Institutrice menacée de mort : les dérisoires réponses de sa hiérarchie et des syndicats !

C’est insupportable !

http://www.midilibre.fr/2015/12/03/vias-l-institutrice-du-cours-preparatoire-menacee-de-mort,1252227.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-20151204-[Zone_info]

Cette institutrice est menacée de mort par une mère d’élève (carrément, hein, il ne faut pas se gêner, et 99 chances sur 100 qu’il s’agisse d’une Chance pour la France… Qui d’autre, actuellement, a le réflexe menace de mort systématique pour le moindre désaccord ?

Selon nos informations, l’institutrice aurait simplement réprimandé une enfant pour un problème de discipline. La petite aurait alors quitté l’établissement et se serait plainte à ses parents. La mère serait alors venue à l’école et aurait menacé de mort la fonctionnaire de l’Education nationale. « La prochaine fois, on te met une balle dans la tête »

Déjà, en septembre, il y avait eu des menaces du même ordre, dans la même école, avec sans doute, déjà, une mère appartenant aux Chances pour la France…

Déjà, lors de la rentrée de septembre, un incident du même type avait entraîné des violences dans ce même établissement. L’élève avait finalement été changé d’école pour ramener le calme dans celle de Vias.

Quelles réponses sont apportées ? Que se passe-t-il ?

En septembre, on a changé le gamin d’école… Autant dire qu’on a fait un cadeau empoisonné à une autre institutrice, à une autre école… mais qu’on n’a pas résolu le problème.

En décembre… On met l’institutrice à l’abri (c’est un minimum), congé de maladie, aide administrative, assistante sociale… gageons qu’on lui proposera un autre poste, moins exposé… Pendant que son remplaçant serrera les fesses en attendant le coup de couteau qui viendra de la mère en question ou d’une autre…

Depuis les faits, l’institutrice n’aurait pas regagné son poste et serait suivie médicalement et assistée par son employeur. 

De son côté le rectorat a lui aussi pris en charge la victime. « Elle est suivie médicalement et assistée. Une assistante sociale se charge de ce dossier car l’institutrice a été très touchée par ces menaces de mort. Par ailleurs, nous avons missionné sur place des spécialistes de la sécurité. Ils resteront dans l’école tant que nécessaire. Ce sont des spécialistes des gestions de crise de l’éducation Nationale. Nous soutiendrons l’institutrice dans toutes ses démarches et nous l’assisterons tant qu’elle en aura besoin.

Quid de la mère ? Quid de l’enfant ? Quid de la nationalité de l’un et de l’autre ? Etrangers ? Ils sont expulsables immédiatement. Bi-nationaux ? C’est la même chose.

Quid de l’islam qui les anime sans doute ? Toujours pas de commission parlementaire pour en étudier la nocivité et l’interdire ?

Quid de Taubira et des tribunaux ? L’excuse de l’immigration, du « dérangement », la peur de l’émeute  peut nous faire parier que l’auteur des menaces et du désordre n’aura aucun souci. D’ailleurs si elle avait une amende à payer, comme elle est sans doute insolvable…  Il y a pourtant des tas de travaux ingrats, difficiles et indispensables à faire dans ce pays. Pourquoi ne pas les faire faire à ces dangers publics, en attendant que des politiques courageux les expulsent ?

Quant aux syndicats enseignants…

Le SNE condamne avec force ces agissements et apporte tout son soutien à notre collègue. Nous avons sollicité un rendez-vous avec l’inspectrice d’académie pour exprimer nos revendications et si rien n’est réellement mis en place nous envisagerons alors des actions fortes. »

Le syndicat invite tous les enseignants victimes de violences ou d’insultes en lien avec leur profession à déposer plaintes et à réaliser des signalements auprès de la hiérarchie.

« Des revendications »… Je crains le pire. J’imagine qu’il faut entendre « des moyens », des sous, des gens… quand les mêmes syndicats, irresponsables, défendent les clandestins, l’immigration sauvage et l’islamisation de la France, les seuls responsables de la situation tragique de nombre d’enseignants et d’élèves. Quant aux plaintes, voir ci-dessus la justice Taubira et son efficacité…

La mort de Fabienne en juillet 2014 n’a pas suffi, ils n’ont toujours rien compris. D’ailleurs, les proches de celle-ci n’ont rien trouvé d’autre à demander que la régularisation d’une famille de clandestins dont elle s’occupait…

http://resistancerepublicaine.com/2014/albi-institutrices-instituteurs-en-memoire-de-la-maitresse-assassinee-entrez-en-resistance-par-jean-theron/

http://resistancerepublicaine.com/2014/nous-ne-voulons-ni-de-rachida-ni-de-leonarda-chez-nous-referendum-immigration/

Je reprendrai ici ce que je disais dans l’article consacré à la mort de Fabienne, http://resistancerepublicaine.com/2014/enseignante-dalbi-assassinee-ils-sont-tous-responsables-et-coupables/  :

Comment une société qui ferme les yeux devant le développement de la violence pourrait-elle éviter cela ? 

Comment une société qui ouvre l’école pour en faire un territoire qui ressemble à la rue et empêche ses professeurs de se faire respecter des parents et des élèves pourrait-elle éviter cela ? 

Taubira, et les ministres de la justice précédents qui, à coups de réformes, ont permis que de véritables dangers humains demeurent en liberté ? Coupables.

Le Ministre de l’EDucation nationale,  Benoît Hamon et ses devanciers, qui imposent depuis  1988 (merci Jospin) le pédagogisme à l’école publique, devenue une immense garderie où les enfants sont rois, et leurs parents  califes ? Coupables.

Bien entendu on peut actualiser et mettre Belkacem à la place de Hamon, cela ne change absolument rien, on peut même se demander si ce n’est  pas pire avec le Ministre actuel de l’Education nationale.

La FCPE qui impose ses diktats de bobos dégénérés afin que baisse chaque année davantage le niveau pour permettre non pas la réussite de tous, mais que chacun, fainiasse ou illettré, se croie un petit génie ? Coupables.

Les syndicats de l’Education nationale qui ont oublié depuis longtemps que pour défendre les leurs, les enseignants, il fallait défendre des contenus et des méthodes capables de faire émerger des élites en favorisant l’ascenseur républicain et non défendre l’indéfendable et utiliser leurs décharges, leurs subventions et leur possibilité de nuisance pour les sans-papiers ou les terroristes du Hamas ? Coupables.

Les enseignants qui, depuis des lustres, voient se dégrader l’école, leur autorité, la  qualité de vie des élèves qui leur sont confiés et la culture qu’ils sont censés transmettre et accélèrent le mouvement en étant plus royalistes que le roi, en militant dans les établissements contre la notation, contre les punitions et exclusions, pour une école ouverte… ? Coupables.

Les associations droidelhommistes qui, depuis des décennies, entrent à l’école et font de la propagande pour mener notre peuple à l’abattoir tout en menant dans les tribunaux une guerre impitoyable contre la liberté d’expression, contre le respect de nous-mêmes, contre tout ce qui est français ? Coupables.

Les stars et starlettes de la chanson, du cinéma ou du sport qui, parce qu’elles déclament bien des dialogues parfois vides et absurdes, chantent avec une belle voix des chansons parfois insipides ou donnent de bons coups de pied dans un ballon se croient inspirées par une voix divine et prétendent donner des leçons de politique et de savoir penser aux Français qui se lèvent tôt, qui aimeraient que leurs enfants ne soient pas traités d’intellos  et qui font tout pour inscrire leurs enfants ailleurs que dans les quartiers où on ne peut plus enseigner ? Coupables.

Les journalistes qui font l’omerta sur les faits-divers concernant l’école, qui relaient les demandes des mères voilées, de ceux qui contestent les notes reçues…et ne font, au mieux, que relativiser, parler de cas isolés, de déséquilibrés, sans donner la parole à tous ceux qui, tels Brighelli, tirent la sonnette d’alarme depuis des années ? Coupables.   

Tous les islamo-collabos qui laissent un système totalitaire violent, qui génère de la violence et notamment l’usage intensif du couteau pour attaquer, l’islam, s’installer et se développer en France, coupables. On ne sait pas encore si la mère d’élève, connue des services de police, habitant le quartier islamisé où se trouve l’école, est musulmane, mais même si elle ne l’était pas, il est clair que la violence liée à toutes les manifestations islamiques ( ou liées à des pays musulmans) sur la voie publique   ne peut que développer un réflexe barbare et l’usage du couteau pour régler ses comptes soi-même.

L’homme est un loup pour l’homme. Les Romains le savaient et le disaient déjà. Mais qu’est devenu l’héritage de nos ancêtres gréco-romains, qui ont laissé des milliers de pages de philosophes pour nous éviter ce que nous sommes en train de vivre. Le retour à l’état de nature, le retour à la loi du plus fort, par la dictature des minorités. 

Relisez, il est plus que temps, Farhenheit 451, de Bradbury. Nous y sommes. Les pompiers brûlent les livres et les maisons afin d’interdire la pensée, l’intelligence, la remise en cause d’un ordre totalitaire en train de s’installer. 

Et une enseignante est morte ce matin, par leur faute. 

Et d’autres enseignants vont travailler chaque jour la peur au ventre, par leur faute. Et d’autres enseignants,hélas, seront encore blessés et tués par des barbares venus d’ailleurs que l’on encourage à venir sur notre terre.

 78 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. L’addition qui arrive risque d’être salée. Le communautarisme a été minimisé voire encouragé au sein de l’EN, par le Ministère et ses affidés (Ligue de l’enseignement par exemple), avec l’enseignement des ELCO (une véritable dinguerie quand on pense que nous fabriquons de plus en plus d’illettrés)…et le plus grave, avec l’assentiment de nos enseignants. Comme je le pense depuis longtemps, la veulerie et la lâcheté ne les protégera pas, ils figurent même sur la liste des prochaines cible…

  2. La peur les tenaille . Bravo Christine .
    ( Au fait , Christine , savez vous ce qui se passe sur RL? On n’arrive plus à passer les commentaires . Merci .)

  3. Cette institutrice comme beaucoup d’autres peuvent et doivent se tourner vers des écoles HORS contrat avec l’Etat Français où l’on enseigne des savoirs dignes de ce nom!!

    Arrêtez de travailler pour ceux qui veulent notre peau!

    Professeurs debout!!

    Dominique Bética

  4. La peur des lâches est significative de notre société. La peur de l’autre,du gendarme, du musul ou de perdre son poste. On transforme les gens en moutons trouillard et si l’un d’entre eux est plus courageux que les autres, vite on appelle les flics. Cette pauvre institutrice n’a aucune chance face à un système qui broie les gens qui ne pensent pas comme eux . L’islam avance et les musuls le savent bien. Pour changer tout ça il ne faut pas se tromper demain avec le coup de grâce en 2017.

    • « Cette pauvre institutrice n’a aucune chance  »
      Mais elle va bien leur trouver des excuses, comme la famille de celle qui a été poignardée!
      Ils sont tellement endoctrinés, conditionnés, qu’ils sont indécrottables.

  5. L’union européenne et tous les députés europhiles criminels sont comptables de tout ce qui arrive en Europe, il est grand temps de porter plainte contre ces criminels pour leurs crimes.
    Cela tiendrai qu’à moi, tous leurs biens, villas, leurs comptes bancaires, toutes leurs richesses, tout! doit être saisie pour réparation de toute l’Europe et condamner pour crime contre l’humanité et aux poteaux.
    Car voilà aussi une manière et une tentative de faire partir les français de leurs quartiers, pour laisser la place disponible aux envahisseurs musulmans, une des tactiques des musulmans pour envahir les autres, encouragé par nos traître aux pouvoirs.
    Il faut résister les amis français, notre combat d’aujourd’hui malheureusement est de reprendre vos quartier un à un, avec une préférence national bien français, d’abord les français et fier de l’être, têtes hautes les amis et sans reproches, y compris dans les écoles, la plaisanterie est terminé.
    L’Islam de la haine dehors! et vive la reconquista! pour la liberté.

  6. Aucune compassion et encore moins de pitié pour tous ces gauchistes congénitaux de l’ E.N.
    Je réserve mes pensées de soutien à l’ attention des Français dont  » ils  » ne font pas partie à mes yeux.
    Et je m’en teindrai là , car si j’écris aujourd’hui ce que je pense de ces traîtres à la Nation, je finis ce soir en garde à vue.

  7. Bonjour,

    Je ne sais pas si le parent est musulman, mais ce qui suit reste valable.

    Je pense que malheureusement, nos enseignants de la Gauche multi-culti de l’Education Nationale vont connaitre , dans leur chair, les conséquences des appels récents de l’ « Etat Islamique » à les tuer parce qu’ils pervertissent « la famille musulmane » (sic) par leur enseignement.

    Enseignants , réveillez-vous !

    Vous êtes au coeur du combat qui va se mener.

    Vous êtes désormais les cibles principales, en France, de l’islam.

    Vous tenez dans vos mains la restauration de la civilisation française, de la civilisation tout court: celle de la liberté de penser, celle de l’égalité homme-femme et de tant d’autres bienfaits.

  8. J’ai pris ma retraite en 2004, et depuis 88, l’enfant dans ma classe n’était pas roi, et je n’ai jamais eu de plainte ni de problème à faire travailler mes élèves. Nous étions une équipe soudée

  9. « Relisez, il est plus que temps, Farhenheit 451, de Bradbury. Nous y sommes. Les pompiers brûlent les livres et les maisons afin d’interdire la pensée, l’intelligence, la remise en cause d’un ordre totalitaire en train de s’installer.  »

    C’est le retour en 39 et les dirigeants n’ont rien vu, trop occupés à combattre le FN, bien plus dangereux que l’islam, preuve en est Camba scande encore « le FN c’est le retour de Vichy » (mais il paraît selon le PS, que le FN joue sur les peurs)

Les commentaires sont fermés.