constitution et le financement de l’Etat islamique, impose à coups de pétro-dollars l’islamisation de l’Europe, et elle disposerait, en sus, et de la possibilité d’user du nucléaire pakistanien et de missiles pointés sur Israël et l’Iran.

1) L’Arabie Saoudite disposerait de la bombe atomique pakistanaise  ( on se demande où est le Bush en puissance qui se décidera à aller l’envahir pour mettre fin à cette menace…)

L’Arabie saoudite a conclu un accord avec le Pakistan lui permettant de disposer quand bon lui semble de ses armes nucléaires, selon un rapport de la BBC d’avant hier.

Le correspondant de la chaîne britannique pour les questions de défense Mark Urban cite des sources (tant identifiées qu’anonymes) pour démontrer que les Saoudiens pourraient être en mesure de déployer des armes nucléaires bien avant l’Iran.

S’il est vrai que l’intérêt des Saoudiens pour le programme nucléaire pakistanais est de notoriété publique depuis des années, Urban affirme que cette année, pour la première fois, le royaume wahhabite a acheté et payé le droit d’utiliser les bombes, qui pour l’instant resteront stationnées au Pakistan :

Plus tôt cette année, un responsable de haut rang de l’OTAN m’a dit qu’il a vu des documents qui indiquent que des armes nucléaires fabriquées au Pakistan pour le compte de l’Arabie saoudite sont en attente de livraison. Le mois dernier, lors d’une conférence en Suède, Amos Yadlin, un ancien dirigeant des services de renseignement israélien, a déclaré que si l’Iran venait à acquérir la bombe, ’’les saoudiens n’attendront pas un mois’’. Ils ont déjà payé pour la bombe, ils vont se rendre au Pakistan et emporter ce qu’ils doivent emporter.

Des sources digne de confiance ont toutefois corrigé Yadlin, précisant que l’Iran n’est pas l’enjeu principal car on sait que l’intérêt saoudien pour la bombe date de bien avant la naissance du programme nucléaire iranien. Mohammed Khilewi, un diplomate saoudien en poste à New York à la mission de son pays à l’ONU, avait fait défection en 1994 avec des dizaines de milliers de documents qu’il avait décrits comme illustrant l’intérêt saoudien pour l’arme nucléaire depuis 1975. Selon les déclarations de Khilewi, le royaume wahhabite a investi 5 milliards de dollars dans le programme nucléaire irakien en 1985 – au point fort de la guerre entre l’Iran et l’Irak – avec l’idée qu’il finirait par obtenir quelques missiles si le programme venait à aboutir.

En 2008, un ancien responsable de la CIA, Bruce Reidel, rapportait dans une chronique publiée par la Brookings Institution que les Saoudiens avaient soutenu très activement les Pakistanais en 1998, leur fournissant 50 000 barils de pétrole à titre gracieux après qu’ils ont effectué leurs essais nucléaires en réponse aux essais indiens.

Le général Feroz Hassan Khan, dans son livre Eating the Grass sur l’histoire du programme nucléaire pakistanais (cité par Urban), rapporte que peu après l’essai nucléaire pakistanais de 1998, le ministre de la Défense saoudien le prince Sultan bin Abdulaziz al Saud avait séjourné au Pakistan et fait la tournée des installations nucléaires du pays en compagnie de l’auteur de la bombe pakistanaise A.G. Khan. Khan n’a pas seulement conçu la bombe pakistanaise, mais a aussi dirigé le processus de son adaptation au missile chinois CSS-2, dont les Saoudiens ont acheté 36 exemplaires à la fin des années 1980. Freoz Khan a écrit que la visite par le prince Sultan des laboratoires nucléaires pakistanais ne prouve pas l’existence d’un accord entre les deux pays, mais reconnaît que « l’Arabie saoudite a fourni un soutien financier généreux permettant au Pakistan de poursuivre son programme nucléaire ».

Depuis 2007, les Saoudiens ont commencé à faire part avec une insistance croissante de leurs inquiétudes à l’égard de l’Iran et à menacer de se munir eux-mêmes de la bombe si les Iraniens réussissaient à la construire. L’année dernière, selon Urban, des responsables saoudiens à Riyad ont haussé le ton, pour la première fois en public, en déclarant à un journaliste du Times qu’il « serait complètement inacceptable de voir l’Iran avec une capacité nucléaire et pas le royaume ».

Du côté pakistanais, un haut responsable a confirmé à Urban l’ampleur de l’entente entre les deux pays, et demandé : « Pourquoi pensions-nous que les Saoudiens nous donnaient tout cet argent ? Pas par charité. » Un ancien haut responsable du renseignement, lui aussi pakistanais, lui a confié qu’il croyait « que les Pakistanais ont certainement entretenu un certain nombre d’ogives sur la base et si les Saoudiens devaient à un moment donné les reclamer, elles leurs seraient immédiatement transférées ».

http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/l-arabie-saoudite-le-pakistan-et-l-arme-nucleaire.html

 

2. L’Arabie saoudite aurait des missiles balistiques pointés sur l’Iran et Israël,

L’Arabie saoudite aurait des missiles balistiques orientés vers l’Iran et Israël, installés sur une base secrète dans le désert, a affirmé jeudi le groupe de consultants spécialisés dans la défense, IHS Jane Intelligence.

Des images satellites montrent des rampes de lancement de missiles avec des marques pointées vers des cibles iraniennes potentielles et d’autres vers des emplacements possibles en Israël, a affirmé l’étude de IHS Jane Intelligence Review.

Si ces informations étaient confirmées, cette base installée au coeur du désert saoudien serait la troisième du genre identifiée en Arabie saoudite.

« Notre étude nous indique que cette base est partiellement ou totalement opérationnelle avec des rampes de lancement de missiles pointées vers Israël et l’Iran », a déclaré Robert Munks, le rédacteur en chef adjoint du groupe.

Cette base pourrait également fonctionner comme un centre d’entraînement et de stockage, selon la même source.

« Nous ne pouvons pas être certains que les missiles sont pointés spécifiquement sur Tel-Aviv et Téhéran, mais s’ils devaient être tirés, on peut s’attendre à ce qu’ils visent de grandes villes. Nous ne voulons pas tirer trop de conclusions sur la stratégie saoudienne mais clairement, l’Arabie saoudite n’entretient pas de bonnes relations avec l’Iran ou Israël », a ajouté M. Munks.

http://www.dhnet.be/actu/monde/l-arabie-saoudite-a-des-missiles-tournes-vers-l-iran-et-israel-51def8d7357004d3e6134837

 226 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. hi

    Lavéritétriomphera

    « On ne gagne pas une guerre en sautant sur les mines mais en les désamorçant. Un guerrier vivant se bat à l’inverse d’un guerrier mort. »

    1er piont

    sur le champ de bataille , dans une phase d attaque .
    sous le feu de l ennemi …

    environ 7 a 8 soldat sur 10 , ne tire pas avec leurs armes …

    en l occurence une guerre ce gagne grace a une une tres petite minorité de soldats qui combattent reéllment . la magorité des combattant ne tire pas , ne combatte pas reéllment

    ils tire par exemple , a coté de leurs ennemi , volontairement
    ou ne tire pas reéllment
    etc…

    2e piont

    les veritable resistant a un ennemi mageurs , son toujors une minorité
    l histoire humaine est ainsi …

    3e piont

    le facteur demographique du conquerant de meme le faite que c est lui qui conquiere a toujour etaient l element determinant quelques soit la piusance de l occuper

    4e piont

    une civlisation moderne et mions combative psychiquement
    donc plus faible face a une civlisation barbarre et combative

    BRIGITTE GABRIEL : Liban: « L’immigration musulmane a détruit un pays chrétien prospère et tolérant »

    https://www.youtube.com/watch?v=2T357Y_TpAs

    6e piont

    c est bien la minorité la science sociologique et l histoire humaine qui le prouve qui determine l avenir … d un objet ( au sens psychanalytique ) ici une autre civlsiation

    la magorité n a pas d importance lorsqu elle est celle qui est conquise …et celle qui ce soumet a la minorité combative et impossante

    RÉPONSE MAGISTRALE À UNE MUSULMANE « MODÉRÉE »

    https://www.youtube.com/watch?v=rCLj5jKnsIU

    dernier piont

    l islame a cela d avantage ( d un certain piont de vue ) donc d avantage tactic … d etre une civlisation de la soumission …
    ce qui elimine biensur , l evolution .. mais aussi et surtout
    l impossiblilité a changer pour une autre voie … une fois piége par celle ci

    les taliban …. sont des juifs convertie de force a l islamofaschisem

    ils  » les taliban » savent qu ils sont d ancien juifs , mais refuse de s en souvenir et de retourné a leurs ancienne religioen

    les berberres .. aussi son d ancien juifs … refuse d abandonnées l isalme

    au moyennne orient
    entre 40a 60 % des population muzz du moyenne orient son d ancien chretien et juifs
    convertie de force a l islame … et ils le savent mais refuse de s en souvenir et de retourner a leurs ancienne religion

    tous ces facteur sont a prendre aussi compte si on veut combattree efficacement notre ennemi muzz

    by

    • Hi

      Yoniii

      Vos commentaires basés sur l’expérience sont instructifs, je vous remercie de les partager. À ce que j’ai compris vous vivez en israël.
      1) Je pense qu’une guerre se gagne avec la majorité car quand les uns tirent, les autres rechargent les fusils ou servent de cibles « mouvantes » à l’ennemi. La guerre est aussi une question de logistique (approvisionnement, santé, etc…).
      2) Le résistant a un ami majeur: son moral d’acier, c’est ainsi que les anglais ont résisté à Hitler. Ils étaient sûrs que le führer avec ses idées de cinglé, ne pouvait pas gagner
      3)Les musulmans sont en minorité dans le monde. Ils forment un groupe hétérogène. Les grecs dans l’antiquité, ont résisté aux perses beaucoup plus nombreux.
      4) Une culture de mort qui érige le suicide en dogme ne peut que perdre. Les kamikazes japonais n’ont pas changé l’issue de la seconde guerre mondiale.
      Les chretiens libanais partageaient la même culture que leurs voisins musulmans. Ils n’ont pas vécu un choc de civilisation, à l’inverse d’Israël qui compte 20% de musulmans.
      Les cultures juives et arabes me semblent fondamentalement différentes. Israël est considéré par les arabes musulmans et chrétiens comme fondamentalement étranger (corrigez-moi si je suis dans l’erreur).
      5) Une minorité d’apostats de l’islam peut fort bien changer la donne. L’attitude des femmes qui sur bien des aspects ménent le monde, sera déterminant. Il ne faut pas confondre les musulmans et les personnes de culture islamique.
      Dernier point: la nature en perpétuelle évolution, élimine en permanence ce qui est obsolète, c’est la loi de la sélection naturelle. La civilisation la moins apte à la survie parce qu’incapable de se renouveler, cèdera face à la culture la plus adaptable peu importe le nombre.
      Vaincre l’ennemi muzz sera plus facile quand la raison prévaudra. L’islam est une religion, parler d’un peuple musulman, chrétien ou bouddhiste me paraît abusif.
      Les écritures islamiques sont nos ennemis car elles appellent au meurtre. Elles peuvent aussi nous servir car elles sont sur certains aspects tellement primaires et ridicules qu’elles se décrédibilisent d’elles mêmes. Ex: je trouve que le seul miracle (scientifique et autres) du coran est celui des personnes qui y croient.
      L’islam sous sa forme radicale (comme je l’ai déjà dit) est une secte apocalyptique tueuse, sa dangerosité ne doit pas être sous-estimée.
      Le politiquement-correct à l’exemple de certains versets du coran et hadith-s doit finir à la poubelle.

  2. hi

    denis

     » Donc, même si cette allégation est vraie, ce qui reste à prouver parce qu’on a beaucoup de « si » dans cette histoire, on se retrouve dans l’équilibre de la terreur et, celui qui a le plus à craindre dans l’aventure, c’est l’agresseur potentiel parce que l’Arabie perd tout et, surtout, ne pouvant plus être fidèle au coran qui dit que l’islam est voué à disparaître si personne n’est là pour garantir son expansion, elle contrevient au coran. é »

    je vous conseil de lire ce livre

    Jihad et Genocide Nucléaire

    http://www.amazon.fr/Jihad-Genocide-Nucl%C3%A9aire-Richard-Rubenstein/dp/2912833213

    pages 215 a 221

    l iran peut il faire l objet de dissuasion ?

    (et l islamofaschisme genocidaire des non muzz peut il faire liu aussi de dissuasion ?)

    le principe de MAD Mutual assured destruction or MAD
    est il valable avec l islamofaschisme ?

    khomeinie

     » nous n adorons pas l iran , , nous adorons allah  »

     » …. laisse cette main ( l iran) se consumer laisse cette terre etre rediutent en cendres pourvu que l islam emerge triomphan dans le reste du monde »

     » des enfant ce jetter par milliers sur les mine irakienne et ce faisait sautait eux meme  »

     » ces enfant faisait partie des basidji creé par khomeinie , a l encontre de toutes pulsion de vie, ils sont aller par millier a la rencontre de la mort

    un vétéran de cette guerre raconte ;

    c etait parfois comme une competisiion . meme sans ordre du commandant , chacun voulait etre le 1er  » ( a ce faire sautait liu meme sur les mine ..)

     » la venue du medhi , apres la destruction du monde … »

    et pour finir

     » exterminez les non muzz … le jihad equivalait au genocide pour le gran mulfti , c est aussi valable pour khoeimie  »

    donc de faite le principe de MAD n est pas valable avec un muzz

    les non muzz refuse de mourrire totalement

    le muzz espere que tous le monde meurt , y compris liu meme voir meme surtout liu meme

    by

    • @Yonii

      Oui, je suis d’accord avec vous en se qui concerne le peu de cas que font de la vie tous ces fous de leur dieu.
      On a eu des exemples récents en France où l’action des terroristes est sans retour.

      Alors donc, si l’Iran ou l’Arabie se partagent la bombe nucléaire et s’en servent, grand bien leur fasse parce que, dans ce cas, ils seront les premiers touchés et les autres puissances nucléaires ne resteraient pas les bras croisés.
      Cette façon de voir ressemble à un fusil à un coup qui leur serait fatal.
      Même si, pour eux, la fin justifie les moyens, il n’est pas dit du tout que cette monstruosité décapitée qu’est cette religion y survive.

      Ne pas perdre non plus de vue que l’ennemi numéro un de ces deux pays, Arabie et Iran, ce sont eux-mêmes entre eux d’abord et avant tout.
      De vous à moi, qu’ils se massacrent entre eux, je n’ai rien contre, au contraire.

      Vous aurez observé tout comme moi que le Pakistan s’est bien gardé jusqu’à maintenant de se servir de sa bombe tout comme toutes les autre puissances détentrices de cette arme terrible à commencer par l’ex URSS et les USA pour les mêmes raisons un peu trop radicales et définitives du procédé : on s’envoie nos bombes et personne ne survivra pour dire qui est gagnant. Tout le monde est perdant dans cette histoire. Mais dans le cas précis de l’Arabie et/ou de l’Iran qui se suicideraient au nom de leur dieu, leurs bombes n’auraient pas décollées qu’ils seraient déjà vitrifiés par tous les autres.

      Tout cela étant, ça ne nous dispense pas de rester sur nos gardes et de ne pas se laisser faire, comme on le fait actuellement, en ce qui concerne cette « religion » qui n’en est pas une.

      Le récent massacre qui a eu lieu à Paris, comme je l’ai déjà écrit ici, semble avoir eu un effet pas du tout escompté par les assassins puisque, semble-t-il, nos politiques sont un peu sortis de leur léthargie, le subit et inattendu rapprochement de la France et de la Russie en attestant, n’en déplaise à l’oncle Sam et à Merkel.

      Bien à vous.

    • hi

      Yoniii

      Une culture qui érige le suicide en dogme ne peut être qu’une culture de mensonge et de mort. Elle a perdu d’avance, car la vérité et la vie triompheront. On ne gagne pas une guerre en sautant sur les mines mais en les désamorçant. Un guerrier vivant se bat à l’inverse d’un guerrier mort.
      Allah est décrit dans votre commentaire comme une divinité païenne semblable à Baal (Belzébuth). Les parents lui sacrifient leurs enfants.
      Je doute que tous les iraniens soient en accord avec ce système.

      By

  3. Tout le monde sensé sait que le rêve de l’Arabie, conformément à ce qui est écrit dans le coran, est d’anéantir les mécréants, les premiers visés étant les chiites, c’est à dire l’Iran.
    Si tant est que l’Arabie disposait de ce pouvoir, l’Iran n’aurait jamais accepté de signer les récents accords sur le nucléaire.

    Le grand allié de l’Arabie étant les usa, si l’Iran a signé et si l’Arabie à de quoi vitrifier potentiellement l’Iran c’est que l’oncle Sam a donné des garanties solides à l’Iran.

    Que l’Arabie tente, ne serait-ce que de poser un doigt sur le bouton, le pays se retrouverait rayé de la carte par tous les autres à commencer par le plus proche, Israël.

    Donc, même si cette allégation est vraie, ce qui reste à prouver parce qu’on a beaucoup de « si » dans cette histoire, on se retrouve dans l’équilibre de la terreur et, celui qui a le plus à craindre dans l’aventure, c’est l’agresseur potentiel parce que l’Arabie perd tout et, surtout, ne pouvant plus être fidèle au coran qui dit que l’islam est voué à disparaître si personne n’est là pour garantir son expansion, elle contrevient au coran.

    Dans l’équation, n’oublions pas non plus le paramètre économique : le pétrole ne vaut plus grand chose et l’Arabie a gaspillé énormément en soutenant son islam au détriment du développement économique local. L’Arabie est certes riche d’argent mais n’a pas vu qu’elle dépend beaucoup de l’extérieur pour à peu près tout.
    Il n’aura échappé à personne que le pétrole n’est plus en « odeur » de sainteté et que la mode est aux énergies alternatives, ce qui ne fait pas du tout l’affaire de toutes les monarchies pétrolières. Les fourmis s’en sortiront mieux que les cigales sur ce coup là.

    Ce que l’Arabie « gagne », d’où l’intox probable, c’est que personne n’ira lui chercher noise, à commencer par daesh qui a promis, ne l’oublions pas, de détruire la Mecque.

    Le « comique » de tout cela, c’est que les usa sont de tous les côtés à la fois : alliés de l’Arabie, du Pakistan, d’Israël et fondateurs de daesh.

    Le dindon de la farce étant l’UE qui paye beaucoup, qui est une puissance nucléaire, est la première puissance commerciale du monde et proche du vide sidéral du point de vue de la politique étrangère, inféodée aux usa qu’elle est.

    La grande question donc est : qui tire réellement les ficelles ?

    Les amerloques, ça me parait clair comme de l’eau de roche qui doivent, coûte que coûte protéger leur dollar et leur dette abyssale …

Les commentaires sont fermés.