Les 11 règles auxquelles les chrétiens doivent obéir dans l’état islamique


Les 11 règles auxquelles les chrétiens doivent obéir dans l’état islamique

7 Septembre 2015 par Robert Spencer

Cet article de Zee News (NDT: périodique indien) débute avec cette affirmation :

« Après avoir massacré des centaines et des milliers de chrétiens, les dirigeants de l’Etat islamique ont maintenant décidé de leur accorder le droit de vivre, à condition qu’ils signent le contrat de ‘dhimmitude’, qu’ils suivent ses 11 règles strictes, et qu’ils payent l’impôt (Jizyah) ».

Cette phrase donne l’impression que l’État islamique avait à l’origine l’intention de tuer tous les chrétiens, et qu’il a maintenant changé d’avis et laisse certains d’entre eux vivre. Ce n’est pas le cas. L’État islamique applique la dhimmitude : état de soumission inféodé aux règles de la loi musulmane, qui a exigé depuis les débuts de l’islam, peu après les conquêtes de leur territoire, que les chrétiens s’acquittent de la jizya. Mais, suite à cette décision, les chrétiens ont refusé ou ont fui la zone, ce qui fait d’eux, aux yeux de l’État islamique, des Harbi kuffar, des infidèles en guerre avec l’islam, qui, selon la loi musulmane, doivent être tués.

Les chrétiens qui sont restés dans les territoires contrôlés par l’état islamique et qui ne se sont cependant pas opposés aux exigences de l’EI, ont le statut le dhimmi. Les règles énumérées ci-dessous ne sont pas une création de l’état islamique. Elles sont aussi anciennes que le concept de dhimmitude lui-même. Comparez les règles de l’État islamique aux règles définissant la dhimmitude énoncées dans l' »Umdat al-Salik » (la dépendance du voyageur), lequel est un manuel usuel de la loi islamique:

  • 1 : La capitation prélevée sur les non-musulmans.
    • L’impôt minimum dû par les non-musulmans est de un dinar (= 4,235 grammes d’or) par personne (annuellement). Le maximum est négocié par les deux partis.
    • Il est collecté avec amabilité et courtoisie, comme lorsqu’il est question d’une dette, et il n’est pas prélevé sur les femmes, les enfants ou les aliénés.
  • 2 : Ces tributaires non musulmans sont tenus de se conformer aux règles islamiques quant à la sécurité et l’ indemnité de la vie (NDT : comprendre garantir l’achat de sa propre vie ?), la réputation, et la propriété. En outre, ils:
    •  sont sanctionnés en cas d’adultère ou de vol, mais, curieusement, pas pour ivresse;
    •  se distinguent des musulmans par l’habillement, en portant une large ceinture de « chiffon » (zunnar);
    •  On ne les accueille pas avec la formule : « Assalamu alaykum»;
    •  ils  doivent rester sur le bas côté de la rue (NDT: céder le passage);
    •  ils ne peuvent pas construire des bâtiments dont la hauteur est supérieure ou égale à ceux des musulmans, mais si ils acquièrent une maison de taille élevée, elle n’est pas rasée;
    • 6 ils ont l’interdiction de mettre ouvertement en vente du vin ou du porc, (NDR: de faire sonner les cloches des églises ou d’exposer des croix), ils ne doivent pas réciter la Torah ou les évangiles à haute voix, ou afficher en public leurs funérailles et leurs jours de fêtes;
    • 7 ils n’ont pas le droit de construire de nouvelles églises.
  • 3 : Si ils doivent résider dans le Hedjaz: région et villes autour de la Mecque, Médine et Yamama, sur justification, ils doivent avoir l’autorisation du calife et ne peuvent pas rester plus de 3 jours.
  • 4 : Un non-musulman ne peut pas entrer dans l’enceinte sacrée de la Mecque (Haram) dans toutes circonstances, ou entrer dans quelques mosquées que ce soit, sans autorisation (NDR: de même que les musulmans ne peuvent pas entrer dans les églises sans leur permission [NDT de qui ? En principe les musulmans n’ont pas le droit d’entrer dans une église sauf pour convertir des chrétiens, voir ici]).
  • 5 : Il est obligatoire pour le calife (déf: o25) de protéger ceux d’entre eux (NDT: dhimmi) qui habitent en terre d’islam comme il le ferait pour les musulmans, et de pourvoir à la libération de ceux qui sont en captivité.

Toutes les lois promulguées par l’État islamique ont pour origine ce corpus juridique .

Éléments complémentaires sur cet article ci-dessous :

« L’état islamique : les 11 règles de la dhimmitude que les chrétiens doivent suivre pour rester en vie », Zee News 5 Septembre 2015:

Istanbul : après avoir massacré des centaines et des milliers de chrétiens, les dirigeants de l’état islamique ont maintenant décidé de leur accorder le droit de vivre, à condition qu’ils signent le contrat de « dhimmitude », qu’ils suivent ses 11 règles strictes, et qu’ils payent l’impôt Jizyah.

Le vocable dhimmitude [sic] provient du mot dhimmi-s [sic] qui est un terme diachronique se référant aux citoyens non-musulmans d’un État islamique. Le mot signifie littéralement «Personne protégée». La personne doit signer un contrat et s’acquitter de la Jizyah (impôt perçu par un état musulman sur les résidents non-musulmans) pour obtenir la protection des autorités sous la loi islamique (NDT : à comparer au racket auquel sont soumis certains commerçants par des gangs en vue d’une « protection »).

Selon un rapport de l’Institut de Recherche des Médias du Moyen-Orient, des dizaines de chrétiens de la ville d’Al-Qaryaten ont signé un contrat de dhimmitude  pour protéger leurs vies et leurs intérêts.

Les 11 règles de la dhimmitude:

  • Les chrétiens ne peuvent pas construire des églises, des monastères, ou des ermitages dans les villes ou dans les banlieues.
  • Ils ne doivent pas exposer la croix ou l’un de leurs « écrits » dans les rues ou dans les marchés musulmans, et ils ne peuvent pas utiliser de haut-parleurs durant leurs offices ou pendant les prières.
  • Ils doivent faire en sorte que les musulmans n’entendent pas la récitation de leurs écritures ou le son des cloches de leurs églises, les cloches doivent seulement se faire entendre à l’intérieur de l’édifice.
  • Ils ne doivent pas être les auteurs d’une agression envers l’EI, telle que cacher des espions et des hommes recherchés. Si ils viennent à avoir connaissance d’un « complot » à l’encontre de musulmans, ils doivent le signaler.
  • Ils ne doivent pas accomplir des rituels religieux en public.
  • Ils doivent respecter les musulmans et ne pas critiquer leur religion.
  • Les chrétiens riches doivent payer la « jizya » annuellement, laquelle s’élève à quatre dinars or; la classe moyenne chrétienne doit payer deux dinars or, et les pauvres doivent en payer un. Les chrétiens ne doivent pas garder secret leur revenu, et peuvent acquitter la « jizya » en deux versements.
  • Ils n’ont pas le droit de posséder des armes.
  • Ils ne peuvent pas proposer à la vente sur un marché musulman ou à des musulmans, des marchandises contenant du porc ou de l’alcool, et ils ne sont pas autorisés à boire des boissons alcoolisées en public.
  • Ils ont leurs propres cimetières.
  • Ils doivent respecter le code vestimentaire et les directives commerciales de l’EI.

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera

Source : http://www.jihadwatch.org/2015/09/11-dhimma-rules-that-christians-must-obey-in-the-islamic-state

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


17 thoughts on “Les 11 règles auxquelles les chrétiens doivent obéir dans l’état islamique

  1. Avataryoniii

    hi

    demain ce sera les population occidental en eurabia
    qui subieront la meme chose

    d ailleurs d dune certainne facon cela est deja en court
    etape par etape

    dormez bien bisounours cette nuit , le reveil sera des plus douloureux …

    le multiculturalisme n est rien d autre qu une capitulation qui ne dit aps son nom en sommes c est deja une dhimmitude deguisé

    et le laisser faire , par les gouvernement et population civile par ailleurs
    en laissant l ennemi vous envahire et vous conquerire et ensiute vous soumettre
    en ai une preuve evidende

    les civilsiation meurt nom pas parce que l ennemi les anaentie
    mais parce qu elle s aneantissent elles memes
    l occident veut mourrire , et fait le necessaire
    pathetique ….

    il est da illeur revelateur de voir la magorité des population civile ocidentale
    oeuvrer avec leur futur maitre muzz a leur propre destruction

    il est ausi etonnant de voir que beaucoup de femmes , fille , occidentale
    eouvre elle memee avec leur futur violeurs

    cette pathologie , qui aujourd hui touche les occidentaux non juifs et non muzz et affligeante

    il y a une dizaine d anneés ce propcessus touchez les juifs
    maintenant cela touche les autre non juifs et non muzz

    en israel aussi nous voillons des femmes , des filles occidentale , oeuvrer avec leurs violeur palos , pour combattre les israelien
    les associassion qui amene ses femme , fille occidentale , pour combattre les juifs pour les muzz arabe colonisateur en israelien

    elles son tres tres souvent violé par les palos
    mais une fois revenu en occident ses meme femme , accuse les juifs israelien d en etre les auteur

    la meme pathologie en oeuvre en eurabie ou des horde de femmes , fille , non muzz ce son violé et accuse les patriotes d en etre les auteur

    comme caroline fourest , a l ulb qui attaquer par des muzz , les accuse d etxtreme droite

    la dhimmitude mene a ce genre de reaction , …

    https://www.youtube.com/watch?v=bwEvHyZVRvg

    https://www.youtube.com/watch?v=qsRzpjkYffQ

    si les patriotes aillant encore un cerveau , ne ce reveille pas , et de la facon la plus dur qui soit
    ce sera la fin de l occdient europeen et de sa civlisation

    by

  2. JackJack

    Ces règles ont leur origine dans le Traité de Umar, passé en 637 avec les Chrétiens par Umar ibn Al-Khattab (577-644), l’un des plus influents califes de l’histoire et Sahaba (compagnon) de Mahomet. Lequel traité a été actualisé par l’E.I.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci Jack pour cette précision historique. Tant voir qu’un traité ponctuel signé il y a 1400 ans peut être encore imposé en 2015 par ces sauvages !!!!

  3. AvatarSandrine

    J’ai lu quelque part un témoignage d’un descendant d’un Juif qui habitait Istanbul vers le milieu du XIXème siècle. Les Juifs étaient persécutés. Ils devaient entre autres laisser dans la rue le haut du pavé aux musulmans. (Comme quoi Hitler n’a rien inventé en obligeant au début, avant de les exterminer, les Juifs à descendre du trottoir pour croiser les Allemands). Ce Juif, obligé de sortir un jour de pluie, aurait éclaboussé sans le vouloir un imam qui passait par là. Il a été brûlé vif pour cela.

  4. AvatarChristian

    Je vois de plus en plus de jolies jeune filles sortir avec des musulmans, mais quelle éducation leur a donner les parents.Mes enfants sont conditionnés depuis tout petit. Ses parents dont les enfants sortent avec des prosélytes de l’islam ne savent pas se qui les attend.

    1. AvatarFaivre G

      Hélas, les parents de ces jeunes filles sont heureux d’avoir des petits enfants musulmans et c’est avec servilité qu’ils les nourrissent quand ils les reçoivent avec des aliments hallal. Pauvre France.

  5. AvatarHuineng

    Cela me rappelle irrésistiblement les règles sévissant envers les chrétiens pendant plusieurs siècles du temps de la conquête de l’Espagne par les musulmans..

  6. Avatarhathoriti

    En effet, penser que ces lois impies, ineptes et moyenâgeuses sont encore pratiquées par ces sauvages qui veulent nous les imposer, à NOUS ! en France, en Europe, en 2015…! ça dépasse l’entendement ! Etre cons à ce point-là défie l’imagination ! Comme ils n’en ont pas …

    1. AvatarAgnes

      Si nous ne faisons rien avant les élections régionales, nous sommes foutus ; ces règles nous serons imposées. Il faut réagir maintenant. C’est maintenant ou jamais. Et si c’est jamais, ce sera la valise, le cercueil ou la soumission. Que ceux qui baissent le pantalon ne viennent pas pleurer après : ce sera trop tard.

      1. AvatarAgnes

        ces règles nous seront imposées et non serons. Décidément aujourd’hui je ne sais plus écrire. C’est la contagion Belkacem. C’est grave docteur ?

      2. AvatarLavéritétriomphera

        Ce qui s’est passé au salon de la femme musulmane démontre le malaise profond voire chronique de la société française et certainement européenne envers l’islam. La trop grande assurance des islamistes a été mise en échec. Je crains qu’une réaction épidermique se produise avant ou aprés les élections. Celui qui ne peut pas arrêter le train en marche, ne peut qu’en sauter.

  7. AvatarMarcel

    Alors à tous les pays de la terre vous ne payez plus aucune allocations ni soins médicaux ils doivent ce déplacer dans la rue sous peine d’amende monétaire ne plus avoir de place privilégiée Dans les services en commun ne jamais plus critiquer le pays d’accueil ainsi que l’a religion sous peine de prison ou de déportation automatique ainsi que saisie de tous les avoirs il ne doit pas procédé de maison plus haute que l’église du cartier aucun droit de vote et les enfants doivent avoir les places aux fonds de leurs classes ils ont droit à leur cimetières mais aucune célébration public ainsi qu’une soumission totale au bon vouloir de toute autorité aucune relation entre hommes ou femmes du pays sous peines de sanctions rigoureuse évidement un montant en taxes sera perçu par le pays autre

  8. AvatarChristian

    excusez moi Marcel, mais sur qu’elle planète vivez vous, je vous rappelle que l’on est en France et que bientôt c’est nos clochers qu’il faudra couper, et c’est nous qui devrons laisser notre place dans le bus car il ne faut pas oublier que c’est eux le peuple élu.

Comments are closed.