Etudié en CM1 après les attentats : « ouvre-moi ta porte pour avoir un bon lit »


Etudié en CM1 après les attentats : « ouvre-moi ta porte pour avoir un bon lit »

La semaine dernière, dans une école de l’agglomérations d’Orléans, une institutrice de CM1a trouvé intelligent de faire étudier par ses élèves ce poème ô combien d’actualité…

L’homme qui te ressemble, de René Philombe
(08/01/2006)
Né en 1930 à Batchenga, René Philombe est un des pères de la littérature Camerounaise. Retour sur un de ses poèmes, véritable appel à la rencontre entre les hommes, par-delà ce qui les sépare.
J’ai frappé à ta porte
J’ai frappé à ton cœur
Pour avoir un bon lit
Pour avoir un bon feu
Pourquoi me repousser?
Ouvre-moi mon frère !…Pourquoi me demander
Si je suis d’Afrique
Si je suis d’Amérique
Si je suis d’Asie
Si je suis d’Europe ?
Ouvre moi mon frère !.. .Pourquoi me demander
La longueur de mon nez
L’épaisseur de ma bouche
La couleur de ma peau
Et le nom de mes dieux,
Ouvre-moi mon frère !…

Je ne suis pas un noir
Je ne suis pas un rouge
Je ne suis pas un jaune
Je ne suis pas un blanc
Mais je ne suis qu’un homme
Ouvre-moi mon frère !…

Ouvre-moi ta porte
Ouvre-moi ton cœur
Car je suis un homme
L’homme de tous les temps
L’homme de tous les cieux
L’homme qui te ressemble !…

René Philombe.

 

http://www.bonaberi.com/article.php?aid=1624

Deux djihadistes parmi les 8 qui ont tué 130 personnes étaient arrivés en France avec le flot de migrants parvenu en  Grèce en octobre, mais on dit aux élèves d’ouvrir leur porte.

8 musulmans sont venus tuer nos enfants au nom de l’islam, mais on dit aux élèves que ces hommes leur ressemblent et qu’il ne faudrait surtout pas s’inquiéter des dieux des immigrés.

Au moment où l’on parle de fermeture des frontières, d’état d’urgence, quand les enfants entendent parler des horreurs du 13 novembre on leur dit de devenir des moutons bêlants prêts à être égorgés, faisant confiance à n’importe qui… surtout s’il vient d’ailleurs !

C’est une lourde faute de l’enseignant.

Certes le programme laisse une certaine latitude aux professeurs, mais ces derniers ne sont pas tenus de faire passer leurs propres idées et de manipuler les jeunes intelligences qui leur sont confiées.

On ne fera croire à personne qu’il s’agirait là d’un hasard, que l’institutrice se contentait d’appliquer les directives de Bel Kacem, parce que, tout de même, faire étudier le même jour, en sus, ce texte crapuleux qui est une ode au métissage, à l’amour de l’autre… Fallait oser.

IMG_1761souligne

Certains parents se sont révoltés devant la situation, ils ont demandé à rencontrer l’institutrice, qui persiste et signe et se cache bien évidemment derrière les textes officiels. Textes qui sont, comme nous l’avons maintes fois dénoncé, faits pour privilégier l’autre et sa culture aux dépense de notre identité, aux dépens du droit de prévenir les enfants des risques qu’ils courent.

goulag

La Charte de la laïcité ? Nous l’avions désossée à sa sortie…Et notamment son article 1 : « la France respecte toutes les croyances »… Nous ne sommes donc pas surpris. Seulement l’école ne respecte ni les coutumes ni les croyances des nôtres.

http://resistancerepublicaine.com/2013/tiens-tiens-les-musulmans-se-sentent-stigmatises-par-la-charte-de-la-laicite/

L’article 111-1 ?

Article L111-1

L’éducation est la première priorité nationale. Le service public de l’éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants. Il contribue à l’égalité des chances et à lutter contre les inégalités sociales et territoriales en matière de réussite scolaire et éducative. Il reconnaît que tous les enfants partagent la capacité d’apprendre et de progresser. Il veille à l’inclusion scolaire de tous les enfants, sans aucune distinction. Il veille également à la mixité sociale des publics scolarisés au sein des établissements d’enseignement. Pour garantir la réussite de tous, l’école se construit avec la participation des parents, quelle que soit leur origine sociale. Elle s’enrichit et se conforte par le dialogue et la coopération entre tous les acteurs de la communauté éducative.

Outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République. Le service public de l’éducation fait acquérir à tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, de la liberté de conscience et de la laïcité. Par son organisation et ses méthodes, comme par la formation des maîtres qui y enseignent, il favorise la coopération entre les élèves.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071191&idArticle=LEGIARTI000027682584

 

Si on suit le raisonnement de l’institutrice, la seule priorité qu’elle a vue dans les programmes scolaires en ces temps d’attentats, c’est de faire réfléchir à la « dignité des êtres humains »… Réfléchir à la dignité, cela ne signifie que tous les hommes peuvent être considérés et traités avec humanité. Je défie quiconque de prouver que les kamikazes du Bataclan étaient des êtres humains. Quid, par ailleurs,  de la liberté de conscience et de la laïcité qui sont également garanties par ce texte ?

Il s’agit en l’occurrence d’une manipulation politique qui interdit aux enfants la liberté de se poser des questions sur les monstres qui ont massacré 130 personnes. C’est une manipulation qui ne peut s’abriter derrière des programmes ou des lois, tout simplement parce que ces textes sont choisis, étudiés, et donnés à apprendre en réaction à une actualité terrible. On interdit donc aux enfants de se demander si les djihadistes sont encore des hommes, on castre ainsi toute une génération en lui interdisant la colère, la révolte et l’envie de venger ces morts. Sentiments tout à fait et normaux et sains si on ne veut pas faire des nos enfants de futurs dhimmis prêts à être humiliés publiquement à chaque fois qu’ils paieront la jizya.

Quant à « L’acquisition d’une culture générale et d’une qualification reconnue est assurée à tous les jeunes, quelle que soit leur origine sociale, culturelle ou géographique« … Ce n’est certainement pas ces deux textes qui vont aider nos enfants à mieux parler français, à mieux comprendre et apprécier la poésie, à grandir pour devenir des hommes et des citoyens dignes de ce nom. Il est dans la littérature française de magnifiques poèmes, en vers ou en prose, capables de toucher les enfants, de leur découvrir le beau et même de faire d’eux des humanistes. Ils s’appellent Ronsard, Du Bellay, Hugo, ou Lamartine, Colette, George Sand ou Marie Noël… et même Léopold Senghor.

Mais c’est trop beau, les écrivains sont trop français, trop amoureux de la France, cela ferait trop réfléchir nos enfants. Il vaut mieux aller chercher le texte militant d’un Camerounais qui n’a,forcément, pas écrit ces vers pour ses compatriotes. Comme il  est facile de donner des leçons au monde quand on est noir avec les complices si nombreux qui hantent l’école publique et oublient qu’ils doivent tout à la France et à sa culture.

Christine Tasin   

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


24 thoughts on “Etudié en CM1 après les attentats : « ouvre-moi ta porte pour avoir un bon lit »

  1. Daniel PollettDaniel Pollett

    Je l’ai déjà écrit, il existe des entités qui n’ont plus d’humain que l’apparence.
    Cette prétendue charte de la laïcité est clairement destinée à favoriser les racailles qui ne veulent pas s’intégrer et qui pourrissent la scolarité de ceux qui veulent réussir de part cette « mixité sociale » par laquelle on impose à ceux qui aiment la France et les études la présence parasitaire de ceux qui les détestent.

  2. hoplitehoplite

    Ils font flèches de tout bois. L’école en est une, les mosquées une autre, les accoutrements du moyen-age aussi, les égorgements, le halal, tout n’est destinée qu’à prouver qu’ils sont déjà chez eux et qu’il n’y a rien à faire, puisque même l’ensemble du gouvernement le crie sur tous les toits. Les bourgeois de Calais avaient remis les clefs de leur ville, les bobos de l’état ont déjà remis les clefs de la France à l’islam.

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Il ne reste plus aux parents, lucides, de cette élève, qu’à la retirer de l’école et à faire l’enseignement à la maison – ou en école privée. Plus facile à dire qu’à réaliser mais le non-endocrinement est à ce prix.

    On voit trop bien parmi la génération du Bataclan les « dégâts » opérés dans les cerveaux… Ces trentenaires n’ont plus leur libre arbitre, ils sont manipulés !

  4. AvatarClaude Urbain

    Christine, bonjour,

    Merci pour cet article particulièrement utile!
    Nous allons de révoltes en révolution de la façon la plus certaine!

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Claude, je confisque pour publication excellente idée d’appeler les patriotes à aller à Nauviale je mets en ligne

  5. AvatarChristian

    Après le coran étudier en classe il y à maintenant les poêmes sur les gentils migrans. C’est plus de l’enfumage, c’est de l’intoxication à donf. Et les parents qui ne moufte pas,c’est alarmant. On le veut le remplacement, On la veut la France islamisée, mais ils vont l’avoir et après qui va pleurer.
    Tu as de grand yeux,
    C’est pour mieux te voir mon enfant
    Tu as de grande dents
    C’est pour mieux te croquer mon enfant
    Ou la version musul
    Tu as une grosse queue
    C’est pour mieux te violer mon enfant.

  6. AvatarGabrielle B

    Il ne faut pas vous mettre dans tous ces états madame Tasin.

    Vraiment, ça n’en vaut pas la peine.

    J’ai étudié ce texte durant mon CM1, ma prof était pourtant du genre à le mettre à la poubelle mais, si elle avait dû jeter tout ce qui aurait mérité de l’être, elle aurait perdu sa place, et au final les profs rétifs à la Grande Propagande ministérielle il n’en resterait aucun. (et c’est bien ce veut notre ministre)

    Ce texte n’était pas de son choix, c’est une des premières choses qu’elle nous a dite, il avait été choisi par la direction ( pourquoi ? Il faudrait demander au directeur)

    Donc, ce poème à fait parti du programme -comme il fera peut-être parti du programme de mes petites soeurs- mais, j’ai envie de dire « et alors » puisque je l’avais déjà oublié et j’oublie pourtant très peu de choses.

    Déjà, il n’y a pas de caméra en salle de classe.
    Notre prof avait donc eu toute latitude pour le survoler et passer à autre chose (et donner une bonne note au pire des cancres pour que le directeur soit content)

    Mais même si notre prof avait été la première mondialiste de toute l’éducation nationale. (et la compétition est féroce pour occuper cette place !)
    Même si elle avait consacré une semaine pleine pour bien nous bourrer le crâne…

    Nous ne sommes ni aveugles ni sourds, nous voyons tous QUI bénéficie de mansuétude dans les notations, et qui n’en bénéficie pas, QUI peut se permettre de faire n’importe quoi et qui doit se soumettre au règlement intérieur…

    Bref, dès la maternelle nous savons déjà que NOUS sommes les méchants, les descendants des affreux colonialistes, MAIS, que, LES AUTRES seront toujours traités comme des victimes à qui il faudrait tout pardonner.

    Nous voyons NOS parents prendre rendez-vous s’ils désirent parler avec la direction ou un prof.
    Nous voyons AUSSI qui vient faire des esclandres devant l’établissement.

    Et nous pouvons constater que ce ne sont pas les même.

    Dans la théorie le programme est parfait !
     » faisons entrer CES IDÉES dans le cerveau des enfants, nous obtiendrons le citoyen altermondialiste de nos rêves.  »

    Mais, dans la pratique il y a la réalité !

    Et la réalité c’est que l’une de mes camarades, une fille très bien, à vu ses parents être convoqués car elle s’était battu contre une de nos rares « chances pour la France », mais, hélas pour la directrice, la cour est sous surveillance vidéo.

    Les parents ont exigé de voir les images, que la directrice n’avait pas pris la peine de visionner, et apparemment on y voit très bien QUI commence les hostilités. (ça reste limité, assez peu violent mon collège est plutôt bon)

    Seulement ma copine est Tchèque, arrivée en France à 8 ans.
    On peut donc l’accuser, même si c’est une excellente élève qui a appris le français très vite.

    Son agresseur est maghrébin, né en France, un accent atroce, un comportement qui ne l’est pas moins -s’il est chez nous c’est qu’il a été renvoyé de partout ailleurs- lui, il bénéficie de la préférence étrangère, lui, A DROIT A LA CULTURE DE L’EXCUSE IMMÉDIATE !

    A noter que le père de ma copine n’a eu aucun mal à obtenir la nationalité française, c’est la France que lui a déroulé le tapis rouge tant il est reconnu dans son domaine est que le CNRS le voulait, cet homme n’allait pas refuser, aucun laboratoire de son pays d’origine ne pouvait lui offrir les moyens de recherches qu’il a ici.

    Le bug du programme « toutes les cultures se valent » c’est donc simplement le réel.

    Là où l’un de mes copains -pas très bon, mais il fait des efforts et il est poli- se fait reprendre par un prof pour avoir MURMURER « bordel » car il séchait devant sa copie… Certains « autres » peuvent traiter le même prof de « fils de …  » et le prof ne réagira pas !

    Les professeurs sont tétanisés par l’idée d’être accusés de racisme, ils sont dans un établissement public plutôt bon, ils savent que s’ils se font remarquer, ça sera la mutation dans un collège classé ZEP, les élèves ayant été sortis de ces ZEP le savent, ils en profitent et la boucle est bouclée !

    Mais il n’empêche que dès l’entrée dans le système scolaire, le pire cancre « de souche » va très vite constater que RIEN ne va lui être passé alors que « l’autre », cet autre que l’on tente de hisser sur un piédestal, lui, il pourra tout se permettre.

    Résultat, ceux qui voudront aller vite, deviendront racistes tant on essaie d’empêcher qu’ils ne le soient.
    D’autres, comme moi, demeureront imperméables au racisme, mais cela ne les empêchera pas de refuser le multiculturalisme, puisqu’il est toujours dirigé contre NOTRE CULTURE.

    Dans n’importe quel cas de figure, le vivre ensemble imposé ne marchera pas.

    Je suis ouverte au monde, les autres cultures m’intéressent, mais, la France ça n’est ni le hamburger ni le kebab, je ne vois donc pas pourquoi il faudrait interdire notre gastronomie sous le prétexte fallacieux qu’elle contient des produits interdits pour certains.

    On ne les force pas à en manger après tout !

    J’entends souvent dire que nos gouvernants nous entraînent droit dans le mur.

    Navrée, mais c’est faux !

    Ils ne pourront entraîner avec eux, que ceux qui seront restés dans le bus.

    Moi, j’ai refusé d’y monter !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Encore une superbe lettre et un superbe témoignage chère Gabrielle, mais je serai en désaccord avec toi. Aucun directeur d’école, aucun inspecteur, aucun chef d’établissement ne peut imposer l’étude d’un poème particulier. Le programme donne des objectifs, des pistes, le reste c’est de la liberté pédagogique qui est -encore- garantie par la loi et les textes régissant la profession enseignante. Il m’est arrivé d’enseigner dans un collège où les inspecteurs, le chef d’établissement les enseignants aplaventristes faisaient des progressions identiques chaque année, se mettant d’accord sur l’ordre, les oeuvres, les objectifs etc. j’ai toujours refusé de faire comme eux et de me joindre à leurs réunions à la con. Je tenais comme je l’ai toujours fait à refaire chaque année, en fonction de ma classe, de mes impératifs MA progression, mes oeuvres choisies (dans le cadre du programme bien sûr). ça grinçait des dents la première année, le principal était fou furieux…. et alors ? j’étais fonctionnaire, je faisais mon métier correctement et plus, je poussais le dévouement jusqu’à prendre en cours spéciaux en plus d emn service les gros cas du collège pas scolarisable, que veux-tu qu’ils me fassent à part un mauvais emploi du temps et un passage d’échelon moins rapide ce dont je me fichais comme d’une guigne ? En tout cas grâce à moi tout cela a explosé en éclat l’année suivante, ceux qui n’osaient pas dire non avant m’ont suivie. J’en suis partie il y a 6 ans, pas sûre que ce ne soit pas pire qu’avant à présent… tout ça pour dire qu’un enseignant titulaire a le choix de ne pas étudier n’importe quo i parce que c’est dans l’air du temps.

      1. AvatarPhilippe le Routier

        Merde, je viens de lire ta réponse seulement.

        Tu dis,  » Aucun directeur d’école, aucun inspecteur, aucun chef d’établissement ne peut imposer l’étude d’un poème particulier.  »

        Sauf que Gabrielle ne se trompe pas, à moins que sa prof, enfin, ex prof maintenant, nous ait raconté des conneries, ce qui serait pas bon car on est devenus amis, je te jure que le directeur de l’école primaire du village impose certains trucs.

        En fait, la prof n’a même pas pu me raconter de connerie…
        … Puisque ce crétin s’en vante même !

        Mais si c’est interdit, je te fais confiance tu connais le sujet, je vais prévenir le rectorat, j’ai deux crapules qui sont dans cette école en ce moment et deux autres qui y passeront forcément.

        Merci pour le tuyau donc.

        Je supportais déjà mal ce type ayant, mais maintenant c’est pire.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          La prof s’est laissé faire parce qu’elle n’a pas osé dire non, parce qu’elle avait peur de je ne sais quoi, mais elle pouvait dire non : sauf si elle était remplaçante non titulaire et donc jetable.

          1. AvatarPhilippe le Routier

            Non, elle est titulaire mais c’était sa première année ici.

            En fait elle EST du village, mais avant elle avait dû déménager une première fois dans le Val-d’Oise, ensuite ils ont dû vouloir la faire chier et ils n’ont eu de cesse de la changer de secteur pour finir par tenter de la faire craquer en l’envoyant en Seine-Saint-Denis (dans un collège dont elle dit que ça a failli lui faire abandonner l’enseignement)
            Et au final, elle a réussi, ou on lui a accordé, de revenir.

            C’est pas une conne tu sais, je pense pas qu’elle ait ton niveau, l’agrégation je veux dire, mais elle a quand même été prof dans une université.

            Revenir vers l’enseignement primaire ça a été son choix d’après ce qu’elle nous dit.

            Elle est dure avec les mômes, mais elle est juste, et elle aime son job même si son mari s’est barré à cause de ce job justement.

            Et je vais pas te dire du mal d’elle, c’est la mère du petit Nathan qui fait craquer Gaby ? !

          2. Christine TasinChristine Tasin Post author

            Donc le directeur ne peut rien lui imposer pédagogiquement. D’autant que le directeur c’est un statut administratif et non un supérieur hiérarchique, c’est l’inspecteur qui est lesupérieur en terme de pédagogie

  7. Avatarbreizlande

    je comparais …
    au clair de la lune …. ouvre moi ta porte pour l ‘amour ( de dieu)…..

    oui grosses manipulations , pour nous qui essayions de voir clair
    c’est limpide ….
    Pauvres enfants … pauvre de nous

    bon dimanche
    kénavo

  8. Béatrice BontempsBéatrice Bontemps

    Si j’étais enseignante, voici quelques courts textes que j’aurais souhaité proposer à mes élèves le lundi 16 novembre :

  9. Daniel PollettDaniel Pollett

    Je serai d’avis de laisser l’expression « génération Bataclan » aux journaleux, tout comme ils feraient mieux de laisser les « écrans radars » aux militaires et aux contrôleurs de navigation.

  10. Avatarxtemps

    La vraie dignité humaine, est d’abord de reconnaître ceux qui ne le sont pas et non pas par leurs appartenances, la couleur de peau ou leurs origines, mais par leurs comportements humains digne d’un être humain.
    C’est mêmes textes pourraient tout aussi normaliser le Nazisme que le fascisme sans distinction de race ou de religion, s’ils étaient inconnu encore de nos jours, en changeant tout simplement de nom vous n’empêcher pas de continuer son oeuvre, comme si la couleur de peau, la religion ou l’ethnie empêcherai le nazisme ou le fascisme chez les africains ou les asiatiques.
    Quel belle couverture pour les criminels et dictatures cette charte et surtout pour nous empêcher de désigner les vrais ennemis de l’humanité et être à leurs merci.
    Vous imaginez en France, un pays qui a été capable de faire les droits de l’homme et de la dignité humaine! où nos dirigeants l’utilisent pour accepter et installer un Islam totalitaire et ses mosquées, comme ses droits du Caire, est un comble! et un pied de nez à la constitution français et aux français qui se démontent.
    Toutes dictatures sont possibles avec cette charte passe droit comme celle là, du moment que votre groupe ne s’appel pas nazi ou fasciste et vous avez l’Islam encore qui s’installe chez nous et d’autres dictatures possibles.
    Et malgré les attentats qui sont faits au nom de l’Islam, les pouvoirs continuent à couvrir la meurtrière Islamique en Europe.
    En refusant de reconnaître l’Islam comme une meurtrière et un danger potentiel pour toute l’Europe et pour le reste du monde, cela font eux des criminels qui collaborent avec une organisation criminel mondial et s’entretient avec une cinquième colonne en Europe.
    Nos politiques sont responsables des attentats sur le sole européens et une Europe sans frontières avec les accords Schengen est déjà une invitation aux extrémistes criminels à venir tuer chez nous, font déjà de nos dirigeants responsables des crimes commis à Paris et de tous les autres attentats.
    Nos politiques sont des criminels et leur charte cache misère pour crimes couvre les criminels pour tout ce qui n’est pas de souche européenne, n’est rien d’autre et pas moins qu’un génocide de la civilisation Occidental.
    Les premières frontières sont d’abords pour les excès de nos dirigeants et les frontières ne gênent que les gens malhonnêtes.
    Même le respect mutuel à une frontière, autrement c’est la loi du plus fort et tous les droits pour le manque de respect pour chacun de nous.
    Et j’ai le droit d’aller dans votre frigo sans demander votre avis, comme prendre une femme de force.
    Comme l’Islam qui n’a rien d’égalitaire ne donne que des droit aux seules musulmans sur les autres qu’ils n’ont pas de droit, donc l’Islam est la loi du plus fort, que nous ne pouvons que agir que par la force contre lui pour le vaincre.
    Ceux qui sèment la mort, mourront pour l’avoir semé, autant qu’ils ont jetés les autres avec force pour l’Islam, autant qu’ils se ferons rejeter par les autres par la force.
    Le véritable Dieu, malgré sa grandeur, n’impose pas car il est aussi pour le respect mutuel aussi grand qu’il est, ce que le dieu des musulman n’est pas et les musulmans sont le reflet de son manque de respect pour l’humanité.
    Nous pouvons reconnaître Satan par ses sujets qui sèment la mort et la haine, qu’ils font porter le chapeau aux autres leurs crimes pour se couvrir.
    Le droit de tuer sous couvert doit être condamné sous quel que formes que se soit, y compris l’Islam et surtout lui.
    Nous ne pouvons plus accepter tout et n’importe quoi de la part des politiques, sans se faire protéger nous les européens, les lois existes et elle ne sont pas respecté par nos dirigeants, ils font à leurs modes.
    Vive l’indépendance et vive la liberté!.

  11. Avatarle patriote

    Tous ces fayots gauchistes d’enseignants me degoutent.
    La France est en guerre soit disant cela me fait rire …jaune.
    Quand on voit le lavage de cerveau que l’on fait sur nos jeunes générations je me dis que hormis mettre des bougies et pleurer on n’est pas sortie de la m…
    La seule solution est de se défendre nous mêmes contre ces empafes d’islamistes pourris! Quand je pense à nos anciens combattants ils doivent se retourner dans leur tombe. Ils ont vaincu les nazis à nous de bouttter les islamistes hors de nos frontières. Que cela plaise ou non aux collaborateurs de goche. La guerre est terrible mais ne rien faire serait pire. Un patriote prêt au combat. Et vous?

  12. Avatarle patriote

    Madame Tasin, vous ne me connaissez pas, mais je fais partie des patriotes qui ne veulent pas se laisser dicter leur conduite, et je suis fier de mon Pays et de ses valeurs.
    Quant à l interet qu’a suciter mon commentaire je remercie les autres patriotes et notamment SPARTAC.
    A bientôt et courage .La résistance se met en place. Vive la France libre et laïc.

  13. AvatarRon

    A combien d’immigrés en situation irrégulière ces « socialopards » ont ils ouvert leur porte ?

    Aucun ! D’autant que le plupart du temps, ces gens résident dans des zones privilégiées où ils n’ont pas à subir les conséquences de la présence massive de clandestins hostiles…

    Ce sont ces mêmes personnes qui demandent à leurs semblables et à leur pays de faire preuve de générosité en accueillant n’importe qui.

    C’est de l’irresponsabilité, de la lâcheté !

  14. AvatarVelléda

    Un truc très simple à faire : nous préciser l’adresse de cette école d’Orléans, le nom de cette institutrice ou de son directeur, et nous envoyons tous une lettre pour exprimer notre totale désapprobation.

Comments are closed.