Dijon : 15 jours d’enfer à l’école à cause d’un Rom de 12 ans… Mairie et rectorat aux abonnés absents

Une fermeture exceptionnelle ce vendredi. Les neuf institutrices de cet établissement de 208 élèves ont fait valoir leur droit de retrait. En cause, un élève de 12 ans scolarisé en CM2 qui sème la panique. L’affaire dure depuis deux semaines et demi, ça ne pouvait plus continuer comme cela.

L’affaire est tellement grave qu’un conseil d’école extraordinaire doit se tenir ce vendredi soir en compagnie de représentants de la mairie de Dijon et du rectorat. Il faut trouver une solution. Les parents d’élèves souhaitent que cet enfant intègre un établissement spécialisé. Au sein de l’école, l’équipe pédagogique n’a pas souhaité pas communiquer.

Des chaises, des couteaux, des ciseaux qui volent

C’est en conduisant leurs enfants à l’école que les parents ont appris qu’ils n’auraient pas cours ce vendredi. Sur une affichette, ce petit mot: « au vu de la situation vécue dans la classe de CM2 de madame Tercy, l’équipe enseignante fait valoir son droit de retrait ». Angélique, maman d’un élève qui a côtoyé l’enfant en question, est aussi déléguée des parents d’élèves. Les maîtresses lui ont raconté leur quotidien depuis un peu plus de 15 jours.

« Elles nous ont annoncé effectivement que dans les classes, elles avaient des chaises, des couteaux, des ciseaux qui volent, un élève qui fume dans la cour et qui fait fumer les autres. Des choses extraordinaires qui font qu’elles ne peuvent plus enseigner dans de bonnes conditions. Ça s’est passé dans la classe de mon fils, il est en CE2. l’enfant en question comme il posait des problèmes a été un peu dans différentes classes pour soulager la maîtresse de CM2, donc mon fils a assisté à ces séances un peu violentes. ils sont sortis le soir en nous en parlant, ça les a inquiétés, ça nous a inquiétés. »

Dans cette école en plus des enfants du quartier on accueille aussi des enfants Roms et du 115 le Samu social. En général, la cohabitation se passe putôt bien mais avec cet élève de 12 ans visiblement les enseignantes ont beaucoup de mal. Mélanie, maman, d’un élève de 8 ans en CE2.

Que cet enfant puisse aller dans un établissement adapté pour lui

« Mon fils a du assister à une scène dans sa classe où cet enfant était puni, et donc cet enfant a pris une chaise pour la taper sur une table à plusieurs reprises. il n’en a pas parlé tout de suite, mais quand on l’a su et qu’on en a parlé avec, il nous a dit qu’il l’avait tu parce qu’il avait eu peur. Il  nous adit aussi qu’il avait vu sa maîtresse en difficulté par rapport à ça. »

Dans l’école la plupart des parents sont solidaires des enseignantes, ils réclament le placement de cet enfant dans un établissement spécialisé. « On attend des réponses pour que cet enfant puisse aller dans établissement adapté », poursuit Angélique. Pour « que tout le monde puisse reprendre dans le calme. Les institutrices ont fait part de leur problème à leurs supérieurs de l’Académie, elles n’ont pas été entendues, ni à la mairie. »

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/dijon-l-ecole-elementaire-monts-de-vignes-fermee-pour-cause-de-violences-1449243139

Cet « incident » dit exactement l’état de l’école de la République.

Sommée d’accueillir toute la misère du monde, les enfants de migrants, pour la plupart ne parlant pas un mot de français, n’ayant pas reçu une éducation ni une instruction digne de ce nom, les enfants de Rom, les enfants « à problèmes » (on est même en train de supprimer les Segpa qui accueillaient les enfants avec un QI inférieur à la moyenne incapables de suivre dans les classes ordinaires -mais c’est discriminant…- );

Sommés de « faire avec », sommés d’inclure, sommés de ne pas faire de vague, de comprendre, excuser…

Interdits de mettre dehors les perturbateurs, les violents, les dangereux… Alors les 9 instits, gentiment, pour soulager leur collègue, se refilent la patate chaude, à savoir le petit monstre.

Les instituteurs, comme les professeurs, sont démunis et n’ont plus d’autre solution qu’un acte symbolique, utiliser leur droit de retrait pour avoir une chance de trouver une solution…  Ici c’est un enseignement spécialisé…

Demain on retrouvera ce Rom au tribunal devant le juge pour enfants, puis en prison (oh ! pas longtemps, tant que Taubira officie…)

Pourtant, si on voulait…  

Mais il faudrait pour cela CHANGER de logiciel et jeter aux orties, définitivement, celui de l’UMPS. 

La balle est dans le camp des Français et notamment des enseignants qui devraient très vite voter pour un parti anti-immigration et amoureux de la France s’ils ne veulent pas, à brève échéance, avoir dans leurs classes des dizaines de gosses ingérables dont ils ne pourront pas se débarrasser.  

Mairie de Dijon 03 80 74 51 51  ; http://www.dijon.fr/contact!0-215/

Inspection académique de Côte d’Or (qui s’appelle dorénavant direction des services départementaux)

BP 81921, 2 G rue du Général Delaborde, 21019 Dijon Cedex, 03 45 62 75 00, desden21@ac-dijon.fr

 Rectorat de Dijon  http://www.ac-dijon.fr/pid33447/nous-contacter.html#SVE_recteur  03 80 44 84 00

 245 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. s il vous plait, corrigez les fautes de ce texte et surtout QI qui a ete ecrit cui…

  2. Le prochain titre de l’article concernant cette affaire, je vous le dévoile de suite :

    …« L’école élémentaire monts de vignes fermée pour cause de Romophobie »…

  3. Bonjour,
    moi, à 12 ans si je foutais le bordel en classe, j’avais le droit à une « mise à pied » : différents jours d’interdiction d’aller à l’école. On peut pas faire pareille, dans un premier temps? et les « parents » ils sont ou? ils touchent toujours la Caf? mais il y avait pas une loi qui réglait ces gendres de situations?… Merci le PS

    • il faudrait surtout commencer par éduquer les parents!!vaste programme!!
      ensuite leurs sucrer les allocations familiales !!! et mettre ces enfants dans des centres de redressement!!! comme aux U S A

  4. Les institutrices ont raison mais est ce normal ? Je vais dire ici une chose, s’il y avait quelques instituteurs « mâles » dans les écoles comme « dans le temps » ? est ce qu’il y aurait autant de problèmes ? Je pense que la présence d’hommes enseignants donnait un caractère autoritaire à l’enseignement. Les femmes pour ces enfants en particulier ont un côté maternelle et comme chez eux les femmes sont des « êtres inférieurs », se font quelques fois battre par leur mari ils reproduisent le schéma à l’école. Tant qu’à la hiér

    • Parce que tu penses que les policiers mâles sont davantage respectés ??
      Si le problème n’était qu’à l’école.
      Quand on arrive à dire fils de p+++ à un policier c’est que le mal dépasse largement l’Education Nationale !

  5. C’est franchement n’importe quoi ! L’ administration de toute une école dépassée par un galopin de 12 ans que quelques bonnes baffes auraient remis dans l’axe.L’ éduc-nat menace plus l’avenir de nos enfants que ces petites frappes colériques qui ne demandent finalement qu’à être dressées !

  6. le ps en Belgique ne comprend pas la demande des peuples européen et en plus pour la formation 470 000 euros,L’objectif de ces nouvelles formations pour les imams: œuvrer à l’émergence d’un Islam de Belgique et lutter contre la radicalisation.

    Les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher, puis les attentats de Paris du 13 novembre dernier, ont mis en lumière les travaux de la commission de la Fédération Wallonie-Bruxelles chargée de plancher sur cette question et plus précisément sur la nécessaire formation des cadres musulmans .Durant plusieurs mois, cette commission coprésidée par Françoise Tulkens, professeur émérite de l’UCL, et vice-présidente de la Cour européenne de justice européenne, et par Andréa Réa, professeur de sociologie de l’Ulb, a travaillé notamment avec des représentants de l’Exécutif des musulmans.

    • cela mériterait un approfondissement vous ne voulez pas nous proposer un article sur le sujet ?

  7. et c’est pas fini, il va grandir cet enfant, dans 2 c’est le fusil qu’il sortira mais c’est pas grave, c’est la France multiculturelle, il faut accepter les différentes cultures si riches pour la notre (sic) ! Les parents furieux qu’on ose monter en épingle une toute petite erreur (sic) vont porter plainte pour discrimination aidés par la Licra, SOS racistes, etc et si rien n’est fait pour punir ces méchantes institutrices racistes, ils bloqueront la route de l’école, feront un grand feu avec les arbres de l’école jusqu’à ce que l’état réintègre le sauvageon et mute tous ces fachos de Français !
    Léonarda à promis de revenir en France les défendre et de faire une pétition en faveur de ce petit ange incompris !
    Non mais des fois, qui c’est qui commande ? c’est quand même pas aux Français de décider !

  8. Jean Le Bail a téléchargé une nouvelle vidéo.
    1 décembre, 09:55 · Modifié ·

    Ca se passe en France, en Lorraine, le 2 octobre 2015.
    600 000 € d’argent public alloué à la formation au maniement des armes pour l’Arabie Saoudite.
    Comment un tel vote est-il possible au Conseil Régional de Lorraine sans pot de vin ou corruption d’élus ?

    La France n’est pas (encore) une démocratie.
    http://lavraiedemocratie.fr/ : … ce n’est pas ce que vous croyez
    http://www.le-message.org/ : Reprenons le pouvoir politique : Réécrivons la constitution Française

    http://gentilsvirus.org/ : Communauté de citoyens lucides

  9. bravo les prof ras le bol de ces gents qui veulent pas s integré la reconduite chez eu s impose avec un non retour cela va peut etre arrivé si les FRANCAIS se reveil et comprene les manege de la gauche et droite qui font rien depuit des annés a par critiqué un parti qui veu faire bougé les chose vu le nombre de voies que ce parti a recu il est tous a fait légitime ces dimanche qu il faut agir voté FN

  10. « Sommée d’accueillir toute la misère du monde… » (l’éducation nationale)

    Je sais que tu as raison mon petit chaperon rouge teigneux ?…
    … Pourtant tu fais erreur, dans la pratique en tout cas, pas dans le sens de la loi.

    Une de mes belle-soeur et son mari ont élevé leur fils selon les principes que les psychologues nomment « l’enfant roi » !

    Fils unique, il n’était jamais puni, même pas sermonné alors que dès ses huit ans environ il faisait des « conneries » monstrueuses (à 10 ans il a tenté de mettre le feu à leur voiture)

    Mais il etait bon à l’école, il a même sauté une classe et obtenu son brevet des collèges avec un an d’avance (à noter qu’à l’école il ne se faisait pas remarquer, il n’était ainsi qu’envers ses parents)

    Là, il a un peu moins de 15 ans -il est donc toujours légalement dans l’âge ou être scolarisé est obligatoire- (sauf erreur de ma part) mais le passage au lycée semble avoir ouvert les vannes, il avait pourtant été pris dans un très bon lycée.

    Agressif en paroles au départ, il est vite passé à de vraies agressions, en un mois environ (j’ai proposé mon aide il a peur de moi… Ses parents ont refusé pourtant je n’aurais pas tapé dessus)

    N’étant pas surveillé, il est déjà accro au porno sur internet…
    … Il a tenté de violer une jeune fille de son lycée, heureusement pour elle un surveillant à réussi à l’arrêter (mais il est convoqué au tribunal)

    Et bien le directeur à appelé les parents, et leur a dit que puisque leur fils devenait dangereux, qu’il séchait les cours, et bien, il n’en voulait plus !

    Sa mère l’a forcé à monter en voiture pour tenter de le ramener au lycée après cet appel…
    … Les surveillants ont refusé qu’il rentre !

    Elle a alors téléphoné au rectorat, et pas à n’importe qui mais à un de ses cousins qui y occupe une place plutôt importante.

    Même ce cousin lui a répondu qu’il ne l’aiderait pas !

    Comme on ne s’y connaît pas assez, on s’est fait aider pour installer un « mouchard » dans son ordinateur (avec l’aide des gendarmes sinon c’est illégal) , il passe son temps dessus…
    … Il fréquente même des sites djihadistes maintenant !

    Là, ses parents, qui étaient d’accords pour mettre son ordinateur sous surveillance, ont même prévenu la police…
    … Et il est déjà convoqué une seconde fois -alors que l’audience pour la tentative de viol n’a même pas encore eu lieu- il s’en fout !
    ( gendarmes, police, bientôt un juge, il se moque de tout)

    Il ne retournera jamais au lycée !

    Oui, je le répète, légalement tu as raison, la loi dit qu’il devrait être OBLIGÉ d’en intégrer un autre et que le chef d’établissement ne pourrait pas s’y opposer.

    Mais, et ça je le sais par le fameux cousin qui travaille au rectorat, ils vont soutenir le directeur en contournant la loi.

    Comment ? Très simple, ils sont revenus sur l’interdiction de revenir au lycée émise par ce directeur -en sachant très bien que mon neveu n’y reviendra pas de lui-même- et, à la fin de l’année il redoublera.

    Et comme malgré ce redoublement ils savent qu’il restera chez lui à alterner pornographie et djihadisme -ses parents ont perdu toute autorité sur lui et ils n’en avaient déjà quasiment aucune- il atteindra ses 16 ans…
    … Et sortira du cadre de la scolarité obligatoire.

    Nous en sommes arrivés à espérer qu’il soit jugé très vite (hélas j’ai pas l’impression que ça sera le cas) et que le juge lui impose un centre d’éducation fermé pour mineurs délinquants, pour qu’il tombe sur plus fort que lui, qu’il en prenne plein la gueule (car il n’attaque que les faible) et qu’il comprenne que finalement il n’a de force que parce qu’il avait la possibilité de choisir ses victimes.

    Il n’est pas con, il a toujours appris sans même réviser et il parle super bien anglais, les maths c’est de la rigolade pour lui, la physique aussi, il écrit sans faire la moindre faute…
    … Le potentiel intellectuel est là, mais il ne veut plus s’en servir !

    Mais tu vois, l’éducation nationale peut se débarrasser d’un gamin dangereux (il est vrai qu’il est plus âgé que le rom de l’article ça joue peut-être) MAIS, finalement, on dirait qu’il faut que le gamin n’appartienne à aucune minorité…

    Mais pour une fois, et par honnêteté, j’insiste, l’islam n’est pas responsable au départ, ce gosse à grandi dans une citée islamisée c’est un fait, mais il a commencé ses conneries bien avant et il était même plutôt raciste, quand on a découvert sa perversion sexuelle on est tombé des nues.
    Et comment il en est arrivé à fréquenter des forums dhjiadistes -lui qui détestait les arabes, les noirs, les asiatiques…- On a beau essayer de comprendre, on y arrive pas !

    Et pour en revenir à ce gamin dont parle ton article, je suis convaincu que si on le laissait faire, et laisser faire ses parents, il secherait les cours lui aussi, et le problème serait réglé.

    Mais voilà, le gouvernement chouchoute les minorités.
    Et comme il est tellement sûr que l’école va permettre à ces minorités de s’intégrer, il doit y avoir une volonté venant de haut pour que l’on tente de garder ce rom dans ce collège malgré sa dangerosité déjà nettement avérée.

    • Je te crois mais si les parents font du foin le gamin sera réintégré ou bien le directeur devra faire un conseil de discipline et lui trouver un autre établissement si le conseil décide l’exclusion. Il est possible qu’il y ait un arrangement entre amis, du non dit, pour gagner du temps mais si des associations de parents d’élèves mettent le nez dedans c’est cuit… Bref, la catastrophe c’est pour le gamin, très mal parti et comme il est très intelligent il risque bien hélas de mettre cette intelligence au service de l’EI… même s’il est condamné peu de chance qu’il soitmis dans un centre fermé, réservé aux cas lourds d’ados ayant tué ou essayé de tuer ou de blesser… Je suis très pessimiste sur le coup

      • il s’agit d’un cas de possession. A exorciser. Mais il n’y a pratiquement plus d’exorcistes depuis que le « cons »cile en a modifié les formules comme celles des Sacrements ,Ordinations,Sacres etc..Restent les anciens (s’ils ont été validement établis) sacramentaux. Eau, Sel. cierges. exorcismes de S.S. Léon XIII etc. Les personnels « éclésiastiques » d’après 1968 ( tiens, tiens…) sont
        pour la plupart, sans qu’ils s’en doutent, de simples laïcs (évêques révolutionnaires compris) en costume.

Les commentaires sont fermés.