Ça se peut bien que je sois un vieux con, comme ils disent….

» J’habite seul depuis longtemps
Dans un très grand appartement…
… Planqué en Suisse !

Mes comptes en banques débordant largement…
… J’ignore tous vos soucis d’argent,
Et vis, très confortablement !

Les agressions, les vols, les squatters
Ça ne peut venir à ma demeure…
… C’est un vrai bunker !

La cuisine je ne la fais jamais
Pour me nourrir j’ai un cuisinier….
… Non déclaré !

Pour mes voitures j’ai un chauffeur.
Pour mes chaussures j’ai des cireurs.
Bref… Suis un artiste.

Vos quolibets ne me font pas peur,
Car tant que tombent mes droits d’auteur…
L’argent n’a pas d’odeur.

Des immigrés j’en vois jamais,
Une cataracte et des verres fumés…
… Ça masque la réalité.

Et puis franchement de toute façon,
Même aujourd’hui il y a des cons…
… Pour acheter mes disques,
Donc je vous le dis, en vérité,
L’invasion j’en ai rien à branler…
… Suis protégé !

Être un artiste bourgeois bohème,
Ça évite beaucoup de problèmes,
Et la vérité…
… C’est que je me fous bien des immigrés, tout comme je me fous des Français…
… Mais que je suis forcé d’en parler.
Même si par ma sénilité, je suis obligé d’avouer… Que ça fait longtemps que j’ai cesser de piger.

Maintenant veuillez me pardonner.
Mais à mon grand âge vous savez,
La nature est cruelle !

Je viens encore de me pisser dessus,
Faut que je recolle tout, mon dentier tient plus !
C’est un naufrage !

Mais ce soir je suis invité,
À une soirée très convoitée,
Faut que je me prépare !

J’aimerais bien pas rentrer tout seul,
Mais pas avec une qu’à ma gueule…
… Et pas mon âge !

J’ai déjà pris un kilo de viagra,
J’espère au moins que ça marchera,
Et que mon coeur ne lâchera pas,
Car faut que je vous dise,
J’ai beau être pété de pognon,
Le reste ne tourne plus bien rond !

J’suis un vieillard !

Et zut, viens encore de me chier dessus,
Ma bonne va hurler j’en peux plus !

J’suis un vieillard !

Moi j’y comprends rien à votre crise…
Faudrait ptet que j’arrête mes bêtises.
Car dans le fond finalement…
Ça se peut qu’ils aient raison les gens…

Et que je sois un vieux con…

… Comme ils disent !  »

Philippe Le Routier

 375 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Immigration : Aznavour encore plus radical que le FN

    Interrogé le 28 février 2013 au micro de RTL, Charles Aznavour a profité de l’occasion pour délivrer le fond de sa pensée sur l’immigration.

    Adrien Abauzit

    Ecrivain et juriste

    Quand Michel Rocard dévoile le pot aux roses…

    « Défrancisation » du territoire : la preuve par Trappes

    L’immigration responsable de la dette ?

    Interrogé par Marc-Olivier Fogiel le 28 février 2013 au micro de RTL, Charles Aznavour a profité de l’occasion pour délivrer le fond de sa pensée sur l’immigration :

    « Je suis devenu français d’abord dans ma tête, dans mon cœur, dans ma manière d’être, dans ma langue. Je suis devenu français. C’est-à-dire que j’ai abandonné une grande partie de mon arménité pour être français. » Puis, a-t-il ajouté : « Il faut le faire ou il faut partir. »

    Charles Aznavour ne dit pas qu’il faut aimer la France ou la quitter. Charles Aznavour dit mieux : il faut la ressentir dans toutes les fibres de son être ou alors la quitter, discours que le FN lui-même n’ose plus tenir du fait de l’orwellisation de la France.

    Charles Aznavour voit juste. La réalité de l’immigration en France est la suivante :

    • D’un côté, des Français d’origine immigrée qui sont de véritables chances pour la France. Parfaitement acculturés, parfaitement fondus dans les traditions, les mœurs et les codes sociaux français, ils sont parfois même bien plus patriotes que les bobos de souche des Inrocks ou les têtes à claques du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS).

    • Et de l’autre côté, des individus haineux pour qui la France est un objet de ressentiment, un pays de gwer, de babtous et de boloss, voué à être pillé et contre-colonisé pour expier son passé.

    Si, dans le passé, l’immigration a pu être une chance pour la France, elle est aujourd’hui pour elle une catastrophe, la menant droit à la guerre civile (tradition nationale). Certains parlent de France « remplacée ». Il y a du vrai. Mais le terme de « kosovarisée » nous paraît plus juste, car il sous-entend que le choc entre les codes sociaux des Français de souche et ceux des immigrés non acculturés puisse se terminer en un violent conflit qui ne déplairait pas à une oligarchie soucieuse de détourner d’elle la colère populaire.

    Cette vérité crève les yeux. Nul besoin de sondage, de chiffre ou d’enquête bidon menée par un sociologue du CNRS payé pour nous dire que la réalité n’est pas la réalité. Il suffit de voir et d’écouter. La France marche sur un volcan. Et elle n’échappera à l’éruption que si l’immigration est immédiatement stoppée et si ceux qui sont hostiles à notre pays sont arraisonnés, pour ne pas dire mis hors d’état de nuire.

    Évidemment, tout ceci n’est que fiction pour nos classes politiques et médiatiques, qui, prises de panique, préfèrent se réfugier dans un déni de réalité suicidaire.

    L’auteur de ces lignes n’est pas naïf. Il sait que, pour ce texte, il sera insulté et diffamé. Il sait très bien que des bobos complètement ringards, complètement vierges de la souffrance que partagent des millions de Français, viendront, pour plastronner et ainsi combler leur déficit de virilité, l’accuser de fascisme, de racisme et autres joyeusetés.

    Mais au point où il en est, où la France en est, l’auteur de ces lignes n’en a cure (pour rester poli). Et puis qu’a-t-il à craindre si ce n’est être mis dans le même sac que Charles Aznavour ?
    https://www.youtube.com/watch?v=j0oSQrrEPvA&feature=player_embedded
    on dirai qu il a change d avis le aznavourian avec l age!!!!!!

    • On remarquera que dans ce texte l’ennemi n’est toujours pas correctement identifié. On n’ose toujours pas .
      L’ennemi c’est l’immigration musulmane ,bien entendu. L ‘ennemi c’est l’islam.
      Aucune autres communautés d’immigrés, n’a causées de problème tel qu’en pose l’immigration musulmane
      Aucune autre communauté n’a menacée notre pays de mal vivre , de violence , de destruction de nos valeurs , de guerre civile etc

      Il est important de nommer correctement l’ennemi. c’est l’un de mes leitmotiv

  2. Salut, j’y ai envoyé un texte, mais sur France Inter, qui est sans doute une des meilleure radio culturelle, il faut s’attendre à un déni de nos écrits, aveuglés par leur grand cœur . C’est regrettable .

    • Nestor je vous ai envoyé un message sur votre messagerie la semaine dernière, pas de réponse, il est parti dans les indésirables ?

  3. Très drôle !! De votre cru ? On pourrait aussi pasticher Marc Lavoine qui appelle les artistes et les « personnalités » à venir en aide aux « réfugiés »…

  4. Superbe sénilité !
    Dire que cela nous menace tous, sans les ronds pour ce qui nous concerne !

  5. AVIS à TOUS LES PATRIOTES : l’occasion de donner votre avis sur les migrants. France Inter, demande à ses auditeurs, de venir témoigner sur Internet et au téléphone pour son émission Le Téléphone Sonne. Emission spéciale LUNDI 7 septembre, de 18 h à 21 h 00 ! Vos avis, vos propositions, etc…. C’est le moment de se mobiliser pour contrer les manifs en faveur des envahisseurs ! Dès maintenant vous pouvez poster votre avis sur France Inter le Téléphone Sonne.

Les commentaires sont fermés.