26 ans, ancien prof, ancien maître-nageur, je passe un concours… avec une voilée !

Je suis une nouvelle adhérente de Résistance républicaine et je tiens à apporter mon témoignage à propos de la jeune femme voilée qui passait un concours à Dijon.

D’abord je me présente : j’ai 26 ans et je suis titulaire d’un master  en philosophie (et doctorante mais peu motivée par mon sujet de thèse).

Pendant quelques mois j’ai été professeur remplaçant de philosophie et de français dans des établissements de la région parisienne.

Je tiens à préciser que j’ai été proprement sidérée par le niveau scolaire  de la plupart des élèves.

La question récurrente que je me posais était celle-ci : comment est-il  possible d’arriver en classe de première et de terminale en ne maîtrisant pas les règles élémentaires du français ? Lorsqu’on  parle d’enseigner les langues étrangères, je pense que la priorité serait d’enseigner un français correct à des élèves pour lesquels cette langue est, assurément, devenue une langue « étrangère ».

J’étais atterrée par le charabia utilisé par la plupart des petits mâles bourrés de testostérone que j’avais en cours. Quelques filles maghrébines se sont révélées de bonnes élèves disciplinées et attentives, ce qui me remontait un peu le moral… Il y a très certainement un aspect culturel à leur plus grande retenue.

Bref j’ai décidé de mettre fin à mon contrat, à la suite des attentats de début janvier, et après avoir entendu les propos suivants, qui m’ont révoltée : «  On ne doit pas injurier le prophète ; « ils l’ont bien cherché » ; « On ne fait rien pour les enfants de Palestine »…Je ne parle pas de l’attitude de certains élèves lors de la minute de silence en hommage aux victimes de la tuerie…

Sur les conseils de mon père (avec lequel je n’étais pas toujours d’accord) j’ai lu attentivement le livre d’Eric Zemmour : « le suicide français » et je pense comme celui-ci que la culture islamique n’est pas assimilable par la culture française et que la présence d’une forte communauté musulmane finira par « libaniser » la société française…

Ancienne nageuse de compétition, j’ai aussi un brevet d’Etat d’éducateur sportif en natation, j’ai donc occupé un emploi de maître- nageur dans une piscine de Paris.

Globalement ça s’est bien passé sauf quand une bande de jeunes « chances pour la France » m’a littéralement harcelée un samedi  après-midi. J’ai été obligée d’en expulser deux qui m’ont signifié qu’ils m’attendraient à la sortie pour me faire ma fête, en me traitant de pute et de salope. Blonde aux yeux bleus, j’attire en effet les regards des mâles concupiscents et c’est souvent désagréable d’avoir ce sentiment d’être  une proie exposée à la convoitise de petits masturbateurs frénétiques écartelés  entre Allah et le porno sur internet…

Dans les vestiaires, peu avant de quitter l’établissement, j’ai téléphoné à mon petit ami qui fait 1m89 et 95 kg (il est rugbyman, court le 100 m en   11s 8 soulève 150 kg en développé-couché et 220 kg en squat, les amateurs apprécieront…) pour qu’il vienne me chercher.

Les deux lascars étaient bien à la sortie de la piscine mais lorsqu’ils ont vu mon copain avec son air peu aimable ils ont enfoncé leur capuche et filé, la tête basse, sans aucun commentaire.

A mon avis ils devaient bien serrer les fesses et je ne les ai plus jamais revus dans la piscine…

Comme j’ai une bonne formation universitaire il n’est pas question que je sois maître nageur toute ma vie (mon père m’en a assez rebattu les oreilles…) donc j’ai décidé de tenter les concours de la fonction publique territoriale : celle qui embauche le plus, en vue d’assurer mes arrières si ma thèse n’aboutit pas.

J’ai passé les épreuves écrites du concours de rédacteur territorial le 24 septembre dernier dans les locaux de Villepinte et, à cette occasion, j’ai vu plusieurs candidates voilées.

Je m’en suis étonnée auprès d’un surveillant qui m’a dit, en posant un doigt sur ses lèvres, « chut…On a la consigne de ne faire aucun scandale, seule une femme-la responsable en l’occurrence- peut vérifier que les candidates ne dissimulent pas d’oreillettes ».

J’ai bon espoir d’être admissible à l’oral même si mon point faible reste le droit (mais j’ai révisé à l’aide de fiches le droit public).

Lors de l’entretien, avec le jury, si celui-ci me pose des questions sur le principe de « neutralité du fonctionnaire » je ferai part de mon étonnement d’avoir vu concourir, à l’écrit, des candidates voilées.

En effet pendant l’exercice de leurs fonctions (un concours est une situation de pré-recrutement), les fonctionnaires n’ont pas à exprimer leur opinion en application du principe de neutralité du service public. Or être voilée c’est exprimer, avec ostentation, une opinion religieuse claire : ce qui est en contradiction avec la laïcité…

Si la candidate voilée, qui composait non loin de moi, est lauréate du concours recevra -t-elle le public en mairie dans le même accoutrement ?

 Un ami, en se rendant aux toilettes, a réussi à prendre une photo de la candidate voilée de bleu… Je détiens la preuve de sa présence…

Bref : dans ce monde qui m’écœure je donne raison à mon vieux père que je croyais réactionnaire et qui est simplement réaliste et vigilant. Avec mon copain on a décidé de ne pas faire d’enfants car à nos yeux ce serait absolument irresponsable, à moins de vouloir en faire de petits musulmans aliénés.

Reste qu’il y a deux écueils à éviter :

  • Le racisme
  • L’angélisme

Comme dit mon père : « le sentiment d’être français, de se sentir chez soi en France, n’a rien de coupable, ni même de réactionnaire, c’est un sentiment humain, tout simplement. »     

  Sophia                                                                                                                                    

 127 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Sophia, vivez, faites des enfants si vous les désirez ! Vous avez tant à transmettre !

  2. Très intéressant l’argument de l’oreillette.

    En 2004, la loi a interdit les signes religieux et notamment le voile dans les écoles (jusqu’au lycée compris) pour lutter contre le prosélytisme et les violences à l’école, en considérant que le jeune âge des enfants et adolescents scolarisés justifiait de les protéger spécialement du risque de conflits entre communautés religieuses.
    En 2010, le voile intégral est aussi interdit par la loi dans l’espace public, pour lutter contre les infractions pénales en facilitant l’identification de leurs auteurs.
    Si les usagers des services publics ont le droit de porter le voile non intégral, le contexte d’un concours me semble tout à fait justifier pareillement l’interdiction du port du voile pour tous les examens universitaires et les concours, qu’il soit intégral ou non, afin de s’assurer que le voile ne dissimule aucun dispositif de triche (surtout à notre époque avec les évolutions considérables des technologies, perfectionnées et discrètes). Le principe constitutionnel d’égalité exige qu’une vérification puisse être faite lors de l’examen, par un homme comme par une femme, parce qu’il se peut qu’il n’y ait parmi les surveillants que des hommes (ce qui n’est pas interdit).
    Je pense qu’il faudrait contacter votre député lors de sa permanence par exemple, lui faire part de ce qu’il s’est passé et lui suggérer de déposer une proposition de loi visant à permettre au moins un contrôle par les surveillants de l’examen au nom du principe d’égalité voire une interdiction du voile lors du concours. Tout le monde a d’ailleurs le droit de contacter son député à cette fin.
    Pour les concours, l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 dispose que tous les Citoyens étant égaux aux yeux de la loi « sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents ». Or, la triche rompt l’égalité et il faut donc qu’un surveillant puisse contrôler ce qui est à portée de main du candidat pendant l’épreuve.
    D’ailleurs… si un(e) candidat(e) passait le concours avec un bonnet, ne lui demanderait-on pas de l’enlever, ou n’exigerait-on pas que cet accessoire non indispensable (les salles étant chauffées… !) puisse être contrôlé ?

  3. Le réveil des européens continue et de façon exponentiel, c’est très lent au départ et même décevant, mais de plus en plus que nous verrons les peuples se réveiller et plus vite que vous le croyez, surtout devant la menace, et pas mal de gens commencent à bien comprendre l’affaire. Continuez le combat, c’est pas pour rien que nos dirigeants veulent faire arrêter les infos des résistants pour pouvoir continuer leurs dictatures, c’est que nous représentons des menaces pour ces gens là.
    D’accord avec pouf pour les enfants, si nous arrêtons notre descendance, c’est une société qui se meurt et nous n’avons pas à entretenir son ennemi chez soi, ni disparaître pour les autres, hors cet ennemis ne tient qu’à deux choses, la trahison de nos élus en premier qui permet de vivre ensuite comme des parasites chez nous à nos frais, qu’eux ne le feraient pas pour nous chez eux, il suffit d’observer leurs hospitalités et gentillesse pour les autres si généreusement donné, que des Eva, chrétienne d’Orient, et autres témoignages ne manqueraient pas d’évoquer.
    Les bonnes poires çà suffit, nous leur devons rien à ces gens là, ils sont chez nous ici et il y à pas de haine qui tient, c’est des prétextes malhonnêtes, ils n’accepteraient pas que nous fassions la même chose chez eux.

  4. NON Sophia (Sagesse ) vous êtes jeune belle, de grâce FAITES DES ENFANTS et au moins trois.

    • D’accord avec vous ; ne refusez pas à vos enfants la chance de vivre et de faire leur vie, de se battre s’il le faut. La vie est une chance

  5. oui on a envie de ne pas faire d’enfants devant tout ça mais les autres en font des dizaines par femme donc en ne faisant pas d’enfant nous les français dit de souche nous accélérons le grand remplacement: déja dans certaines écoles il y a 80% d’immigrés!

  6. Bonjour Sophia, je vous félicite pour votre texte, votre courage d’écrire et pour avoir ouvert le yeux. Ce qui se passe est d’une gravité sans précédent. Tous les fondements de notre pays sont touchés par l’islam. Votre papa tout comme les 50 ans et plus ont connu une autre France, celle des valeurs de nos ancêtres et ils s’en souviennent. L’islam n’est absolument pas compatible avec nous, c’est pour cela que nous devons impérativement lutter de toutes nos forces et arrêter cette invasion et remplacement par tous les moyens. Malheureusement nous n’échapperrons pas à la guerre civile en France et en Europe c’est trop tard ils sont trop nombreux sur notre sol et en Europe, mais j’espère que votre génération qui commence à comprendre, sera nous aider, nous les plus anciens afin de renverser la vapeur et faire renaître notre si beau pays.

    Pierre

  7. « Lors de l’entretien, avec le jury, si celui-ci me pose des questions sur le principe de « neutralité du fonctionnaire » je ferai part de mon étonnement d’avoir vu concourir, à l’écrit, des candidates voilées. »…Si vous faites cela….aucun espoir pour la suite !!!

    Ne pas vouloir d’enfants sous le prétexte que vous évoquez : NON !
    D’une part, ce serait accepter le « grand remplacement », d’autre part, c’est refuser notre pérennité. Un enfant, c’est la vie, c’est l’avenir ! C’est l’Amour !
    Dans l’adversité, on se bat…comme l’on fait nos ancêtres ! Avec l’espoir et non pas la renonciation…voire le reniement !

  8. Les voilées et bâchées diverses ainsi que les porteurs de chemises de nuit se multiplient partout , ils nous montrent qu’ils occupent le terrain et les »autorités  » ne font rien . J ‘ ai vu une bâchée ( complet avec la calandre de Renault 4 et tout ) se faire remettre sa carte bleue avalée la veille dans le distributeur par l’employé de banque qui venait d’exiger que j’ôte mes lunettes pour comparer avec ma carte d’identité ou je n’en porte pas . Comment fait-il pour l’identifier ? est-ce seulement une femme sous cet accoutrement ? cela peut tout aussi bien être quelqu’un d’armé . La prochaine fois j’irais récupérer ma carte bleue en portant un costume complet de Batman puisque c’est carnaval .
    Sophia , vous avez pris une sage décision en décidant de ne pas faire d’enfants , c’est le conseil que je donne également autour de moi car les années a venir vont être terribles .

  9. Bonjour Sophia,
    Je m’attendais à lire ce type de texte un jour ou l’autre. La situation décrite qui a lieu pendant les épreuves d’un concours de la fonction publique est , c’est peu dire, inadmissible. Mais, je m’y attendais connaissance l’Administration de notre pays. Les consignes qui y sont données relèvent du Ministère en question.
    Ne peut-on pas porter plainte, demander l’annulation de concours parce que non conformes. Un angle d’attaque est possible.

    Quoiqu’il en soit, si vous prétendez entrer dans la fonction publique, je vous conseille d’oublier le discours de neutralité religieuse. Il ne s’applique qu’aux blancs. C’est de la discrimination raciale pour les Français patriotes. Vous passerez juste pour une recrue qui pourrait refuser de se plier aux consignes et vous ne serrez pas reçue à l’oral de recrutement.

    Salutations patriotiques,

    Claude

Les commentaires sont fermés.