France Orange mécanique : sincères condoléances aux parents de Lucas, 7 ans, décédé des suites de ses blessures


France Orange mécanique : sincères condoléances aux parents de Lucas, 7 ans, décédé des suites de ses blessures

Á 15 ans, un CPF mâle peut arriver au lycée avec un pistolet à billes et un couteau, tirer sur son prof de physique en criant « Allah Akbar », déclarer avoir eu l’intention d’égorger son professeur de français avant de foncer vers la gendarmerie pour « mourir en martyr ».

Avec la justice taubiresque, le CPF mâle et mineur ne risque pas grand chose, il bénéficie d’une sorte d’immunité diplomatique.

Au même âge, le jeune mâle babtou avide de reconnaissance optera pour une participation active à « la journée de la jupe ».

Entre 6 et 10 ans, si l’on se réfère aux activités chaudement recommandées par le Ministère, les enfants de France sont mûrs pour collecter les déchets, discuter en classe de leurs pratiques sexuelles (vous n’avez pas oublié « la ligne Azur »?), etc., mais la FCPE et l’Académie ont jugé qu’à FLASTROFF (302 habitants, village de Gaulois) les enfants « manquaient certainement de maturité pour appréhender ce qu’est un FAMAS« .

Les mômes étaient ravis, aucune famille n’a porté plainte (le bon sens de la France rurale!), et pourtant les sanctions vont pleuvoir, car laisser des p’tits blancs penser qu’ils pourraient un jour être armés et défendre leur pays, voilà qui est inconcevable en Frankistan ! Source
Et à 7 ans, l’âge de raison, on peut rentrer seul de l’école, comme un grand.

Ça, c’était vrai avant l’avènement de la France Orange Mécanique. Aujourd’hui, on court un gros risque, celui d’être poignardé 9 fois (9, pas 5 ou 6 ou 7, mais 9 : la maman de Lucas est venue le dire devant les caméras, le « déséquilibré » s’est acharné sur son fils).

Poignardé par qui ? Par un homme de 30 ans, sans emploi, vivant au « domicile familial », déjà condamné en 2013 dans le midi de la France « pour des faits de violence à l’occasion d’un épisode d’alcoolisation ». Mais « le dossier à l’époque n’avait pas révélé de dangerosité particulière », a souligné le procureur, précisant que le suspect n’avait « aucun antécédent de prise en charge en milieu hospitalier spécialisé ». Source

Á 7 ans, en France Orange Mécanique, on risque la peine de mort, et pour la famille, c’est perpète. Pas d’appel, pas de révision, aucune remise de peine : tel est le lot des victimes des « déséquilibrés ».

Sincères condoléances à la famille du petit Lucas qui est décédé de ses blessures lundi 19.

Béatrice Bontemps, responsable Résistance républicaine Ille et Vilaine

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Beatrice Bontemps

Rebelle et païenne, responsable Résistance républicaine de l'Ille et Vilaine


5 thoughts on “France Orange mécanique : sincères condoléances aux parents de Lucas, 7 ans, décédé des suites de ses blessures

    1. Beatrice BontempsBeatrice Bontemps Post author

      Ben ça justement, « on » ne nous le dit pas : ni nom, ni prénom, ni origine, même pas la couleur des cheveux. Il y a pourtant des témoins, comme ce vieil homme qui a vu et entendu, et qui a probablement fait une description (même sommaire) du « déséquilibré » aux journalistes …

  1. AvatarChristian

    Moi aussi j’ais été choqué de voir ça. c’est inadmissible et révoltant.Sincère condoléances aux parents et à la famille.Perso je serais pour la peine de mort pour débarrasser la société des tueurs d’enfants.
    Oui notre société marche sur la tête et je regrette le temps de mon enfance ou,bien que tout n’était pas parfait nous éprouvions une certaine joie de vivre,sans peur de se faire agresser,verbalement ou physiquement.
    Et puis ils sont arrivés!!!!!!

  2. AvatarRespectvaleurs

    J’ai du mal à exprimer ce que je ressens, habitant dans le même département que le petit Lucas. Désespoir,rage et tristesse seraient peut-être les bons mots. Tout cela n’empêchera pas Taubira de gueuletonner près de son ministère. Nous n’avons plus d’Etat de droit : police, justice, éducation nationale, sont aux abonnés absents. Ce que j’espère, c’est qu’on pourra poursuivre l’Etat pour mise en danger de la vie d’autrui, mais peut-être que je rêve….

Comments are closed.