« Femmes impudiques, effrontés de France et de Navarre, unissons nos forces pour bouter l’infâme, chassons islam hors de nos contrées! »

« L’adoption systématique de tenues décentes ne nuirait pas tant moralement, intellectuellement qu‘esthétiquement. » nous dit Pugnacité dans un des commentaires  sous l’article de Claude Laurent :

http://resistancerepublicaine.com/2015/zougatta-qui-a-agresse-la-femme-en-maillot-de-bain-allo-quoi-jai-le-droit-daimer-la-grande-mosquee-de-reims-non/

Tudieu ! Putain de bordel de merde, vous n’allez pas vous y mettre, vous aussi, Pugnacité !

Et pour faire appliquer ce code de « bonne conduite », iriez-vous jusqu’à préconiser l’instauration d’une « Police de la Vertu » du genre « muttawa » à la saoudienne, aidée dans sa tâche par la cohorte des biens pensants et des bigots, gardiens du bon goût – bon goût édicté par qui, je vous le demande !

Ne voyez-vous pas que ce sont toujours aux femmes que l’on demande d’être décentes ?

Même s’il m’arrive parfois de trouver vulgaires certaines tenues féminines, ou masculines – la vulgarité, comme la connerie, est la chose la mieux partagée au monde, et l’élégance à la française a fait long feu – il ne m’est jamais venu à l’idée de vouloir les proscrire ! De quel droit ?

La vulgarité, si tant est que l’on puisse la définir, n’a jamais tué personne que je sache. Seule est victime, l’idée que chacun se fait de la distinction personnelle et de l’honorabilité. Parbleu, la belle affaire !

Alors que les milices de la vertu qui s’érigent en arbitre des élégances et qui désignent les coupables aux tribunaux et à la vindicte « populaire » s’accommodent sans mal du sang et de la crasse qui tâchent leurs tenues, ô combien correctes, codifiées par leur dogme puant de pseudo respectabilité !

On est toujours le con de quelqu’un et cela vaut pour la vulgarité aussi. Alors le risque est grand qu’avec l’instauration d’un nouvel ordre moral personne ne soit à l’abri d’un jugement définitif qui vous envoie au peloton d’exécution.

Si votre regard est agressé, si votre conception du bon goût et de l’élégance sont heurtés, regardez ailleurs, changez de point de vue, mais de grâce, ne désignez pas de coupables.

Le droit à la « vulgarité », à l’indécence » vestimentaire, est, selon moi, comme le droit au blasphème, un droit inaliénable de nos sociétés libres et démocratiques.

J’ai connu dans ma vie, et apprécié – solidarité de paria ! – nombres de femmes, et d’hommes, jugés de peu de vertu par leur tenue ou leur parler, dédaigneux du jugement porté sur eux par les béni-oui-oui et les culs-bénits, qui en remontreraient à plus d’un résistant de pacotille par leur vertus couillues d’intrépidité et de courage.

Ils sont des nôtres, car jamais ils n’accepteront de renoncer à une once de leur liberté.

Aussi, je lance ce cri, tout à la fois ironique, facétieux et sérieux:

« Femmes impudiques, effrontés de France et de Navarre, unissons nos forces pour bouter l’infâme, chassons islam hors de nos contrées! »

Sans rancune, Pugnacité, que j’aime à lire ! Sacrebleu !

Philippe Bescond-Garrec, responsable Résistance républicaine Pays de Loire

 141 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Je viens de regarder la vidéo d’une des agresseuses de Reims : effarant !

     » ma copchine a djit : c’est pas l’été ( juillet, pleine canicule !!!!!! ; l’été, c’est en décembre ? ), c’est pas l’heure de sortchir les maillots………
    ………….la victchime ( elle admet que c’est une victime ) n’a pas zu peur de me porter zune gifle  » ( la preuve, çà lui a dévissé le cou ! )

    elle parle bien le ouèche !

    çà rappelle la femme du décapiteur de l’Isère quand elle avait été interrogée au téléphone par Europe 1 :

     » on a une vie de famille normale, on vit normal, on fait le ramadan normal, on est des musulmans normals  »

    Ben oui, tout çà, c’est des musulmans normaux . Les autres sont des  » déséquilibrés  » ?

    Pour le gouvernement, on est  » en guerre contre le terrorisme  » .

    Le terrorisme n’est pas un ennemi, c’est un moyen employé par l’ennemi. Quelqu’un te lance une pierre, tu es  » en guerre contre les cailloux  » ?
    Le 11 janvier, manif  » pour la liberté d’expression  » , mais surtout pas contre ceux qui veulent l’interdire : padamalgam !

    C’est comme si on avait dit en 1914-1918 ou en 1939-1945 :  » on est en guerre contre la guerre  » . Bah non, on était en guerre contre l’Allemagne !……..

    Et maintenant aussi, il y a les collabos !

  2. Notre Philippe nous expose un billet bien français, ouf! nous sommes encore en France.
    Finalement tout cela de façon bien convivial à la mode moutarde de Moncuq, avec une petite pointe de provocateur, car nous aimons discuter, on s’ennuie pas avec vous les français, notre pré carré bien français, notre récréation Madame Tasin, après nos petits efforts de combats.
    Vous les français surtout, ne changez rien, restez comme vous êtes.
    Mais peut-on encore parler d’excentricité, comparer avec des belles fait de corps bien foutues saines à l’aire d’esprit ou des Belphégors où il manque plus que le noeud sur la tête pour faire sacs poubelles, femmes jetables, assises à côté d’autres poubelles où on voit pas la différence où les éboueurs prendraient tout.
    Et puis surtout, rien à voir avec les horreurs qui sont commis par des malades musulmans pour un Islam tordu, qui aurait existé il y à 14 siècles et trois petits oiseaux, alors qu’ils n’étaient mêmes pas nés à cette époque.
    Si sa vient de Dieu, mon oeil, connerie oui, ils reçoivent mon seau de pisse, j’ai pas de respect pour les horreurs qui sont faites par des assassins, Messir sa puir, en me pinçant le nez.
    Il faudrait encore s’excuser, mais de quoi, d’oser dénoncer les horreurs de l’Islam meurtrière sur des innocents!
    Nous avons été trop gentil et trop poli, l’hospitalité à ses limites, l’Islam meurtrière de la haine et les biens pensants, dehors!.
    Les biens pensant veulent vivre avec ces sauvages, ils n’ont qu’à les prendre chez eux et à leurs frais, mais pas chez nous, dehors!.

  3. Je crois savoir qu’il y a des parcs où il est permis d’être en maillot de bain, et d’autres pas.
    Je me souviens qu’un jour où j’étais dans un parc, c’était il y a longtemps, un policier avait poliment demandé à un homme torse nu de remettre son T-shirt.
    Je préfère le maillot de bain à la plage plutôt que dans les parcs, mais j’accepte difficilement de voir des musulmanes faire la Police religieuse.
    C’est à la loi française de dire ce qui peut être fait ou pas, pas aux badaudes musulmanes violentes qui se croient tout permis.

  4. Bonjour à tous,
    même si les tenues légères des femmes choquent tous ces ignares, je me délecte de les porter à nouveau tout comme nagau 06. Les barbus me regardent l’air indigné mais je ne baisse pas le regard. Mon compagnon craint que je me fasse agresser un jour, mais c’est mon caractère. Même si j’avais peur, je ne feindrais jamais d’avoir honte d’être une femme libre. Car c’est avant tout la liberté de la femme occidentale qui irrite ces barbus. La preuve en est cette nouvelle polémique à vallauris :

    http://www.marianne.net/fredericploquin/exclusif-roi-arabie-saoudite-ne-veut-pas-femmes-crs-vallauris-100235755.html

    On ne peut pas dire que cette femme soit en tenue légère. Ce sont donc la liberté de la femme, l’égalité homme femme, le fait qu’une femme puisse leur inspirer l’autorité, qui leur sont insupportables.
    Je ne baisserai donc jamais le regard, je suis une femme libre et fière de l’être n’en déplaise à ces cons.

    • Bravo Céline, non nous ne cèderons rien ! la Résistance prend de plus en plus de consistance

    • C’est vrai..on s’est en plus remises à marcher la tête haute…et ça c’est bon pour le dos..finalement ils nous aident à nous sentir plus fortes, à reprendre confiance en nous…l’esprit de contradiction, c’est bien franchouillard ça…

  5. Excentricité, vulgarité, impudeur, indécence, voilà des adjectifs très relatifs selon le point de vue personnel, idéologique ou religieux que chacun peut avoir. En tout cas, c’est ce qui fait l’originalité d’une tenue parmi le nombre des uniformes plus ou moins volontaires (en Mai-68, on était contre l’uniforme, mais généralement en jean…), et comme l’ennui naît de l’uniformité, raison de plus pour être tolérant, dans le vrai sens du terme ! Et, d’accord avec Philippe, quiconque est dérangé par une vision peut changer soit son regard, soit la direction de celui-ci.

    • Etre tolerant n’empêche aucunement d’avoir un point de vue different voire d’être détracteur sur differents aspects.

  6. Je tiens à remercier tous ces barbus et batman qui errent dans ma ville de provence….Effectivement depuis quelques années j’avais relayé mes petites robes au placard, et m’habillais principalement de pantalon.

    Et depuis peu, à force de croiser des sacs de patates, et des gars en robe de chambre..j’ai tout ressorti, j’ose porter des robes à mi cuisses et à fines bretelles laissant du coup apparaître la couleur de mon soutien gorge…et je m’en fiche, c’est fabuleux, car au moins je ne crève pas de chaud comme eux. J’ai arrêté de complexer..donc un grand merci.

    Pour la petite anecdote..la semaine dernière me rendant à mon boulot en voiture, dans une petite ruelle… la tête encore dans le pâté…dans mon champs de vision j’ai cru avoir coupé la route à Belphégor, j’ai sursauté..en fait, je passais à côté d’une moto bâchée !! franchement bravo pour le camouflage, je ne fais plus la distinction 😉

    • Les dérives des adeptes de cette religion d’amour et de paix ne doivent pa s nous faire occulter quelques critères a mimnima de respect de soi et des autres,ainsi que d’ d’esthétique.C’est aussi cela la France!

  7. Bonjour Philippe,
    Vous semblez quelque peu caricaturer mes propos et la posture qui est la mienne .
    En effet,loin de moi l’idée ou l’intention de m’ériger en police de la vertu.
    Néanmoins liberté doit m’être accordée d’avoir une opinion qui conjugue: prise en compte de l’acte politico-religieux sectaire ,violent ( bien entendu condamnable sans reserve)et de considérer que des lieux ,des situations sont appropriés ou non à la nudité totale ou partielle.En l’occurence et dans le cas présent ,un parc en zone urbaine n’est pas une plage.

    • Bonjour Pugnacité. Je vous l’accorde, je me suis saisi de votre commentaire, à la suite de Christine, pour pousser un coup de gueule « brut de décoffrage » comme je les affectionne. C’est un peu ma marque de fabrique en écriture et j’avoue être plus nuancé, fort heureusement, dans la vie courante. Plus qu’une réponse à vous destinée, il s’agit plutôt d’une adresse à tous les censeurs qui nous pourrissent la vie par leurs postures moralisatrices. N’en prenez pas ombrage, il n’est pas dans mes intentions de vous froisser. Et puis (je vous taquine) il vous sera beaucoup pardonné pour éminents services rendus à la cause de la Résistance! Kenavo l’Ami.

  8. J’aime beaucoup la photographie de Brigitte Bardot dans « Et Dieu créa la femme « . Quand Brigitte Bardot sortait un film, la balance des paiements et la balance commerciale étaient excédentaires car ses films (où on la voyait en tenue légère) faisaient des recettes énormes dans les pays arabes… Tellement que le Général de Gaulle disait d’elle qu’elle rapportait plus à la France que la Régie Renault. Il y a beaucoup d’hypocrisie à vouloir empêcher au début du XXI ème siècle une jeune fille de bronzer en maillot de bain dans un parc ce qui ne choque personne (du moins en ce qui concerne les personnes normales). A l’époque où les tenues déshabillées de Brigitte Bardot defrayaient la chronique (elles choquaient certains car ce n’était pas habituel), les musulmans étaient très contents de se rincer l’oeil avec ses films. Leur puritanisme actuel me fait doucement marrer : c’est Tartuffe, version XXI ème siècle.

  9. « Si votre regard est agressé, si votre conception du bon goût et de l’élégance sont heurtés, regardez ailleurs, changez de point de vue, mais de grâce, ne désignez pas de coupables. » C’est dit !!!

  10. Je crois que la vulgarité (vestimentaire ou de comportement) et le droit de bronzer en maillot dans un parc sont deux choses différentes.
    Personnellement, les tenues trop excentriques m’agressent un peu, mais pas au point de gâcher ma journée.
    Mais si tout au long de la journée, je voyais autour de moi des personnes habillées comme pour un carnaval, oui j’aurais probablement un sentiment de malaise. C’est le manque d’habitude, je crois.
    Ca ne m’est jamais arrivé de voir beaucoup de personnes excentriques dans un même lieu et dans une même journée. Certaines sont d’ailleurs excentriques mais pas nécessairement vulgaires. Simplement je sens qu’elles ne veulent pas passer inaperçues.
    D’ailleurs si nous continuons à les trouver excentriques, c’est justement parce-qu’il n’y en a pas beaucoup.

    Mais des jeunes filles en maillot de bains dans un parc, c’est une chose tout à fait ordinaire. Je ne vois pas où est « l’impudeur » dans une séance de bronzage entre amies. Personne, à part certaines chances pour la France, ne trouve ça vulgaire ni même excentrique.
    Ces 5 jeunes filles musulmanes voulaient juste mettre mal à l’aise une jeune française non-musulmane.
    Police religieuse ? C’est bien possible, même si les 5 jeunes musulmanes n’étaient pas voilées. D’ailleurs les désastres commencent toujours comme ça: un petit incident par-ci, une rixe par-là…
    Nous avons déjà une sorte de police religieuse qui intimide ceux qui ne font pas le ramadan…

  11. oui y en a marre de se faire traiter à tout bout de champ d’impudiques vous avez raison il est l’heure pour les femmes françaises de se révolter oui il est l’heure

Les commentaires sont fermés.