Pourquoi Valls et Hollande se rapprochent-ils de plus en plus de l’ennemi islamique ?

http://resistancerepublicaine.com/2015/le-je-taime-de-manuel-valls-a-lislam/

Valls est un être à la logique bizarre. Il semble dans un premier temps soutenir l’invasion musulmane au point même de feindre de n’avoir pas entendu la fin de l’intervention de Mr Bompard, puis il finit en réclamant un débat sur les valeurs de la république tout en posant qu’il « est inacceptable » d’opérer une distinction entre les confessions ! Cherchez l’erreur.

Vous avez raison, Le Chatelain, c’est un « je t’aime », moi non plus, à l’islam. Mr Valls, certainement très intelligent, commet une erreur : il confond dans les valeurs républicaines à discuter la Nation et le Patriotisme. Le patriotisme c’est le côté instinctif de la Nation. A ce titre il ne se discute pas : il se vit. Notre ressentiment, notre aversion, notre révulsion vis à vis de l’islam vient d’abord de notre fibre patriotique.
Les LRPS ex UMPS mais toujours anti-Français pourront nous faire la leçon autant qu’ils voudront cela n’aura aucun effet ni dans un sens ni dans un autre. Discuter comme le souhaite Mr Valls c’est trop tard.

D’ailleurs, cette discussion c’est Mr Valls et sa suite qui la veulent  pas nous. Nous nous sommes passés à une autre étape, celle que les Français avaient à la veille de la guerre de 14/18.

La mécanique est enclenchée. Rien ne l’arrêtera surtout pas des débats que nous savons dans la Vème république inutiles et tronqués. Pour qu’il y ait un débat fructueux il faut que les protagonistes se respectent. Or, nos dirigeants nous méprisent et nous, nous ne leur faisons pas confiance. La démocratie c’est fini !

Seule la République, même si elle vacille, est encore debout. Nous savons qu’ils sont des traîtres à la PATRIE. Par le fait ils sont en dehors de la Nation. Hors de la République. Ils s’accrochent à la démocratie pour détruire la République mais ils commettent une erreur d’analyse car c’est la démocratie qui agonise alors que le patriotisme se revivifie.

L’autorisation qui sera donnée à l’armée d’intervenir sur le territoire national contre les patriotes est la preuve que la nation ne les suit pas. Un Etat qui s’appuie ou compte s’appuyer sur la force n’est pas fort. Ils ont peur.

Revenir en arrière en lâchant les Mahométans est impossible pour eux car ils savent que nous les attendons au tournant pour les pendre. Ils sont dans la situation de ces collaborateurs pendant la débâcle allemande obligés de fuir la France. C’est pourquoi ils se rapprochent de plus en plus de l’ennemi islamique croyant qu’avec le nombre ils seront sauvés.

Je note que Mr Bompard énonce des faits précis. Mr Valls ne répond pas : il se positionne pour esquiver le débat aussitôt sur un plan « moral ». Le débat, tant souhaité pourtant par le Premier Ministre, devient alors impossible. Où est alors la logique ? Un débat à la socialiste où chacun doit se mettre au garde à vous ? Les mots « honte » , « il ne faut pas lui répondre », des huées…

Que signifierait un débat dans ces conditions ? Quel sens aurait un débat politique portant sur la morale ? Un débat sur la morale est il concevable avec des personnes amorales ?

Décidément, la démocratie est bel et bien morte dans notre pays.

Villeneuve

 23 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Quand ils perdent des voies lors d’élections pour eux les abstentionnistes sont de leurs cotés c’est pour cela qu’ils ont moins de voies .Mais comme tous les politiques ils ne remettent jamais en questions!

  2. Oui, mais le peuple est divisé. Croyez-vous vraiment que les socialauds vont se laisser éjecter ? Vous voulez rire ! Quant à la démocratie…! Elle n’existe pas ! Nous sommes en oligarchie et même en dictature ! A nous, français patriotes, de nous en débarrasser !

  3. Bonjour
    Vous avez tout résumé ; La démocratie est morte et Marion Maréchal a très bien répondu lorsqu’il a de nouveau dit que le FN ne devait diriger aucune région:
    C’est au peuple de décider !!

Les commentaires sont fermés.