Allemagne : le chef régional de l’AfD arrêterait au besoin les réfugiés avec des armes à feu

Publié le 3 novembre 2015 - par - 11 commentaires

Marcus Pretzell (photo d’archives), président de l’AfD pour la Rhénanie du Nord/Westphalie : « On peut empêcher cela ».
Présence de la police, canons à eau, gaz lacrymogène et si besoin est, des pistolets : le président du parti AfD pour le Land de Rhénanie du Nord/Westphalie, Marcus Pretzell, repousserait les réfugiés même avec des armes à feu – on pourrait empêcher ainsi des dizaines de milliers de personnes de pénétrer dans le pays.

Si des réfugiés devaient tenter de passer la frontière allemande en force, il serait justifié selon le président du parti Afd en Rhénanie du Nord/Westphalie, Marcus Pretzell, de les arrêter au moyen d’armes à feu.
« La défense de la frontière allemande par la force des armes comme dernier recours va de soi », a déclaré dimanche à l’agence de presse Deutsche Presse Agentur le parlementaire européen controversé du parti populiste Alternative für Deutschland (AfD).

La Slovénie et l’Autriche laissent « entrer sans enregistrement dans le pays » des dizaines de milliers de personnes, a dit Pretzell. « On peut empêcher cela. Dès que le premier coup de feu sera tiré en l’air, il sera clair pour tous que nous sommes décidés. » Mais il ne pense pas qu’il faille commencer par tirer – « les gens sont doués de raison ».
De plus, il existerait « toute une série d’autres possibilités », comme par exemple la présence de la police, les canons à eau ou le gaz lacrymogène. Selon le « Rheinische Post », Pretzell a répondu de manière analogue à ses auditeurs lors d’une manifestation du parti il y a quelques jours. Mais « aucun être humain raisonnable ne devrait envisager de tirer sur des réfugiés parce qu’ils passent la frontière ». Le dernier recours, selon Pretzell, serait « qu’il n’y a pas d’autre possibilité d’arrêter cela ».

L’AfD profite de la situation provoquée par les réfugiés en Allemagne : la parti populiste de droite atteint huit pour cent dans un sondage – son meilleur score depuis plus d’un an. Les chiffres sont mauvais pour la Chancelière, par contre.

Demonstration der AfD in Halle (21. Oktober): Immer mehr Teilnehmer - und Gegner

Dans la crise des réfugiés, le parti Alternative für Deutschland (AfD) adopte des positions contradictoires. Le parti organise en permanence des manifestations contre la poursuite de l’afflux de demandeurs d’asile, comme samedi à Hambourg. La présidente du parti, Frauke Petry, y a également pris la parole, d’importantes forces de police séparaient les sympathisants de l’AfD des contre-manifestants. Puis la direction du parti prend à nouveau ses distances par rapport au chef du parti pour le Land de Thuringe, Björn Höcke, qui fulmine régulièrement contre les réfugiés Le vice-chancelier, Sigmar Gabriel, a traité l’AfD de « parti ouvertement radical de droite ».

Cela importe manifestement peu à de nombreux électeurs ; en plein débat sur les migrants, le parti a atteint son score le plus élevé dans les sondages depuis plus d’un an. Selon les données de la tendance dominicale de ce jour, que l’institut de sondage Emnid recueille pour le compte de « Bild am Sonntag », le parti populiste de droite progresse d’un point pour atteindre huit pour cent. Ce score a été atteint pour la dernière fois en octobre 2014. L’adhésion est particulièrement forte en Allemagne de l’Est : l’AfD y totalise 15 pour cent. À l’Ouest, le parti arrive à sept pour cent.

En particulier le chef du SPD, Gabriel, avait employé des mots très durs fin octobre contre l’Afd. « Dans le passé, je pensais toujours qu’ils étaient indécents, parce qu’ils incitaient le peuple à la révolte », a-t-il déclaré au Journal de la Nuit de RTL. Mais : « Ils cultivent le langage du NSDAP, utilisent les termes employés par les nazis quand ils parlent d’amener les politiciens au poteau d’exécution. » La société moyenne devrait s’y opposer avec fermeté. Le propre parti de Gabriel a perdu un point dans ce sondage, il atteint 25%. Les scores de l’Union (36%), du FDP (cinq pour cent), de la Gauche (dix pour cent) et des Verts (dix pour cent) restent inchangés. Les Divers arrivent à six pour cent.

Si le chancelier fédéral était élu au suffrage direct, le challenger du SPD, Gabriel, gagnerait probablement du terrain face à la titulaire de la fonction, Angela Merkel. Si l’avance de la Chancelière se situait encore en mai à 53 contre 17 pour cent, actuellement 21 pour cent se prononceraient pour Gabriel contre 45 pour cent pour Merkel.

Données du sondage :

Échantillonnage : 1869 personnes (Tendance dominicale) ; 500 personnes (Question du chancelier)
Période : 22 au 28 octobre (Tendance dominicale) ; 30 octobre (Question du chancelier)

Traduction Jean Schoving

http://www.spiegel.de/politik/deutschland/afd-politiker-pretzell-zur-not-fluechtlinge-mit-pistole-stoppen-a-1060572.html

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Allemagne : le chef régional de l’AfD arrêterait au besoin les réfugiés avec des armes à feu”

  1. Avatar jean-luc dit :

    Il a bien raison, de toute manière au point où l’on est arrivé et sachant que ça va empirer, c’est nous où eux.
    FRANCAIS choisis ton camps.

  2. Avatar hathoriti dit :

    A force de tirer sur la corde, elle va finir par casser. Je pense qu’à un moment ou à un autre, quelqu’un va péter les plombs et… C’est mathématique. Les peuples en ont marre.

  3. Avatar Christian dit :

    Bein oui, mais les armes à feu, il n’y en a pas pour nous. C’est la musulracaille qui a les armes.

  4. Avatar Jean-Louis dit :

    Je n’ai jamais compris pourquoi on ne mettait pas à contribution l’armée pour arrêter des gens qui violent les frontières de l’Europe et qui s’y s’introduisent illégalement.
    Tant qu’ils étaient peu nombreux, c’était le rôle de la police et de la douane.
    Comme ils viennent en masse, il faut répondre de manière adaptée à cette invasion. Dans ce cas, seule l’armée est en mesure de le faire.

    Même pas besoin de tirer dans le tas, avec quelques dizaine de milliers de militaires dotés de matraques, les autres auraient vite compris.
    Mais comme nos traitres de gouvernants ont décidé de nous remplacer, il faut bien les laisser passer.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      mais parce que on veut qu’ils violent les frontières et qu’en sus on veut voir disparaître les frontières

  5. Avatar yoniiii dit :

    hi

    le droit de ce defendre est garantie par les loi fondamentale de tous etat
    le droit d asurer sa survie

    le droit de renverse l etat corompue , totalitaire ou siucidaire est garantie pare les loi fondamentale

    tous citoyen est en droit de prendre les arme pour sa defense et survie
    y compris en ce retournant contre son propre etat

    ou tous ennemi de l interieure et de l exterrieure
    les loi fondamentale legalise cela

    par ailleur ; l histoire humaine prouve que face a un danger d une certainne gravité seul le peupel en arme est en mesure d y faire face efficacement

    nous sommes dans ce cas de figure
    et le seul moyen d en veinir a bout ce sera que les peuple patriote prennent les armes et faec le sale boulot eux memes

    si l etat et trop dhimmiphié et s auto siucide et siucide les patriote

    *alors les patriotes devront pour leur propre survie prendre les arme et faire le boulot eux meme

    c est une soimple question de temps
    et ce sera inevitable

    l histoire humaine a prouvé que les chose ce deroule ainsi depius des milinaire
    alors ce ne sera pas different pour auijourd hui

    les ancien formule fonctionne toujour des l instant ou elle son de faite efficace

    by

    seul un conflit armée , sur le champ de bataille permettra a l occident de vaincre ses ennemi de l interieure et de l exterrieure

    on ne peut vaincre que si on combat
    si on ne combat pas on ne peut que perdre

    et c est ce qui ce deroule nous perdont parce que nous ne combttont pas reéllment nos ennemi

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Non seulement nous ne le combattons pas, mais nous lui ouvrons les portes alors qu’il ne dissimule même pas son but ultime: notre asservissement.

      Une Houria Bouteldja, installée en France (de quel droit ?) l’écrit noir sur blanc et tous nos médias lui ouvrent leur porte et toutes nos élites l’écoutent avec ravissement …

  6. Avatar Lavéritétriomphera dit :

    Le leader d’un pays ne peut pas gouverner avec efficacité s’il ne connaît pas son peuple. Angela Merkel devrait savoir que le seuil de tolérance est bas en Allemagne, ce genre de discours, à mon avis, était prévisible. Il est possible que les problèmes ne soient qu’à leur début.
    Un gouvernement se doit d’anticiper les évènements, c’est une de ses fonctions. Ne pas se soucier des conséquences de ses décisions et actes, c’est courir le risque d’avoir à en assumer les conséquences parfois très désagréables par la suite.

  7. Laurent P. Laurent P. dit :

    > canons à eau, gaz lacrymogène et si besoin est, des pistolets
    Entre les gaz lacrymogènes et les pistolets, il y a la place pour une arme intermédiaire dont l’achat (y compris par internet) et la détention sont LIBRES, une arme potentiellement mortelle, qui n’a pas besoin de munitions, qui ne coûte qu’aux environs de 70€ et qui a été utilisée pour perpétrer le génocide le plus efficace du XXème siècle :
    http://resistancerepublicaine.com/2015/cazeneuve-veut-nous-interdire-les-armes-a-feu-bah-il-nous-reste-les-couteaux-et-les-machettes/
    Equipez-vous, au lieu de pleurnicher que seuls nos ennemis sont armés, d’autant que nos ennemis ont aussi cette arme là en stock et qu’ils s’entraînent à l’utiliser une fois par an (en public qui plus est, et avec la bénédiction des collabos qui nous dirigent par notre faute)

Lire Aussi