Maires de France, rappelez-vous le communiste Mercieca et les bulldozers envoyés détruire un foyer d’immigrés !

Publié le 28 octobre 2015 - par - 13 commentaires

Ce lundi 26 septembre, aux Mureaux, Manuel Valls a tout simplement annoncé aux maires de France que ceux qui refuseraient de se plier aux diktats de son gouvernement, sur ce qu’il ose appeler « la mixité sociale » se verraient suppléer par les préfets, qui rempliraient leurs communes d’une population nouvelle, qui serait à la charge de la ville.

Il est significatif que le Premier ministre, suivi d’une cohorte de 17 ministres qui ne doivent avoir que cela à faire, ait fait cette déclaration dans une des communes les plus dangereuses des Yvelines, Les Mureaux, célèbre par sa délinquance et sa forte implantation musulmane. Dans cette ville, il suffit d’aller à la sortie des écoles pour constater que les Français de souche sont minoritaires depuis longtemps. Il suffit d’écouter les témoignages de policiers pour comprendre que la racaille y fait trop souvent la loi, protégée par les juges Taubira. Il suffit de s’y promener pour y voir l’implantation salafiste et le nombre de voiles islamiques qui envahissent les rues.

C’est donc depuis cette ville que beaucoup de Gaulois fuient que Valls, entouré du maire divers gauche de la ville, François Garay, du président de la Région Ile-de-France depuis 18 ans, Jean-Paul Huchon, et de dix-sept ministres, a annoncé aux maires de France qu’ils devaient se rapprocher de ce modèle de « mixité sociale », et que les récalcitrants seraient mis au pas par des préfets, transformés en commissaires politiques, qui avaient mandat de leur imposer les nouveaux clandestins dont les populations ne veulent pas.

La folie immigrationniste de ce régime atteint les sommets. Les maires, déjà dépossédés de nombre de leurs prérogatives par l’intercommunalité, nouvelle pompe à fric à élus inutiles « Républicains », socialauds, écolos ou communistes, se verront imposer sur leur commune des cas sociaux dont les populations devront assumer l’entretien. C’est la fin accélérée de la « douce France » et l’avènement du « Vivre ensemble » obligatoire, avec son lot d’ensauvagement que Valls veut réserver à tout le monde (sauf à sa caste surprotégée).

Précisons que si les cas sociaux étaient des travailleurs pauvres, des chômeurs réellement demandeurs d’emplois ou des retraités modestes, il n’y aurait aucun problème. Mais le message transmis depuis Les Mureaux est tout autre : ce sont les centaines de milliers d’immigrés, majoritairement musulmans, qui arrivent chaque année, et la nouvelle déferlante migratoire qui submerge l’Europe, suite à l’appel d’air provoqué par les propos de Merkel, que les élus de nos villes se voient sommés d’accueillir à Loudun, Varennes-sur-Allier, Mauzac, Martigné, Triel et dans de nombreuses autres villes.

Ce que Riposte Laïque annonce depuis longtemps se déroule, sous les yeux de populations impuissantes, qui voient leurs paisibles ville, ou village urbain, envahi par des nouveaux venus qui mettront fin, par leur présence, au mode de vie, encore paisible, dont bénéficiait les habitants.

Nombre de maires, souvent dociles, voire lâches, se croient obligés de dérouler le tapis rouge aux envahisseurs clandestins (appelons-les par leur vrai nom), à la grande colère de la majorité des habitants, furieux d’une telle dépossession de leur cadre de vie.

Parmi les scandales, le silence complice de l’Association des Maires de France, présidé par François Baroin, qui n’a même pas le courage élémentaire de défendre les prérogatives des maires, rayées d’un très de plume par le fasciste déguisé en socialiste Manuel Valls.

Rares sont ceux, jusqu’à ce jour, qui ont osé manifester publiquement leur hostilité à l’annexion de leur ville.

Le maire de Béziers, Robert Ménard, le premier, osa faire savoir à des clandestins qu’ils n’étaient pas les bienvenus à Béziers. A la suite de cela, deux guignols, députés socialistes, demanderont sa destitution, rien de moins.


https://www.youtube.com/watch?v=c5eIJzzYJvM

Dans un autre registre, fort courageusement, dans une ambiance hostile, le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, avait plombé l’ambiance de la grande messe organisée par Valls et Cazeneuve, avec six cents maires collabo d’accord pour accueillir des clandestins dans leur ville.



https://www.youtube.com/watch?v=UyG8tx-WsRg

Et Jacques Myard, dans un communiqué, a lui aussi réagi au coup d’Etat migratoire de Valls, tout en lui conseillant, maladroitement ou égoïstement, de loger les nouveaux venus dans les campagnes, alors qu’il faut les renvoyer d’où ils viennent.

http://resistancerepublicaine.com/2015/il-est-gentil-myard-il-encourage-valls-a-prendre-nos-logements-en-province/

Rappelons à nos élus qu’il fut un temps où un maire communiste, Paul Mercieca, avait mobilisé le personnel municipal de sa ville, et envoyé les bulldozers détériorer un foyer qui devait accueillir encore davantage d’immigrés, dans un ville où le seuil de tolérance était dépassé depuis longtemps.



http://www.ina.fr/video/I06065630

Naturellement, à l’époque, toute la bien-pensance immigrationniste avait pleurniché. Mais les maires des communes doivent-ils attendre, l’arme au pied, que les préfets réquisitionnent d’anciennes casernes, maisons de retraites ou écoles, pour y loger, au nom de la mixité sociale obligatoire pour tous, des clandestins et des immigrés qui, en période de chômage de masse, seront à la charge de la ville ? Ou doivent-ils prendre leurs responsabilités ?

Force est de constater que si les maires de Loudun, Varennes, Triel et autres villes subissant la présence de faux réfugiés avaient agi, quand ils ont appris la décision du préfet, comme le maire communiste Paul Mercieca, en 1981, leur population ne subirait pas les conséquences d’une invasion migratoire qu’elles ne souhaitent pas, et sur laquelle elles n’ont jamais été consultées.

Faut-il rappeler aux maires qu’ils ont été mis en place par leurs électeurs, et absolument pas par un préfet jamais élu, ni par Manuel Valls ?.

Martin Niemoller disait : « Le silence des pantoufles est plus dangereux que celui des bottes ».

Alors, messieurs les maires, traduisez donc en acte ce que pense la grande majorité des Français, et empêchez les commissaires politiques préfets de Valls d’imposer à vos populations des clandestins majoritairement dont les Français ne veulent pas.

Dernier détail : Paul Mercieca, après son coup d’éclat, avait été réélu sans aucun problème maire de Vitry…

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Maires de France, rappelez-vous le communiste Mercieca et les bulldozers envoyés détruire un foyer d’immigrés !”

  1. Avatar patriote dit :

    les habitants de ces paisibles communes du moins jusqu’à présent doivent tout faire pour empêcher ça , il faut agir dès maintenant car il ne peuvent compter que sur eux mêmes vu que tout a été décidé et imposé par ce soi-disant gouvernement . Les habitants doivent montrer leur refus avec force, après tout d’autres communautés implantées en France agissent de la sorte et ça marche .

  2. Avatar soucoline dit :

    La plupart sont des africains, ils doivent être dépaysés dans notre pays, d’ailleurs, je ne vois pas pourquoi on a appelé la zone de calais « la jungle » malgré la couleur locale, il manque un élément absolument primordiale, des lions !!! Il faut lâcher des lions a Calais comme ça, le tableau sera complet. Et quand les lions auront fini le travail, plus qu’a capturer les lions. C’est pas une super idée, ça ?

  3. Avatar hathoriti dit :

    Détruire les « abris » offerts aux immigrés, c’est bien ce que je disais hier ! Quand la neige arrivera, espérons-le, ils se construiront des igloos…

  4. Daniel Pollett Daniel Pollett dit :

    On les voit bien, les vrais fachos qui empêchent leur collègue de parler en le traitant de ce qu’ils sont !

  5. Avatar Christian dit :

    Déjà en 1980, il y avait des problèmes avec les émigrés alors qu’à l’époque il y avait du chômage. Depuis tout les lèches culs et les lèches babouches ont continuer le travail au dépend bien sur des ouvriers. La France est la poubelle du monde et il faudrait maintenant s’occuper des ordures.

  6. Avatar Christian dit :

    Vu la vidéo de Julien Sanchez . C’est lamentable de voir tout ses maires lèches culs d’accord avec walls. C’est pas gagner.

  7. Diogène Diogène dit :

    Robert Ménard est une personne courageuse. Il réagit face à des occupations illégales d’appartements qui sont des sortes de viols…

    La France est un pays violé qui perd toute dignité et, pendant ce temps là, la médiasphère continue à pérorer et ricaner…Affligeant, grave, désolant et triste.

    En dépit des résistances sporadiques le suicide français est en bonne voie.
    Evidemment ceux qui viennent sont très souvent de pauvres gens qui fuient des situations difficiles, voire dramatiques.
    41 années d’invasion migratoire et un chômage de masse ne permettent cependant plus d’accueillir la misère. Que font les merveilleux pays du golfe et du maghreb pour accueillir leurs frères et soeurs ? Lancinante question et que fait l’Amérique d’Obama qui a déstabilisé l’Irak ?

    J’ai bien du mal à ne pas être triste devant le naufrage de la France …

    Diogène

  8. Avatar breizlande dit :

    oui mais quand la neige arrivera si nous avons un hiver rude cette année ,
    les pleureurs et pleureuses de la lucarne magique n ‘ont pas finis de donner mauvaise conscience , aux habitants de nos chaumiéres

    et certains croient encore aux paroles des médias

    trop c’est trop .. se sera mathématiquement trop …quand on voit les hordes de fourmis en marche
    comme sur la vidéo montrée plus loin
    kénavo

  9. Diogène Diogène dit :

    Encore une remarque : Julien Sanchez est, également, bien courageux de prendre la parole face à l’hostilité qui l’entoure. D’ailleurs on ne comprend rien à ce qu’il dit tant les braves démocrates qui l’entourent lui coupent la parole.

    Je suis étonné il est entouré de grands maires démocrates : alors pourquoi donc, même s’ils ne partagent pas ses opinions, ne le laissent-ils pas s’exprimer ?

    Ne sont-ils pas eux les véritables « fachos » qui refusent d’entendre des opinions contradictoires ? Quelle belle « démocratie » ! On entend distinctement une femme l’insulter avec énergie. Un type essaie de lui prendre le micro…Il est bien « tolérant » Julien Sanchez …

    Diogène

  10. Avatar Christian dit :

    On est salit que par la merde et les musuls se grattent le ventre en disant « elle est pas belle la France ». La démocratie n’existe plus,c’est la dictature qui règne. Je suis en colère de voir ça, mais surtout de voir tout ses gens se liguer d’un seul bloc pour détruire notre pays et pour l’islam,la pire secte qui n’ait jamais existé sur terre.Qu’es ce qu’il ont dans la tête, c’est pas possible,ils ont attrapé la polio du cerveau ou ils ont été bercés trop près du mur,là ils ont un problème et de taille.

  11. Beate Beate dit :

    Voici trois vidéos que les médias cachent aux peuples d’Europe

  12. Avatar xtemps dit :

    Les vrais responsables sont les politiques qui amènent tous ces problèmes grave dans nos pays d’Europe, c’est contre eux qu’il faut se retourner, c’est eux les criminels.
    Tant que l’on nous demande pas par référendum ou par consultation populaire, les immigrés qui ont reçu la carte d’identité du pays contre la volonté du peuple, sont des étrangers envahisseurs avec des papiers français, pas des français.
    Désolé pour les immigrés honnêtes dans le pays, mais c’est pas la faute du peuple français, mais aux politiques lamentables aux pouvoirs, la politique est anormal en Europe.
    Nous sommes dirigés par des escrocs criminels aux pouvoirs, des véritables ordures, haine du peuple.
    Les communistes sont bien dans leurs rôles de Fascistes.

Lire Aussi